X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Se séparer de bébé : une étape à préparer sereinement

Par Isabelle Duvert
Se séparer de bébé : une étape à préparer sereinement

La rentrée ce n’est pas QUE pour les écoliers ! C’est aussi en septembre que sonne la cloche de l’entrée à la crèche ou des débuts avec la nounou ! Parlons de ce moment où votre bébé et vous allez devoir vous séparer pour quelques heures. Ce moment où une autre personne que vous, chère maman, va s’occuper – très bien aussi – de votre tout petit.
À 2 mois, à 8 mois ou même un peu plus tard encore, la grande première journée approche; vous êtes angoissée depuis des semaines. Cela ne changera malheureusement rien, à part, peut-être, troubler aussi votre bébé.

La 2ème grande séparation

La naissance est naturellement la première séparation physique importante entre un bébé et sa mère. Ça y est, votre tout petit est prêt à voir le monde, à être alimenté autrement, à respirer seul. Cependant ce nourrisson a toujours besoin de vous de manière quasi permanente et vous restez près de lui de longues semaines, pour certaines quelques mois même !

Mais il y a bien un jour où vous devez reprendre le travail ! La question du mode de garde s’est posée, vous avez trouvé une solution qui, j’espère, correspond à vos besoins. C’est l’heure de confier votre bébé… à une autre : puéricultrices en crèche, au domicile d’une assistante maternelle, ou chez vous avec une auxiliaire parentale (nounou).

L’étape est importante, il est normal de l’appréhender. Vous ne faisiez qu’un avec votre enfant, il va falloir désormais faire confiance à une personne « étrangère », et … le perdre de vue, de bras, de longues heures quotidiennement.

Les séparations bénéfiques à l’enfant

J’ai du mal à le penser à 100% pour les petits de 2 mois. Mais pour l’avoir vécu avec ma fille de 8 mois, je suis sincèrement persuadée que les séparations sont bénéfiques pour le développement de l’enfant. Il va découvrir un autre lieu, expérimenter d’autres façons de faire, il va devoir s’adapter, va pouvoir comparer, les plus grands comprendront d’ailleurs très vite, à et parfois à notre insu, que les règles sont différentes avec ses parents et à la crèche.

La première fois que j’ai laissé ma fille, âgée de 8 mois donc, à la nounou, j’étais terrifiée : allait-elle savoir la coucher pour la sieste? Ma puce allait-elle bien vouloir manger dans cette nouvelle chaise haute, différente de la nôtre ? Etc. Je me suis retenue de ne pas donner trop d’indications sur le rythme et les habitudes de ma fille. J’ai pensé qu’il fallait que je fasse confiance et que je ne vexe surtout pas la nounou dès son premier jour !!
Et devinez ? Eh bien tout s’est merveilleusement bien passé ! Ma fille était contente de me retrouver, mais elle a tendu les bras… à la nounou !
Gloups.

Un âge idéal ?

Y a-t-il un âge plus adapté à cette première grande séparation ? Un âge où bébé vivra vraiment bien cette période ? Difficile à dire… de toute manière, nous n’avons en général pas le choix ! Si par hasard, vous l’avez et que, notamment, vous prenez un congé parental pour prolonger de quelques mois votre congé maternité, on dit que la période des 7/9 mois de bébé avec la fameuse « crise des 8 mois », n’est pas propice.

En effet, c’est à cette époque que bébé prend justement conscience de son individualité et qu’il se rend désormais compte de la séparation. On joue d’ailleurs beaucoup avec lui au « coucou/caché », qui lui montre que même si maman se cache, maman réapparaît toujours. Durant cette petite crise, qui peut parfois passer inaperçue et d’autres fois bien se faire sentir (réveil nocturne, difficulté d’endormissement, problème d’alimentation…), il faut rassurer l’enfant, lui dire où l’on va, quand on revient et garder son calme et sa patience devant ses pleurs. C’est en général à cet âge que bébé ne vous laisse plus aller faire pipi toute seule !

La période d’adaptation

Pour tous les modes de garde, une période dite d’adaptation est prévue. Il s’agit de laisser l’enfant progressivement à sa nourrice de quelques minutes à plusieurs heures, tout ça donc étaler sur une semaine environ.

Que les choses soient bien claires : la période d’adaptation, c’est pour les parents hein ! Si si, l’enfant lui, surtout s’il est tout petit, n’y voit que du feu. Lui, tant qu’il est chouchouté, nourri, changé, distrait et bien conscient que sa maman revient le chercher plus tard : ça lui va.
Les enfants s’adaptent honnêtement très bien. Surtout si vous avez pris soin de lui parler, sans dramatiser surtout ! La reprise du travail, la garde, la séparation, cela fait partie… de notre vie, de sa vie donc ! Tout est normal et naturel, pas la peine d’en faire un plat ! Votre bébé vous fait confiance : donc si vous êtes sereine, il le sera.

Faire confiance, déléguer, ne pas se vexer

Chères mamans, pour bien réussir ce cap de votre côté, quelques conseils que je sais ne pas être toujours faciles à appliquer, cela dépend aussi beaucoup de votre personnalité et votre rapport à la maternité, mais :

  • Faites vraiment confiance à la ou les personnes qui vont s’occuper de votre enfant. Prenez pour ça le temps de la choisir, dans la mesure du possible, faites des essais, recréez des situations précises pour voir comment elle réagit. Votre bébé sentira que vous le confiez avec « légèreté », ce point est essentiel.
  • Déléguer : encore et toujours. Non, elle ne fait pas comme vous. Et alors ?! Vous n’auriez pas donné la purée de haricot avant la purée de carotte. Et alors ? Si les règles d’hygiène et de sécurité ou les recommandations spéciales et indispensables à suivre sont respectées par la personne : tout va bien. Laissez votre bébé expérimenter autre chose. Vous verrez, il en sera encore plus riche et curieux des autres !
  • Ne vous vexez pas. Souvent, bébé, ce coquin, va vous faire payer votre retour tardif ou votre absence de la journée. Ils sont ainsi. Il vous aime, tout simplement. Mais il est parfois un peu rancunier. Alors… il va se mettre à hurler au moment où vous venez le chercher. Il va s’accrocher à sa nounou, faire une colère ou « juste » vous bouder ! Ca fait mal, je vous le confirme hein. Mais forcez-vous à ne pas le prendre mal. Il tourne la tête en vous voyant ? Hop, dites-lui que vous êtes contente de le retrouver et envoyez-lui un petit bisou de la main. Parlez-lui, confiez-lui qu’à vous aussi, il vous a manqué un peu et que vous comprenez qu’il soit un peu triste ou mécontent. C’est un petit être, il a déjà ses sentiments, et il faut les respecter. De votre côté, protégez-vous : c’est normal ! Votre bébé ne vous déteste pas car vous travaillez : au contraire, il vous montre – maladroitement – à quel point il tient à vous.

N’hésitez pas à partager en commentaires vos impressions, vos expériences et à poser vos questions, je serais ravie de vous lire également sur ce sujet !

Crédit photo : Babilou

Tags

Partager

24 Commentaires

  1. Je suis en plein dedans !! Aujourd’hui est le 2ème jour d’adaptation et hier ça c’est pas super bien passé car il a pleuré les 2h passées chez la nounou et a refusé de manger son goûter. Et la nuit a été mémorable … Mr n’a pas dormi.
    Après lui avoir tout expliquer de nouveau ce matin et juste avant de partir, j’ai pu le laisser sans qu’il pleure mais j’appréhende un peu l’heure où je vais aller le chercher ….

    Mayalili
  2. Courage… ce n’est vraiment pas facile… quel âge a t-il ?

    Isabelle
  3. En plein dedans aussi mais pour la 2e ! Et ça se passe super bien à 2 mois 1/2 ! Il faut dire qu’elle va chez la même nounou que sa grande soeur !
    Par contre j’avoue que pour la 1ere c’était dur la première fois mais la nounou a su nous rassurer et le courant est très vite passé !
    En plus elle nous dépanne quand mon mari et moi sommes obligés de découcher pour raison professionnelle, notre grande puce dormait chez sa nounou !
    Sinon je suis tout à fait d’accord avec ce billet 😀

    Suzanne
  4. vive les vraies professionnelles de la garde d’enfant qui savent non seulement gérer nos bébés mais aussi… nous rassurer !!

    Isabelle
  5. Il a 5 mois et demi. Sauf qu’il est déjà dans la “crise des 8mois”. La pédiatre nous a dit que ça pouvait arriver plus tôt surtout chez un Préma qui a connu une grosse séparation à la naissance avec sa maman. Du coup, ce soir la nounou a proposé de rallonger l’adaptation. A suivre ….

    Mayalili
  6. Trop bizarre de lire cet article ce matin car dans une heure, on commence l adaptation à la crèche avec mon petit loup. Il a 5 mois et je trouve que c’est le bon moment pour lui de découvrir le monde sans maman. Même si je l’ai prévenu que ces joues allaient être dévorées le soir quand je vais le retrouver….
    merci ça rassure avant le grand saut.

    lilou
  7. Permettez-moi de vous dire que je trouve votre positionnement excellent pour une adaptation !! En effet, il va découvrir le monde à sa manière, et c’est tellement important !! BRAVO, alors ça c’est bien passé ??

    Isabelle
  8. Voilà, chez les petits : pas de règles (ça serait trop facile), certains sont en avance, d’autres ne font pas du tout cette crise… nous ne sommes pas égales… bon courage, et bonne idée de la part de la nounou !

    Isabelle
  9. Chez nous la grande séparation c’est à 9 mois. Après une adaptaion à la carte (selon les réactions du Baby) la semaine dernière on s’est vraiment lancé hier. Même si je reprennais le travail avec joie les quelques heures d’adaptation m’ont clairement rassuré ! Et le Baby est super ravi d’avoir des copains chez son ass. mat.

    Maman au balcon
  10. Et alors Mayalili, Comment s’est passé le suite?

    Aujourd’hui, seconde journée d’adaptation pour mon bébé de 6 mois (tout pile today!) et après la nuit harassante qu’on a passé, j’ai le moral dans les chaussettes!
    Heureusement, il est exceptionnellement avec son grand-frère. Et c’est bête mais ça me rassure! C’est fou ce qu’on peut faire porter à nos aînés! 🙂

    Bon courage à toutes celles qui sont dedans!

    Yunefoung
  11. Oui bien passé il était émerveillé par tout ce qu il devait regarder. Quand je suis revenue il ne m’a même pas vu il y avait encore trop de choses à découvrir. On y retourne tout à l heure pour un temps plus long. Je crois que je vais en profiter pour aller chez le coiffeur…

    lilou
  12. décidément à chaque fois qu on lit un article sur les bébé c est systématiquement tourné au féminin. ….
    oubliez vous que les papas d aujourd’hui aussi s occupent de leurs enfants?

    c est presque sexiste. …

    funced
  13. @funced : merci de ton commentaire. Comme tu as pu le voir, Isabelle via cet article (comme la majorité de nos articles, puisque nous sommes une communauté au féminin) s’adresse aux jeunes mamans. Ce qui signifie aucunement que les papas en sont exclus ou pas concernés par le sujet ! D’ailleurs, nous parlons beaucoup d’eux lors de nos ateliers 🙂

    Christel
  14. bonjour,
    En plein essai pour notre petit bout de 5mois 1 semaine, et cela ne lui plait pas du tout. Hier il a pleuré, refusé de manger le midi. Ce matin, il a pleuré, très peu dormi (15min) mais a accepté le biberon. Nous avons commencé par 2*3h. Pourtant la nounou est très douce et a l’air très bien.
    Il me fait mal au coeur, et à cause d’une mauvaise expérience du grand frère (au même age, s’est fait viré de sa 1ère nourrice car trop de pleurs), je crains que le schéma ne se reproduise :-(((

    Carole
  15. Encore un article qui répond parfaitement aux questions et ressentis des jeunes parents ! Merci merci

    Linda
  16. je vais faire garder ma puce à 11 mois. nous n’avons jamais été séparées et nous vivons toutes les deux. mon ptit papillon est un vrai miracle car je ne “pouvais”pas avoir d’enfants. nous sommes très liées et accrochées aux regard l’une de l’autre.
    même si je sais que ce sera bénéfique, j’ai très peur, peur de m’être trompé et qu’elle soit maltraitée” cela arrive”……………

    cécile
  17. Je garde moi même ma fille , qui a 6 mois et demi mais j’ai besoin de la faire garder au moin 2 après midi par semaine. On a essayé pour la 1 ère fois hier et catastrophe , pleurs et hurlements toute l’apres midi et quand jĺai récupéré crise jusqu’à tard dans la nuit ! Comment faire ??

    Adila
  18. Mon fils a 4 mois et depuis 3 jours il est chez nounou, mais ça ne se passe pas très bien, il est allaité exclusivement et ne veut pas prendre le biberon du coup le nombre de tété passe de 8 à 4 ou 5 grand max!! J’ai un peu peur qu’il perde du poids! Elle est vraiment adorable avec lui et surtout très patiente mais là on (elle et nous) ne sait plus comment faire!! Si quelqu’un a des idées à nous proposer je suis preneuse sinon je vais devoir arrêter de travailler !! Je peux pas le laisser sans manger….!!

    cindy
  19. merci pour le partage, très instructif

    Lucie
  20. Bonsoir j’ai une princesse de 8 mois et j’ai trouvé un emploi récemment mais je me refuse de laisser mon bébé a la crèche car pour moi elle est trop petite et je ne sais pas quoi faire chaque matin je me lève avec la boule au ventre que le travail m’appelle et qu’ils aient besoin de moi. Je suis perdue si quelqu’un a des conseil je suis preneuse merci

    Jessica
  21. Ouh là, étant professionnelle de la petite enfance, je peux vous garantir que la période d’adaptation est… pour l’enfant ! Et non que pour les parents !!
    Même si certains enfants paraissent très rapidement accepter la séparation (et je dis bien “paraissent”), d’autres montrent de grands signes d’anxieté, qu’il faudra accompagner avec bienveillance.

    Nounou
  22. waw, je dépose mon fils âge de 4 mois et demi pour la première fois chez la nounou aujourd’hui, depuis je n arrête pas de pleurer, je fais un énorme effort pour me retenir et ne pas appeler la bonne dame tous les quart d heure, je suis très triste, mes yeux enflés, rouges, et j ai l impression d avoir abandonné mon bébé d amour chez une inconnu, ouuuffff j ai le cœur brisé j espère que ça ira mieux les jours à venir, je voulais trouver un peu de réconfort auprès de personnes qui ont vécu la même expérience

    amira
  23. Votre article est encourageant mais quand je lis les commentaires… J’ai la boule au ventre.
    Papa va garder bébé deux mois à compter de ma reprise du travail, avant de la confier à une nounou. J’espère amener ainsi la séparation en douceur… Il aura 6 mois. Mais ca me déchire. J’ai parfois envie de tout balancer pour rester avec bébé, mais je n’ai pas le choix…

    Julia
  24. Bonjour,

    C’ Rassurant car je compte laisser mon bebe à 8 mois chez la nounou et je flippe grave , j’a Trop peur qu’il s’adapte pas

    Salma

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi