blank
X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Coaching en fertilité : 5 raisons de se lancer

Par Karima Peyronie
Coaching en fertilité : 5 raisons de se lancer

Dans notre imaginaire collectif, nous pensons qu’à partir du moment où nous arrêtons la contraception, nous tombons enceinte ! Alors forcément quand la conception devient plus longue que prévue, les couples peuvent souffrir de sentiments ambivalents dont la culpabilité et la tristesse. Le besoin d’être écouté et compris tout au long de ce processus devient nécessaire…
Avez-vous déjà pensé à un coach en fertilité ?

Le coach est le nouveau Graal de nos jours. On a le coach en business, en développement personnel, en sport, en nutrition… des séances personnalisées et privées qui s’adaptent sur mesure à nos besoins pour trouver une solution efficace… mais surtout rapide ! Le milieu de la conception n’en est pas exempt et aux États Unis de nombreux professionnels proposent désormais un suivi particulier : le coach en fertilité.
En quoi cela consiste-t-il ? A qui ça s’adresse-t-il ? Et quelles sont les options digitales ?
Vous saurez tout sur ces petites fées qui changent la vie de bien des familles.

Qu’est-ce qu’un coach en fertilité ?

Il s’agit d’une personne ou d’un établissement qui propose une expertise très pointue pour tout ce qui concerne la conception et la maternité en général. On parle souvent du projet de naissance, mais dans nos sociétés où la procréation est de plus en plus mise à mal, le projet de conception est tout aussi primordial. Alors ce genre de service permet de recourir à une aide, un support et une écoute qui vont guider le couple tout au long de l’aventure. Les réponses sont très variées et agissent aussi bien sur le plan psychologique que nutritionnel, physiologique…

Qu’est-ce-qui différencie un coach, des médecins déjà inclus dans le suivi traditionnel (gynécologue, échographe, sage femme…) ? Et bien c’est vraiment la personnalisation et le suivi régulier. Un coach ne se substitue pas à un professionnel de santé, mais il permet de répondre à de nombreuses attentes du quotidien et de proposer un large spectre de services et connaissances. De plus, il peut aussi être un excellent relais pour reprendre les termes du jargon médical et expliquer certains rendez-vous techniques qui peuvent être compliqués à comprendre et à assimiler.


Comme souvent, les coachs sont des personnes qui ont elles-mêmes eu à traverser des expériences similaires. En partageant leurs propres histoires, il se tisse une relation empathique. Les coachs peuvent comprendre mieux que personne les différentes étapes et obstacles qui jalonneront cette aventure.
Le coach en fertilité est aussi appelé « coach en procréation » en France et agit beaucoup sur l’aspect émotionnel.

blank

Pourquoi choisir un coach en fertilité ?

En France 10 à 15% des couples présentent une infertilité inexpliquée, c’est-à-dire qu’elle n’a aucun lien avec un problème de santé mais réside bien sur l’aspect purement psychologique. Qui prend en charge ce mal-être et ces blocages, quand tous les examens médicaux ont été réalisés ? C’est bien là que le coach en fertilité apparait comme la solution, mêlant des connaissances médicales aux états d’âmes des couples en mal d’enfant.

Le coach en fertilité intervient aussi bien sur l’émotionnel que sur les aspects physiques (comment supporter les traitements pour booster la fertilité par exemple), les effets secondaires de certains médicaments, le suivi de votre alimentation pro-fertilité qui peut avoir une grande influence sur la conception, mais aussi votre hygiène de vie en général.

Alors quelles sont les raisons qui peuvent vous mener à vous diriger vers ce genre de praticien ?

1 – Prendre en charge de la culpabilité

Les couples qui ne parviennent pas à concevoir un enfant sont souvent rongés par la culpabilité. C’est ce que nous explique Paola Scemama-Ittah, neuropsychologue et coach neuro-émotionnelle :

On est dans la culture du tout, tout de suite depuis quelques années. Alors pourquoi ne pas avoir tout et tout de suite quand on décide d’avoir un bébé ? Les femmes sont alors rongées par cette culpabilité de ne pas être « normales », de ne pas tout comprendre au cycle et à l’ovulation.

Ne pas parvenir à comprendre le dysfonctionnement de son corps qui résiste à cette grossesse. La culpabilité quelque fois de ne pas se sentir utile dans son corps de femme, puisqu’il est inutile à donner vie. La culpabilité surtout de ne pas réussir à offrir à son partenaire ce projet d’union qui scellerait l’amour.
Tous ces non-dits, ces tortures, ces longues heures à fixer le ventre vide, les larmes à chaque règle… se sentir seule et inutile, inexistante dans sa capacité d’être une femme… Toute cette détresse ne trouvera jamais écho dans les courtes consultations de médecins, pour qui la priorité reste de découvrir les anomalies physiques. Ils prendront plus ou moins le temps, d’expliquer les choses, mais ne pourront pas s’attarder à comprendre exactement quel processus psychologique ferait barrage dans cette quête de la conception. Or pour qu’une grossesse arrive, la femme doit souvent s’alléger de cette culpabilité, accepter un certain lâcher-prise, qui sera sans aucune doute le déclic qui déclenchera la grossesse.


Il faut savoir que 90% des femmes ayant des problèmes de fertilité se disent déprimées, 42% avec des idées noires et 50% déclarent vivre la pire expérience de leur vie !
Le chemin de la procréation lorsqu’il est difficile peut être une véritable épreuve émotionnelle pour la femme qui désire un enfant, ce qui n’est pas du tout à prendre à la légère !

2 – Gérer la fatigue et le stress du parcours médical

Dosage hormonal, caryotype, hystérographie, AMP, SOPK… les termes sont complexes et vous seront exposés régulièrement lors des consultations. Alors, à moins d’avoir un dictionnaire médical sous la main, vous allez vous ruer sur la première recherche Google qui souvent vous indiquera les pires scénarios et n’apaisera aucunement vos doutes. Vous avez besoin d’un ou plusieurs experts spécialisés qui prendront le temps de répondre et décrypter avec vous vos analyses, étapes par étapes. De la première échographie pelvienne, au bilan anatomique, jusqu’à l’échographie de l’ovulation et la stimulation ovarienne… chaque examen aura son lot de stress et de fatigue.
C’est souvent un véritable tourbillon émotionnel fait de pics haut et bas. Un jour vous serez super enthousiaste en sortant d’un examen, et le lendemain face à l’échec d’une tentative, complétement déprimée.


Qui appeler ? Vers qui se tourner quand vous recevez dans votre boite aux lettres le dernier marqueur sanguin qui se révèle négatif ? Qui écoutera votre complainte, vous expliquera les probabilités et vous aidera à ne pas baisser les bras ? Qui répondra à toutes ces questions que vous n’avez pas osé formuler en cabinet, ou que vous avez tout simplement oublié de stipuler ? Alors à ce moment là, vous serez soulagée d’avoir cet expert au bout du fil ou derrière le clavier !

Le saviez-vous ?
Il existe un lien entre le cerveau et les hormones dans l’infertilité inexpliquée. On l’appelle l’axe hypothalamo-hypophysaire-ovarien. Cet axe joue un rôle essentiel dans le cycle menstruel en sécrétant deux hormones appelées gonadotrophines : la FHS et la LH qui régulent la sécrétion des hormones féminines que sont les œstrogènes et la progestérone. L’axe semble être réglé comme du papier à musique. Mais, c’est sans compter sur les facteurs externes comme les traumatismes passés ou les peurs. De plus, le stress agit lui aussi sur une hormone appelée le cortisol (produite par l’hypothalamus aussi). Nous savons par exemple que le stress peut induire un retard voire une absence de règles. Ou alors une diminution et une moins bonne mobilité des spermatozoïdes.
Comme quoi le cerveau joue un rôle hautement essentiel dans les raisons probables d’infertilité !

3 – Se sentir comprise

Le marathon de la conception peut aussi être un fossé d’incompréhension aussi bien dans le couple que l’entourage. Quand on vous demande pour la 3ème fois ce mois ci : « Alors c’est pour quand le bébé ? ». Quand votre mère sous-entend à chaque réunion de famille qu’elle aimerait bien être grand-mère. Quand votre chéri se montre désabusé face à vos sautes d’humeur, et met à mal votre libido… Alors à tous ces moments là, vous vous sentez seule. Terriblement seule face au monde qui vous entoure. Souvent cette incompréhension s’accompagne d’une honte. Faire de votre infertilité un tabou. Ne pas trouver les mots pour avouer que vous venez de subir votre troisième fausse couche cette année, dans le huit clos de votre couple. La honte de ne pas réussir à faire ce que la terre entière semble y parvenir sans difficulté. Pourquoi des millions de bébé naissent chaque minute ? Et pourquoi pas vous ? Alors vous vous muez dans un silence rempli de non-dit, de tabou, de honte. Et chaque jour suffit sa peine. Cette terre qui continue de tourner alors que la votre s’arrête autour de votre nombril vide. Les naissances auxquelles vous êtes conviées, les anniversaires des neveux et nièces, les films ou émissions à la télé qui célèbrent les naissances… vous vous refermez dans ce mutisme, seule et incomprise. Personne ne peut comprendre ce mal être qui vous ronge de l’intérieur.


Cette pression constante de la société, de votre cercle familial ou amical qui vous ramène à votre échec du moment. Et même si vous avez déjà un enfant, et que vous en désirez un autre, alors vous entendrez « c’est pour quand le deuxième ? ». Et si vous faites deux filles, on vous dira forcément « tu ferais bien un petit garçon pour le papa quand même… ». Des injonctions culpabilisantes sur l’infertilité, pressantes et pénibles.
Comment les éviter, prendre du recul, ne pas être anéantie au quotidien ? Alors là encore une écoute sans jugement, neutre et apaisante sera votre meilleur atout pour relativiser malgré tout.
Ce coach thérapeutique sera cette passerelle entre les Autres et vous, ce tampon émotionnel qui vous donnera à avoir une autre lecture de cette épreuve. Il saura aussi accepter tout votre bagage émotionnel, l’accueillir avec vos mots pour mieux vous alléger.


Dr. Scemama-Ittah le martèle sans mesure :

Il est impératif, obligatoire, d’avoir un suivi humain, psychologique en parallèle du parcours médical, quelle qu’en soit la difficulté. Et encore plus en cas d’infertilité inexpliquée !

4 – Apprendre sur soi

Il y a eu les cours de biologie en 4ème et puis… plus rien. Plus personne pour nous expliquer le fonctionnement de notre corps dans sa puissance mais aussi complexité. Concevoir un enfant fait appel à un mécanisme extrêmement complexe qui ne se résume certainement pas à l’acte sexuel. Combien de femmes sont incapables de citer les différentes phases de leur cycle ou même de repérer leur période d’ovulation. Comment réussir à concevoir si on ignore totalement comment ça fonctionne ? Alors bien sûr on vous dira que beaucoup n’ont pas eu besoin de faire une thèse en la matière pour tomber enceinte… Oui mais pour réellement mettre toutes les chances de votre côté, vous devez comprendre tous les paramètres qui rentrent en compte : comment prendre votre température et à quel moment ? Comment repérer votre ovulation selon l’étude de votre glaire cervicale ? Quelle est la différence entre la période de fertilité et d’ovulation ? Quelles hormones secréter et comment lorsqu’il y a une infertilité inexpliquée ? Vers qui se tourner pour répondre à ces questions que l’on a souvent honte de formuler. Là aussi le coach est la personne parfaite qui pourra guider votre savoir.

Pouvoir comprendre son cycle, déceler son propre fonctionnement, comprendre ses blocages, analyser ses propres données est une source de fierté sans limite. Cette fierté qui vous rendra inéluctablement plus en phase avec votre organisme. Etre en phase, être alignée, se recentrer sur soi vous apportera de la puissance… si ce n’est de la jouissance. La vie sexuelle est souvent améliorée car vous vous soulagerez d’une certaine charge mentale.

5 – Écouter le couple

Les problèmes de fertilité pèsent lourds sur les épaules d’une femme, or il est bien question du couple. Les hommes se sentent exclus de ce parcours, assez maladroits dans leur questionnement lors des consultations, ils font face à un sentiment d’impuissance souvent décuplé par une méconnaissance. Or l’infertilité du couple est due dans 40% des cas à un problème médical chez l’homme (contre 40% des cas à un problème des deux partenaires et 20% uniquement chez la femme). Plusieurs problèmes engagent le père ou le couple lorsqu’il y a un souci :

  • La psychologie du papa : baisse de la libido, problème érectile, névroses, angoisse de la performance, ignorance de la sexualité, syndrome dépressif.
  • Conflits ou mauvais rapports entre conjoints, attitude résignée et culpabilité de l’un des partenaires
  • Facteurs culturels et sociaux : religion, chômage, risque de déshonneur, assimilation fertilité/érection…
  • Manque de communication dans le couple
  • Difficulté à sortir du quotidien et retrouver l’envie
  • Conflits face aux échecs répétés de FIV ou de fausses couches
  • Manque de désir/plaisir : méconnaissance mutuelle des attentes sexuelles de l’autre
  • La sexualité, le plaisir, le désir, la communication sont intimement liés à la fertilité. Là aussi il est donc impératif de se faire accompagner, entendre, écouter, rassurer dans cette démarche à mener en duo. Le coach sera l’appui nécessaire pour réconcilier le couple et qu’il vive plus sereinement cette période de préconception main dans la main.

La sexualité, le plaisir, le désir, la communication sont intimement liés à la fertilité. Là aussi il est donc impératif de se faire accompagner, entendre, écouter, rassurer dans cette démarche à mener en duo. Le coach sera l’appui nécessaire pour réconcilier le couple et qu’il vive plus sereinement cette période de préconception main dans la main.

Le coaching en préconception de MyBuBelly

blank

Née de l’expérience des couples ayant ressenti le besoin de choisir naturellement le sexe de leur bébé, MyBubelly s’est imposée sur le marché du coaching digital pour les accompagner durant la période de conception. Après la sortie de leur livre MyBuBelly innove avec un nouveau coaching spécifiquement tourné vers les solutions naturelles et l’accompagnement des parents face à l’infertilité.

Dès le début de l’aventure MyBuBelly, de nombreuses femmes ont rejoint le programme pour un accompagnement spécifique sur la fertilité. Ce coaching personnalisé est complémentaire aux soins prodigués par les gynécologues. La méthode a déjà fonctionné sur de nombreuses mamans et l’application MyBuBelly a permis à des centaines de femmes en France de concevoir leur bébé plus rapidement. Cela, grâce à un programme sur mesure dans lequel l’humain joue le rôle principal. Ainsi chaque abonnée est accompagnée durant tout le programme par sa coach Eve, qui guide, informe et soutient au quotidien la femme, répondant à ses besoins et à ses demandes (par téléphone, par mail, via le chat online de l’application).

Eve est aidée par un comité d’experts et des professionnels de santé qui ont participé à l’élaboration du programme dans différents domaines (nutrition, cycle, bien-être, sexualité, naturopathie, psychologie…).

Le support de la méthode est une application complète. Elle permet de suivre son programme diététique, son cycle mais aussi de retrouver des centaines de conseils bien-être, gynécologiques, nutritionnels et même sportifs. En parallèle, une box est envoyée à la femme. Elle contient des compléments alimentaires qui améliorent la fertilité et la libido ainsi que des tests d’ovulation. La méthode se suit sous la forme d’un abonnement mensuel sans engagement.
Un programme complet et à portée de main qui s’adapte à tous les profils des femmes… et d’hommes (un programme spécifique leur est aussi dédié) !


Tout le long du programme, nous allons apprendre à mieux connaître le couple et leur permettre de mieux se connaître eux-même

affirme Sandra IFRAH, la fondatrice de MyBuBelly.

A vous de tester ! Abonnement de 99 €/mois sur www.mybubelly.com

Le coach en fertilité est peut-être LA solution que vous recherchiez, ou du moins, une piste vers laquelle se tourner afin d’être accompagné avec plus de sérénité dans votre projet de bébé.
N’hésitez pas à nous faire un retour ou nous donner vos témoignages sur ce type d’accompagnement pour aider les couples désirant un enfant à appréhender ce parcours.

Article-partenaire

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi

Phasellus elit. mattis amet, fringilla libero elementum eget id luctus ut id