blank
X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Je peux tout dire à mon homme ?

Par justine
Je peux tout dire à mon homme ?

Vous avez choisi de tout partager avec votre conjoint, au point de créer à deux un petit être qui sera le fruit de votre amour. Si préparer la venue d’un enfant est une période excitante et magique à vivre à deux, la future maman est pourtant la seule à voir son corps se transformer et parfois ressentir quelques désagréments même après l’accouchement… Que faire dans ces moments là ? Faut-il tout dire à son homme ? Partager avec le futur papa pour chercher du réconfort et de l’écoute ? En parler à ses amies déjà mamans, sa sage-femme ou encore son gynécologue ? On vous donne conseils et astuces pour gérer cette période.

La présence du conjoint dès la phase de conception

Un projet bébé, c’est un projet à deux. D’abord la joie partagée de se lancer dans l’aventure de la parentalité, puis la découverte du test de grossesse positif. Des moments à deux remplis de joie, mais l’implication du conjoint ne doit pas s’arrêter à ces étapes-là. Une fois la grossesse découverte, l’annonce au papa, le quotidien de la future maman va être majoritairement impacté : batterie d’examens médicaux, apparition de douleurs, nausées, moments de fatigue, qui, souvent, amènent la future maman à aménager son rythme de vie personnel et professionnel. Des chamboulements et sacrifices qui peuvent être perçus comme étant anodins pour le conjoint. Il est donc important de l’impliquer dès le début de votre grossesse pour qu’il puisse comprendre les changements qui s’opèrent et être un soutien pendant ces 9 mois.
Évidemment, sa présence et son soutien seront d’autant plus importants si vous devez avoir recours à une PMA, car il est fréquent de ressentir une vraie solitude dans son projet d’enfant.

On ne laisse pas le futur papa dans un coin

Certes, le futur papa ne porte pas votre enfant pendant 9 mois et ne peut ressentir ce que vous traversez tant physiquement qu’émotionnellement, cependant il est apte à comprendre et de fait à vous soutenir. Et en partageant avec lui, vous réduirez les possibles frustrations et le sentiment d’impuissance que votre homme peut vivre, mais surtout vous en ferez un partenaire de taille pour vous accompagner à chaque étape de votre grossesse, 4ème trimestre inclus !

Contrairement aux femmes qui vont beaucoup s’informer et être informées dans le cadre de leur suivi de grossesse, l’homme ne va pas chercher spontanément à se renseigner sur l’évolution de votre corps, les méthodes physiologiques d’accouchement, le portage de bébé, le cododo… combien iront suivre des personnalités publiques parce qu’ils vont devenir pères ? Combien vont écouter des podcasts pour écouter des témoignages ? Combien vont se renseigner sur le matériel de puériculture et l’aménagement de la chambre de bébé ? Ah là si, on tient un sujet avec du potentiel, qui va surgir autour du 7ème mois de grossesse. Sauf que la grossesse, la préparation à la naissance, le post-partum ne peuvent se réduire à un choix de poussette, de lit évolutif et de choix de peinture, aussi safe et bien notés sur les applis soient-ils. Parfois, ils nous diront qu’ils nous font tout bonnement confiance sur le reste. Mais notre confiance à nous, elle ne peut se construire sans leur appui, sans leur approbation également. Croire en ses compétences, en son projet, c’est aussi sentir que l’autre y adhère complétement !

Pourtant il y a matière à les intéresser, les sensibiliser et les impliquer dans ces 4 trimestres et au-delà. Votre homme aimera par-dessus tout comprendre et prendre des décisions ensemble. C’est à vous de le mettre, de manière pédagogique, sur la voie de l’apprentissage de ce rôle. Car personne aujourd’hui d’autre que vous ne le fera !

Le sensibiliser

  • Partagez votre ressenti sur la grossesse : n’hésitez pas à expliquer au futur papa ce que vous ressentez au fil des mois. Si vous avez des odeurs ou des aliments que vous ne supportez plus (cela arrive souvent les premiers mois), partagez-le avec votre conjoint qui pourra vous rendre le quotidien plus agréable et faciliter au maximum votre grossesse. Il en est de même avec les maux de dos, douleurs dans les jambes ou dans les pieds. L’occasion de vous faire masser et de partager des moments de tendresse avec votre homme. Plus vous partagerez ces petits tracas au fil de la grossesse, plus votre homme pourra prendre soin de vous. La peau de votre ventre tiraille ? Demandez au futur papa de vous mettre de l’huile ! Moment câlin garanti !
  • La pédagogie expliquée d’homme à homme : si le dialogue est difficile entre vous et monsieur car il n’arrive pas à trouver sa place, se sent impuissant face aux chamboulements de la grossesse ou ne sait tout simplement pas comment s’y prendre, sachez qu’une oreille masculine peut l’aider à s’impliquer davantage ! Certains hommes sont en effet plus à l’aise à l’idée d’exprimer leurs doutes, de se confier et se préparer à cette nouvelle vie en prenant conseil auprès d’autres hommes. Dans ce cas, rien de mieux que d’organiser un repas avec le meilleur ami, le frère ou tout autre proche qui est déjà passé par là.

Je me souviens que nous avions été invités, mon conjoint et moi, chez un couple d’amis très proches dès l’annonce de ma grossesse. Parents d’un bébé de 3 mois, les discussions autour de la table tournaient essentiellement sur le sujet de la grossesse et de la parentalité. Un moment rempli de bons conseils, d’anecdotes et surtout qui a permis au futur papa d’échanger entre hommes de façon décomplexée sur la grossesse. Le plus ? Il est reparti avec en cadeau le super livre “Jeune papa” pour continuer de s’instruire à la maison ! Marine

Si votre entourage est éloigné géographiquement de vous, optez pour un apéro Facetime ou un Skype en couple, ça marche aussi ! Vous pourrez quitter à un moment donné avec votre amie la discussion et laisser les hommes discuter entre eux. Vous pouvez aussi lui commander des livres sur la grossesse dédiés exclusivement aux hommes ou encore lui suggérer un podcast ou des ateliers dédiés aux Dad-to-be !

  • Impliquez le futur papa pendant les rdvs médicaux et l’accouchement : si les visites chez le gynécologue sont parfois embarrassantes pour un homme, vous pouvez convenir avec le futur papa qu’il vous accompagne à la fameuse première échographie puis à celle du 5e mois où le sexe du bébé est dévoilé. Cela permettra au papa de ne pas “subir” tous les examens mais d’être présent lors des moments “forts”. Tout comme lors de l’accouchement vous pouvez convenir avec le futur papa de la place que vous souhaitez qu’il occupe : “acteur” ou spectateur ? A vous de voir et d’en discuter avec votre conjoint.
    Découvrez le témoignage du couple Fréderic et Maïlys qui nous raconte la place de Fréderic pendant l’accouchement de sa femme grâce notament à L’hypnonaissance.

    Si le papa ne peut pas assister aux rendez-vous (en temps de confinement ou pour des raisons personnelle ou professionnelle), impliquez-le d’une autre façon. Vous pourrez par exemple préparer un bon dîner le jour de votre échographie pour lui décrire ce joli moment et lui montrer les photos, ou mieux encore, la vidéo si vous avez pu filmer. Si le papa n’a pas pu assister à l’échographie des 5 mois où le sexe est dévoilé, demandez à votre médecin de noter le sexe de bébé sur une jolie carte et découvrez le ensemble à la maison. Moment d’émotion garantie !
  • Construire un projet de naissance : sous forme de lettre adressée au corps médical de la maternité, le projet de naissance trace point par point les souhaits pour le travail, l’accouchement, l’accueil du bébé et le séjour à la maternité.
    En discutant ensemble, avec le futur papa, de ce que vous désirez pendant le travail et lors de la délivrance mais aussi sur les jours passés à la maternité (allaiter votre bébé, refuser le bain à la naissance…), vous le placerez comme un lien entre le corps médical et vous. Une vraie ancre sur laquelle vous reposer pour ne concentrer vos forces et vos pensées, que sur la rencontre qui arrive.
    Faites-lui confiance car c’est son premier rôle en tant que papa !
  • Prendre soin de son couple : prendre quelques kilos, voir son corps se transformer n’est pas toujours simple à gérer et à accepter pour une femme. Le reflet dans la glace peut être difficile à supporter et peut créer une perte de confiance en soi. Parfois certaines futures mamans ne veulent plus que leurs conjoints les voient nues ou ne veulent plus partager des moments intimes. Ces craintes que votre homme vous aime moins ou plus avec ce nouveau corps de femme enceinte, vous devez les partager. Il n’y a rien de mieux que de parler de votre relation et les sentiments que vous avez l’un pour l’autre.

L’un des éléments très importants pendant la grossesse est donc le dialogue avec le futur papa (c’est la clé de voûte dans un couple). Dialoguer et échangez vos avis ainsi que vos ressentis est primordial pour que la grossesse se déroule sereinement. Impliquez le papa pour qu’il puisse comprendre au mieux ce que vous vivez et ainsi pouvoir agir en conséquence 😉

Communication grossesse futur papa

Crédit photo : Serhii Bobyk

Garder son jardin secret

Même si vous avez décidé de partager un maximum avec le futur papa, vous pouvez bien sûr garder votre jardin secret. Pour certains sujets plus intimes, certaines femmes préfèrent s’en remettre à leur meilleure amie déjà maman, à leur sage-femme ou même à leur propre maman. Effectivement en tant que future ou jeune maman, nous n’avons pas toujours envie de parler à notre conjoint des petits désagréments liés à notre périnée, notre retour de couches, notre inconfort intestinal ou vaginal, notre baisse de libido… Cela ne doit cependant pas rester tabou et le soutien du conjoint passe par la compréhension de cette nécessaire phase d’évolution puis de récupération, qui impacte aussi la vie intime du couple.

En parler à votre proche entourage féminin vous fera réaliser que vous n’êtes pas seule à vivre ces chamboulements et que vous pouvez en parler librement. Cela fait un bien fou et rebooste le moral, là où parfois l’homme sera à court de conseils et de mots réconfortants ! De la même manière, il sera important de trouver les professionnels (sage-femmes, kinés, gynécologues…) avec qui un dialogue et un rapport de confiance pourront s’établir pour partager et résoudre ces désordres intimes.

Finalement tout est une question d’équilibre à trouver avec le futur papa. Un mantra à se répéter et à mettre en place pendant la grossesse mais également pendant le post-partum et les années à venir !

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi

commodo porta. eleifend Phasellus ultricies elit. nec Donec Lorem tempus