Tel « the sentinel » (vous savez la série), votre odorat pendant la grossesse se voit décupler. Ce qui peut être drôle au début mais qui vous expose aussi à des gênes et désagréments olfactifs, à commencer par ceux de votre parfum ! Ne renoncez pas à vous parfumer pour autant, il y a bien d’autres façons de sentir bon pour se sentir bien enceinte…

Quand l’odorat déraille…

La grossesse provoque un pic hormonal, et le flux d’œstrogènes entraine une hypersensibilité olfactive. C’est pourquoi, lorsque vous êtes enceinte, vous ne supportez plus aucune odeur forte, qui peuvent vous donner des maux de têtes, nausées, voire des vomissements. Quelque fois même, il peut s’agir d’une odeur que vous adoriez avant (comme le parfum de votre chéri), que vous ne pouvez plus sentir. Ou bien le contraire, vous pouvez vouer une addiction à une odeur particulière, comme les fruits de mer, sans que vous puissiez l’expliquer. Je connais une femme qui m’a confiée qu’elle ne supportait pas l’odeur du bitume pendant sa grossesse! Plutôt gênant quand on habite à Paris. Bref, ces histoires d’odeurs peuvent être si incommodantes qu’elles vous obligent à vous construire un nouvel univers olfactif autour de vous et notamment à repenser votre parfum.

Comment je me parfume enceinte ?

Au-delà de savoir quel autre type de parfum vous allez choisir, il faut que vous sachiez certains « risques ». En effet, l’alcool contenu dans les parfums, peut provoquer une hyperpigmentation sur la peau, la même que l’on retrouve avec le masque de grossesse. C’est pourquoi vous pouvez remarquer une couleur brune sur votre cou ou au niveau des aisselles, qui peut rester quelques mois après l’accouchement. Il est donc préférable d’éviter de vous parfumer à même la peau, mais plutôt sur vos vêtements et cheveux. Et surtout évitez toutes expositions au soleil en étant parfumée. Concernant l’alcool contenue dans les parfums, aucune étude n’a encore prouvé un quelconque risque pour le fœtus, les doses sont trop infimes pour être dangereuses (à moins de sniffer votre parfum à longueur de temps…)

Ma petite astuce : pour ôter les tâches brunes, qui vous donnent l’impression d’être sale, malgré les gommages, frottez votre cou avec du citron chaque jour. Les enzymes contenues dans le citron auront un effet éclaircissant sur votre peau.

Les eaux de Cologne

Autrefois, attribuée à une odeur de grand-mère, l’eau de Cologne devient de plus en plus légère, moins florale et entêtante aux profits de senteurs toniques à base d’essences de plantes. L’eau de Cologne, est une fragrance très peu concentrée puisqu’elle ne contient uniquement 3 à 7% d’alcool parfumée. D’où son prix raisonnable et ses flacons plus grands. Pour ma part, j’utilisais l’eau de Cologne en friction sur tout le corps au sortir de la douche ou avant d’aller au lit pour me rafraichir, particulièrement sur les jambes.

Mon chouchou : Pendant ma grossesse, je suis devenue complètement dingue de l’Eau de Cologne « Bien-Etre à la fleur d’oranger ». A la fois pour le côté frais des notes citronnées et orangées et le côté gourmande de la fleur d’oranger et de la vanille. Une senteur chaude comme une promenade dans le sud, je sentais bon les vacances !

La nouveauté : pour la saison estivale, l’Occitane nous emmène comme à son habitude, au fin fond des villages provinciaux, cette fois-ci pour découvrir un trio d’eaux de Cologne : « L’eau universelle » citronnée est mixte, « L’eau ravissante » tourne autour de la rose, et « L’eau captivante » est plutôt destiné aux hommes pour son essence boisée.

L’eau de toilette

L’eau de toilette, c’est la version plus light de votre parfum, puisqu’elle en contient que 5 à 15 % de composés aromatiques. L’eau de toilette est généralement plus fraîche et légère et marque votre sillage d’une empreinte très discrète. De plus en plus de parfumeurs créent la version eau de toilette de leurs propres hits surtout pendant l’été. Je vous recommande cette option si vous ne pouvez pas vous passer de votre propre parfum, tout en préférant des notes plus aériennes.

Mon chouchou : Parisienne L’Eau D’Yves Saint Laurent, c’est la seule façon de pouvoir porter un grand classique floral, sans en être écœurée. On retrouve les pétales de roses et le cassis, associé à des notes vertes et du musc. Un parfum que je recommande le soir pendant la grossesse.

La nouveauté : L’Eau d’Issey Summer 2012 D’Issey Miyake : comme d’habitude on retrouve chez Issey Miyake des bouquets à la fois hespéridés et gourmands. Cette eau de toilette mêle des effluves d’œillet, de pivoine, et une touche de poire. Irrésistible !

Les eaux fraîches

L’eau fraîche ressemble beaucoup à l’eau de Cologne pour son côté frais et revigorant. Les notes sont souvent plus végétales comme le thé vert ou bien hespéridés, c’est-à-dire à partir d’agrumes comme le citron, le pamplemousse… Alors que l’on retrouve plus de bouquet fleuri dans l’eau de Cologne. Le flacon ressemble aussi davantage à un parfum, avec un vaporisateur et un format plus petit qu’une eau de Cologne. Je conseille l’eau fraîche pour les futures mamans qui veulent se parfumer de façon très légère et éphémère, tout en conservant le geste (pschitt) d’un vrai parfum.

Mon chouchou : A mon grand enchantement, c’était pile pendant ma grossesse, que Caudalie avait décidé de lancer trois « eaux fraîches », toutes divines. Il y a la « Fleur de vigne », aux notes de roses blanches, le « Zeste de vigne » aux agrumes et le « Thé des vignes », ma préférée, à la fleur d’oranger et au jasmin. Aujourd’hui encore je me shoote de cette dernière pour me rappeler le « sent bon » de ma grossesse.

La nouveauté : L’eau Dynamisante de Clarins. Ce n’est pas une nouveauté certes, mais cette année marque les 25 ans de cette eau qui a révolutionné le genre, puisqu’il s’agit, rappelons le, d’une eau de soin : elle parfume, hydrate et tonifie grâce aux bienfaits des plantes. Pour l’occasion 25 designers revisitent le flacon. Un must à avoir dans vos placards, enceinte ou pas !

Les parfums frais

Et puis, il y a les inconditionnelles du parfum…celles qui veulent continuer à se parfumer même pendant la grossesse, avec ou sans nausées, car sinon elles se sentiraient nues…comme une certaine Monroe. Si vous faites parties de celles-ci, je vous conseille des fragrances plutôt florales comme le jasmin ou le muguet ou hespéridés avec des agrumes, en oubliant les orientaux ou ceux à base de patchouli, qui peuvent vite vous monter à la tête.

Mon chouchou : pour ma part, les nausées passaient dès que je sentais ou que je buvais de la menthe, alors quoi de plus simple que d’adopter Menthe fraîche de James Heeley, un parfum de créateur (que vous retrouvez dans la boutique Jovoy www.jovoyparis.com) composé exclusivement de menthe fraiche écrasée et d’un soupçon de bergamote et de thé vert. De la fraîcheur à l’état pur !

La nouveauté : Les Cascades de Rochas, un tourbillon ensoleillé, féminin et énergisant à base de mandarine, et de notes musquées et végétales.

Et puis, il y a…le parfum pour femmes enceintes !

Le parfumeur Hervé Mathieu a inventé toute une ligne de parfums spécialement pour la femme enceinte. La spécificité ? Des versions hypoallergéniques conçues par des spécialistes, dont une gynécologue, et des ingrédients au dosage étudié, sans alcool, pour le confort de la femme enceinte. Dans « En attendant intensément », on retrouve du thé vert et des agrumes, « En attendant tendrement », il s’agit plutôt de lilas et muguet, et dans « En attendant autrement » de  vanille et de fleur de tiaré. Je trouve l’idée originale, quoique un peu marketé…mais bon ça peut-être une bonne idée de cadeau pour les copines enceintes.

Ainsi s’achève mon tour d’horizon olfactif chères Mum-to-be, n’hésitez pas à me faire part de vos questions et commentaires…qu’ils fleurent bon ou pas !