X
Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Comment choisir son lieu d’accouchement

Par Isabelle
Comment choisir son lieu d’accouchement

Quand et comment choisir son lieu d’accouchement parmi les multiples possibilités : maternités avec salle nature ou non, maison de naissance, plateau technique, accouchement à domicile avec ou sans sage-femme. Découvrez les avantages et contraintes de chaque choix et les témoignages de mamans.

Une fois votre test de grossesse positif, il va vous falloir réfléchir au choix de votre lieu de naissance. Selon la période de l’année (notamment si vous accouchez l’été ou pendant les fêtes de fin d’année), il sera judicieux de vous inscrire rapidement, pour avoir une place dans votre premier choix. Comment faire votre choix sereinement ? Tout d’abord, tout va dépendre de l’offre dans votre région, de vos éventuels impératifs médicaux et bien sûr de vos désirs pour votre accouchement. Il est de coutume de penser qu’un accouchement doit forcément se faire en maternité. Certains d’entre vous connaissent déjà des alternatives telles que les plateaux techniques ou les maisons de naissance pour lesquelles on trouve des informations relativement facilement. Mais peu de personnes savent qu’il est possible d’accoucher à son domicile avec le suivi de grossesse fait par une sage-femme qui peut ou non, être présente le jour de l’accouchement.

Accoucher en maternité

C’est le lieu d’accouchement choisi le plus fréquemment. Certaines maternités commencent à offrir des pôles physiologiques ou des salles nature car la demande des futurs parents pour des accouchements physiologiques est en augmentation.

Avantages : si vous ou votre bébé avez des soucis de santé, si vous attendez des jumeaux ou si vous devez donner naissance par césarienne ce sera le lieu de naissance le plus recommandé pour vous. Néanmoins si vous avez envie d’un accouchement physiologique il est toujours possible d’aller dans ce sens, même si votre maternité ne dispose pas d’une salle nature.

Vous pouvez vous y préparer pendant votre grossesse en choisissant un accompagnement adapté qui vous donnera confiance dans vos capacités. Pensez également à réfléchir à votre projet de naissance et à le partager à l’équipe avant le jour de votre accouchement.

En cas de césarienne, il est aussi possible d’adoucir au maximum votre expérience et de profiter des premiers instants avec bébé. 

Pour moi c’était finalement une césarienne, mais comme je m’étais beaucoup préparée à l’idée, que j’avais fait une séance de préparation avec une sage-femme pour qu’elle m’explique minute par minute les étapes d’une césarienne, ce fut au final une césarienne très bien vécue ! 

Mathilde

Pour certaines futures mamans, le côté médical est rassurant et permet de vous sentir en sécurité. Si c’est votre cas, aucune culpabilité à avoir ! Il n’y a pas un choix d’accouchement meilleur qu’un autre.

Le plus important c’est d’avoir le choix et de respecter le choix de chacun. J’ai eu deux accouchements très médicalisés et c’était mon choix. Je voulais qu’on me dise quoi faire, j’avais besoin d’être dirigée. Je ne voulais pas souffrir physiquement car gérer mes émotions était déjà beaucoup.

Anna

Contraintes : elles diffèrent selon les maternités et selon les équipes qui seront présentes le jour de la naissance. Globalement, les contraintes qui gênent le plus les futurs parents :

  • Vous ne savez pas qu’elle sera la sage-femme présente le jour J
  • Certains protocoles sont durs à contourner et peuvent aller à l’encontre de ce que vous souhaitez. Par exemple s’il est important pour vous de ne pas recevoir d’injection d’ocytocine pour la délivrance du placenta, c’est un point qu’il sera difficile de négocier.
  • Souvent les maternités n’autorisent qu’un seul accompagnant auprès de vous
  • Le risque d’interventions plus important. Ce dernier point peut être fortement diminué, selon votre préparation, le cocon que vous créerez en arrivant à la maternité avec votre partenaire.
Hôpital Ami des Bébés

Connaissez-vous le label « hôpital ami des bébés » ? C’est un label mettant en avant les maternités engagées pour une naissance respectueuse. En France il en existe 46 dont 18 avec un service de néonatalogie. Ces structures respectent les recommandations de l’OMS : considérer le peau à peau comme un soin, tout faire pour encourager le lien maman-bébé, respecter les choix des parents.  
  
Concrètement ça donne :  
* Après la naissance laisser au minimum pendant 1h le bébé en peau à peau avec sa maman  
* Donner aux parents des informations pour faire des choix éclairés  
* Soutenir l’allaitement  
* Faire les soins en fonction de la disponibilité des bébés  
* Encourager les parents à écouter le rythme de leur bébé

Accouchement en plateau technique

Vous êtes accompagnée le jour de l’accouchement par la sage-femme qui vous a suivi en accompagnement global toute votre grossesse, dans les locaux de la maternité qui leurs sont mis à disposition. C’est souvent une solution intermédiaire choisie par les couples ayant envie d’être accompagnés par la même personne tout du long, dans une optique physiologique, sans pour autant vouloir sauter le pas d’un accouchement à domicile.

Avantages : vous aurez le temps au cours de votre grossesse de tisser un lien de confiance avec votre sage-femme. En plateau technique le partenaire a souvent plus de place pour soutenir sa compagne, physiquement et moralement.

Cela permet vraiment une approche en douceur de la naissance. Être épaulée le jour de la naissance par la sage-femme qui m’avait suivie pendant ma grossesse a été très rassurant. Je ne me vois pas faire autrement. Si j’ai un deuxième enfant, je referai exactement la même chose.

Marion

Contraintes : la sage-femme doit toutefois respecter les protocoles imposés par la maternité.

Mes essentiels pour me préparer à l'accouchement
blank
EPI-NO
Appareil de musculation du périnée Delphine Plus
132,90
Boite snacks energie futures et jeunes mamans Jolly Mama bio
Jolly Mama
Assortiment de 8 snacks bio Super Mama – Énergie
20,00
Programme récupération après bébé compléments alimentaires 2 mois
D-LAB x Mum-to-be Party
Programme Après-Bébé récupération 2 mois
172,00147,00
OFFRE
Ebook allaitement une mise en route sereine de mon allaitement
Mum-to-be Party
Ebook Une mise en route sereine de mon allaitement
6,95
blank
Néo
Bandeau peau à peau Néo vert amande
29,90
Coquillages d'allaitement Bébé Nacre
Bébé Nacre
Paire de coquillages d’allaitement naturels
29,90
Ebook Ma récupération post césarienne cicatrice
Mum-to-be Party
Ebook Ma récupération post-césarienne
13,95

Choisir une maison de naissance

Vous bénéficiez d’un accompagnement global de votre grossesse par une seule ou par un nombre restreint de sage-femmes. Le jour de l’accouchement vous serez prise en charge par ces mêmes sage-femmes dans les locaux de la maison de naissance. Ce sont des locaux qui se veulent être accueillants, cosy, apaisants. L’accouchement étant réalisé par une sage-femme, il n’y a pas de recours possible à la péridurale, sauf transfert en maternité.

Avantages : vous serez dans votre cocon, comme si vous étiez à la maison et vous pourrez rentrer à votre domicile seulement quelques heures après votre accouchement.

J’ai eu la chance d’accoucher en maison de naissance et je dis chance car j’ai vécu un accouchement de rêve. Un suivi par une sage-femme unique, le respect, l’écoute et la bienveillance caractérisent ces lieux. Je suis donc pour à 100%. 

Claire

Contraintes : Le principe est de permettre un accouchement physiologique, donc seules des grossesses dites à bas risque peuvent y être suivies.

Accouchement Accompagné à domicile

L’AAD (Accouchement Accompagné à Domicile) est un accouchement physiologique, non médicalisé, respectant votre rythme et celui de votre bébé. Votre accompagnement débutera au début de votre grossesse, et se poursuivra jusqu’aux suites de couche. Au moindre doute ou inquiétude, votre sage-femme vous transférera vers la maternité. Ainsi cette pratique est l’une des plus sûre en termes de santé et de récupération pour vous et votre enfant. 

Même si vous êtes libre de choisir où, comment et avec qui vous souhaitez accoucher et accueillir votre enfant, il est fort probable que vous essuyez des remarques et des incompréhensions au sujet de votre choix.

Il est fondamental que cette envie devienne un projet de couple, ou si vous êtes une future maman célibataire que vous ayez à vos côtés une personne soutenante. Vous pouvez trouver votre sage-femme via l’association professionnelle de l’accouchement accompagné à domicile. Il existe aussi un groupe Facebook où les futures et jeunes mamans s’échangent les contacts et informations utiles. 

Avantages : la majorité des femmes ayant vécu plusieurs naisssances dont une à domicile sont unanimes et témoignent du confort, de la complicité avec leur partenaire, de la sensation d’être pleinement actrice de son accouchement. Les études montrent aussi que la récupération en post-partum se fait plus facilement.

Travail dans ma baignoire pour mon premier accouchement à domicile, et piscine de naissance pour mon second accouchement à domicile. Mon bébé est né dans l’eau et coiffé de sa poche. Honnêtement c’était une naissance merveilleuse, très douce. L’eau attenue beaucoup la douleur des contractions et l’effort de poussée ! 

Laure

Contraintes : selon votre région il peut être difficile de trouver une sage-femme pratiquant l’AAD. Vos antécédents médicaux peuvent aussi présenter des contre-indications. A noter que si vous avez eu une césarienne et que vous préparez un AVAC (accouchement par voie basse après une césarienne), certaines sage-femmes accepteront de vous accompagner à domicile, d’autres non.

Accouchement non assisté

L’ANA aussi appelé accouchement libre ou naissance en famille suit le même accompagnement que pour l’accouchement à domicile, sauf que votre sage-femme ne sera pas présente au moment de votre accouchement.

Certaines femmes l’ont fait par dépit, parce que leur sage-femme n’était plus disponible, d’autres l’ont fait d’instinct comme si c’était l’évidence même et qu’il n’existait aucune autre option. Si vous souhaitez en savoir plus nous vous invitons à écouter l’épisode 5 du podcast Divines où Marion témoigne de son accouchement non assisté à domicile.

Comme vous le voyez, plusieurs choix existent, chacun avec ses avantages et ses contraintes. Ce choix est intime et personnel, il peut évoluer pendant votre grossesse mais aussi d’une grossesse à une autre. Le seul conseil immuable que nous pouvons vous donner est de choisir le lieu dans lequel vous vous sentez le plus en sécurité. Si ce n’est pas possible, réfléchissez alors à tout ce que vous pouvez mettre en place pour apporter la sécurité, le bien-être, dans le lieu où vous irez.

Crédit photo : @birth_day_geboortefotografie

A lire aussi : 

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi

Praesent ut diam Praesent in vulputate, sit