blank
X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Voyager avec bébé en voiture – le siège auto

Par Christel
Voyager avec bébé en voiture – le siège auto

Choisir un siège auto peut vite devenir un vrai casse-tête. Parfois on se croit épargnée parce qu’on achète un package all-in-one “poussette/nacelle/coque” et on croit que le tour est joué. Sauf que moins d’un an après, on se voit dans la nécessité d’en choisir un 2ème et d’y passer un peu de temps ! Parce qu’on ne badine pas avec la sécurité de bébé, son confort non plus d’ailleurs. Isabelle vous avait donné quelques astuces pratiques pour faire du voyage en voiture avec bébé un moment plus zen. On se concentre cette fois sur le siège auto et ses accessoires 🙂

Choisir le siège : une question de groupes

Et donc d’âge et surtout de poids. Voici un petit tableau pour s’en sortir dans le choix du siège selon la morphologie de bébé. Vous avez donc un choix assez large parmi des sièges mono-groupe (concentré sur une catégorie de poids plus limitée)  et multi-groupes ou évolutifs. Et devriez investir dans 2 sièges pour votre enfant de sa naissance à ses 10 ans !

Quoi qu’il en soit, il faudra attendre que bébé ait dépassé que le poids maximum autorisé pour le siège-auto ou lorsque sa tête dépasse du haut du siège-auto pour envisager de l’installer face à la route. Jusque là, le siège sera dos à la route à l’arrière ou l’avant du véhicule (en prenant soin de désactiver l’airbag).

GROUPE

POIDS

AGE

Groupe 0

Naissance à 10kg

jusqu’à 9 mois

Groupe 0+

Naissance à 13kg

jusqu’à 12/ 15 mois

Groupe 0/1

Naissance à 18kg

jusqu’à 4 ans

Groupe 1

9 à 18 kg

9 mois à 4 ans

Groupe 1/2

9 à 25 kg

9 mois à 7 ans

Groupe 2

15 à 25 kg

4 à 7 ans

Groupe 2/3

15 à 36 kg

4 à 10 ans

Groupe 1/2/3

9 à 36 kg

9 mois à 10 ans

Passée la question du groupe (qui doit être visible sur le siège que vous achetez, vérifiez-bien), vous devrez vérifier 2 autres points : la mention de la lettre « E » certifiant la conformité à la norme européenne ECE R 44/03 (ou 04 si modèle plus récent) + le système de fixation du siège sur votre véhicule : ceintures 2 ou 3 points ou système Isofix.

Les conseils de sécurité par Britax Römer

Pionnière en matière de sécurité, la marque de siège auto pour enfants Britax Römer est classée parmi les meilleures du marché par les grands organismes automobiles et les associations de consommateurs indépendantes d’Europe. Farid Bendjellal, Directeur Technique Groupe Britax Römer a accepté de répondre à nos questions.

Britax Römer a inventé la technologie Isofix en 1997. En quoi consiste-t-elle ? Comment a-t-elle évolué ?

En 1997, BRITAX RÖMER collaborait avec Volkswagen et lançait le premier siège auto équipé du système ISOFIX, innovation devenue depuis une norme européenne.

ISOFIX est un dispositif s’articulant autour de deux attaches rivées à la banquette du véhicule. On clippe les deux crochets du siège auto à ces attaches. Un troisième point d’ancrage (sangle dorsale ou jambe d’appui) permet de bloquer le siège en rotation. Directement arrimé au châssis du véhicule, le siège auto est totalement solidaire. Cette technique d’ancrage minimise les erreurs d’installation et optimise l’efficacité de la protection grâce à une connexion rigide entre le siège enfant et le véhicule.

Aujourd’hui presque 100% des voitures particuliers fabriqués dans L’UE sont équipées du système ISOFIX, devenu un standard européen et mondial (nous avons cédé notre brevet pour permettre l’élaboration du standard ISO)

A quels tests se fier pour choisir son siège ?

« Que choisir » pour les tests comparatifs directs (impliquant uniquement les sièges enfant) et Euro NCAP pour le couple voiture + siège enfant.

Quelles parties du corps de bébé doit-on particulièrement surveiller dans son siège auto (installation, risque de chocs..) ? Comment bien les protéger ?

L’accidentologie nous apprend que la tête de l’enfant est la partie corporelle la plus exposée quel que soit la nature de la collision (choc frontal, latéral…). Il est donc essentiel de s’assurer que l’enfant soit bien attaché à son siège et que le siège lui-même soit attaché à la voiture. Pour cela il faut suivre à la lettre les recommandations du constructeur du siège.

Il faut noter que selon les pays le taux de mauvaise utilisation de sièges enfant dans les voitures est de 60 à 80 %.

Les pièges à éviter : donner les mauvaises exemples avec l’adulte qui ne s’attache pas, oublier d’attacher le siège ou l’enfant lors d’un court trajet, ceinture ou harnais trop lâche ne permettant pas de protection adéquate, trajet trop long pour l’enfant (au-delà de 2 h)

Quelles sont les options existantes en termes de confort ?

Le confort de l’enfant est une chose à laquelle nous sommes sensibles. Sur nos produits, cela se traduit par des housses douces et matelassées, ainsi qu’une bonne épaisseur de mousse au niveau du dossier et de l’assise.

La plupart des sièges peuvent également s’incliner pour permettre aux enfants de dormir confortablement pendant les voyages.

Et lors d’un voyage au soleil, à quels équipements penser?

Il ne suffit pas d’un coup de clim’ pour rafraichir bébé, surtout qu’il peut attraper froid avec ! Vous serez étonnée de le sentir tout transpirant au moment de la pause. La 1ère chose est d’équiper la voiture de pare-soleil et si une partie du corps est en contact direct avec le soleil, pensez à le crémer de crème solaire (la vitre ne protégeant pas complètement contre les rayons, notamment UVA). Vous pouvez aussi agrémenter votre voyage de 2 accessoires bien pratiques : la housse Keep Cool qui absorbe le trop plein de chaleur corporelle (33€ chez Sauvel Natal) ou alors la housse en tissu- éponge (32,90€ chez oclio). Je dirais que cette dernière peut s’avérer bien pratique si vous louez voiture et siège auto pendant vos vacances au soleil et vous ne souhaitez pas que votre bébé soit en contact avec un siège ayant potentiellement été en contact de transpiration ou autres (!). Parfois le loueur propose une housse de protection propre mais c’est au petit bonheur la chance ! Cependant, la housse est conçue en fonction du modèle du siège et ne sera peut-être pas compatible avec celui proposé par le loueur (à moins de vérifier en amont). Et enfin, le luxe : un petit frigo où disposer eau & brumisateur 🙂

Mon bébé est un gros dormeur, je fais quoi ?

Il suffit d’une promenade en poussette et le voilà déjà en train de ronfler. Vous ne voulez pas le déranger et le sortir de la poussette au moment de regagner votre véhicule? L’idéal est de choisir un modèle de coque qui soit compatible avec votre poussette, pour le laisser faire son dodo tranquille. Maintenant la coque n’est recommandée que pour de courts trajets ou un trajet long agrémenté de plusieurs pauses pour changer la position dorsale du bébé. Vous avez sinon le choix d’une nacelle pour laisser votre bébé en position allongée, qui ne présente pas les mêmes avantages que la coque et doit être équipée d’un harnais de sécurité pour maintenir bébé en cas de chocs.

Quand bébé a grandi, vous pouvez penser à un cale-tête ou tour de cou pour que sa tête ne se balade pas dans tous les sens.

Autres petits conseils

Vous êtes pressée et mettez bébé dans son siège peu de temps après avoir pris son biberon ? Le risque du “vomito” est très élevé et votre empressement du départ va se tranformer en cauchemard entre un bébé mouillé par son vomi et un siège tout imprégné. Laissez lui le temps de bien digérer son repas et prevoyez donc toujours des affaires de rechange ainsi que de l’eau pour les petits incidents de parcours.

Doudou ou jouet favori, on les attache aussi ! Imaginez la crise et sa durée si bébé vient à les coincer entre le siège et la portière. Non seulement, vous voilà en train de prendre de gros risques pour les récupérer mais serez sur les nerfs si bébé n’arrête pas ses pleurs jusqu’à la prochaine aire d’autoroute.

Un dernier petit coup d’oeil avant de partir ? Jamais inutile car parfois on compte sur son conjoint ou compagnon de voyage pour finir d’attacher bébé après l’avoir installé, et lui de même. Au final, il peut arriver que bébé ne le soit donc pas. Idem pour resserer les sangles.

Avez-vous d’autres conseils à partager autour du choix et de l’utilisation du siège auto ?

Tags

Partager

1 Commentaire

  1. Bonjour,
    Merci pour ce super article. Ce n’est pas facile de choisir le siège auto pour son bébé ! Par ailleurs merci beaucoup pour vos tips concernant le voyage en voiture. Nous les utiliserons pour sur lorsque nous irons présenter notre tout petit aux copains et grand parents.
    Caroline

    Caroline

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi

ut elementum risus. Praesent ante. adipiscing Lorem Aenean et,