X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Voyager avec bébé… en voiture

Par Isabelle Duvert
Voyager avec bébé… en voiture

Les vacances… le calme, le repos, les retrouvailles en famille ou entre amis. C’est bon, c’est indispensable, c’est un vrai bonheur. Sauf qu’avant d’y goûter à ce bonheur, il faut se déplacer jusqu’à son lieu de villégiature. Et là, cela se complique, surtout évidemment lorsque bébé est de la partie !

Adieu valise faite à l’arrache, l’annonce romantique de son Homme « Chérie, on part dans une heure, destination inconnue ! ». Souvenez-vous, vous n’aviez qu’à jeter trois culottes, deux maillots et vos petites robes légères et décolletées, sans oublier votre crème solaire préférée et c’était parti ! À vous l’aventure.

Ça, c’était AVANT. Désormais l’aventure consiste à trouver un lieu de vacances « kids friendly », à choisir le mode de transport adéquat pour le rejoindre et … vous farcir le trajet. Avec bébé. Joie.

Heureusement, je suis là ! (genre). Avec l’équipe rédactionnelle de la Mum to be Party, nous allons vous donner quelques repères et astuces pour optimiser vos voyages avec bébé. Démarrons aujourd’hui avec le voyage en voiture. Roulement de tambours.

Les avantages et les inconvénients de la voiture

Chaque mode de transport comporte évidemment son lot d’avantages et d’inconvénients. Évidemment, on n’a pas toujours le choix, mais quand on peut vraiment choisir, autant savoir à quoi on s’engage !

  • la voiture, c’est bien parce que l’on peut s’arrêter quand on veut, où l’on veut (ou presque, mais vous avez compris l’idée). Et avec un bébé c’est appréciable. La recommandation officielle est un arrêt toutes les deux heures. En réalité, vous ferez surtout en fonction de l’état de votre petit : il dort, laissez-le et roulez encore un peu, il en a marre, il chouine, il a faim, arrêtez-vous à nouveau, oui, même 30 minutes après l’arrêt précédent !
  • la voiture, c’est pénible parce que l’on ne peut pas bouger. Et ça, c’est surtout un problème quand bébé grandit. Ce qu’il finit par faire inévitablement.
  • la voiture, c’est pratique parce que l’on peut emporter tout son b… bazar. Contrairement à l’avion où les fameux 20kg sont très vite atteints et en train où le fait que l’on n’a que deux bras, fois deux au mieux avec l’autre parent, limite considérablement l’affaire.
  • la voiture reste la solution la moins onéreuse et cela permet de se déplacer aussi une fois sur place.

Sécurité et siège auto

Pour voyager serein, voyageons « secure » (je suis bilingue anglais, je ne vous avais pas dit ?)

Vérifiez bien l’état de vos pneus, de vos liquides… Non pardon, laissez l’Homme s’occuper de ça. De votre côté, choisissez avec soin le siège auto qui permettra à la fois à bébé d’être en parfaite sécurité, mais aussi confortablement installé.

S’il y a bien une dépense à bien faire pour son bébé, c’est celle du siège-auto. Il ne doit pas être acheté d’occasion. Jamais. Sauf si vous connaissez parfaitement la personne qui vous le vend. Le siège ne doit en effet avoir subi aucun choc au préalable ! N’hésitez pas à regarder les résultats des crashs-tests sur internet (sites en allemand souvent…) ainsi que sur le magazine Que choisir ? qui publie très régulièrement des tests complets.

Le siège doit être parfaitement adapté à l’âge, au poids, mais aussi à la taille de votre enfant. Jusqu’à 9 kg, le bébé doit être dos à la route. Si vous le positionnez sur le siège passager, n’oubliez surtout pas de désactiver l’air-bag. Enfin, je ne le dirai jamais assez : fixez parfaitement bien le siège ET attachez votre bébé correctement ! Sinon, le siège auto ne sert juste à rien. Petite astuce pour savoir si bébé est bien « serré » : vous devez pouvoir passer votre main à plat entre le corps de bébé et le harnais, pas plus, pas moins.

Bébé commence à grandir et tente de se détacher ou même d’enlever les bretelles du harnais ? Soyez fermes : pas de ceinture, pas de voiture ! Ici la règle est respectée sans souci tout simplement parce que la seule fois où l’un d’entre eux a voulu se détacher, j’ai immédiatement arrêté la voiture sur un parking et j’ai fermement expliqué qu’on ne bougera pas de là tant qu’il n’acceptera pas d’être attaché en voiture. Et encore une fois : montrez l’exemple !

Vie dans l’habitacle

L’été il fait chaud (normalement), la climatisation est une belle invention certes, cependant, gare ! Prévoyez de légèrement couvrir bébé pendant le trajet – surtout qu’il ne bouge pas –  et de le découvrir en sortant du véhicule. Le choc thermique c’est aussi dans ce sens ! Vérifiez par ailleurs qu’il n’a pas une grille d’aération qui lui arrive directement dans le visage ou le cou.

Enlevez-lui ses chaussures, mettez-le en chaussettes ou en chausson, il sera beaucoup mieux.

Prévoyez évidemment de l’eau, si bébé tient son biberon tout seul, vous pouvez lui laisser à côté de lui. Quelques gâteaux – qui ne font pas trop de miettes – uh uh uh …

Pour l’occuper ce bébé, on fait comment ? Pas simple du tout… et croyez-moi, plus ils grandissent, plus c’est difficile ! Comptines, contes sur CD – eh oui, dites adieu à votre playlist habituelle… Mais aussi des petits jouets – pas trop petits pour qu’ils ne se retrouvent pas coincés entre deux sièges, mais pas trop gros non plus pour que bébé soit le plus autonome possible pour les attraper près de lui, les manipuler et les replacer (ou jeter à travers l’habitacle – hum)

Ne sortez pas TOUS les jouets en même temps ! Je vous le redirai pour tous les modes de transport. Ne grillez pas toutes vos cartouches d’un coup malheureux ! Jouez la surprise en sortant dès que bébé semble s’ennuyer un nouveau joujou de votre sac !

La question du lecteur DVD se pose. Pour certains c’est LA meilleure idée du siècle. Pour d’autres c’est LE meilleur moyen de rendre l’enfant malade. Ce que je retiens de mon expérience c’est que bébés, mes enfants n’étaient jamais malade en voiture. C’est venu plus tard. Donc à tester, mais je vous aurai prévenu. Pensez aux lingettes et surtout aux « sacs avion », impeccables pour les petits vomitos…

Les arrêts

Si vous voyagez sur autoroutes, je ne vous apprends rien : préférez les aires des stations essence. Les toilettes, loin d’être mirifiques, seront généralement propres, car nettoyés très régulièrement. Surtout vous y trouverez un espace pour changer bébé. Cependant, je vous conseille fortement de vous équiper d’un petit tapis à langer plastifié facilement pliable que vous pourrez dégainer histoire de bien optimiser l’hygiène ambiante.

Dans les cafétérias de ces stations, vous trouverez aussi facilement des petits pots, de quoi les réchauffer, des menus adaptés pour les ainés… et même des aires de jeux bien pratiques et salvatrices pour défouler les petites jambes.

Voila, je pense que l’on a fait le tour, n’hésitez pas à rajouter vos astuces, conseils en commentaires. Je vous propose aussi de consulter un guide super bien fait créé par Vinci Autoroutes avec l’aide de quelques blogueurs parents (dont bibi) ET leurs lecteurs c’est par ici « Guide Vinci Autoroutes »

Bonne route !

Tags

Partager

3 Commentaires

  1. Pour éviter que les enfants soient malades en voiture (et aussi en avion) j’ai testé les bracelets avec points d’acupuncture… Et ça marche super bien! Depuis ma fille n’est plus du tout malade… Pourvu que ça dure!!!

    Cecile
  2. Site internet pour les sièges auto les plus secur : securange !
    Ils ont aussi une page Facebook. Tous les crashs test, les conseils pour bien acheter et surtout ceux qu’il ne faut pas acheter !
    Et pour le dos route c’est jusqu’à 15 mois et le mieux c’est quatre ans ..
    Bonne journée

    Anaïs

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi