X
Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Soulager bébé durant les poussées dentaires

Par Isabelle Duvert
Soulager bébé durant les poussées dentaires

Aie. Il n’y a clairement pas de mot assez fort pour décrire la douleur ressentie – et exprimée de manière… limpide – par nos bébés lors des poussées dentaires. Il n’y aura pas moins de 20 dents primaires qui pousseront en moyenne entre les 6 mois et les deux ans de  votre enfant  : Bébé souffre et nous aussi par la même occasion ! Pour autant certains bébés ne sont pas complètement égaux devant les premières poussées dentaires et il est courant d’admettre que plus bébé fera ses dents tardivement, moins il en souffrira.

Car celles-ci suivent un rythme assez immuable : d’abord, bébé va « sortir » ses premières incisives du bas puis celles du haut, enfin les incisives latérales, puis les premières molaires, les canines, et enfin les secondes molaires. On vous dit tout sur les poussées dentaires de bébé ici ! Heureusement il existe de nombreuses solutions pour lui rendre la douleur plus supportable : Récapitulons ici les astuces de parents pour soulager bébé et rendre ces moments les moins difficiles possible.

Les signes

Les symptômes varient évidemment en fonction des enfants comme souvent.  Cependant, on retrouve très fréquemment quelques signes avant-coureurs classiques : fièvre, toux, rhume, joues très roses, gencive gonflée et rouge, selles plus molles pouvant entraîner de l’érythème fessier… bébé chouine, mord, et bave énormément. Il met à la bouche tout ce qu’il attrape, y compris son poing. Il a moins d’appétit, dort moins bien, est irritable. Vous devez vous rendre à l’évidence : « Il fait ses dents ».

Cette expression, vous l’entendrez et la prononcerez hélas, très – très – souvent. Elle vous servira aussi d’excuse quand bébé pleurera non-stop devant Tata Jacqueline ou qu’il vous faudra partir prématurément de chez Belle Maman.
Voyez qu’on peut y trouver aussi des avantages… Même si vous allez devoir épuiser un certain nombre de langes pour bébé et un certains nombre de bavoirs pour bébé pour essuyer la bave de votre bambin, qui va se mettre à énormément saliver : prévoyez votre stock !

Calmer la douleur : par action mécanique

Par massage et anesthésie par le froid

Les gencives de bébé sont irritées, boursouflées et ultra-sensibles : le froid constitue donc votre meilleur allié, avec le massage.
En effet, l’idée est de soulager bébé en lui proposant de mâchouiller, non pas ses doigts, mais un anneau de dentition, généralement en caoutchouc. Vous trouverez des modèles à mettre au réfrigérateur afin d’apporter au mâchouillage l’effet anesthésiant qui lui fera du bien. Attention à ne pas le placer au congélateur toutefois pour ne pas être brûlé par le froid, et à le prendre suffisamment grand pour qu’il ne puisse rentrer complètement dans la bouche de bébé !  Aussi un linge propre destiné à cet effet, mis au frigo et imbibé d’eau ou de tisane de camomille peut aussi soulager bébé.

On trouve aussi chez nombre de petites créatrices des doudous de dentition, avec un anneau en bois brut non traités que l’on peut facilement retrouver dans les affaires de bébé. Vous verrez aussi chez Oxybul Eveil et jeux des anneaux de dentition doudou pour bébé en caoutchouc. Il existe aussi des bavoirs de dentition pour bébé bien pratiques pour absorber la bave de votre enfant. On peut aussi utiliser des bâtonnets de racines de guimauve, qui va naturellement décongestionner la gencive et calmer la douleur. Par contre, les biscuits de dentition sont à utiliser modérément car ils peuvent provoquer des caries. Savez-vous que certaines mamans en font avec du lait maternel ? Enfin les tétines de dentition sont de plus en plus usités, et les jouets en plastiques peuvent aussi bien faire l’affaire, comme Sophie la Girafe qui en est un brillant exemple !

Vous pouvez aussi masser les gencives et particulièrement l’espace où la dent tente de percer avec votre petit doigt – propre et humide, ou avec une brosse à dents à poils souples. Nul besoin de prendre inspiration aussi sur votre pédiatre, qui peut parfois y aller franchement avec son bâtonnet en bois… oui, c’est douloureux pour bébé !

Quid des colliers d’ambre ?

Rappelons que ces colliers sont à l’origine de quelques accidents dramatiques : étranglement de l’enfant. Ce n’est pas ce type de collier en particulier, mais bel et bien le port d’un collier, quel qu’il soit qui peut en effet entraîner ce type de conséquences. En effet, coincé dans un barreau de lit, à un crochet ou à toute autre partie du mobilier, le collier risque d’entraîner une pendaison, survenant sous l’effet du poids de l’enfant.

Là encore, comme pour l’homéopathie, les soi-disant bienfaits ne se fondent sur aucune preuve scientifique, mais le phénomène rassemble tout de même beaucoup d’adeptes. Sachant que le collier d’ambre n’est pas un collier de dentition, et ne soulage pas la douleur par le fait d’être machouillé : le principe est que la pierre même en se réchauffant au contact de la peau va libérer une substance naturelle dit acide succinique en très petite quantité, substance qui est un anti-inflammatoire naturel et qui est censée soulager bébé.

Les colliers de noisetiers reposent sur le même principe : son bois riche en polyphénol est réputé être anti-inflammatoire. Là encore les études sur ses bienfaits sont contradictoires, et les risques d’étranglement restent bien réels.

Soulager la douleur par voie orale

L’homéopathie

Les laboratoires Boiron proposent des dosettes de Camilia, qu’il est possible de compléter par des granules homéopathiques (consultez votre pharmacien). Placebo ou pas, telle est l’éternelle question. Certains jurent que c’est efficace. Dans le doute, cela ne coûte rien d’essayer.

Parfois, les parents vont aussi consulter des homéopathes, afin de cibler le traitement qui soulagera bébé : certaines granules homéopathiques soulageront les selles, d’autres aideront à réguler sa quantité de salive, d’autres enfin le gonflement de sa gencive. Certains pharmaciens peuvent aussi vous conseiller, voir vous préparer certains mélanges de granules homéopathiques.

Les gels dentaires

Ils contiennent généralement un anesthésiant local et un antiseptique, qui agissent pour soulager les douleurs et prévenir les infections. Appliquez-en avec un doigt propre – effet massant inclus au passage – sur la gencive douloureuse, l’effet anesthésiant durera une vingtaine de minutes. N’utilisez toutefois pas ce gel apaisant plus de six fois par jour. Il faut faire également très attention au fait que bébé ne l’ingère pas, car il pourrait faire des fausses routes en s’alimentant par la suite le temps que le médicament soit actif.

La patience : le maître mot de tous les jeunes parents

Une fois que la dent aura percé, la douleur s’arrêtera. En moyenne, il vous faudra tenir 2 ou 3 jours. Tout dépend, là encore, des enfants, mais aussi des dents ! Certaines semblent entraîner plus de gêne que d’autres.

Rassurez votre bébé, câlinez-le et prenez votre mal en patience… bébé grandit et bientôt il pourra manger du solide, brosser ses petites dents et enfin… les sentir bouger et attendre avec impatience le passage de la Petite Souris.
De votre côté, en voyant ses micro-dents dans leur boîte, vous vous rappellerez avec nostalgie ces jours de galère que leurs sorties ont provoquées.

A lire aussi :

Les remèdes de grand-mère pour soigner bébé

L’ostéopathie au service du mieux être pour bébé

 

blank
MintyWendy
Collier d’allaitement chic perles noires
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE
blank
MintyWendy
Collier d’allaitement Palm Sunrise bleu pétrole
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE
blank
MintyWendy
Collier d’allaitement Marie
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE
blank
MintyWendy
Collier d’allaitement Love Actually
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi