X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Sexualité et naissance : un même cocon

Par Isabelle
Sexualité et naissance : un même cocon

En considérant l’accouchement comme faisant partie de la vie sexuelle des femmes, nous changeons notre regard sur ce dernier. Nous pouvons alors réfléchir à ce qui nous permet de nous sentir en confiance et libres quand nous faisons l’amour et le transposer au contexte de la naissance, pour créer notre bulle d’intimité et de détente pendant le travail. Et envisager la naissance dans le plaisir et sans douleur.

Le sujet de la sexualité pendant la naissance est encore trop peu abordé. Pourtant de plus en plus d’études démontrent l’importance de considérer l’enfantement comme un événement de la vie sexuelle des femmes. Pas comme un acte sexuel en soi mais comme un événement à la fois fondateur et ancré dans le fil de notre vie sexuelle actuelle et dans notre histoire.  Il est intéressant de noter que ce sont les mêmes hormones en jeu lors d’un rapport intime et lors de la naissance. Ce sont aussi les mêmes conditions qui vont faciliter ou au contraire bloquer le rapport sexuel et l’accouchement. Il est aussi important de s’y préparer en amont et d’y réfléchir en se posant des questions sur ce qui nous facilite les choses, sur ce qu’on aime comme atmosphère, sur ce qui va perturber notre intimité.

Toutes ces informations vont être utiles pour apprendre en amont à se créer une bulle de sécurité et de d’intimité le jour J. Ces pistes pourront aussi vous aider à vous recentrer si il y a un ralentissement dans le travail pendant l’accouchement, ou pour stimuler votre production d’ocytocine. 

Les hormones de l’accouchement

Ce sont les mêmes hormones qui interviennent lors d’un rapport sexuel. L’hormone dont vous allez entendre le plus parler pendant votre grossesse c’est incontestablement l’ocytocine. Aussi appelée l’hormone de l’amour. Comme son nom l’indique nous la sécrétons également lorsque nous faisons l’amour. Le jour de votre accouchement, votre cerveau va sécréter de l’ocytocine qui va ensuite aller sur des récepteurs présents sur votre utérus et sur des récepteurs présents sur des neurones. Parmi ses nombreuses actions, c’est elle qui va déclencher les contractions et favoriser le lien d’attachement. Vous produirez votre plus grand pic d’ocytocine dans l’heure suivant la naissance de votre bébé ! 

Quand le travail de l’accouchement commencera et que vous entrerez dans votre « bulle » les différentes hormones vont s’harmoniser entre elles dont les endorphines. Les endorphines, aussi connues sous le nom d’hormones du plaisir, appartiennent à la famille des opiacées (comme la morphine) et nous les sécrétons dans différentes situations. Ce sont elles qui provoquent ce bien-être tellement agréable après l’amour. Le jour de l’accouchement, elles contribuent à engourdir la douleur, à créer la sensation d’euphorie, de planer, d’être sur une autre planète. Ce sont les endorphines qui provoquent le relâchement et l’ouverture.

L’adrénaline, aussi appelée hormone du stress va être produite dès que nous nous sentons dans une situation de stress ou de danger. C’est elle qui va nous permettre de fuir rapidement en cas de danger ou d’avoir plus de forces pour lutter. Dans le contexte de la naissance, le corps va naturellement produire une décharge d’adrénaline au moment de la poussée. Mais si pendant le travail vous êtes dérangée ou ressentez du stress, votre corps va produire de l’adrénaline. Cette dernière étant une antagoniste de l’ocytocine elle va venir diminuer la production d’ocytocine, provoquant un ralentissement ou un arrêt du travail. D’où l’importance de bien protéger votre espace, votre bulle de sérénité.

Créez une ambiance sereine et rassurante

Nous avons toutes déjà vécu au moins une fois ce moment gênant pendant un rapport sexuel où tout d’un coup le mental reprend le contrôle. Des pensées parasites du type « est-ce que j’ai bien fini tel dossier ? » ou encore  « ah mince j’ai oublié de sortir le linge de la machine » qui viennent compléter gâcher l’ambiance. Si on replace ces mêmes dérangements dans le cadre de la naissance, avec des interruptions de la part du personnel médical, la lumière qu’on allume brutalement, les questions des personnes autour, on imagine bien l’impact potentiel sur le processus de la naissance. Peut-être avez-vous vu cette vidéo qui compare l’ambiance pour faire l’amour et l’ambiance en salle de naissance. On y découvre un couple qui se rend à l’hôpital dans le but d’avoir un rapport sexuel pour concevoir un bébé. Sauf qu’autour d’eux plein de personnes viennent les interrompre pour leur poser des questions, faire du bruit, allumer les lumières…

Certaines femmes vont choisir de mettre un masque sur les yeux et des boules quiès pour rester complètement dans leur bulle. Sachant qu’en cas de besoin le personnel peut s’adresser au partenaire ou à l’accompagnante. Tout est juste. L’important est de trouver ce qui vous fait du bien à vous et cela peut-être très différent d’une femme à l’autre.

Préparez votre kit bien-naître

Une quinzaine de jours avant votre accouchement, faites une liste par écrit de ce que vous souhaitez emporter avec vous. En dehors de votre cocon chaleureux que quoi avez-vous besoin pour créer une ambiance sereine et harmonieuse ? Quel que soit le lieu où vous mettrez au monde votre bébé, choisissez les éléments que vous aimez pour vous sentir en confiance. Et la confiance est l’élément déterminant pour un accouchement.

QUELQUES SUGGESTIONS

Vous pouvez utiliser les objets créés ou reçus lors de cérémonies pendant votre grossesse, comme pendant votre blessingway, des photos inspirantes, la musique que vous aimez. 


Préparez-vous une playlist. Pensez à des musiques «  physiques » qui vont vous donner envie de danser ou de vous bercer. Des bougies à piles que vous pourrez garder allumées pour vous offrir un éclairage tamisé et réconfortant. 


Avec tous ces petits éléments vous allez réellement pouvoir changer l’atmosphère du lieu, qui va devenir un cocon accueillant, un refuge pour ce grand événement que vous vous apprêtez à vivre. 


En avançant peu à peu dans le travail de l’accouchement, vous sentirez que vous marchez dans les pas des femmes qui vous ont précédée et qui sont présentes dans votre coeur.

L’environnement n’est pas toujours propice à l’intériorité mais en prenant le temps en amont de vous poser les bonnes questions vous aurez à votre disposition de précieuses ressources pour conserver cet état d’intimité et de sérénité. Dans l’équipe nous aimons beaucoup ce mantra « Quand je me sens bien, que je me laisse aller, je m’ouvre », à garder en tête pour retrouver son calme et sa présence.

À lire aussi :

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi

ut Nullam felis ipsum tempus nunc eget venenatis