X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Comment se (re)mettre au running après bébé ?

Par Christel
Comment se (re)mettre au running après bébé ?

Au-delà d’être le « it-sport » du moment, le running est une activité idéale pour les jeunes mamans. Côté pratique, zéro contrainte : on peut courir quand et où l’on veut ; côté physique, on s’affine, on muscle sa silhouette de manière harmonieuse ; côté bien-être, on prend l’air, on évacue le stress… on prend du temps pour soi !
Mais on sait aussi que la course à pieds et ses impacts à répétition sont traumatisants pour notre corps. Alors, d’autant plus lorsque l’on vient d’accoucher, quelques précautions sont à prendre avant de chausser les baskets.

 1. On attend le feu vert du corps médical

Même si l’accouchement s’est bien passé et que vous vous sentez en pleine forme, votre corps a besoin de temps : les organes et le bassin doivent reprendre leur place initiale et bien-sûr il faut impérativement faire la fameuse rééducation du périnée sous peine d’incontinence ou de descente d’organes pour les moins chanceuses… !

La durée de rééducation variant en fonction de chaque femme, de la durée de l’accouchement, du poids du bébé, rappochez-vous de votre kiné ou sage-femme qui sera à même de juger si vous êtes prêtes à reprendre le sport ou non.

En attendant, vous pouvez bien entendu marcher… A vous les longues balades avec bébé pour une reprise tout en douceur.

 2. On s’offre quelques séances chez un ostéopathe

La grossesse et l’accouchement modifient certaines postures et peuvent créer des tensions. L’ostéopathie va permettre de remettre en place toute la partie inférieure du dos : bassin, lombaires, hanches, coccyx ainsi que toute la sphère viscérale qui vont être bien sollicités lorsque vous reprendrez la course à pieds.

En général, avec une séance on règle déjà beaucoup de problèmes et l’on peut envisager une consultation rapidement après l’accouchement, même avant la rééducation du périnée.

 3. On reprend PROGRESSIVEMENT

Quel que soit votre niveau initial, votre objectif premier va être de retrouver une bonne condition physique et non de performer.

Pour cela, on opte pour une reprise très progressive, en alternant la course et la marche,  ce qui va vous permettre de retrouver  de bonnes sensations petit à petit, de booster votre motivation au fur et à mesure et aussi de limiter les risques de blessure.

Fixez-vous 2 séances par semaine : idéalement mardi / samedi ou mercredi / dimanche.

  • Commencez par plusieurs séances où vous effectuerez 3 à 5 fois, 4 minutes trottées (vous devez être capable de parler facilement en courant)  alternées avec 2 minutes de marche. Augmentez les temps de course en fonction de vos sensations, minute par minute ;
  • Si vous vous sentez à l’aise, réduisez tranquillement les temps de marche (jusqu’à 1 minute) et augmentez le nombre de séries ;
  • On peut ensuite imaginer un travail de type « pyramidal», exemple: 4 minutes de course / 1 minute de marche ; 6 min / 1 min ; 8 min / 1 min ; 10 min puis 5 minutes de marche pour récupérer ;
  • Au bout de 15 séances environ, tentez 2x 15 minutes de course et 3 minutes de récupération entre chaque bloc ;
  • Continuez cette alternance course-marche jusqu’à ce que vous vous sentiez complètement à l’aise et que vous puissiez reprendre de petits footings en continu.

Lorsque vous serez capable de courir avec facilité jusqu’à 40 minutes, vous pourrez alors vous tournez vers d’autres objectifs.

Attention, ces conseils sont à titre indicatif, n’hésitez pas à contacter un coach qui vous concoctera un programme personnalisé !

 4. On fait du renforcement musculaire en complément

Courir c’est bien ! Mais courir ne suffit pas…

En pratiquant un renforcement musculaire global, en complément de votre entraînement cardio, votre corps tolérera mieux les efforts et les contraintes. Ainsi, vous en  retirerez de nombreux bénéfices : prévention des blessures, meilleure résistance à la fatigue, gain en puissance musculaire…

La méthode la plus adaptée aux jeunes mamans… le Pilates : vous vous musclez en douceur, en accordant une importance toute particulière aux muscles qui ont le plus souffert pendant la grossesse à savoir les abdominaux, les dorsaux, les fessiers ou encore le périnée.

5. On s’étire et on s’hydrate.

Enfin, pour optimiser sa reprise et se sentir au mieux de sa forme, il est important de ne pas négliger pas les phases de récupération.

Alors après chaque séance, on prend quelques minutes pour s’étirer et on n’oublie pas de s’hydrater !!!

Vous avez maintenant les clefs pour une reprise efficace et en toute sécurité.

 N’oubliez pas que chaque femme et chaque accouchement est différent…

Alors écoutez-vous, trouvez votre rythme et n’hésitez pas à demander conseil aux professionnels qui vous entourent !

D-LAB
Complexe Energie Active anti-fatigue brûle-graisse
22,80
Innovo
Appareil de rééducation et de renforcement du périnée
399,00

Laurène Clavier
Coach sportif, sophrologue et instructeur Pilates  spécialisée femmes enceintes et jeunes mamans 

www.lc-sophro.fr
Tel 06 69 65 82 10 
contact@lc-sophro.fr

Tags

Partager

2 Commentaires

  1. Coucou ! Merci pour ces conseils. J’ai pris 15 kg après ma grossesse, et je dois impérativement m’en débarrasser au plus vite.

    Lucie
  2. Bonjour,
    Pour ma part, j’avais pris 20 kg pendant ma premières grossesse. j’ai repris le sport 1 mois et demi après l’accouchement après le Go de mon médecin. je partage tous les détails dans mon blog.
    https://www.facebook.com/confidencesdunefitnessmum/

    Fanny

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi