X
Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

5 raisons de créer des rituels pour bébé

Par Isabelle
5 raisons de créer des rituels pour bébé

En devenant parents, on se rend vite compte des conséquences lorsqu’on décale l’heure du coucher de bébé ou si son rythme est modifié : bébé devient grognon, agité, pleure. Mais que représentent les rituels pour les enfants ? Pourquoi en mettre en place au sein de la famille et du lieu d’accueil de bébé ?

Nous avons tous une ou plusieurs anecdotes à raconter d’un jour où nous avons modifié l’heure du repas ou du coucher de bébé, ou bien changé l’une des routines de notre enfant. La réaction de notre enfant peut alors nous sembler « disproportionnée ». Découvrez avec nous, cinq bonnes raisons de mettre en place des rituels pour votre bébé, selon son âge.

1/ Des routines qui sécurisent l’enfant

Un rituel est un comportement que nous faisons et refaisons. Une routine, une habitude. Lorsque l’on change l’ordre des habitudes, que l’on modifie un rituel auquel est habitué l’enfant, ses réactions sont souvent instantanées : cris, pleurs, protestations. Un observateur non avisé pourrait qualifier l’enfant de capricieux, qui fait des histoires pour pas grand-chose.

Si on se place du point de vue de l’enfant, la réalité est toute autre : le rituel a de la valeur pour le bébé et l’enfant, quel que soit son âge, il rassure et sécurise. On entend souvent l’expression « pour faire un bon détachement il faut d’abord un bon attachement » pour parler de l’importance du lien d’attachement du bébé. Il en va de même pour la place des rituels. Les routines viennent nourrir le besoin de cadre chez l’enfant. Plus il pourra se fier à des rituels précis dans son quotidien et plus il ira avec confiance découvrir de nouvelles choses.

2/ Instaurer un rituel de coucher 

Le rituel du coucher chez le bébé est une grande source de questions pour les jeunes parents ! A partir de quand et comment le mettre en place ? Là encore, le rituel va avoir pour vocation de rassurer l’enfant, de l’apaiser avant la nuit. Et comme pour nous, votre bébé dormira mieux en s’endormant apaisé ! Le rituel permet aussi de diminuer les réveils nocturnes.

Quelques conseils pour créer votre rituel :

Vous pouvez commencer un rituel dès les premières semaines avec votre bébé. Le rituel s’adaptera et s’étoffera au fil du temps et de l’âge de votre enfant. Baisser l’éclairage dans la chambre, faire un gros câlin dans les bras dans le lit, lire une histoire avant le coucher, un bisou de la part de maman et papa. A chaque famille de mettre en place la routine qui lui convient.

En plus de ses avantages pour favoriser l’endormissement, le rituel du soir a aussi l’avantage d’aider l’enfant à se repérer dans le temps. Quel est le moment de la journée ? Est-ce le temps de la sieste ou celui du dodo de la nuit ? Le rituel peut annoncer le début du soir, ou au contraire la fin de la nuit.

3/Favoriser le développement cognitif de l’enfant

Un grand rituel, universel, chez l’enfant est l’imitation des actions. Vous l’avez sans doute remarqué, dès tout petit, le bébé imite les gestes des proches de son entourage, puis en grandissant les copains, ce qu’il voit à l’école. L’imitation est un processus important dans le développement de l’enfant. Vient aussi un autre rituel : le jeu ! Le jeu permet de transposer le comportement imité dans une autre réalité.

Prenons un exemple : votre enfant découvre le son du miaulement du chat. Il va sans doute essayer de le reproduire. C’est la première l’imitation. Puis il va utiliser ses peluches, ses playmobils, ses legos ou tout autre jeu pour inventer une histoire et y placer des miaulements. La répétition par le jeu peut se faire de manière infinie ! Ou tout du moins jusqu’à ce que l’enfant arrive au bout de ses explorations.

4/Encourager la créativité pendant la journée

Le jeune enfant a un grand appétit pour tout ce qui est nouveau et inconnu. D’ailleurs on voit à quel point les enfants sont des éponges à savoir et la tonne de nouvelles informations qu’ils enregistrent chaque jour. Pour sortir de sa zone de confort, s’ouvrir pour explorer le monde, il est nécessaire que l’enfant se sente suffisamment sécurisé.

Les autres rituels qui rythment la journée sont donc tout aussi importants : les rituels autour des repas ou des tétées, les rituels au moment de la séparation quand bébé va à la crèche ou chez la nounou.

5/ Réfléchir à nos routines de parents

Il nous arrive souvent d’interrompre nos enfants quand ils refont pour la énième fois le même jeu. Peut-être parce que nous avons peur que ce soit ennuyant pour eux ? Ou par peur qu’ils n’apprennent pas suffisamment de nouvelles choses ? Remettre de l’importance sur les rituels est une belle occasion pour nous interroger sur nos habitudes. Quelles sont les routines qui nous sécurisent en tant qu’adultes ? Laissons-nous suffisamment de places aux rituels dans notre quotidien ?

Si vous souhaitez allez plus loin dans compréhension et la mise en place des rythmes et rituels chez l’enfant, nous vous recommandons la lecture du nouvel ouvrage d’André Stern « Les rythmes et rituels de l’enfant ».

A lire aussi :

Crédit photo : @naomivonkfotografi

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi