X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Un meilleur accompagnement pour les enfants atteints d’autisme

Par Christel
Un meilleur accompagnement pour les enfants atteints d’autisme

Handicap mal connu du grand public touchant 1 enfant sur 10, l’autisme est un trouble qui apparaît dès les premières années de vie de l’enfant et est généralement diagnostiqué trop tardivement.

Cet handicap entraîne des complications du développement de l’enfant. Des troubles peuvent apparaître au niveau du langage, de la sociabilité, du développement moteur et sensoriel. Il se manifeste entre les 1 an et 2 ans de l’enfant, mais les diagnostiques se font généralement vers les 3 et 5 ans.

Il est très complexe d’identifier ce handicap car il peut être confondu avec plusieurs autres troubles mineurs. Il peut aussi être “caché” par l’enfant qui pourra compenser ses difficultés, mais seulement jusqu’à certaines exigences sociales.

Pour pallier ce retard dans le diagnostic, la Haute Autorité de Santé a émis des recommandations au mois de février 2018 pour accompagner les familles dans leurs démarches, la prise en charge, et les interventions personnalisées, que nous vous dévoilons dans leurs grandes lignes ci-dessous.

La vigilance de l’entourage, moteur d’un diagnostic plus rapide

La Haute Autorité de Santé met en avant l’importance de l’entourage dans la pose d’un diagnostic. En effet, il est du devoir de chaque personne entourant l’enfant, d’être vigilant sur ses interactions et son développement. La famille, mais également les personnels de crèche, d’école ou la nounou, sont souvent les premières personnes à noter les comportements qu’ils trouvent anormaux, surtout s’ils se répètent.

Grâce à cette vigilance, l’autisme pourrait être reconnu chez l’enfant dès son plus jeune âge. Or, plus le diagnostic est posé tôt, plus vite les médecins pourront l’accompagner avec des interventions personnalisées, qui sur le long terme, aideront à son développement.

Il ne faut donc minimiser aucune inquiétude, qu’elles viennent des parents ou des professionnels de la petite enfance. Il est préférable de faire les examens nécessaires au moindre doute, chez le généraliste de l’enfant.

Le rôle clé du médecin traitant

Il est également du rôle du médecin traitant de veiller au bon développement de l’enfant. N’hésitez pas à lui parler de vos doutes et de vos questions.

En cas de troubles du comportement ou du développement, le médecin peut alors consacrer la consultation à la recherche de signes du handicap. Il peut être aidé d’un questionnaire réalisé par la Haute Autorité de Santé et les remarques des parents.

Dans le cas d’une suspicion d’autisme confirmée, le médecin orientera alors les parents et l’enfant vers des tests plus approfondis d’ORL, d’ophtalmologie, d’orthophonie, et du développement moteur.

La prise en charge et l’accompagnement de l’enfant

Si le diagnostic d’autisme est confirmé, des interventions sont rapidement recommandées : rééducation sous forme d’orthophonie, de kinésithérapie et travail de la psychomotricité. Une demande d’attention particulière est adressée à toutes les personnes en contact avec l’enfant dans son quotidien et notamment les professionnels qui l’encadrent à l’école ou à la crèche.

En effet, même si l’enfant doit continuer au maximum d’évoluer avec les enfants de son âge, il est important que les encadrants le stimulent d’avantage, sans le brusquer.

Un accompagnement complet est également proposé aux parents. En commençant par une explication concrète du handicap et de ses risques pour le développement de l’enfant. Les spécialistes proposent alors des interventions détaillées et personnalisées à mettre en place le plus rapidement possible.

Happy Blue Day by Ninoo

L’association Ninoo soutient les enfants autistes de 3 à 12 ans, en favorisant les activités avec des enfants non autistes.

De par leur créativité, les enfants autistes s’expriment plus facilement et peuvent échanger avec les autres enfants. Avec des activités ludiques et créatives telles que de la pâtisserie, de la musique, du sport et bien d’autres, Ninoo favorise les interactions entre tous les enfants. Ce dimanche 1er avril, Ninoo renouvèle son Happy Blue Day.

association-ninoo-happy-blue-day-autismeUne journée entièrement dédiée à l’autisme à l’Espace Beaurepaire à Paris. Tout le monde est invité à participer à cette journée gratuite, pendant laquelle seront dispensés plusieurs activités autour de Pâques avec décoration de sablés, mais également plusieurs autres ateliers pour créer son attrape rêve, son marque page, ses pots à crayons, etc.

Sur place vous pourrez consommer des boissonset des pâtisseries, mais aussi ramener des petits souvenirs spécialement créés pour l’occasion.

Tous les fonds récoltés seront réutilisés afin d’organiser plus de journées comme celle-ci et accompagner au mieux les familles. Si vous ne pouvez pas vous rendre sur place, vous pouvez aussi participer à la journée d’une autre manière. En effet, l’association vous propose de créer un cœur bleu en tricot ou en crochet, et de l’envoyer avant la journée du Happy Blue Day, un symbole d’amour et de partage.

Vous pourrez trouver des tutos disponibles sur www.ninoo.eu

Sur la photo ci-contre, le Happy Blue Day de l’année 2017.

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi