X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

SOS achat : comment choisir son biberon ?

Par Karima Peyronie
SOS achat : comment choisir son biberon ?

C’est l’un des premiers achats pour bébé et aussi le premier vrai quel casse-tête vue la quantité de choix et variétés. En verre, plastique, caoutchouc, silicone, physiologique, grand….Au secours ! J’ai posé toutes mes questions à M. Franck Ferrua responsable communication de Tigex et NUK. Et voici le petit guide de survie spécial biberon qui en ressort.

Je fais la différence entre le biberon et la tétine

C’est un constat basique me diriez-vous mais qui va avoir son importance pour la suite des choses. Ainsi il faut bien comprendre que votre biberon se compose du biberon, le contenant, et de sa tétine. Même s’ils sont vendus ensemble, il est tout à fait possible de faire du sur-mesure en adaptant le contenant à d’autres tétines. La tétine est la partie consommable du biberon, on la change très régulièrement, environ tous les mois si on n’alterne pas, alors que le biberon sera un achat sur le long terme.

 Quel col pour le biberon ?

Selon la largeur du col que vous choisirez vous devrez adapter les tétines. Et votre bébé s’habituera au col large ou moyen, dès les premières utilisations. Pour ma part, j’ai essayé d’alterner car j’en avais acheté plusieurs modèles mais ma fille a préféré les cols petits.

  • Le col large : c’est le plus facile pour les mamans (et papas !) puisqu’il permet de nettoyer plus facilement : il n’y a pas de bordure interne difficile d’accès même avec une petite brosse. Comme le col est large, la préhension (c’est-à-dire la prise en main dans le jargon) est plus facile pour vous et bébé. C’est aussi plus pratique pour l’introduction du lait en poudre. Parce qu’il faut bien dire que de viser le petit trou du biberon à 4 heures du mat’ quand bébé hurle, ce n’est pas franchement évident !
  • Le col standard : est plus petit, moins facile de nettoyage mais à l’avantage de s’adapter aux tétines standards, qui se trouvent plus facilement. Lorsque vous passerez au lait de croissance, les bouteilles de lait sont d’ailleurs prévues pour les tétines standards. Et du coup ça vous permet d’avoir plus de choix dans les modèles de biberon.

 Le biberon en mode incassable ou à l’ancienne ?

Comme pour les pro-couches lavables ou jetables, il y a deux écoles…

  • Le biberon en verre : c’est le biberon de nos grand-mères, sa version « vintage ». Il est le chouchou des « green mum », qui préfèrent cette matière « plus propre à la stérilisation”. Mais un biberon en verre est lourd et…cassable, donc potentiellement plus dangereux pour le bébé. Et du coup on confiera moins rapidement le biberon à bébé qui mettra plus de temps à prendre son biberon tout seul.
  • Le biberon en plastique : c’est la version qui se vend le plus pour son côté pratique et sécurisant. Incassable, la matière en plastique permet tout autant la stérilisation et les lavages en machine. Depuis 2009, la réglementation impose des biberons 100% sans bisphénol A.

Une question de…taille aussi

Devant le rayon biberon, vous aurez le tournis pour vous décider simplement sur la taille du biberon. C’est bien simple, petit bébé = petite quantité de liquide = petit biberon. Pour éviter d’en racheter trop souvent, je vous conseille de prendre directement la taille moyenne, qui peut contenir jusqu’à 240 ml de lait. En dessous les biberons nourrissons contiennent 120-150 ml de lait. Au-dessus, jusqu’à 300 ml. A titre indicatif, ma fille de 13 mois prend toujours le moyen…

Un biberon très en forme !

Comme lorsque vous achetez une robe, vous prendrez votre biberon dans les mains, le toucherez, le tournerez dans tous les sens, pour « ressentir » réellement votre biberon. Et là encore plusieurs choix s’offre à vous :

  • La forme anatomique : il s’agit d’un biberon qui se rapproche de la forme anatomique mammaire pour retrouver les sensations d’un allaitement au sein. Le biberon est alors légèrement incliné pour que le bébé se positionne « en butée » comme au sein. C’est le biberon idéal pour les mums qui sont sur un allaitement mixte ou qui sont en phase de sevrage.
  • La forme physiologique : il s’agit de la forme de la tétine qui évolue en fonction du développement de la cavité buccale de l’enfant, et selon son âge. Lorsqu’il né, la mâchoire inférieure est plutôt en arrière alors qu’au fur et à mesure elle va se rapprocher. La tétine à bout physiologique respecte davantage la forme du palais et le positionnement de la langue. C’est un paramètre important surtout si votre bébé a tendance déjà à sucer son pouce ou à trop forcer sur la tétine.
  • La forme classique : il s’agit de la tétine à bout rond, appelée cerise, la plus commune. En choisissant cette forme, vous avez la possibilité de changer plus facilement de biberon, avec un plus large choix.

 Et la tétine, quelle matière ?

Maintenant que l’on a vu les différentes formes de tétines, reste à savoir la matière…

  • La tétine en caoutchouc : elle se reconnait par sa couleur jaune et son odeur particulière que l’on adore ou déteste. Le caoutchouc est une matière naturelle, donc la préférée des « green mum » et c’est aussi celle que l’on recommande pendant les périodes d’allaitement, car elle est plus souple.
  • La tétine en silicone : cette matière synthétique translucide est sans odeur ou texture particulière. Pour ma part, je préfère la transparence de la tétine pour pouvoir mieux la laver. Mais elle est aussi moins résistante aux fissures et se change plus régulièrement car la matière est moins souple.

Je choisis mon biberon en fonction du débit…

Là encore petit bébé = petit appétit = petit débit. Plus bébé grandit, plus vous allez lui rajouter des matières épaissies dans son biberon qui nécessiteront un plus grand débit. Deux options s’offrent à vous :

  • La tétine à débit variable : une même tétine propose trois vitesses différentes en fonction de la nourriture proposée. Ainsi, si vous versez simplement du lait, bébé tétera en position 1. Si vous proposez de la soupe, le débit sera plus important.
  • Les embouts variables : vous changez vous-même les embouts en fonction de l’âge de bébé. D’abord une tétine 1er âge pour les premiers allaitements au biberon. Puis 2ème âge, lorsque la diversification alimentaire est enclenchée. Ces différentes tétines sont parfaitement adaptées à l’évolution de la taille de la cavité buccale. Et c’est aussi le plus pratique pour que bébé prenne seul son biberon.

 Bô ou pas bô, c’est important ?

Maintenant que l’on a passé en revue tous les aspects techniques et pratiques, vous avez aussi le droit de vous faire plaisir en choisissant des motifs princesse ou Cars… La décoration a aussi son importance car elle participe à l’éveil de l’enfant. Pour le premier biberon, généralement le design est sobre aux couleurs plutôt pastelles et classiques, voire avec un reflet pour le toucher. Dès six mois, et le début de la diversification alimentaire, les dessins sont davantage axés sur l’éveil des sens avec des couleurs plus attirantes et thématisées (les légumes du potager, les fruits…). N’hésitez pas à prévoir des accessoires comme les poignets, pour favoriser la transition vers une tasse.

 Les biberons malins…

Enfin, il y a d’autres options qui sauront vous convaincre une fois pour toute. Par exemple :

  • La valve de régulation : pour limiter les problèmes de colique, certains biberons sont dotés d’un système de régulation d‘air qui évite que la tétine se rétracte. Ainsi le bébé avale moins d’air lors de la tétée, ce qui faciliterait sa digestion.
  • Pendant l’allaitement ou en sevrage : si vous allaitez au sein et que, occasionnellement vous voulez nourrir bébé au biberon alors il est préférable de choisir un biberon spécialement étudié pour cette utilisation. Car votre bébé peut prendre l’habitude du biberon, et refuser le sein par la suite. Ces biberons reproduisent par exemple la forme et le toucher (une texture grainée) du sein. La tétine est aussi pensée pour reproduire la même mécanique de succion qu’au sein. C’est aussi l’idéal pour amorcer un sevrage progressif et de transition.
  • Et le prix ! Enfin bien sûr le dernier critère que vous prendrez en compte reste le prix. En général vous devez compter pas plus de 7-8 euros, si vous en prenez un avec plusieurs options. Si vous craquez pour le design, il reste celui, trop chou de Dior, à 40 € !

Alors Mum2be, vous y voyiez plus clair maintenant concernant les biberons de votre bébé ?

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi