X
Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

S’initier à l’écologie avec les enfants âge par âge

Par Christel
S’initier à l’écologie avec les enfants âge par âge

Avec la maternité arrivent souvent les envies de changements pour un mode de vie plus écologique, en phase avec la fragilité de bébé, et plus tard avec la sensibilité des enfants. Ces derniers ne demandent qu’à en savoir plus et les petits gestes sont autant de manière pour les parents d’aborder les plus grands sujets écologiques avec eux.  A chaque âge sa façon d’en parler par Anne Thoumieux, l’autrice du livre « Dis, c’est vrai qu’on peut soigner la Terre ? »

Environnement, écologie… les sujets en lien avec la nature passionnent les petits et les activités pour les sensibiliser à la protection de la planète ont en général beaucoup de succès auprès des enfants. Mais comment s’initier à l’écologie à la maison en les incluant sur les thèmes des déchets, de l’économie de l’eau, de l’énergie ? A tous les âges il est possible d’appliquer de nouveaux gestes en lien avec le jardin, les animaux, la consommation écolo ou le choix des bons produits. Voici nos pistes pour se mettre aux gestes éco-citoyens avec les kids, et les sensibiliser à la protection de l’environnement à chaque âge.

Faire un liniment de bébé zéro déchet

Les gestes écolo débutent dès le plus jeune âge. Et on sait combien l’arrivée d’un bébé est pour les jeunes parents un bouleversement du quotidien, avec nombre de déchets qu’on accumule dans la poubelle (couches, coton, emballages de cosmétiques et produits d’hygiène…) et souvent dans nos prises de conscience. Outre le fait qu’on souhaite moins polluer, il y a aussi une dimension budgétaire dans le fait de moins consommer et dépenser avec un bébé.

Une recette très simple pour nettoyer les fesses de bébé en douceur, sans plastique, en mode zéro déchet et naturalité. Il vous faut 100ml d’eau de chaux (en pharmacie), 100ml d’huile végétale type huile d’olive ou d’amande douce et 1 cuillère à soupe de cire d’abeille. Faite chauffer doucement l’eau de chaux dans une casserole et dans une seconde casserole, mélangez l’huile et la cire. Quand il est bien homogène, ajoutez progressivement ce mélange à l’eau de chaux. Versez dans un pot en verre ou un flacon et utilisez pendant 2 semaines max. Ce sont autant de bidons de plastique qui seront économisés !

Utiliser des lingettes lavables, c’est responsable !

En lieu et place des disques de coton jetables dont la culture est très gourmande en eau et, sauf à être bio, utilise des pesticides très polluants, on peut utiliser des carrés de coton en tissu lavables, idéalement made in France et bio. Réutilisables à l’infini, vous pourrez continuer à les utiliser pour débarbouiller les enfants ou vous démaquiller ! Ou comment nettoyer et démaquiller de manière responsable. Certains parents décident également de passer aux couches lavables ou aux couches écologiques, ou de mixer les deux selon les envies et l’organisation en place (nounou, crèche…).

S’équiper d’occasion pour l’arrivée de bébé et réduire la pollution

Economique et écologique, l’achat de seconde main est une excellent option pour les vêtements aussi, et pour les jouets et les livres qui sont proposés en abondance sur des plateformes comme Vinted, souvent en parfait état ! Pot, siège bébé, parc, table à langer, porte bébé sont autant d’objets que l’on peut facilement trouver d’occasion… et revendre ensuite. Une économie véritablement circulaire !

Dès que bébé a grandit, voici les quelques idées écolo du quotidien à faire sous forme de jeux, d’ateliers pour rendre le tout très ludique pour votre enfant et réduire de manière concrète notre usage de papier en toute genre.

Faire des petits gâteaux maison

Joignez l’utile au pédagogique en faisant participer votre bambin à la recette : casser les œufs, mettre les mains dans la pâte, remuer sont autant de gestes qui exercent l’enfant. Et quelle fierté de déguster ses propres cookies ou sablés ! De quoi leur apprendre que l’on n’a pas toujours besoin d’en acheter et contrôler les ingrédients.

Acheter en vrac pour éviter les emballages

Dans le magasin, l’enfant peut facilement remplir lui-même les sachets, les peser, coller l’étiquette et à la maison, transvaser les achats dans des bocaux parfaits pour l’anti-gaspillage en cuisine. Des exercices d’adresse parfaits pour les plus petits qui apportent aussi une vision moins industrielle et plus écologiques des aliments, et évite les emballages.

Planter des graines de fleurs mellifères

Sur son balcon, dans son jardin ou n’importe où en extérieur en ville, pour soutenir les abeilles et expliquer leur précieuse utilité, faites semer des graines de fleurs « mellifères » recherchées par les pollinisateurs. Très apprécié des enfants aussi : un hôtel à insecte à fabriquer permet de favoriser la biodiversité au jardin ou en ville.

Faire un compost pour réduire ses déchets

Afin de réduire ses déchets, on peut initier les enfants au tri mais encore mieux, leur montrer concrètement comment « tout retourne à la terre ». Dans un bac, déposez de la terre et des déchets végétaux (feuilles, herbes, brindilles) et jetez-y ensuite au fur et à mesure les épluchures et restes alimentaires. Vous pourrez observer leur décomposition en quelques semaines. Sinon, très rigolo pour les petits : le compost à lombrics, idéal pour apprendre le cycle de la Terre.

Votre enfant est à l’école et l’éducation à l’écologie est désormais très présente avec nombres d’ateliers et d’astuces de recyclage…au point où nous, parents, sommes très souvent amenés à revoir nos propres gestes grâce aux idées présentées ! A leur âge, il n’est pas si commun de trier, de faire attention à nos déchets. Nos enfants sont les garants d’une société plus respecteuse !

Apprendre à réparer pour moins consommer

S’initier au bricolage et à la réparation passionne les petits mais surtout leur offre une vision d’objets durables et s’inscrit dans une vision vertueuse et responsable de la consommation . En plus de conserver plus longtemps leurs jouets préférés ou alors de recycler ses jeux ou de les échanger ! Il existe de nombreuses associations qui proposent ce genre d’ateliers ou encore maintenant de trocs organisés par des marques telles que Jacadi, Orchestra….

Faire un ramassage de déchets

A la plage, dans la nature ou en ville dans son quartier, le ramassage de déchets est une action pédagogique et conviviale qui permet en plus de sensibiliser la population. Réunissez votre entourage, voisins et/ou amis et sillonnez une zone armés de sacs poubelle et de gants. Les enfants sont souvent les premiers à épingler les adultes qui jettent leurs déchets par terre… de quoi se soutenir pour adopter les bons gestes zéro déchets.

Cuisiner sans viande c’est bon pour la planète

Tout en explorant des plats simples à base de légumes et légumineuses, on en profite pour parler souffrance animale, et expliquer que l’élevage intensif a une forte responsabilité dans les émissions de gaz à effet de serre et donc un lien direct avec le réchauffement climatique. La plupart des enfants peuvent demander eux-même à réduire ou arrêter leur consommation de viande quand ils réalisent qu’il s’agit d’animaux que l’on tue. Pour rappel, il n’y a aucun risque de carences à devenir végétarien ou flexitarien tant que l’alimentation est variée et riche en nutriments.

S’initier au boycott pour une consommation engagée

C’est l’initiation à l’idée de choix au sens du pouvoir acheter… ou non ! Pour ne pas donner son argent à ceux qui participent à détruire les animaux ou la planète. L’exemple de la forêt amazonienne rasée pour planter des palmiers à huile exterminant des milliers d’espèces d’insectes, d’animaux dont les orangs outans brulés vifs, et de plantes est généralement suivie d’effet immédiat : l’enfant va boycotter l’huile de palme et la traquer de lui-meme sur les étiquettes !

Quel que soit l’âge de votre enfant, l’éducation et la sensibilisation à l’écologie passent par des mots, les images, des lectures.

Valoriser la nature dans le discours

A chaque fois que l’on parle de nature, on peut choisir des mots positifs. Dire qu’une limace est « belle » et pas « beurk », ou encore ne pas dire que le loup ou le requin sont « méchants » mais qu’ils sont « dangereux » car c’est leur nature d’animal sauvage, est une première orientation vers le respect de la nature et de tous ses habitants.

Montrer l’exemple aux enfants

L’apprentissage passe en premier lieu par l’exemple les gestes appris dans l’enfance qui marquent la conscience… et l’inconscient. A nous de laisser la voiture au garage pour les déplacements proches pour réduire nos émissions de CO², de bannir les produits d’entreprises aux activités néfastes à l’environnement, ou encore de se lancer dans un potager.

Livre apprendre l'écologie à nos enfants Anne Thoumieux

Idées de lecture Lecture, pour aller plus loin, de 7 à 77 ans : « Dis, C’est Vrai qu’on peut soigner la Terre ? » Anne Thoumieux, Leduc, 18,90€

Comment répondre aux questions sans détours de nos enfants quand nous avons nous-même du mal à comprendre la portée de la crise écologique qui nous menace ? A travers 40 questions pointues, ce petit traité d’écologie a pour objectif d’expliquer facilement sans langue de bois les enjeux environnementaux d’aujourd’hui et de demain, de 7 à 77 ans. Pour chaque question, une réponse détaillée est formulée pour les adultes, et une plus accessible est proposée pour les enfants avec des mots plus simples. Une vision à 360° essentielle à la réflexion sur nos choix de vie actuels et à venir dans un ouvrage à la portée de tous, éclairé de nombreuses interviews d’expert-e-s et d’un chapitre pratique pour agir en famille.

A lire aussi

Crédit photo : Anne Thoumieux

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi