X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

L’usage du smartphone en présence de bébé : que faire ?

Par julia
L’usage du smartphone en présence de bébé : que faire ?

Vous prenez votre ventre en photo sous toutes ses coutures, suivez votre grossesse sur une appli, annoncez la naissance avec un faire-part virtuel et donnez depuis l’arrivée de votre merveille sans cesse des nouvelles à la famille sur whatsapp. Le smartphone s’invite dans votre quotidien de (future) maman de manière très rapprochée, mais vous nourrissez quand même un certain sentiment de crainte face à cet usage intensif : et si les ondes émises à proximité étaient nocives pour mon bébé ? Vous n’avez pas tort de vous préoccuper et de mettre certaines limites, tant l’usage du smartphone peut créer des dépendances mais aussi des incidences sur notre bien-être. Voici quelques conseils de bons sens et une sélection d’accessoires…pour vivre avec notre temps de famille connectée !

Les impacts sur la santé

Ce n’est pas un secret, l’utilisation excessive d’écrans a des risques sur la santé. En cause, la lumière bleue et les ondes électromagnétiques émises par ces appareils connectés. Mais quelles sont les conséquences pour nous et nos enfants ?

Lumière bleue

Nous sommes plusieurs à nous endormir avec le téléphone, les yeux rivés sur ce petit écran dans l’obscurité de notre chambre. Tout ce qu’il ne faut pas faire, quoi !

Nos yeux sont exposés à la lumière bleue qui agit comme un stimulant sur l’organisme dont l’effet est comparable à celui de la caféine. Cela provoque une augmentation du rythme cardiaque et une baisse de production de mélatonine (hormone du sommeil). Sur le long terme cela peut avoir des conséquences néfastes sur votre sommeil. Aujourd’hui, 8 français sur 10 consultent leur appareil le soir s’exposant donc aux écrans et par ce biais, à la lumière bleue, et 1 français sur 3 qui a du mal à s’endormir.

En outre, la lumière bleue fatigue les yeux et peut donc avoir une incidence sur la vue. Selon une étude de l’institut Ipsos réalisée sur 4500 enfants en 2018, 34% âgés de 4 à 10 ans présentaient des problèmes de vue. Un chiffre en hausse depuis 2017 expliqué par l’augmentation du temps moyen passé devant un écran par cette tranche d’âge (pour un total de 2h18 en moyenne par jour).

Ondes électromagnétiques

Aujourd’hui, nous sommes cernés par les ondes : téléphoniques, wifi, d’appareils électroniques… Beaucoup s’inquiètent sur leurs potentiels dangers. Malgré de nombreuses études, aucun diagnostic précis n’a encore été établi mais une exposition à longue durée n’a rien de bénéfique.

En 2013, une étude Bioinitiative regroupant plus de 1800 articles internationaux rédigés par des experts a été menée. Ce rapport a permis de renforcer la certitude de la dangerosité des ondes sur l’organisme. Les ondes auraient un impact direct sur le cerveau provoquant des perturbations biologiques.

Les potentiels risques sont plus importants chez l’enfant et la femme enceinte dû au cerveau encore prématuré de l’enfant qui devient mature à partir de 12-13 ans. Cela peut mener à des troubles du comportement, d’hyperactivité et émotionnels.

J’ai pris conscience de la nocivité des ondes très tôt, en simplement laissant mon smartphone dans la poche. En l’espace de quelques secondes, mes ovaires me faisaient un mal de chien. Je me suis équipée pendant mes deux grossesses d’un plaid onti-ondes à chaque fois que je pianotais sur l’ordinateur, posé sur mon gros ventre. Et puis, j’ai continué emmitoufler bébé dans son plaid quand je l’allaitais ou lui donnais le biberon et posais toujours le téléphone loin de sa tête. Ces petits gestes m’ont rassuré, et encore maintenant qu’ils sont plus grands, je veille à ne pas poser de smartphones proches de leur environnement. Christel, fondatrice de Mum-to-be Party

Quelles précautions à prendre pour protéger bébé ?

  • Évitez de le laisser jouer avec votre téléphone portable, même éteint
  • Éloignez tous les appareils électriques qui émettent des ondes près de lui, cela vaut aussi pour le baby-phone (dans sa chambre, distance recommandée de 1m)
  • Protégez bébé en le couvrant avec un drap ou un vêtement spécial anti-ondes

Il existe des vêtements spéciaux conçus avec une matière spéciale agissant comme une barrière anti ondes électromagnétiques. Dans cette optique, la jolie marque de portage Studio Roméo lance un nouveau plaid anti ondes au prix de 79,00€. Avec sa double protection composée à 100% de fils d’argent, ce plaid neutralise les ondes et réduit l’exposition au rayonnement associé. A porter sur le ventre pendant la grossesse puis comme couverture pour couvrir votre enfant après la naissance comme couverture afin de minimiser l’exposition de votre enfant aux ondes.

Et si je suis enceinte?

Pour toutes les futures mamans connectées qui souhaitent utiliser leur smartphone ou tablette l’esprit tranquille, le top de grossesse Radygo de la marque hollandaise Noppies est idéal puisque qu’il suit la future maman dans ses mouvements et sa vie active. Grâce à son tissu spécial Radygo, certifié par l’organisme indépendant néerlandais TNO, il bloque 99% des ondes électromagnétiques émises par les appareils environnants.

TSHIRT ANTI ONDES NOPPIES X RADYGO

Vous allez adorer son style basique et son tissu au toucher ultra-doux ! Découvrez le t-shirt gris Radygo à 69,99€ etle débardeur Radygo noir ou gris à 59,99€ sur notre Boutique en ligne.

Comment limiter son utilisation ?

Les accessoires anti-ondes, c’est bien le temps de la première année de bébé, mais très vite, nos bébés vont devenir de vrais geeks en puissance, vous étonnant à retenir votre code et le chemin le plus rapide pour enclencher la vidéo YouTube ou l’appli de jeu. Au secours ! Interdire, d’accord, mais à nous parents aussi de nous responsabiliser à minima.

1/ Prendre conscience

On ne se rend pas toujours compte du temps passé sur notre téléphone. Ça peut paraître anodin mais dans une journée, son usage ne représente pas moins d’une heure et demi en moyenne.

Certains smartphones sont déjà configurés pour vous alerter sur votre temps de consommation semaine après semaine; c’est une bonne manière de pouvoir, quand on le peut, mettre la pédale douce. Il existe des applications comme Quality Time qui vous permet de suivre votre temps d’écran. Vous pouvez y programmer une alarme pour vous avertir quand vous dépassez votre quota pour la journée. Il est également possible de définir des horaires pour certaines applications afin de limiter le temps passé dessus et d’établir un contrôle parental pour limiter l’utilisation des enfants.

2/ Savoir se limiter pour montrer l’exemple

Pas évident de limiter l’usage d’objets connectés à vos enfants quand vous êtes vous-même le nez collé à votre appareil. Vous l’aurez compris, il faut d’abord savoir s’auto-discipliner afin de pouvoir montrer l’exemple. Voici quelques idées de bon sens soufflées par des mamans  :

  • Vous pouvez commencer par mettre votre téléphone en mode silencieux une fois rentré à la maison, ce qui vous permettra de faire une vraie coupure.
  • Pour chaque application mobile vous faites le choix d’être notifié des derniers posts, limitez-les pour vous éviter d’être tentée
  • Vous pouvez aussi définir des zones interdites de téléphone ou tablette au sein de votre domicile. Pas de téléphone dans la salle à manger, pas de tablette dans les chambres après diner par exemple.

3/ Privilégier des moments de partage

Les nouvelles technologies ont un aspect pédagogique et éducatif indéniable pour l’enfant. L’usage du smartphone se fait de plus en plus tôt en âge, comme il s’avère pratique pour occuper et divertir les enfants.

Mais il y a une différence entre un usage à petites doses et un usage quotidien abusif. Les experts s’accordent sur la nécessité de limiter le temps d’écran aux tout-petits afin d’éviter tous les potentiels dangers sur leur santé (troubles de l’attention, de langage et de sommeil) et ne pas les y habituer trop tôt.

Lire aussi notre article Les écrans et les tout-petits : quel danger ?
pour en savoir davantage sur les possibles dangers et alternatives 

Il est toujours bon de rappeler que la lecture le soir reste un moment de complicité idéal qui va permettre à l’enfant de développer son vocabulaire et sa créativité de par son imagination. Malheureusement de nombreux parents délaissent la lecture, comme le confirme une étude récente réalisée par les éditeurs britanniques de livres pour enfants Nielsen Book :

La proportion d’enfants de moins de 5 ans ayant droit à une histoire le soir a chuté en 5 ans, passant de 69% en 2013 à 51% en 2018.

Et vous, continuez-vous à lire un livre ou un magazine au lit ? Ou à suivre une série sur votre ordinateur ou à chercher de l’inspiration sur Instagram avant de vous coucher ? Bref, il n’est pas simple de changer ses petites habitudes qui sont aussi sources de plaisir et de partage !!!

Comment faites-vous de votre côté ?

 

Noppies
Débardeur grossesse Radygo anti-ondes gris
35,9959,99
SOLDES
Noppies
T-shirt grossesse Radygo anti-ondes gris
41,9969,99
SOLDES
Noppies
Débardeur grossesse Radygo anti-ondes noir
35,9959,99
SOLDES

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi