X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Ma journée périnée-friendly

Par Christel
Ma journée périnée-friendly

Le périnée, souvent, c’est la grande découverte quand on assiste à son 1er cours de yoga prénatal ou de cours de préparation à l’accouchement, et évidemment après la naissance quand vous ne reconnaissez soudain plus vraiment votre zone intime. Vous vous dites que bien des amies sont passées par là et tout va rentrer dans l’ordre rapidement. Et bien, c’est hélas parfois un petit peu plus complexe qu’il n’y parait et les amies n’ont pas toujours osé vous raconter l’inavouable…la pesanteur, les fuites, la perte de ressenti. Car si la maternité a le mérite de vous faire prendre conscience de votre plancher pelvien, elle peut aussi laisser quelques séquelles et vous imposer un travail régulier et sur le temps. Pas de panique, on vous explique tout et surtout on partage avec vous comment travailler au jour le jour votre périnée, pour parier évidemment sur un futur sans fuites, mais surtout sur un présent qui rime avec liberté.

La rééducation périnéale

Elle n’est pas automatique mais largement recommandée. Pour cela, une visite chez votre gynécologue, chez votre sage-femme ou bien chez votre kinésithérapeute spécialisé en rééducation périnéale 6 semaines environ après accouchement permettra d’établir un diagnostic et de vous prescrire des séances de rééducation.Ces exercices vous permettront de regagner en confiance et de savoir comment contracter votre périnée. Votre sage-femme vous fera sans doute passer le message de penser désormais tout le temps « périnée ». Sur le moment, vous pourrez prendre ce message comme un tantinet exagéré. Vous comprendrez assez vite ce message dès que vous aurez terminé cet entrainement…car comme tout muscle, sans sollicitation, pas de miracle ! Vous réalisez alors que votre sage-femme avait raison : votre périnée se travaille à tout instant tous les jours dans ses gestes du quotidien, pour un bien-être durable, un confort de tout instant et des moments fun aussi

Mon programme quotidien

Penser périnée, c’est d’abord contracter. Si vous avez eu la possibilité de suivre les cours de yoga de la papesse du périnée, le Dr Bernadette de Gasquet, vous visualisez parfaitement le mouvement associé à cette contraction. Il n’a rien d’un repli sur soi, épaules rentrées, bien au contraire ! C’est le principe de l’auto-agrandissement. Sur une longue expiration, vous contractez le périnée tout en rentrant votre ventre et en « aspirant » votre nombril contre votre dos. Vous étirez ainsi votre colonne vertébrale et favoriser une respiration ventrale.

Cette contraction, vous allez la répéter dès que vous pouvez, par différents biais, tout en faisant attention à ne pas fragiliser davantage votre périnée.

Dans sa salle de bain

Le brossage des dents, c’est minima 1 min. S’il n’est pas facile de maîtriser la respiration ventrale quand on a une brosse à dent dans la bouche, rien ne vous empêche de contracter tout au long de ce temps passé devant la glace. C’est ça de gagné !

journee-perinee-friendly-mum-to-be-partycrédit photo : @pinterest

Sous la douche, profitez de ce rapport intime avec votre corps pour vérifier sa capacité à contracter. Il suffit d’insérer un doigt à l’entrée du vagin et de serrer le plus fort possible. Vous verrez, aucun jour ne se ressemble et à force de répéter l’exercice, de vrais progrès seront au rendez-vous.

Au sortir de la douche, s’il vous reste 5 à 10 min avant le réveil des enfants, profitez-en pour vous exercer avec la sonde en silicone médicale URGO Mia. Reliée en bluetooth à votre smartphone, cette sonde vous guide via une application intelligente et pédagogique et vous challenge : un programme sur-mesure vous est proposé, composé de mini exercices ludiques mais très sérieux pour tonifier votre périnée : verrouillage, endurance, résistance, relâchement. A raison de 3 séances par semaine, vous pouvez rapidement constater les progrès

Pendant les transports

Renforcer ses abdos dans les transports publics, c’est possible. Il se peut même que vous le fassiez déjà sans vous en rendre compte. Pour cela, tentez de trouver l’équilibre, sans vous accrocher à une barrière, en vous ancrant parfaitement dans le sol. Pour y parvenir, vous n’aurez pas le choix que de vous concentrer sur votre respiration et votre posture : ventre rentré, dos droit, épaules relâchées.

Pendant sa pause sportive

Tout sport qui va allier étirement et respiration sera à favoriser tel que le yoga et le pilates, à l’inverse de ceux qui viendraient appuyer sur la zone fragilisée (on pense évidemment au jogging, pratique pourtant si accessible et sociabilisante entre collègues). Vous pouvez aussi décider de faire quelques exercices le matin avant le réveil des enfants, ou dans la salle de sport du bureau. Parmi les exercices recommandés, vous avez la planche, les obliques ou encore le pont.

journee-perinee-friendly-planche-sport-maison-mum-to-be-partycrédit photo : femme actuelle

Quand je mange et bois

Une vessie trop remplie ou un transit pas très heureux, c’est plus de pression sur le périnée. Il est important de boire pour faciliter un bon transit, mais pas plus que de raison non plus. Il est important de vider votre vessie régulièrement, comme d’avoir une alimentation qui facilite le transit.

Quand je porte mon bébé

Jeune maman, comme jeune papa, vos bras seront souvent sollicités pour porter votre bébé, la poussette, les courses, le sac à langer…Et ce ne sont pas que vos bras, mais aussi votre dos et votre périnée que vous faites travailler. Pour les soulager, vous pouvez porter une ceinture de maintien et opter pour un système de portage qui soutient bien le dos, et évite de faire pression sur le ventre.

Sur les toilettes

Il y a le mythe, celui du stop-pipi qui permettrait de muscler le périnée. Gardez juste l’image de la contraction, mais évitez de l’appliquer car en gardant l’urine, vous ouvrez la voie aux infections urinaires. L’important au contraire est d’aller aux toilettes dès que l’envie se faire sentir, pour ne pas laisser la constipation s’installer et prévenir les infections. La position elle aussi revêt son importance. Dans l’ouvrage « Les charmes discrets de l’intestin », la position du trône est illustrée et expliquée pour favoriser l’évacuation des selles. Dans la mesure du possible, essayez de soulever vos genoux, de vous pencher légèrement en avant, de respirer et de vous détendre, sans pousser.

Au lit

C’est le moment idéal pour faire vos exercices ! Vous êtes détendue, dans votre sphère intime et pouvez plus facilement rester concentrée et effectuer des exercices de respiration. C’est aussi un contexte idéal pour suivre le programme de la sonde vaginale URGO Mia. Cette dernière s’utilise 6 semaines après accouchement.

Rééduquer son périnée avec la sonde vaginale URGO Mia
La sonde URGO Mia est une solution développée avec des spécialistes en rééducation périnéale pour vous sentir à l’aise avec votre féminité. Le but étant de retrouver un périnée tonique en suivant des exercices simples, ludiques et pédagogiques à votre niveau, à domicile à travers une application connectée et intelligente.

Prix de vente conseillé : 179 euros TTC

Vous souhaitez tester cette sonde pendant les vacances ou à votre retour en janvier ? Profitez d’un bon de réduction de 15 € valable jusqu’au 30 avril pour l’achat de la sonde URGO Mia

avec le code MUMTOBEPARTY

crédit photo : @urgomia

Avec mon amoureux (oui !)

La reprise de la sexualité post partum n’est pas toujours immédiate et c’est bien normal. Elle peut être compromise justement par des désagréments causés par un affaiblissement du périnée. Moins de sensations, fuites, pet vaginal…A force d’exercices et d’attention portés sur cette zone, vous regagnerez en confiance et votre plaisir sera augmenté. Les rapports favoriseront aussi un renforcement du périnée…un véritable cercle vertueux peut se mettre en place !

N’hésitez pas à nous envoyer votre avis sur cette sonde si vous la testez aussi !

Article sponsorisé 

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi