X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Mieux comprendre son cycle pour tomber enceinte

Par esther
Mieux comprendre son cycle pour tomber enceinte

Il suffit de poser la question autour de soi pour constater que de nombreuses femmes ont une connaissance lacunaire du fonctionnement de leur cycle. Pourtant, lorsqu’on désire concevoir, il est primordial de connaître ses périodes fertiles et les différents signes qui annoncent l’ovulation. Le Docteur Philippe Mintz, gynécologue-obstétricien à Paris et Julie Spiers, Directrice marketing France pour le bracelet tracker de fertilité AVA, nous aident à y voir plus clair.

Deux phases pour un cycle !

Le cycle menstruel féminin débute le premier jour des règles. Comme le précise le Docteur Mintz : « Le cycle dure généralement 28 jours. Mais il peut aussi être plus court, 20/22 jours, ou au contraire beaucoup plus long. Jusqu’à 30, 45 voire 60 jours pour certaines femmes. »

Le cycle est divisé en trois parties :

  • La phase folliculaire, qui dure plus ou moins 14 jours : C’est pendant cette période que les follicules contenus dans les ovaires se développent. Lorsqu’un ovule arrive à maturité, il est libéré par l’ovaire.
  • L’ovulation : il s’agir précisément de la période de fertilité de la femme qui correspond au moment où l’ovule libéré par l’ovaire peut être fécondé par un spermatozoïde.
  • La phase lutéale : le déroulement de cette phase va dépendre s’il y a, ou non, eu fécondation. Le follicule, qui contenait l’ovule, se transforme en corps jaune et va produire la progestérone qui va préparer l’utérus à la nidation de l’embryon. Dans le cas où il n’y a pas eu de fécondation, ce corps jaune va disparaître, le taux d’hormones va baisser et entraîner la survenue des règles en se désintégrant. La durée de cette phase est également variable mais on considère qu’elle doit durer au moins 10 jours pour permettre la nidation.

Un cycle trop long est souvent un frein à la conception. « La raison de ces cycles trop long est souvent hormonale ou liée à l’ovaire. Elle rend les rencontres avec le conjoint plus aléatoire en terme de fécondation potentielle » rappelle le Docteur Mintz.

comprendre-cycle-AVA

Quand la contraception brouille les pistes

Beaucoup de femmes prennent la pilule, souvent pendant de nombreuses années. Avec le temps, elles perdent souvent la mémoire de leur cycle naturel, de ses manifestations physiques et des symptômes de l’ovulation. A l’arrêt de la contraception, la « machine » peut mettre quelques semaines voire mois à se remettre en route et les femmes sont bien souvent un peu perdues.

Elles pensent, ainsi que leur compagnon, qu’arrêter la contraception (qu’il s’agisse de la pilule, du stérilet ou du préservatif) et avoir des rapports sexuels suffira à obtenir une grossesse. Mais la réalité est bien plus compliquée. Car il ne s’agit pas seulement de faire l’amour… mais de faire l’amour au bon moment ! Selon une étude australienne menée à l’université de Melbourne, sur une cohorte de 204 femmes suivies en PMA, seulement 13% étaient capables de dire quel jour elles ovulaient. Une méconnaissance qui est donc un véritable frein à la fertilité.

Détecter la période la plus fertile du cycle

Une petite fille vient au monde avec environ 500 000 ovocytes dans ses deux ovaires. La majorité ne va pas survivre et ce sont seulement 450 ou 500 ovules qui seront produits au cours de la vie. Il est possible de détecter la période la plus fertile du cycle afin d’avoir un rapport sexuel au bon moment et de maximiser ses chances.

Les symptômes de l’ovulation sont nombreux : douleur au niveau de l’ovaire qui a libéré un ovocyte, tension dans les seins, présence d’une glaire cervicale transparente semblable à du banc d’œuf, augmentation de la libido, fatigue. Certaines femmes ressentent très fortement leur ovulation, d’autres pas du tout ! Mais cela ne signifie pas pour autant qu’elles n’ovulent pas. Sur le plan biologique, l’ovulation va se produire dans les 24 à 36 heures après le pic de l’hormone lutéinisante. Cette dernière est justement mesurée dans les tests d’ovulation disponibles dans le commerce et qui indiquent la survenue prochaine de l’ovulation et les jours les plus fertiles pour concevoir.

L’ovule peut être fécondé pendant 24h après l’ovulation. En revanche, les spermatozoïdes ont une vie plus longue, environ 5 jours. Cela porte donc à 6 jours la période pendant laquelle la fécondation est possible. Sur un cycle de 28 jours, il faudra donc avoir des rapports sexuels dès J-10 et jusqu’à J-16 pour mettre toutes les chances de son côté. Mais il est également possible d’utiliser des outils qui détectent très précisément la période idéale pour avoir un bébé en relevant en continu plusieurs paramètres pendant toute la durée du cycle. C’est le cas du bracelet AVA, dont Julie Spiers, sa Directrice marketing France, nous explique le fonctionnement.

bracelet-tracker-fertilite-AVA-women_4

Comment est né le bracelet AVA ?

Julie Spiers : « AVA est né de la difficulté d’un de ses fondateurs à avoir un enfant. Il s’est alors dit qu’il serait utile de créer un outil qui permettrait d’aider les femmes à mieux connaître leur cycle. Il est également parti du constat qu’il y avait un vrai défaut de formation. Lorsqu’on est en âge de procréer, les cours d’SVT du collège sont souvent bien loin… AVA permet d’informer les femmes et en quelque sorte de les éduquer, avant même qu’elles ne tombent enceinte. Le bracelet leur permet de mieux comprendre leur cycle et ses symptômes.

Comment AVA fonctionne-t-il concrètement ?

La femme qui décide de porter AVA devra télécharger sur son smartphone une application qui lui permettra d’entrer un certain nombre de paramètres : âge, nombre d’enfant, durée moyenne des cycles, date des dernières règles. Elle portera ensuite le bracelet chaque nuit pendant minimum 4H et ce de manière très régulière pour que l’algorithme dispose du plus de données possibles. Il est important que ces paramètres soient mesurés au repos. Au réveil, elle synchronisera le bracelet avec son smartphone afin de transmettre les données. Elle aura alors accès à une foule d’informations relatives à sa fertilité bien sûr mais aussi à son sommeil, son état de stress et la fréquence de son pouls dont une augmentation signifie généralement le début de la période fertile. Un semainier avec un code couleur montre clairement les différentes périodes du cycle et l’ovulation est signifiée par un point blanc.

Comme je l’ai dit, AVA n’est pas un test de grossesse. Mais il va tout de même pouvoir mesurer par exemple une très légère baisse de la température corporelle qui est un indice qu’il y a une nidation en cours.

Quelles sont les mesures prises par AVA et à quoi servent-elles pour suivre la fertilité ?

Il faut tout d’abord rappeler qu’AVA n’a pas vocation à remplacer un médecin. Il n’agit pas non plus comme un test de grossesse ou un moyen de contraception fiable. Le bracelet va mesurer 9 paramètres physiologiques qui reflètent la variabilité des hormones pendant le cycle et les différents bouleversements subis par le corps : la fréquence du pouls au repos, la température cutanée, la variabilité de la fréquence cardiaque, le sommeil, la perfusion, le rythme respiratoire, le mouvement, la perte de chaleur et la bio-impédance (impact des hormones sur la peau, en terme d’hydratation et de reproduction). Son but est de rassurer les femmes et de les accompagner. Il offre des possibilités révolutionnaires et est à même d’indiquer le début de la période fertile et de détecter les 5 jours les plus fertiles du cycle. Le bracelet est fiable à 89 %.

Il fonctionne pour toutes les femmes ?

Des études sont en cours mais pour l’instant, seules les femmes dont le cycle est compris entre 24 et 35 jours peuvent l’utiliser. Sa force est justement de détecter de multiples paramètres liés à la fertilité, là où d’autres outils n’en détectent qu’un ou deux. En cas de grossesse, une application dédiée fournit également des informations précieuses sur le sommeil ou le poids. A terme, nous souhaiterions qu’AVA accompagne les femmes tout au long de leur vie, jusqu’à la ménopause.

cycle-feminin-bracelet-avaConnaître son cycle signifie aussi maîtriser sa fertilité. Il est donc important pour toutes les femmes de connaître les différentes étapes qui le caractérisent mais aussi les symptômes qui les accompagnent. Pour les couples qui souhaitent avoir un enfant, il n’est pas toujours évident de déterminer le moment le plus opportun pour concevoir. Et le corps féminin n’étant pas une machine, les différents paramètres qui renseignent sur la fertilité peuvent fluctuer ! C’est précisément dans cette situation que le bracelet AVA montre toute son utilité, en donnant des informations fiables sur la période la plus fertile du cycle. Il devient alors un véritable outil au service des femmes et les accompagnent à chaque étape de leur vie.

Pour vous permettre de tester cette technologie à moindre frais, profitez du code promotionnel MTBP25 qui vous permet de bénéficier de 25€ de réduction sur Avawomen.com. Vous pouvez retrouver sur notre site un article très complet avec l’avis de nos lectrices après test du bracelet AVA

Article-partenaire

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi