X
Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

10 mensonges que tous les parents disent

Par Isabelle
10 mensonges que tous les parents disent

Tous les parents mentent à leurs enfants à un moment donné et ne manquent pas d’imagination. Nous avons réuni les 10 mensonges les plus courants mais aussi nos conseils pour que ces petits mensonges ne viennent pas mettre à mal la confiance de vos enfants.

En pensant bien faire, les parents usent des mensonges pour faire patienter, rassurer, et gérer la frustration de leurs enfants. Quelles conséquences sur la confiance lorsque des années plus tard les enfants découvriront la vérité et notamment sur la vraie vie de couple ? Tour d’horizon des mensonges qui accompagnent la vie de parents.

1. Attention le Père Noël te surveille

C’est le mensonge numéro 1 autour duquel on retrouve beaucoup de polémiques.

Tous les ans à l’approche de Noël la question fait le buzz. Faut-il ou non faire croire au père Noel à son enfant ? Le débat peut s’étendre également aux mythes de la petite souris lorsque votre enfant perdra ses premières dents, aux cloches de Pâques qui apporte les chocolats. 

Arguments côté parents qui ne mentent pas : les enfants risquent de perdre confiance en découvrant que leurs parents leur ont menti pendant des années, la magie de Noël peut exister autrement.

Arguments côté parents qui s’arrangent avec la vérité : c’est un mensonge courant admis par tous, laisser les enfants croire en la magie de Noël, à votre connaissance personne n’a été traumatisé en grandissant en apprenant la vérité.

Attention également aux dérives sous forme de chantage : si tu n’es pas sage le père Nöel ne passera pas. Si vous décidez de parler du père Noël, il est important que votre enfant ne ressente pas une pression ni une peur à ce sujet. Tous les enfants méritent d’être gâtés à Noël, même s’ils ont fait des bêtises. D’ailleurs à l’approche de Noël l’excitation est telle que bien souvent les enfants redoublent de bêtises.

2. C’est l’heure d’aller se coucher

Quel parent n’a jamais menti sur l’heure qu’il est réellement ? Plus facile à faire en hiver quand la nuit tombe tôt ! Une technique qui peut marcher pour grappiller un peu plus de repos. Mais attention, il y a fort à parier que votre enfant ne s’endorme pas plus tôt, surtout s’il a l’habitude de toujours s’endormir vers la même heure !

3. Ça ne va pas faire mal

Une phrase que les parents ont tendance à dire spontanément pour rassurer l’enfant et se rassurer soi-même. Bien souvent les parents ne le considèrent même pas comme un mensonge, plus comme un réflexe intégré. Après tout, vous aussi avez du sûrement l’entendre quand vous étiez enfant, face à un vaccin, à une prise de sang, au moment où on désinfecte un gros bobo.

Il est compréhensible que vous vouliez rassurer votre enfant et le calmer pour que le moment désagréable se passe au plus vite. Pourtant mentir sur la douleur que votre enfant va ressentir peut avoir des impacts sur la confiance qu’aura votre enfant envers les adultes et sur la confiance envers ses propres sensations corporelles. 

Dans la mesure du possible : anticipez ! Par exemple si vous devez emmener votre enfant à un examen médical qui pourra être douloureuse, parlez-en avec lui en amont. Il existe une multitude de livres concernant la santé pour préparer la visite chez le médecin, pour mieux appréhender la piqure et autres interventions. Le moment venu, mettez des mots sur ce que vous faites ou sur ce que fait le médecin. Donner un sens à la douleur est important même pour les tout-petits !

Livre imagé Chez docteur de Stéphanie Ledu

4. Le magasin de jouet est fermé aujourd’hui

Et autres variables : la boulangerie, la librairie, le manège. Encore un mensonge que tous les parents expérimentent à un moment où à un autre. Pourquoi ? Pour éviter la frustration de son enfant et ses réactions : grosse colère, crise au milieu du magasin. Bref pour vous éviter de devoir dire non et de gérer la déception de votre enfant et les conséquences en termes de comportement. 

Se confronter à la frustration est un apprentissage important dans le développement des enfants. Mais il faut bien l’avouer c’est aussi épuisant pour les parents ! Pas d’inquiétudes si de temps en temps vous usez de ce mensonge, surtout si vous vous sentez épuisée.

5. C’est un spray magique contre les monstres

Ou contre les cauchemars ! C’est un réflexe que les parents utilisent souvent lors des périodes où l’enfant à peur du noir, peur de s’endormir à cause des monstres, ou peur de faire des cauchemars. Dire une formule magique après l’histoire du soir, vaporiser un spray anti-monstres dans la chambre. 

Ce sont des périodes où votre enfant a besoin d’être rassuré. Même si vous vous arrangez avec la vérité, l’important est que vous montrez à votre enfant qu’il peut compter sur vous et que vous entendez ses peurs. Vous cherchez ensemble des solutions pour éloigner ses peurs. Votre enfant ressentira ainsi tout l’amour que vous lui portez.

6. On arrive bientôt

« Est-ce que c’est loin maman ? »

« C’est quand qu’on arrive ? »

Des questions qui reviennent dès le début du trajet en transports. Bon à savoir en cas de voyage avec votre bébé : les enfants ont beaucoup de mal à se repérer dans le temps. Le terme bientôt ne représente rien de concret pour eux. L’idéal est d’utiliser un repère visuel : une frise du temps (par exemple pour compter les jours avant son anniversaire ou le départ en vacances) ou un timer (vous en trouverez facilement pour enfant).

7. Tout va bien entre papa et maman

Tous les couples se disputent. Bien-sûr vous préférez éviter de le faire devant votre enfant. Vous pensez à cacher au maximum à votre enfant les difficultés dans votre vie de couple. Vous l’avez sans doute remarqué : les bébés et les enfants sont de vraies éponges et ressentent tout. Aussi bien les tensions cachées, que votre peine ou votre colère. Bien souvent les hommes ont des difficultés à faire part de leurs émotions, déjà à leur partenaire mais aussi auprès de leurs enfants.

Il est fort probable que c’est vous qui deviez gérez cet aspect. Sans entrer dans les détails de votre vie de couple ou de votre mariage, avec des mots simples et sans fausses promesses, vous pouvez parler à votre enfant et le rassurer. « Papa et moi (ou Maman et moi) avons du mal à nous parler. Ce n’est pas de ta faute. Nous nous occupons ensemble de trouver des solutions pour être heureux. » Quelle que soit la gravité des problèmes dans votre mariage ou dans votre couple, mettre des mots simples sur la réalité apaisera votre enfant même s’il est encore bébé.

8. On va dormir en même temps que toi

Selon l’âge, votre enfant peut vouloir retarder son heure de coucher pour passer plus de temps avec vous. Il est courant que les parents disent aux enfants qu’ils vont se coucher en même temps qu’eux.

Certains parents optent pour la vérité « c’est le temps des papas et des mamans ». La tentation est grande pour les enfants de découvrir ce que font les parents le soir. A vous de tester ce qui fonctionne le mieux en famille !

9. Cet animal est en train de faire une sieste

Vous marchez avec votre enfant et vous découvrez un animal mort sur le bas-côté. Notre premier réflexe de parent est de protéger notre enfant en lui disant un mensonge : il dort, il se repose. Surtout que ces rencontres arrivent de manière inopinée, sans avoir eu le temps de réfléchir à comment parler de la mort à votre enfant.

On voudrait pouvoir laisser grandir nos enfants dans une bulle, protégés de toutes les souffrances du monde. Pourtant c’est utopique. Avec des mots simples, vous pouvez parler de tout à votre enfant. Pour vous y aider, prévoyez en amont un livre ou deux dans votre bibliothèque traitant des sujets difficiles. La mort fait partie de la vie et votre enfant y sera forcément confronté à un moment donné.

10. La télé est en panne

Ou Netflix ne fonctionne pas, les jeux vidéo sont cassés. Là encore c’est un mensonge pour éviter de gérer la frustration de votre enfant et ses conséquences sur son comportement. Même s’il peut fonctionner à court terme, le problème de la frustration se représentera bien vite : votre enfant veut un bonbon, un autre dessert, un jouet. Les sources d’envies sont infinies. Le meilleur service à rendre à votre enfant est d’établir des règles ensemble. Par exemple instaurer un dessin animé hebdomadaire, avec un jour fixe pour pouvoir se repérer plus facilement dans le temps.

Petits et gros mensonges font partie intégrante de nos vies d’adultes et de parents. Si certains mensonges n’ont que peu de conséquences sur la relation de confiance avec votre enfant, d’autres mensonges peuvent impacter la confiance que votre enfant vous porte. A vous de doser selon la gravité et la situation du moment.

A lire aussi :

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi