X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

J’ai testé le watsu enceinte

Par Karima Peyronie
J’ai testé le watsu enceinte
Test

Finis la danse, le vélo, et le Step…que me restait-il à 7 mois de grossesse, à part apprendre enfin à me relaxer et à être à l’écoute de mon corps et de celui de bébé ? C’est ainsi que je suis tombée sur le Watsu, une activité pour les ventres ronds.

Le watsu, késako ?

Si je vous dis « watsu » vous pensez à… Un sushi pour les bobos ? Une plante exotique carnivore ? Et bien non, vous n’y êtes pas du tout ! Beaucoup plus logique que ça, « watsu » vient de la contraction de « water » et de « shiatsu », c’est donc tout naturellement que l’on comprend qu’il s’agit de shiatsu dans l’eau !

Pour la petite histoire…

Avant de vous expliquer dans le détail comment je suis devenue aussi légère qu’une plume malgré mes 15 kilos en trop, revenons un peu au commencement du « watsu ». Pensée il  y a 25 ans, par Harold Dull, maître shiatsu, dans les sources d’eaux chaudes californiennes, la technique consiste en une série d’étirements et de pressions dans un bercement aquatique.

La séance se fait toujours accompagnée d’un praticien qui guide la respiration et les mouvements. Aujourd’hui encore peu connu sur l’Hexagone, ce shiatsu fait pourtant un tabac sur la côte ouest américaine, une région friande en médecines alternatives.

Je me sens légère, légère…

Ma première épreuve était de dénicher ce maillot de bain deux pièces dans lequel j’allais pouvoir enfiler mes 15 kilos et mon 95D ou E – je ne sais plus à un moment j’arrête de regarder les étiquettes. En temps normal je ne me serais pas pavaner dans ce bikini débordant de bourrelets sur la plage. Mais là, j’ai rendez-vous en tête à tête avec une jeune femme, dans une piscine réchauffée à 35 ° et réservée QUE pour moi. Alors du coup dans ces conditions, j’oublie mes états d’âme et je fonce dans la piscine.

La séance débute par quelques exercices de respiration : j’inspire en gonflant le ventre, j’expire en chassant l’air (plus tard j’apprendrai que c’est tout pareil à l’accouchement !). Cinq minutes plus tard, je me sens déjà bien détendue dans cet espace zen, propice à la détente. Julie, la praticienne, me prend alors dans ses bras et me berce…de gauche à droite, de droite à gauche…

La proximité me met mal à l’aise au début. Je vais bientôt être mère et pourtant j’ai l’impression d’être un bébé dans ses bras protecteurs et rassurants. On continue les respirations et du bout de ses doigts le long de mon dos ou de mes jambes, elle va procéder à des légères pressions ou massages doux. Waouh ! J’oublie ma gêne et je me laisse faire devant le bien-être immense qui m’envahit. Tout en maintenant la nuque (comme si je faisais la planche),

Julie procède à des étirements des membres ainsi qu’à des pressions d’acupuncture pour libérer toutes les tensions. Ça me fait un bien fou au niveau des lombaires et je suis légère, légère…enfin ! Mes oreilles en immersion dans l’eau, mes yeux fermés, je me sens comme une baleine-heu non, un poisson- dans l’eau. J’écoute ma respiration, et tout à coup…pouuu ! C’est bébé qui apprécie lui aussi et qui me le fait savoir par un gentil coup de pied. Julie dépose sa main sur mon ventre et bébé retrouve le calme aussi.

Les mouvements, les balancements lents, l’écho et le calme de la pièce me font penser finalement à mon bébé…c’est comme si, à mon tour, je me retrouvais dans son environnement, je suis la maman-fœtus…une expérience unique !

45 minutes plus tard, en parfaite symbiose avec mon corps, et mon bébé, je dois sortir de l’eau, et retrouver la pesanteur.

Et après ?

Je retrouve la terre et je me sens encore apaisée. C’est comme si un sentiment ultra zen avait envahi mon corps, ôtant au passage tous mes nœuds et tensions. Et ô miracle, mes jambes ont dégonflé grâce aux massages sur les membres inférieurs. Le bonheur !

Une activité que je recommande sans modération, les derniers mois de grossesse, pour le bien-être physique et psychique.

Le petit bémol : il n’est pas facile de se laisser aller et d’être en confiance dans les bras d’une étrangère. Le côté tactile de l’activité peut perturber émotionnellement et du coup l’effet escompté est inversé…puisque l’on se retrouve stressée et tendue.

Combien ? Environ 80 € pour une séance de 45 minutes.

Où ? Le Watsu étant encore peu répandu, le mieux est de le pratiquer dans des centres Thalasso où les praticiens sont des kinésithérapeutes, des ostéopathes ou encore des ergothérapeutes. (Thalasso Spa les Flamants roses www.hotel-flamants-roses.com ) mai aussi : Spa Nuxe Paris Montorgueil

Pour plus d’informations : www.watsufrance.org

Tags

Partager

3 Commentaires

  1. Bonjour,

    J’étais très tentée et j’ai donc été voir sur le site de Nuxe.
    Le prix de la prestation est de 120€…une petite différence qui, j’avoue, m’a freiné.
    Par contre, je pense que je soufflerai l’idée à des futurs papa comme cadeau pour une Mum to Be!

    Nadège

    Nadège
  2. @ nadège: oui en effet c’est une excellente idée de cadeaux! le Spa Nuxe est plus cher que dans les centres de Thalasso, car vous payez aussi le luxe et le prestige de la marque et du lieu. Mais ça vaut vraiment le coup, au moins une fois, de s’offrir ce petit plaisir…

    Karima
  3. Attention !
    Car l’hôtel des Flamands roses ne propose pas du Watsu !
    Leur salarié n’a jamais été formé à cette technique et de plus ils proposent des séances de 15 minutes….
    Si vous voyez une séance de Watsu à moins de 45 minutes, méfiez vous 😉
    Vous p uvez trouver les lieux offrant du Watsu ou des praticiens certifié à l’adresse suivante : http://www.watsufrance.fr/

    Natacha

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi