X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Tout savoir sur la congélation d’ovocytes

Par justine
Tout savoir sur la congélation d’ovocytes

Longtemps la maternité a été considérée comme le but ultime pour une femme. Notre société et les mentalités ont beaucoup évolué depuis (et dieu merci !). L’allongement de la durée des études, l’entrée dans la vie active plus tardive, une situation amoureuse instable ou encore un désir de maternité qui ne se fait pas encore ressentir sont des situations que rencontrent de plus en plus de trentenaires. Pourtant, la baisse de la fertilité est un phénomène inéluctable qui apparaît à partir de 35 ans. Congeler ses ovocytes pour augmenter ses chances de devenir mère au moment où vous le souhaiterez, est-elle une solution ? Un sujet éthique, médical et sociétal que nous avions envie d’aborder avec vous.    

Si la congélation d’ovocytes peut susciter et déchaîner les passions, il est clairement au cœur de l’actualité puisque le texte de loi sur la bioéthique a été présenté en Conseil des Ministres le 26 juillet prochain et que l’avis du Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) sera dévoilé mardi 25 septembre. La mesure phare de cette réforme est l’extension de la PMA pour toutes les femmes et elle concerne notamment la congélation des ovocytes. Ce texte sera ensuite débattu au Parlement. Une nouvelle loi qui risque d’entraîner les discussions les plus vives dans les médias, en famille et même au bureau ! Petit rappel sur cette pratique pour les moins familiers d’entre nous :

La congélation d’ovocytes c’est quoi ?

L’autoconservation des ovocytes permet de prélever par ponction des ovocytes et de les vitrifier. Cette méthode de congélation ultrarapide va protéger les ovocytes du vieillissement et ils seront conservés dans de l’azote liquide par moins 196 degrés.

Comment cette méthode fonctionne ?

Avant de ponctionner des ovocytes, un suivi gynécologique est nécessaire. La première étage est de prendre rendez-vous avec son gynécologue pour effectuer une batterie de tests afin d’évaluer l’état de la fertilité et de calculer les chances de réussite d’une congélation d’œufs. Puis, vient la phase de stimulation ovarienne qui consiste à s’injecter des hormones pendant une dizaine de jours pour augmenter la production d’ovocytes. Le but est d’obtenir une dizaine de follicules (contre un par mois). Pendant ces dix jours la patiente est suivie via des échographies et des prises de sang. Lorsque le gynécologue estime que les follicules sont de bonne taille, il injecte un produit qui stoppe la croissance afin que les ovocytes soient prélevés. La ponction se fait en général sous anesthésie via une sonde qui accède par le vagin aux ovaires pour y prélever les ovocytes. Ce processus peut prendre environ trois mois entre le diagnostic de fertilité et la ponction des ovocytes.

A qui est-elle réservée ?

Si la congélation de sperme est autorisée pour les hommes, selon la loi française la congélation des ovocytes n’est pas autorisée pour toutes les femmes en France. Il faut donc rassembler certains critères afin de pouvoir en bénéficier. La pratique de la congélation d’œufs intervient dans le cadre d’une préservation de la fertilité. Les femmes dont la fertilité peut être altérée et de façon prématurée, c’est-à-dire avant 40 ans, par une maladie (cancer, maladie chronique type endométriose…) peuvent bénéficier de cette méthode. Dans le cadre d’un don d’ovocytes à un couple infertile, une femme peut, si elle le souhaite, conserver pour elle-même ses ovocytes. Selon l’agence de la biomédecine, 1 323 conservations ont été réalisées en France en 2016.

Dans la nouvelle réforme, le prélèvement pourrait être autorisé à partir de 35 ans à toute personne qui souhaite conserver ses gamettes, et plus uniquement pour raison médicale. L’acte médical de prélèvement sera remboursé par la Sécurité Sociale mais la conservation restera à la charge des femmes et hommes.

La réalité jusqu’ici

Pour s’affranchir du temps, certaines femmes décident de partir à l’étranger, comme en Espagne, Italie, Belgique ou encore Royaume-Unis, où la congélation d’ovocytes est autorisée. Des cliniques très réputées voient chaque année arriver de plus en plus de femmes françaises pour procéder à la ponction de leurs ovocytes. Depuis 2015, 65 % des patientes venues dans le département Time Freeze de la clinique EUGIN en Espagne sont françaises. Le coût de cette opération ? Entre 2 300 et 2 500 euros pour les cliniques comme EUGIN ou IVI en Espagne. Ce tarif comprend uniquement la cryoconservation des ovocytes. Il faut ajouter à cela le coût des examens et traitements en France ainsi que le séjour pour la ponction. Sans oublier le coût de la dévitrification des ovocytes et la réimplantation lors d’une FIV.

En France, certains gynécologues « s’arrangent » avec la vérité et permettent à quelques femmes de congeler leurs ovocytes en France. Le spécialiste de la PMA de l’hôpital Antoine-Béclère à Clamart, le docteur Michael Grinberg, contourne la loi de la bioéthique qu’il juge obsolète, en trouvant des arguments médicaux comme une réserve ovarienne basse ou encore des légers signes d’endométriose.

Il est important de rappeler que la congélation d’ovocytes reste lourde, coûteuse et ne garantit pas après réimplantation de l’ovocyte une grossesse à 100 %. Comme l’affirme toujours le Dr Grinberg, «Un ovocyte congelé a 4% de chances de donner un enfant». Mais les avancées de la médecine donnent l’espoir à nombre de parents et le témoignage sur Telematin de deux couples ayant vécu un cancer et congelé leurs gamettes est touchant et rassurant. Après la naissance de leur premier enfant, ils peuvent désormais envisager d’utiliser de nouveau leurs gamettes pour concevoir un deuxième enfant. Voir “Devenir parents malgré le cancer

En attendant de connaître le verdict de la concertation au Parlement, nous aimerions récolter votre avis : avez-vous déjà eu recours à la congélation d’ovocytes en France ou à l’étranger ? Avez-vous déjà songé à congeler vos œufs ? Si la loi sur l’élargissement de la congélation d’ovocytes entre en vigueur, est-ce une option que vous pourriez considérer ?

Nous avons hâte de connaître vos avis !  

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi