X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

C’est décidé, je passe à la Cup !

Par Christel
C’est décidé, je passe à la Cup !

Depuis que bébé est arrivé, votre prise de conscience écologique ne cesse de croître, mais vous avez aussi appris à mieux connaître votre anatomie. Là, au moment de retrouver les joies de la contraception et du retour de couches, surgit alors la possibilité de voir autrement, et d’envisager d’autres pratiques plus naturelles. C’est exactement ce que j’ai fait en rejoignant le Club pas si fermé et de plus en plus peuplé des utilisatrices de cups menstruelles. Et peut-être comme certaines d’entre vous, le passage à l’acte n’a pas été immédiat…mais l’essayer, c’est vraiment l’adopter !

Près d’un an entre l’achat et le 1er usage

Il y a eu tout d’abord une vidéo choc. Ou plutôt une vidéo extrêmement drôle. Celle du site madmoizelle.com. A priori je n’aurais jamais du aller sur leur site car ils le disent clairement :  la femme avec enfants n’est PAS leur cible. Mais voilà, je me suis retrouvée dans ce discours dédramatisant la coupe menstruelle et tout simplement nos règles. Comme vous sans doute, j’avais plusieurs à priori sur les risques des fuites, la vision peu engageante du sang et l’image pas très glamour et moderne du produit et des “membres du Club” (un peu comme il y a 20 ans avec les cosmétiques naturels !).  Mais d’un coup, les avantages m’ont semblé plus nombreux et l’approche même amusante. Si.

En bonne mère, j’ai donc continué à vaquer sur des sites ME concernant (vous savez, les sites de couches) et à ajouter une cup à ma commande de… couches écologiques. Je n’avais pas fait de plus amples recherches sur les modèles du marché, je voulais simplement essayer. 6 mois passent. Je n’ai pas encore osé, en bonne trouillarde. Une autre rencontre me conforte sur le confort de la cup : celle avec la fondatrice de Les Tendances d’Emma, qui ne jure que par elle et commercialise des protèges-slips lavables pour accompagner son utilisation. Motivée, je me suis dit « allez pour la nouvelle année, j’essaie ». Après avoir vidé les étagères pour la retrouver, je décide de l’emmener en voyage de Noël jusqu’en Suisse. J’ouvre la boite, découvre la MoonCup et sa notice. Stérilisation nécessaire. Avec la bouilloire de l’hôtel, ça devrait le faire. Découpe de la tige. Aïe ça se corse. Je n’ai pas les outils à disposition et me vois mal emprunter la paire de ciseaux de la réception. La coupe fera donc le voyage de retour en France, neuve. Le mois suivant, je souffle un bon coup et je m’y mets. La meilleure résolution de l’année 2016 ! Un mois plus tard, je découvre via le post d’une amie sur Facebook un tout nouveau modèle made in France, Luneale, qui remporte la palme de l’ingéniosité et du confort.

Libérée, délivrée

  • Adieu tampons et serviettes ! Vous imaginez la vue du sang dégoûtante dans une cup, mais alors que dire de celle des protections qui en outre polluent notre environnement et notre organisme ? A la longue, vraiment, le sang n’est plus ce liquide honteux, mais une partie de soi, naturelle, qu’on recueille. La cup est très facile à nettoyer sous l’eau, donc ce moment est clairement expéditif.
  • Fini le réveil pendant la nuit, la sensation de tampon gonflé en piscine…l’autonomie d’une cup, c’est juste royal pour les femmes actives et aux règles abondantes aussi. Il est possible de la garder de nombreuses heures (jusqu’à 12 heures). Et surtout, on ne la sent pas ! Hormis celle avec tige (la MoonCup) qui m’a clairement irritée.
  • Le confort, c’est aussi le fait de voyager léger et la discrétion assurée. Fini le tampax dans le creux de la main ou qui tombe du sac. ET enfin, la coupe hygiénique est juste parfaite pour les femmes sujettes à des irritations et à une sécheresse vaginale, plus fréquente après bébé.

La Cup, ça se mérite

Ne croyez pas vous en sortir victorieuse du 1er coup. Surtout si votre périnée manque de tonicité. En même temps, l’utilisation de la cup permet justement, en se plaçant de manière idéale, de constater les beaux progrès que vous aurez effectué pour remuscler le périnée (contractez !). A noter qu’il est déconseillé d’utiliser la cup pour les saignements post-nataux. Comme le conseille la marque Luneale, si vous avez subi une épisiotomie, patientez jusqu’à ce que la cicatrice soit totalement résorbée et que votre périnée soit rééduqué, pour maintenir la cup en place.

On peut craindre de galérer pour l’insérer au début. Ce ne fut pas le cas avec la MoonCup qui a un effet ventouse immédiat, mais plutôt avec la Luneale qui est plus souple. J’avais tendance à vouloir l’insérer le plus loin possible, alors qu’elle se positionne plus bas et qu’il est nécessaire de la faire tourner sur elle-même. Sachez que l’important est de trouver un moment où vous serez détendue (rappelez-vous vos toutes 1ères fois avec un tampon, c’est pareil !), et dans des conditions d’hygiène optimales (lavabo à portée de main). Il faut bien suivre la notice, parfois s’y prendre à 2 reprises mais cela n’a rien de très dérangeant en soi.

Des fuites si on ne l’a pas bien positionnée. En général, une cup mal positionnée, cela se sent. Alors qu’une cup qui s’est bien déployée ne se sent plus ! Pour être totalement rassurée, on ne fait pas l’impasse sur le port de protège-slips…en coton bio ou lavables !

Comment choisir sa coupe après accouchement

Nous avons posé quelques questions à Leocadie Raymond, co-fondatrice de la coupe Luneale, pour nous guider dans le choix de la cup après accouchement.

Pouvez-vous nous présenter Lunéale en quelques mots ?

Le projet est né d’un manque que j’ai ressenti personnellement en tant que femme et jeune maman, puis de bien des rencontres qui ont été décisives dans la conception de cette coupe hygiénique innovante. Ainsi nous avons été accompagnés par un designer, un ergonome et des sages-femmes pour définir le design de la coupe hygiénique avec un procédé exclusif breveté MoonPad® facilitant l’insertion et le retrait tout en évitant les fuites. Entièrement fabriquée en France avec un silicone médical platine de Haute Qualité certifié sans bisphénol, sans latex, sans péroxyde et sans parfum.

On conseille parfois de choisir une cup plus souple pour les mamans ayant un périnée fragilisé, et une coupe plus rigide pour les plus sportives. Qu’en est-il de la coupe Luneale ?

Le corps de Luneale est très souple et sa forme fait qu’elle s’adapte bien à toutes les morphologies (elle peut s’écraser facilement sans que l’anneau – et donc l’étanchéité- n’en souffre). Du coup, elle est bien adaptée aux femmes ayant un périnée sensible. Mais les femmes avec un périnée musclé peuvent aussi la porter sans souci (aucune sportive n’est revenue vers nous jusqu’à présent avec une mauvaise expérience, bien au contraire). Nous ne conseillons de la porter qu’après la rééducation périnéale et la totale résorption de cicatrice suite à une éventuelle épisiotomie.

Souvent, un distingo est fait dans le choix de la coupe si la femme a eu un enfant et selon son âge. Pourquoi Luneale a choisi de proposer un modèle selon le flux ?

Beaucoup de marques ont effectivement 2 tailles et font un distingo simple :

  Pas d’accouchement Accouchement voie basse
Moins de 30 ans Petite cup Grande cup
Plus de 30 ans Grande cup Grande cup

C’est vrai, quand on accouche par voie basse, les tissus du périnée se distendent. Lors de nos consultations auprès de sages-femmes, nous avons réalisé qu’une fois le vagin/col/périnée remis de l’accouchement, il n’y a pas lieu de faire de distinction : le vagin est une “cavité virtuelle”, c’est-à-dire que ses parois se touchent au repos.

Comme il est conçu pour laisser passer un bébé, c’est le tissu le plus élastique du corps. La cup va pousser et épouser les parois du vagin pour s’y appuyer.

Donc peu importe le diamètre (il ne s’agit que de 3mm de différence entre chaque modèle), la cup pourra être portée confortablement et sans risque, ni de gêner, ni qu’elle ne tombe. D’ailleurs, quand on a un petit flux, qu’on porte des tampons, on les prend en mini même si on a accouché… et ils restent en place! Ce qui compte, c’est bien l’importance du flux. Ainsi Luneale est disponible en 3 modèles pour s’adapter aux différents flux (Flux faible à moyen : 20ml / Flux moyen à fort : 25ml / Flux fort à très fort : 30ml).

La cup Luneale est vendue au prix conseillé de 24,90€ uniquement en pharmacies.

N’hésitez pas à partager vos expériences, craintes comme enthousiasme sur la cup !

Innovo
Appareil de rééducation et de renforcement du périnée
399,00
Cache Coeur
Panty sculptant Secret by post accouchement noir
27,9739,95
SOLDES
Cache Coeur
Panty sculptant Secret by post accouchement nude
27,9739,95
SOLDES
Cache Coeur
Culotte sculptante Secret by post accouchement
20,9734,95
SOLDES
Cache Coeur
Culotte sculptante Secret by post accouchement
20,9734,95
SOLDES
Culotte post accouchement seconde peau absorbante Mother Tucker Noire-0
Belly Bandit
Culotte post accouchement absorbante
39,95

Tags

Partager

6 Commentaires

  1. Je réfléchis justement à me lancer pour la cup, je vais regarder cette marque française de plus près.
    Concernant le site Madmoizelle, je suis maman depuis quelques mois mais je continue à lire ce site, qui est juste parfait selon moi ! Drôle, intelligent, féministe ! Et si, clairement, leur “cible” est plutôt les jeunes filles autour de la vingtaine, ce n’est que le cœur de leur cible, il s’adresse en fait à tout le monde, aux femmes, avec ou sans enfant, et même aux hommes (la plupart de mes amis le lisent).

    Marie
  2. Oui, je suis bien d’accord avec Marie : je suis souvent très fan des articles parus chez les Madz et je suis maman depuis un moment maintenant 😉
    Sinon, je suis super fan de cups aussi, mais ma préférence ne va pas forcément à la Lunéale… c’est dommage, sur le papier elle est top, mais mon corps ne l’aime pas trop 🙁
    Bref, heureusement, on est toutes différentes, mais j’aurais bien voulu en faire ma chouchou celle-là 🙂
    ++

    Léna
  3. Je pense bien que tant que c’est du cup de fabrication française c’est toujours fiable. L’objectif principal c’est de rendre les femmes indépendantes aux serviettes hygiénique qui coûtent chers et polluent notre environnement.

    kimfabre
  4. Depuis quelques mois, je pense à utiliser la cup. Mais j’avoue que j’ai encore pas mal d’à priori sur le sujet. Je pense que, comme toi, je vais mettre quelques temps avant de me lancer, mais je sauterais le pas un jour ou l’autre :p
    Comme j’ai des règles plutôt abondantes, ça me fait peur…

    Laura
  5. Après avoir regardé plusieurs avis, j’ai choisi de commencer l’aventure “cup” avec la luneale taille M
    Après 1 cycle je peux enfin vous donner mon retour. Zéro fuite, je ne la sentais pas du tout. J’en ai même oublié que j’avais mes règles. Merci luneale !!!

    Katia
  6. Après l’utilisation pédant quelques cycles, le cup a eu toujours de fuites. Malgré la conception top de la marque les conseils concernant le choix de la taille sont faibles. Le grand bémol du Luneale est son SAV, j’ai eu de problèmes avec mon deuxième cup et, malheureusement, l’entreprise ne m’a jamais répondu !

    Raquel

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi