X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Gemmothérapie & Grossesse : l’équation naturelle

Par Karima Peyronie
Gemmothérapie & Grossesse : l’équation naturelle

Dans le monde merveilleux de la grossesse, tout n’est pas qu’enchantement et bisounours. La femme enceinte, qui doit avoir de l’énergie pour 2, se retrouve alors plus facilement vulnérable face aux maux du quotidien, sans pouvoir vraiment se soigner. Bah oui, ras le bol des « déconseillé aux femmes enceintes », dans les notices qu’on lit désormais dans les moindres astérisques depuis que bébé à venir. Et c’est là qu’intervient la gemmothérapie…Explications avec la marque Vitaflor, spécialiste en la matière.

La Gemmothérapie, vous ne connaissez pas (encore !) ?

Même si ce mot vous apparait nouveau, la méthode date de quelques années déjà. Un peu comme les huiles essentielles, il s’agit de se soigner naturellement en puisant dans les plantes. Jusque là, ce n’est pas trop compliqué… La gemmothérapie s’intéresse tout particulièrement aux bourgeons des plantes (gemma en latin…ah vous comprenez mieux là !), soit les tissus embryonnaires frais des plantes : bourgeons, radicelles, jeunes pousses. Car selon des études menées par un médecin belge, le Docteur Pol Henry (même si la méthode date réellement du moyen-âge) le bourgeon porte en lui toute la puissance de la future plante car il est à la fois racines, tiges, fleurs, feuilles et fruits. Il contient également des cellules souches végétales, qui s’auto-régénèrent et concentrent ainsi l’énergie vitale de la future plante. En fait, c’est un peu la même approche que la grossesse : les cellules souches que contiennent le placenta ou encore l’incroyable énergie brute et sans altération que peut avoir un nouveau-né. Un parallèle qui devrait inciter la future maman à utiliser cette médecine naturelle…

Concrètement : le top 3 des questions autour de la gemmothérapie

Quels actifs sont contenus dans un bourgeon ?

Le bourgeon est l’essence brute de la future plante, à ce titre il contient un maximum de principes actifs non altérés et plus concentrés que dans les différentes parties de la plante prises isolément. On retrouve donc : des vitamines, des oligo-éléments, des flavonoïdes (des antioxydants), des tanins (protection cardio-vasculaire), des polyphénols (défense contre de nombreuses maladies), des facteurs de croissance, et de la sève. Le bourgeon, c’est tout simplement la force vitale de la plante, mise au service de votre santé avec la gemmothérapie.

Comment récolte-t-on ces actifs ?

Les produits Vitaflor utilisent des extraits de bourgeons appelés « macérât-mères concentrés », obtenus par la macération des bourgeons fraîchement cueillis dans un mélange d’eau + alcool + glycérine. Cette extraction permet d’obtenir un concentré en actifs plus optimal après la filtration. Mais je vous entends bien là : « quoi de l’alcool ? Pour une femme enceinte ? ». N’ayez crainte, les quantités utilisées d’alcool bio sont très très infimes. Elles sont tellement minimes, que la gemmothérapie est même préconisé pour les enfants en pédiatrie, c’est dire !

Quels sont les bienfaits de la gemmothérapie ?

Ils sont multiples, et comme pour l’aromathérapie, la gemmothérapie répond à un large spectre de maux du quotidien en agissant particulièrement sur l’action d’élimination de l’organe ciblé. C’est un peu une version plus structurée d’une detox, pour maintenir un bon fonctionnement de l’organisme. On l’utilise toute l’année, sous forme de cure, pour la prévention des maladies infectieuses, du vieillissement de l’organisme, ou encore de la régulation des troubles du métabolisme.

Une utilisation spécifique aux maux de la femme enceinte

La gemmothérapie est particulièrement intéressante pour la femme enceinte qui doit limiter sa consommation de médicaments « classiques » et se tourne plus volontiers vers des méthodes douces et naturelles. Si vous souffrez de plusieurs symptômes en même temps, il est tout à fait possible de combiner 2 à 3 extraits de bourgeons pour un effet renforcé ou encore plus global.

  •  Les problèmes de jambes lourdes…et d’hémorroïdes : Le Marronnier

Connu et reconnu pour ses effets immédiats sur la circulation veineuse (j’en profite pour citer le « bain défatiguant au Marron d’Inde » de Weleda), le Marronnier est un tonique qui soulage durablement vos petites jambes. Le poids du bébé pèse souvent lourd et bloque un bon retour sanguin ce qui fait gonfler la partie inférieure des jambes. La femme enceinte est aussi très sujette aux problèmes de constipation qui peuvent entrainer à la longue des hémorroïdes. Là aussi le Marronnier permet de soulager les crises.

  •  Les p’tits coups de mou et autres baisses d’énergie : l’Argousier

Un jour vous vous réveillez en pleine forme et le lendemain, vous vous trainez lamentablement en pyjama toute la journée avec un « j’sais pas ce que j’ai, je me sens pas bien ». C’est normal, bébé puise et pompe votre énergie, ce qui peut vous affaiblir, voire vous exposer plus rapidement aux premiers virus qui passent par là. L’argousier est alors la plante toute trouvée pour renforcer votre système immunitaire et stimuler l’organisme.

  •  Les inconforts urinaires : l’Airelle

Nombreuses sont les femmes qui goutent aux joies des infections urinaires pendant la grossesse, liées à la fois aux manipulations de la sage-femme, au manque d’hydratation, à la fatigue et tant d’autres…Les médicaments sont souvent très forts et peu recommandés surtout lors des premières semaines de grossesse. Alors à titre préventif, prévoyez une petite cure d’airelle sur un mois pour éviter ce genre de désagrément.

  • Les troubles gastriques : le Figuier et/ou Noyer

Je ne sais pas vous mais, moi, pendant ma grossesse, à chaque fois que j’avais des remontées acides ou des crampes à l’estomac on me disait : « ne t’inquiète pas, ce sont les cheveux de ton enfant qui poussent ». Mouais, ça ne me calmait pas plus que ça, et les sachets Maalox me donnaient sérieusement la nausée. Pour éviter ce genre de cauchemar après chaque repas, essayez donc les bourgeons de Figuier reconnus pour calmer les problèmes gastriques et aussi les pics de nervosité (ça va souvent de pair). Le bourgeon de Noyer est aussi très utile pour restaurer la flore intestinale et gérer les problèmes d’intolérances alimentaires.

  •  Les problèmes de sommeil : le Tilleul

Votre tisane du soir n’y peut rien, il vous est de plus en plus difficile de trouver le sommeil surtout en fin de grossesse. L’inconfort du poids et des douleurs dorsales, l’anxiété de la naissance, les rythmes décalés en journée…Bref il y a toujours une bonne raison pour faire quelques nuits blanches. Pour retrouver un peu de sérénité, quelques gouttes d’extraits de bourgeons de tilleul peuvent faire la différence.

La posologie

Alors que généralement la posologie varie entre 5 à 30 gouttes pour l’adulte, il est recommandé de ne pas excéder les 5 gouttes/jour lors de la grossesse. Pour un enfant, on recommande 1 goutte par 10 kg de poids corporel. Les posologies ne sont pas indiquées sur l’emballage (réglementation oblige), mais votre pharmacien pourra vous renseigner.

Pour plus de renseignements, RDV sur www.vitaflor.fr , 12,90 € le flacon de 15 ml.

Alors les M2Be, êtes vous convaincues par cette méthode naturelle ? Ou bien avez-vous déjà testé, quelles sont vos impressions ? Dites-nous tout, ça nous intéresse !

Crédit photo : Vitaflor

Tags

Partager

1 Commentaire

  1. Bonsoir,
    Sachez que l’airelle possède des propriétés hormonale, c’est un œstrogènes like, il est donc déconseillé chez les femmes enceintes!

    AFT

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi