Choisir un lait infantile pour son bébé n’est pas chose anodine surtout quand surgissent encore beaucoup trop de  scandales de lait contaminé. Le lait infantile peut constituer la nourriture exclusive de son bébé lorsque l’on n’allaite pas ou une alternative dans un allaitement mixte, alors autant être renseignée sur la question. D’ailleurs de plus en plus de familles optent pour le lait infantile bio… effet de mode, marketing ou réel bénéfice ? Dans cet article, nous nous penchons sur la question du lait infantile de vache bio, dont Karima a pu percer les secrets lors d’un voyage en Normandie, et nous ne manquerons pas de vous parler d’autres types de lait (comme d’allaitement) dans d’autres articles.

Un débat des temps modernes ?

Avez-vous souvenir d’avoir entendu quelconque débat entre votre mère et sa meilleure amie sur le lait qu’elles donnaient à leur bébé ? Des échanges du style « Moi je fais ci, toi tu devrais faire ça. » « Oui mais moi c’est ma pédiatre naturopathe qui me l’a conseillé.» « Bien moi c’est mon homéopathe pédiatrique… ». J’ai même l’impression qu’avant il y avait deux ou trois marques et tu choisissais un peu au hasard sans trop te prendre la tête, non ? Bon je sais vous allez me dire : « Oui mais avant dans les années 80, les industriels nous donnaient moins de cochonneries, et puis il y avait moins de pesticides… »

Aujourd’hui les mamans doivent être de véritables spécialistes pour tout ce qui touche de près ou de loin l’univers de leur bébé et encore plus lorsqu’il s’agit de nutrition : une chimiste pour lire les étiquettes, une journaliste pour la veille des scandales sanitaires, une diététicienne pour comprendre les valeurs nutritives…

De plus la maman 2018 a besoin de savoir, même si elle ne comprend pas tout, et surtout veut donner le meilleur pour son enfant. Le top du top quoi… Alors forcément quand on parle de nutrition, le must ça reste le Bio. C’est comme si c’était la référence qui mettait tout le monde d’accord. A défaut de comprendre dans le détail la composition de chaque lait maternisé, la simple mention BIO serait déjà ce gage de confiance et de référence. La maman se rassure en se disant : « bon déjà c’est du bio, ça ne peut pas lui faire du mal…» A-t-elle raison ?

lait-infantile-bio-biostime

Remettons un peu les choses à plat avec Julie Royer, chef de produit de Biostime, une nouvelle marque de lait infantile bio made in France, et plus précisément in Normandie, que Karima a pu interroger.

Quelles différences entre un lait bio et non-bio ?

Il s’agit d’une méthode de production qui est plus respectueuse de l’environnement. Lorsque l’on parle de « bio » pour le lait infantile, on fait mention à la qualité du lait de vache qui a servi de base pour produire ce lait, le lactose et ses fibres. En revanche, il n’est pas possible de fabriquer des vitamines et des minéraux d’origine biologique. C’est pourquoi, un lait biologique ne peut l’être à 100%. Le lait infantile biologique l’est donc principalement de part les conditions de vie et d’hygiène des vaches :

  • Les vaches dont provient le lait vivent dans des prairies vastes, où elles sont libres de profiter de l’air libre en toute quiétude. A la différence des enclos industriels où est entassé le bétail.
  • Généralement, les espaces sont assez grands pour que les vaches puissent changer de parcelles plusieurs fois par mois.
  • L’herbe des prairies, qui représente l’alimentation des vaches, n’est traitée avec aucun pesticide, ni engrais.
  • Le pâturage se fait dans le respect du cycle saisonnier en permettant à la vache de brouter toute l’année selon les conditions météorologiques. Le printemps étant la période très plébiscitée puisque c’est à ce moment-là que le jeune germe est gorgé en vitamines et minéraux (en d’autres termes on ne donne pas de la paille séchée toute la journée, comme ça peut être le cas dans d’autres productions non-biologiques.)
  • Les vaches ne sont pas soignées avec des antibiotiques, mais elles reçoivent des traitements homéopathiques et de phytothérapie.

En résumé : le lait bio infantile ne contient aucun résidu, aucun antibiotique ni pesticide.

Est-ce qu’un lait bio est meilleur ?

Oui et Non. Tout dépend par ce que l’on entend par « meilleur ».

Meilleur éthiquement : assurément !

Le lait biologique respecte le cycle de la nature et est moins entravé par un processus chimique. C’est une bonne chose pour les parents (et ils sont nombreux !) qui désirent consommer différemment. La nouvelle génération se préoccupe beaucoup de l’impact environnemental sur leurs habitudes de consommation. Dans la logique, cela a tout à fait un sens de donner un lait bio à son enfant… comme un premier geste de cette transmission consciente.

lait-infantil-bio-biostime (2)

Meilleur qualitativement : pas tout à fait.

En France la réglementation qui régie les laits infantiles est déjà très stricte et soumise à des contrôles réguliers. Tous les laits ont une obligation formelle de contenir

Aucun conservateur, colorant et arôme artificiel. Quant aux additifs, seule une cinquantaine est autorisée, essentiellement des antioxydants, sur quatre cents. Les teneurs maximales autorisées en nitrates et en pesticides sont très faibles.

Ainsi, on peut penser que les laits infantiles classiques ne possèdent pas de contre-indication par rapport aux laits biologiques. Toutefois, Julie Royer précise que s’il est vrai qu’il n’existe pas encore assez de recul par des études scientifiques qui plébisciteraient les laits biologiques on peut penser cependant que « le lait biologique représente l’avenir“, comme l’atteste Pierre Aubril, éleveur bio de la coopérative Isigny Sainte-Mère, en résumant :

Le bio, c’est l’équilibre entre le sol, la plante, l’animal et l’Homme.

Meilleur au niveau de la sécurité : oui

Les laits maternisés sont certes très surveillés mais le label biologique nécessite un cahier des charges encore plus rigoureux. Pour prendre exemple du lait Biostime, il fait l’objet d’au minimum 250 analyses, depuis la sélection des matières premières jusqu’au produit fini et sa commercialisation. De plus, en collaborant avec une coopérative certifiée Agri-confiance, tous les efforts sont mis en place pour assurer une logique d’amélioration continue de la qualité, traçabilité en sécurité et hygiène.

Meilleur du point de vue nutritionnel : oui et non

Les qualités nutritionnelles des laits varient d’une marque à une autre, qu’elles soient issues de l’agriculture biologique ou non. Cependant, il existe une grande différence : l’effort des marques biologiques à ne plus utiliser l’huile de palme.

L’acide palmitique du lait maternel Biostime n’est pas remplacé par de l’huile de palme comme c’est souvent le cas dans les laits maternisés, mais par la crème de lait Isigny Sainte-Mère naturellement riche en acide palmitique.

Un complément de DHA (acide gras polyinsaturé) est également ajouté, ce qui confère au lait Biostime un profil lipidique proche du lait maternel. Le DHA sera par ailleurs, rendu obligatoire en 2020 dans tous les laits.

Julie Royer nous explique la composition Biostime (attention c’est un peu technique mais ça vaut le coup de s’accrocher !) :

Une attention particulière a été portée sur le profil lipidique de notre lait : l’acide palmitique est en effet un acide gras important dans le lait maternel (20% env. des acides gras totaux) et celui-ci occupe très majoritairement une position centrale sur la molécule de tryglicéride (env. 70%). On parle alors de SN2-plamitique et c’est cette structure particulière que les laboratoires Biostime ont tenté d’approcher, en remplaçant l’huile de palme généralement utilisée dans les formules infantiles, par la crème de lait d’Isigny Sainte-Mère, naturellement riche en acide palmitique et avec une structure plus proche de celle du lait maternel. La crème de lait, en complément des huiles végétales et du DHA (qui sera obligatoire avec la nouvelle réglementation de 2020), permet d’avoir un excellent profil lipidique dans les formules Biostime. Des ferments lactiques Bifidus Infantis et des fibres FOS (fructo-oligosaccharides) ont également été ajoutés à nos formules, toujours dans une optique d’avoir un profil nutritionnel de grande qualité.

lait-infantile-bio-biostime-with-a-love-like-that2crédit photo : withalovelikethat

Le lait biologique est-il tendance ?

OUI !

C’est vrai que les étales biologiques prennent de plus en plus de place dans les magasins (et c’est tant mieux !) vers une consommation responsable. Les Français sont de plus en plus sensibles à la qualité et l’origine de leur alimentation : 81% d’entre eux privilégient le made in France* et 82% considèrent le bio comme un gage de qualité supplémentaire**.

Cette tendance est confirmée chez les mamans, particulièrement sensibles à la composition et le lieu de fabrication des produits qu’elles vont donner à leur bébé. Ainsi plus de 88% d’entre vous*** choisissent une alimentation bio pour vous et votre bébé.

Pour Julie Royer, la marque Biostime répond à cette exigence :

Nous leur proposons une gamme de produits labellisés bio (gage de qualité supplémentaire puisque nos produits doivent à la fois respecter les normes de composition et de sécurité de la réglementation des laits infantiles, mais aussi les exigences du mode de production bio), mais aussi local puisque tous nos produits sont fabriqués par la Coopérative Isigny Sainte-Mère en Normandie.

 * Ipsos – Janvier 2014
**Baromètre consommateur Agence Bio – CSA research Janvier 2018
***etude Mum-to-be Party auprès de 300 mamans Janvier 2018

Une escapade au vert avec Biostime 

Soucieux de communiquer en toute transparence auprès du grand public, la marque Biostime a invité en juin une poignée d’influenceuses mamans sensibles au bio et au respect de la condition animale, accompagnées de  leurs enfants* sur les terres de la Coopérative Isigny Sainte-Mère. Une immersion sur les terres normandes qui a permis de nous rendre compte de la richesse de ce patrimoine naturel et unique.

La propriété familiale est tenue depuis quatre générations et exploite tout ce que la nature a de meilleur à offrir. Sa localité en fait son exception : la prairie de 120 hectares proche de la mer possède des sols particulièrement riches en biodiversité, avec une teneur unique en minéraux et oligo-éléments. Chaque année, la propriété produit 290 000 litres de lait à destination du monde entier, dont la Chine particulièrement friande de produits biologiques français. Pas étonnant que le groupe H&H auquel Biostime appartient soit chinois.

Après une visite de la ferme, de ses vaches et adorables veaux, Pierre Aubril nous a transmis sa passion pour son terroir intact :

C’est un sentiment merveilleux que de pouvoir apporter aux enfants ce que la terre offre de meilleur : nos fourrages, nos vaches, notre lait et en préservant notre eau, notre air, notre mer, nos sols et nos paysages. Nous avons un vrai terroir, une particularité qui nous vient du lieu.

Place à la dégustation avec un picnic improvisé où nos enfants ont adoré se chahuter sur cette herbe fraîche pendant que les grands se régalaient des produits locaux sucrés et salés : caramel, nougats, plateaux de fromages et cidres en tête.

L’après-midi s’est achevée par une conférence ludique autour de Biostime et ses propriétés avec petits et grands.

Merci pour cette journée normande qui sentait bon le grand air !

Ce lait bio infantile sera disponible en pharmacie dès octobre 2018 (liste des points de vente et informations sur Biostime.fr et, sur les e-shops naturels liés à la nutrition infantile www.bebe-au-naturel.com )

* de plus de 9 mois. Vous pouvez également retrouver leur avis sur cette journée-découverte dans les terres d’Isigny sur le blog de Withalovelikethat, Passionnementalafolie et MiniReyve.

lait-infantile-bio-biostime-with-a-love-like-that

crédit photo : withalovelikethat

Nous espérons que cet éclairage aura été utile pour votre propre connaissance. Si vous avez des questions sur les laits, leur fabrication, leur composition, leur assimilation, leurs différences…n’hésitez pas à poser vos questions !

Article-partenaire