Si pour certaines femmes, l’accouchement restera un moment merveilleux, gravé pour toujours dans leurs esprits. Pour d’autres au contraire, ce moment est vécu comme un épisode ( qu’il soit douloureux ou pas) à surmonter. 30% des femmes déclarent en effet vivre l’accouchement comme une situation traumatisante

Peuvent alors s’ensuivre diverses réactions post-partum  : baby blues, dépression post-partum et stress post-traumatique. Pour celles qui développent ce stress post-traumatique après l’accouchement et les aider à se confronter à des situations anxiogènes, un nouvel outil thérapeutique a été mis au point à l’université Savoie Mont-Blanc, à Chambéry et repose sur la réalité virtuelle.

Le saviez-vous ?

En France, 5% des femmes ayant accouché développent le syndrome de stress post-traumatique, ou tocophobie.
Ce qui équivaut à environ 42 000 mères chaque année.

gerer-la-douleur-pendant-accouchement-600x243@2xcredit photo Pinterest 30ansetmaman

Le but de cette réalité virtuelle ?

Les aider à surmonter ce stress en les confrontant à leurs peurs. En effet, « les causes de ce trouble de stress post-traumatique sont liées au décalage entre la représentation qu’elles avaient de l’accouchement et la réalité », explique Anne Denis, maître de conférences en psychopathologie et psychologue à l’unité Troubles émotionnels et développementaux. « Ce n’est pas la réalité mais l’interprétation qu’elles en ont faite qui provoque en elles cette anxiété », ajoute la thérapeute.

Accouzen permet donc d’accompagner les femmes ayant vécu leur accouchement comme un traumatisme. Au cours de la thérapie, la jeune maman sera replongée dans le corps d’une femme enceinte et se trouvera dans une salle d’accouchement.

1103_accouchementcredit photo laboiterose

« L’objectif n’est pas de lui faire revivre l’accouchement, cela n’aurait pas de sens, mais de la ré-exposer à tout ce qui lui a fait peur et laisser les émotions revenir afin de traiter cette anxiété (…) S’appuyant sur les principes de thérapie comportementale et cognitive, nous lui proposons de s’y confronter pour que, petit à petit, elle s’y habitue tout en réfutant les fausses croyances qu’elle a développées spontanément suite au traumatisme”

A ce jour, sept patientes ont pu tester cet outil, avec de bons résultats observés par la psychologue.

vr-_traumatismes_perinatals-vrroom-1 960x614_outil-realite-virtuelle-mis-point-universite-savoie-mont-blanc-aider-femmes-traumatisees-accouchementcredit photo 20minutes.com

A partir de septembre 2018, une soixantaine de mères volontaires et ayant développé ce syndrome post-traumatique, participeront à une expérimentation de plus grande ampleur menée dans des cliniques de la région Auvergne Rhône Alpes intéressées par le projet. Par la suite, si les résultats sont concluants, une start-up devrait voir le jour afin de proposer un traitement de ce stress post-traumatique pour toutes les femmes atteintes.

« L’objectif est de diffuser ce produit pour que tout professionnel prenant en charge des femmes atteintes de ce syndrome puisse en bénéficier », ajoute Anne Denis.

Une bonne nouvelle donc, pour toutes les mamans atteintes par ce stress douloureux.