X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Se faire accompagner psychologiquement enceinte

Par Christel
Se faire accompagner psychologiquement enceinte

Faisons tout de suite tomber les a priori. Les futures mamans qui consultent ne sont pas forcément “malades” ou en dépression avérée. Le bouleversement hormonal et l’arrivée prochaine d’un bébé suffisent à faire émerger des angoisses, des conflits au sein de son couple ou de sa famille…Ce véritable “tsunami émotionnel” comme le nomme Helène Bedel, psychothérapeute que nous avons rencontré, peut permettre à la future maman d’aller vers qui elle est vraiment. Un accompagnement professionnel dans un cadre sécurisant et bienveillant peut faire de ce “chamboulement” une opportunité et non une épreuve.

Que peut apporter l’accompagnement d’un(e) psychothérapeute pendant la grossesse ?

L’intérêt premier est de déculpabiliser, d’accepter que l’on fait de notre mieux et comme on peut et donc d’apprendre à prendre soin de soi. Hélène Bedel souhaite pouvoir entourer de douceur ces futures mamans et ces couples qui viennent la rencontrer. A partir du moment où l’on accepte la réalité, les choses peuvent alors se transformer.

Quels peuvent être les “motifs” concrets d’un suivi par un(e) psychothérapeute pendant la grossesse ?

Voici quelques cas de figure, qui sont loin de représenter une liste exhaustive mais permettent de mieux comprendre cette harmonie que les futures mamans viennent chercher dans ces séances d’accompagnement :

  • la peur d’une grossesse à risque. C’est par exemple le cas d’une maman qui a accouché prématurément lors de sa 1ère grossesse et vit avec la peur de revivre la même situation avec sa 2ème grossesse et d’être alitée. L’accompagnement peut lui permettre d’accepter de vivre avec cette angoisse et de gérer le fait de ne rien faire.
  • la grossesse, c’est injuste. Le cas d’une future maman qui pense et se demande pourquoi la femme “supporte” tout : prise de poids, maux…et est en conflit permanent, avec les autres et elle-même.
  • une mauvaise relation avec le conjoint. La future maman peut se sentir très seule dans sa grossesse et avoir très peur que son compagnon ne joue pas pleinement son rôle après la naissance.
  • se préparer à être parents ensemble. Le futur père aussi peut se poser beaucoup de questions sur l’arrivée de bébé et cette responsabilité qui va lui incomber. Parfois les questions se rejoignent avec sa compagne, parfois le ressenti est tout autre. L’accompagnement permet à chacun de se positionner et de nouer le dialogue autour de cette naissance à venir.
  • la peur de l’accouchement. Outre la crainte de la douleur, la future maman peut aussi développer toute sorte de phobies liés à ce moment intense (par ex. la peur que le bébé ne veuille pas sortir du ventre). Comment se libérer de ces peurs ?
  • la transformation physique. La future maman n’accepte pas la prise de poids et de voir son corps transformé. Le regard des autres lui est très douloureux. Comment accepter ce nouveau corps?

Comment se déroule une séance ?

Évidemment la parole joue un rôle clé. Helène ayant beaucoup voyagé et étant rompue à diverses techniques de bien-être (voir sur son site), elle propose également au cours de sa séance d’1h15 des exercices de relaxation et énergétiques dans son cabinet situé 63bis rue Ramey, Paris 18ème. Comptez 75 euros la séance. Après une première rencontre en personne, il est possible de se faire accompagner par téléphone ou par skype ( c’est possible mais ce n’est pas l’idéal). La fréquence du suivi est propre à chaque cas “unique”

Avez-vous vous aussi songé ou eu recours à un suivi psychologique pour une grossesse plus sereine?

Tags

Partager

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi