Pour cette quatrième édition bordelaise de la Mum-to-be Party, nous avons choisi d’accueillir nos invitées dans le cocon design de Naturôme, niché au creux d’une impasse dont le calme contraste avec l’effervescence de la vie citadine.

Grand et spacieux, le lieu était super agréable, j’ai vraiment aimé ! Marjolaine

Naturôme est une bulle chaleureuse dédiée à la santé naturelle et au bien-être, à l’image de ce que nous souhaitions offrir à nos futures et jeunes mamans ce vendredi 7 octobre : une véritable parenthèse de douceur. Articulés autour d’un salon convivial et lumineux, les ateliers de la soirée ont pris vie dans différents espaces à l’atmosphère volontairement feutrée et intimiste.

C’est très agréable de pouvoir partager avec d’autres futures mamans car parfois on se sent un peu isolée. Pauline

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00095Par groupes de six ou sept, nos Mums ont ainsi pu échanger sans complexe autour de sujets aussi variés que la taille des collants de maternité, les suspensions des poussettes sur les trottoirs pavés, le rôle des vitamines pendant la grossesse, l’éducation bienveillante, les attaches Isofix ou la saveur du quinoa.

Sans plus tarder, on vous embarque avec nous pour un résumé de la soirée, c’est parti !

Atelier Voyager avec Bébé

Animé par la pétillante Anaïs, baby planner et fondatrice de l’Agence B for Baby, c’est devenu l’atelier phare de la Mum-to-be Party grâce au soutien de Kiddy. La sécurité routière est un sujet important, hyper sérieux, avec lequel on ne rigole pas… en théorie. Parce qu’en réalité, on entendait les éclats de rire à travers la porte. L’occasion de distiller, dans la bonne humeur, de précieux conseils, de balayer les idées reçues et de rappeler les fondamentaux. Saviez-vous qu’en France, on estime que plus de 60 % des enfants sont mal (ou carrément pas) attachés ? Un chiffre dramatique qui s’explique en partie par l’absence quasi totale d’information à ce sujet. Alors zou ! Petit mémo :

  • La loi impose que les enfants soient transportés en siège-auto jusqu’à… 10 ans, ou 1,35m ! Et attention, le rehausseur n’est pas un siège-auto. Comme son nom l’indique, il sert juste à rehausser, mais ne protège pas. En effet, le guide-sangle compris dans le dossier des sièges-auto des groupes 2/3 évite le mauvais placement de la ceinture, et donc les blessures graves.
  • Pour les nourrissons, exit les couffins, nacelles, et autres contenants dans lesquels ils sont complètement allongés. A l’instar de nombreux autres pays, la France interdira bientôt de transporter les bébés dans cette position, qui expose leurs cervicales fragiles à de violentes tensions en cas d’impact.
  • Un nouveau-né doit voyager de préférence dans un siège-auto de type 0+ ou 0+/1, c’est-à dire une coque, jusqu’à 15 mois. Ce n’est pas grave si ses jambes dépassent ou s’il est obligé de les replier, puisque le principe du siège-auto est justement de contenir pour mettre en sécurité. En revanche, attention à la tête de votre bébé : si elle dépasse en haut de la coque, c’est qu’il est temps de passer à la catégorie supérieure…La coque Evoluna I-Size de Kiddy a reçu d’excellents résultats obtenus lors des derniers crash tests (mai 2016) organisés par les organismes indépendants européens :  pas moins de deux couches protectrices à l’intérieur comme à l’extérieur de la coque permettent de mettre bébé à l’abri des impacts. Autres points forts : la position allongée sur le dos possible, une capote intégrée, le réglage facilité des harnais
  • Les sièges évolutifs de type 1/2/3 sont étudiés pour suivre la croissance des enfants jusqu’à 10 ans, voire plus (12 ans pour le GuardianFix pro 2 de Kiddy !). C’est une bonne alternative si l’on n’a pas les moyens d’acheter un nouveau siège à chaque étape de la vie. Et pour être au top of the pop de la sécurité, optez pour un modèle avec bouclier, comme les tout nouveaux Phoenixfix 3 (9-18 kg) et Guardianfix 3 (9-36kg).  (A découvrir prochainement sur le site internet de Kiddy.)
  • Pas de manteau sous le harnais, sous peine de voir l’efficacité de la ceinture se réduire à peau de chagrin. C’est tout bête mais beaucoup l’ignorent. Alors personnellement, la prochaine fois que j’aurai la flemme de déboutonner la doudoune de mon fils avant de l’installer dans son siège, je repenserai à l’image mentale de la savonnette qui glisse entre deux mains mouillées, shpouik. Et je lui mettrai une couverture sur les genoux, plutôt.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00071

Atelier très enrichissant car il a permis de faire un peu le point sur les différents sièges et de déculpabiliser sur certaines peurs et appréhensions que nous pourrions avoir à l’idée de partir avec bébé ! Nous avons beaucoup ri avec l’intervenante ! Laure

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00075Et puisqu’on ne voyage pas forcément qu’en voiture, Anaïs a également partagé ses astuces pour prendre l’avion ou le train sereinement avec nos enfants. Dans les moments de stress ou d’inconfort que peuvent représenter le décollage et l’atterrissage par exemple, petits et grands ont souvent besoin de s’accrocher à un objet transitionnel, qui favorise la sécurité affective. Concrètement, un doudou, une tétine ou une armée de poupées, cela dépend de votre enfant. Et puisque les parents aussi ont besoin de garder leur calme, n’hésitez pas, vous aussi, à décompresser à votre manière, en naviguant sur votre smartphone, en lisant un magazine, en tricotant ou en appelant le voisin de pallier de la belle-mère du boulanger pour parler de la pluie et du beau temps. Dans tous les cas, pas de panique, faites confiance aux formidables capacités d’adaptation des enfants. Ils ne s’en feront une montagne que si VOUS vous en faites une montagne.

Une autre technique largement éprouvée et approuvée par les jeunes mamans lors de la soirée consiste à préparer une liste d’activités à faire avec son enfant pendant le trajet. Dessiner sur une ardoise magique, compter les voitures rouges, trouver des formes dans les nuages, jouer aux cartes, manger des gâteaux, regarder un film sur la tablette… Tout est permis. A situation exceptionnelle, règles exceptionnelles, et le voyage sera une fête.
mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00072

Atelier préparer l’arrivée de bébé

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00066C’est avec Julie, baby planner B for Baby pour la région de Bordeaux, que nos Mums évoquent deux grands sujets de préoccupation : La valise de maternité, et l’éventuel choix d’une poussette. On retiendra quelques bons conseils quant au contenu du sac à prendre avec soi en salle de travail, le fameux « it bag de naissance ». Dans un tote bag (celui en coton de Mum-to-be Party ?) on jette en vrac :

  • Des chaussettes rigolotes et confortables, parce qu’en salle de naissance il fait souvent froid. En plus, si on a choisi de recevoir la péridurale, cette sensation de fraîcheur sera décuplée sur le bas du corps.
  • Été comme hiver, un brumisateur et un baume à lèvres, pour ne pas se dessécher comme un caillou à cause de l’interdiction de boire pendant le travail, en vigueur dans la majorité des maternités.
  • Un appareil photo en état de fonctionnement (batterie pleine, carte mémoire vide), c’est toujours plus chouette qu’un smartphone pour immortaliser la rencontre, vous ne trouvez pas ? Évidemment, on a aussi le droit de ne pas vouloir être mitraillée alors qu’on a le cheveux gras, la blouse d’hôpital ouverte, les jambes écartées et le visage inondé de larmes (de bonheur!). Le mieux, c’est d’aborder le sujet avec son compagnon AVANT l’accouchement, comme ça pas de gaffes, et tout le monde il est content.
  • Une boisson sucrée, des biscuits, du chocolat, des chips, de la compote, du saucisson, bref : de quoi sustenter le papa, justement. Choisissez des denrées non périssables pour pouvoir préparer le casse-croûte à l’avance et avoir l’esprit libre au moment de quitter la maison le jour J.
  • Quelques pièces pour la machine à café, c’est sympa également, et on n’y pense pas forcément.
  • Deux pochettes de vêtements pour le bébé, soigneusement étiquetées pour les retrouver facilement, et contenant chacune une tenue complète : body, pyjama, brassière, chaussons, bonnet. La première pochette en taille naissance, la deuxième en taille 1 mois, au cas où votre enfant soit un mignon dodu ou une adorable grande perche.
  • Pour le peau à peau qui suit immédiatement l’accouchement, on peut tout à fait prévoir d’apporter sa propre couverture, tricotée avec amour pendant la grossesse selon un tutoriel très en vogue sur Instagram, ou transmise de génération en génération dans la famille depuis le couronnement de Charlemagne. Ça remplace les draps estampillés au logo de l’hôpital, c’est plus joli sur les photos, et surtout ça crée un cocon familier et rassurant. Mais attention dans ce cas à prévoir également un lange en mousseline, à placer entre votre bébé et votre couverture, pour ne pas la salir. Parce que votre bébé il sera magnifique, mais pas tout propre, sachez-le.

Pour le séjour à la maternité, on peut aussi ajouter dans sa valise :

  • Une veilleuse pour ne pas subir l’éclairage cru des néons durant les tétées nocturnes.
  • Une bouilloire, un mug et une sélection de tisanes, parce qu’il n’y a pas de raisons.
  • Une multiprise pour brancher tout ça à-côté de son smartphone.
  • Un carnet pour tout noter, à n’importe quel moment.
  • Une tétine, sucette, totote, tutute… parce que même si on est à priori contre, on ne sait jamais.

Une fois de retour à la maison, le temps de prendre ses marques et de trouver un nouveau rythme en famille, Julie rappelle à nos Mums qu’il faut absolument savoir s’écouter, et être indulgent envers soi. Lâcher prise sur le rangement et le ménage, apprendre à dormir en même temps que son bébé autant que possible, et solliciter l’aide de ses proches ou de professionnels autant que nécessaire. Pour s’aérer l’esprit et dissiper les éventuels petits coups de blues, une simple promenade peut également faire son effet. Partir à l’improviste, mettre le nez dehors, bébé contre soi dans une écharpe ou confortablement installé dans son landau, c’est souvent magique.

J’ai beaucoup aimé l’atelier, « préparer l’arrivée de bébé » avec les petits + pour la valise de maternité. Karine

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00061Pour cela on veillera à choisir une poussette adaptée à son mode de vie, en hiérarchisant ses priorités. Vivre dans un appartement ou dans une maison, avoir un petit coffre, rouler à la campagne ou sur les trottoirs pavés, prendre l’avion fréquemment, avoir plusieurs enfants à transporter, aller à la plage régulièrement, aimer le rouge ou le bleu… autant de paramètres à prendre en compte dans le choix d’une poussette. Pour illustrer ses propos, Julie a notamment fait appel à Magalie, qui a fait découvrir à nos invitées plusieurs types de poussettes fonctionnelles et design de la marque Bugaboo. L’iconique Caméléon a impressionné de par sa maniabilité et sa polyvalence. Tout terrain, elle peut même être tractée dans la neige ou les cailloux grâce à un système ingénieux de repli des roues. Nos mamans citadines ont également pu apprécier l’autre poussette emblématique de la marque, compacte et légère sans sacrifier le confort, et spécialement conçue pour la ville : la Bee.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00069

Atelier super ! L’intervenante était juste géniale ! Nous avons beaucoup ri également et que de bons conseils pour la valise maternité ! La démo des poussettes était super et je pense que je vais me tourner sur l’achat d’une des poussettes présentées ! Laure

La pause repas

Dans le salon central de Naturôme, au cœur d’une décoration contemporaine et épurée, c’est Anne-Laure d’Enjoy Evenements qui s’est chargée de dresser et décorer l’adorable buffet à la façon d’une sweet table de Baby Shower. Elle nous a été chaudement recommandée par Camille, la fondatrice de Maman à Bordeaux. Les futures et jeunes mamans ont pu se désaltérer grâce à des jus de légumes étonnants, et à la boisson pétillante sans alcool Pépinelle faite à base d’une infusion de fleurs de sureau et d’hibiscus dans un moût de pommes acidulées.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00049mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00031

Le lieu et le buffet étaient canons ! Laure

EE 7 octChacune a pu prendre le temps de papoter avec sa voisine le temps d’une pause bien méritée autour de plats sains et savoureux sélectionnés par Deliveroo dans son réseau de restaurants bordelais. Salade de choux en bocal ou de quinoa en coffret cartonné, tartes à la tomate ou au thon, pâtisseries raffinées ou gourmandes, il y en avait pour tout le monde et pour tous les goûts. Un franc succès !

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00040

Le buffet, absolument parfait ! Tout était super bon.  Marjolaine

Mais aussi …

Le repas partagé ensemble m’a permis d’échanger avec les mères et futures mères de mon groupe mais aussi des autres. Nous avons pu nous donner des bons plans à Bordeaux… Raphaëlle

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00056Ce fut également l’occasion pour toutes de découvrir le concept des structures Little, grâce à l’intervention de  Laura et Ingrid.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00008Réparties sur tout le territoire bordelais, ces crèches à taille humaine proposent des services innovants et… bilingues ! Les enfants sont accueillis dans un environnement design et bien pensé, avec du mobilier écologique, des produits de soin rigoureusement sélectionnés, et une cuisine fait maison, biologique et locale. Les équipes des Little crèches mettent un point d’honneur à respecter le rythme de chaque enfant, et s’attachent à mettent en place des activités qui recoupent les piliers pédagogiques défendus par les fondatrices : Nature et Bienveillance. Qui dit mieux ? Véritable espace de vie et de rencontre, Little offre également des ateliers pour les jeunes parents et les enfants de 0 à 6 ans

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00006
Atelier Mode et Accessoires

Dans une jolie mezzanine agencée avec goût pour l’occasion, les Mums ont pu découvrir et essayer quelques tenues de grossesse et d’allaitement proposées sur la boutique Mum-to-be Party, et profiter par la même occasion de l’expertise de Christel, la fondatrice de Mum-to-be Party et elle-même maman de deux enfants. La douceur du manteau Pomkin a mis tout le monde d’accord, et le fameux legging ventre plat post-grossesse de Séraphine a également retenu l’attention. Après avoir discuté textile, les participantes ont pu découvrir la gamme D-Lab (compléments alimentaires 100% naturels) et notamment l’Absolu de Kératine qui a pour action de freiner la chute des cheveux après l’accouchement, et même pendant l’allaitement.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00022

Parmi les nouveautés présentées par Christel, ce sont les bijoux qui ont su conquérir le plus grand nombre ! Les bolas de grossesse Ilado, ultra raffinés et délicats, ont fait mouche. Recouverts d’or 18 carats et montés sur un cordon de soie tissé au Laos par des femmes dans le respect des normes du commerce équitable, ils font un superbe cadeau à offrir ou à s’offrir.

Savez-vous ce qu’est un bola de grossesse ? Il s’agit d’un bijou dont l’utilisation ancestrale est traditionnellement attribuée aux femmes Maya. Porté en sautoir par la maman tout au long de la grossesse, le pendentif renferme un instrument miniature qui émet un doux tintement au gré des mouvements, et qui rassure le bébé. Il fait également la transition entre le monde utérin et les premiers mois de vie, en étant par exemple placé au-dessus du berceau. Et plus tard, il devient un magnifique témoin, souvenir de ces moments si précieux.

Dans un autre style, mais tout aussi chic, et résolument branché, Christel a profité de l’intérêt des Mums pour présenter les colliers d’allaitement MintyWendy.

Dessinés et assemblés à la main en France, ces colliers sont conçus en perles de silicone alimentaire sans BPA, phtalates et autres matériaux lourds. Ils sont évidement sans risque pour les bébés, qui peuvent jouer avec, et même les mâchouiller pour soulager leurs gencives douloureuses. Avouez que c’est plutôt classe, comme hochet de dentition !

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00013
Atelier Nutrition

Comment garder la forme pendant la grossesse ? Éviter les carences ? Quels sont les aliments à privilégier pendant l’allaitement ? Comment garder la ligne ? C’est Elodie Brillaud, naturopathe et co-fondatrice de Naturôme, qui a répondu à toutes ces questions et décortiqué avec nos Mums les secrets d’une nutrition saine et qualitative.

Saviez-vous que ce n’est pas le gras qui fait grossir, mais le sucre ? Alors, surtout lorsqu’on est enceinte, on ne se prive pas de manger des fruits à coque : amande, noix, noisettes… Il y en a pour tous les goûts, et ils sont gorgés de nutriments et d’acides gras essentiels. Au goûter dans un yaourt ou simplement en guise d’en-cas matinal à grignoter au bureau, ils participent à la bonne santé du fœtus et sont compatibles avec le régime préconisé en cas de diabète gestationnel.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00028Par ailleurs, on apprend avec intérêt que les humains d’aujourd’hui oublient trop souvent de consommer des fruits et légumes crus. Pourtant les bénéfices de ces végétaux non altérés par la cuisson sont multiples ! Manger cru, c’est s’offrir un véritable cocktail d’enzymes, vitamines, minéraux et antioxydants, qui seraient en partie perdus en étant cuits. Notons que croquer dans des légumes crus aide aussi à préserver l’élasticité des tissus, et donc améliore la qualité de la peau.

Quoi qu’il en soit, et pour être en forme pour affronter l’accouchement et les premières semaines fatigantes du post-partum, il ne faut pas hésiter à faire une cure de magnésium, et à prendre quelques suppléments alimentaires naturels tels que la spiruline, dégotés en magasin biologiques de préférence.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00030

Atelier Communication parent-enfant

La mission n’était pas simple pour Anne Partridge, de l’association Parlecouter, animatrice Faber & Mazlish au centre Naturôme : en quarante cinq minutes, aborder le sujet sensible de la communication parent-enfant, trop souvent source de tensions et de nervosité, et faire découvrir le principe de la méthode « Parler pour que les enfants écoutent, et écouter pour que les enfants parlent ». Pourtant, son discours empreint d’humanité et de bienveillance a su profondément toucher nos mamans, qui sont sorties unanimes : Quelle réussite !

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00084

Mais qu’avons-nous appris ?

Les nouvelles technologies et Internet nous permettent aujourd’hui d’avoir accès à de nombreuses ressources scientifiques, et aux dernières avancés en matière de neurosciences. Grâce à elles, nous sommes désormais conscients de l’impact négatif que le stress, les comportements toxiques et certaines de nos paroles peuvent avoir sur le corps et le cerveau des enfants.

Faber & Mazlish c’est avant tout une proposition de cheminement intime, pour les parents, qui s’appuie sur sept rencontres et trois livres et qui se déroule sur environ trois mois.  L’idée, comme le formule si bien Anne, c’est de « se détacher de nos blessures émotionnelles pour pouvoir accueillir notre enfant ».

Accueillir les émotions de son enfant, ce n’est pas forcément les accepter ou les approuver. C’est lui proposer des solutions, dans une démarche toujours ferme mais bienveillante. Lui faire confiance, faire appel à son intelligence, et ainsi faire grandir sa propre confiance.

Un petit enfant ne fait pas de caprices, et contrairement aux idées reçues il ne « teste » pas non plus ses parents. Une crise de larmes ou des cris peuvent être le signe d’un besoin (affectif, physiologique) ou bien de ce que l’on appelle une « décharge émotionnelle ». Il est important pour la maman et le papa de ne rien interpréter contre eux et de prendre du recul, tout en essayant d’établir une réelle connexion avec leur petit. Ah, c’est pas évident ! Mais ça se travaille.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00086
Pour désamorcer un conflit, « débloquer » le cerveau et permettre à son enfant de réfléchir, on peut par exemple tenter de changer son humeur en l’aidant à formuler ce qu’il ressent. Pour les plus petits, il s’agira par exemple de nommer les émotions (« Tu es en colère ? Tu es anxieux ? Triste ? Tu as eu peur ? »), en s’appuyant éventuellement sur des pictogrammes adaptés. Les enfants sont des êtres tous neufs, et bien distincts. Ce ne sont pas des adultes miniatures. « Il est important de les équiper avec des outils pour que le monde de demain tourne plus rond, plutôt que de les endurcir. » (Ré-)Apprendre à prendre soin de soi, de l’enfant qu’on a été, et de l’enfant que l’on a. Dans le respect, l’humour, et sans jugement. C’est l’invitation que les Mums ont reçue.

C’était incroyable ! Nous avons appris beaucoup, beaucoup de choses et je pense m’inscrire à un cycle de formation ! Laure

Le mot de la fin et les bons plans

Avant de quitter les locaux de Naturôme, les Mums se sont vues remettre le nouveau tote bag à l’effigie de Mum-to-be Party, garni d’informations relatives aux ateliers, de goodies, ainsi que du magazine Little, partenaire de l’événement. Un tirage au sort a été réalisé pour départager les participantes au concours Instagram organisé tout au long de la soirée, et remettre aux gagnantes des lots variés : une bouteille de Pépinelle, un bon chez Deliveroo ou Little, une couverture Bugaboo, une guirlande… Si vous êtes mamans à Bordeaux, ne manquez pas les deux bons plans de la soirée :

  • 5% de réduction avec la photographe de la soirée sur la formule Moment Unique (séance photos de grossesse comprenant 10 photos retouchées de grossesse + 10 photos retouchées de naissance en HD sur un DVD (ou plateforme de téléchargement) ). Plus d’infos.
  • 10% de réduction chez Naturôme sur leur soin du visage bio Equilibre de 60 min. Nettoyage, gommage, modelage, masque et soin (sans machine) avec les costémo-fluides Douces Angevines à base d’huiles végétales et macéras de plantes 100% naturels. Plus d’infos.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00002Mon petit doigt me dit que quelques rires, numéros et adresses mails ont aussi été joyeusement échangés sur le paillasson, avant que chacune ne retrouve son propre cocon.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00092mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00005

J’adore l’idée de ces soirées et rencontres entres futures mamans, entourées d’experts qui ne soient pas uniquement des sages-femmes et autres professionnels de santé ! Virginie

Nous avons eu la chance, d’accueillir des blogueuses qui ont elles aussi raconté cette soirée selon leur point de vue.
Pour les découvrir il suffit de cliquer ici ou là :

Nous remercions chaleureusement Alexia de Othersclouds Photographie, qui a signé toutes les photos de ce reportage, et dont nous vous encourageons à découvrir l’univers.

A très bientôt, belle Bordeaux !

Un compte-rendu signé Laura !

Maman absolument débordée de trois crapules d’âges rapprochés, je profite de leurs siestes pour finir les boîtes de cookies entamées et raconter des bêtises sur Internet. C’est moi qui ai eu le plaisir et l’honneur de rédiger le reportage que vous venez de lire, pour la deuxième année consécutive. Durant toute la soirée, j’ai pu jouer à la petite souris, me glissant d’atelier en atelier, avec mon calepin bleu (voilà les Mums, maintenant vous savez ce que faisait cette fille bizarre assise à côté de vous). Et puisqu’on me demande de donner mon avis (ils sont sympas chez MTBP), je trouve que cette édition était encore plus chouette que les précédentes. Je sais, je dis ça chaque année, mais c’est vrai ! Une parenthèse agréable, parfois essentielle, à se regarder le nombril en rigolant, les joues pleines de quiche. Le tout dans un cocon à la déco savamment étudiée, et avec des intervenantes toutes plus engagées et passionnantes les unes que les autres… Non vraiment, je ne vois pas de quoi on se plaint.

mum-to-be-party-bordeaux-2016-othersclouds-photographie00074