X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Faire une croisière pendant sa grossesse

Par Karima Peyronie
Faire une croisière pendant sa grossesse

Oui, comme vous pendant longtemps j’ai cru que la croisière était consacrée uniquement aux détenteurs de la carte vermeil. Ou que j’allais devoir me coltiner le générique de « love boat » (la croisière s’amuse), sitôt arrivée à bord. C’est alors à reculons que j’ai finalement monté ma valise à bord, cabine 807 avec petit bébé bien calé dans mon ventre depuis 6 mois…

Pourquoi la croisière est le parfait compromis vacancier ?

A 6 mois de grossesse, mon rêve était d’aller faire bronzette sur le sable fin de la Thaïlande et de m’attendrir devant des panoramas de couchers de soleil…en plein cœur de l’hiver. Mais c’était mal connaitre ma gynéco, qui en avait décidé autrement :

–          Vous partez pour les vacances de Noël ?

–          Oui sûrement, en Thaïlande. Je veux faire un dernier grand voyage avant l’année chargée qui s’annonce.

–          En Thaïlande ?! Mais vous êtes au courant que vous ne devez pas prendre l’avion vu votre état ?

–          Ah, bon ? Mais je croyais que je pouvais voyager jusqu’à 7 mois de grossesse !

–          Heu…moi, personnellement, je ne le conseille pas. Avec l’altitude, vous pouvez créer des contractions et provoquer l’accouchement. Bien sûr plusieurs femmes voyagent sans souci. Mais j’estime que le risque n’en vaut pas la chandelle. Car si une telle chose devait arriver, vous perdrez votre enfant en accouchant si tôt à bord.

–          Bon…(gloups), je n’ai plus qu’à annuler ma réservation.

–          Et Joyeux Noël !

Alors que je voyais mes espoirs de farniente, de cocooning, et d’évasion s’envoler, je cherchais vainement sur internet une location quelque part en France, entre montagne et campagne, en plein cœur de l’hiver et ses températures négatives. Et là, miracle (merci google ads), une offre d’un croisiériste s’affiche. Perplexe, je visionne plusieurs sites avec des descriptifs tout plus convaincants les uns que les autres. Des destinations plus ou moins lointaines, un dépaysement certain, des services digne de palaces à bord…et le tout à des prix très raisonnables et sans prendre l’avion ! Bingo, en avant moussaillon…

Le déroulé du séjour entre repos, repos et…repos

Ma chambre : j’avais choisi une chambre avec balcon extérieur, qui coûte un peu plus cher que les cabines sans fenêtres mais qui offre la possibilité de se lever chaque matin, avec une vue imprenable sur l’horizon azuré à l’infini. Une façon fort agréable de commencer sa journée, d’autant plus que je me faisais servir tous les jours le peti- déjeuner en room service pour d’autant plus apprécier.

  • Mon conseil : précisez que vous êtes enceinte pendant la réservation, pour demander une chambre plutôt au centre du navire et proche des ascenseurs. De cette façon vous sentirez moins le mal de mer, et de plus vous n’avez pas à marcher plus de 10 minutes à chaque fois que vous sortez de votre chambre pour regagner la civilisation à bord… Pour celles qui ont un peu plus de budget, n’hésitez pas à prendre une suite, qui offre un lit plus grand, un confort plus spacieux et surtout des services exclusifs (comme l’accès illimité au spa ou bien le room service gratuit à toute heure)…bref de quoi vous sentir moins à l’étroit avec vos quelques kilos en plus.

La restauration : c’est le point fort d’une croisière. On est loin des buffets impersonnels, fades, et redondants des clubs de vacances. Les repas sont servis en salle avec chaque jour un menu gastronomique différent…à volonté. C’est-à-dire que lorsque vous lisez un choix de trois entrées différentes et que toutes vous mettent en appétit, vous pouvez choisir les trois, sans payer de supplément et vous régaler à foison. Si vous vous lassez de cette formule, vous pouvez toujours changer vos habitudes dans les restaurants dédiés aux cuisines d’ailleurs. On retrouve la plupart du temps dans tous les paquebots, l’option tex mex ou grillades (pour les férus des bons steaks…bien cuits, hein, grossesse oblige), japonais (mais oubliez les sushis !), italienne (mama mia forcément), et française (pour le côté plus chic). Dans la journée, vous pouvez aller manger à toute heure au self service, un buffet qui déborde de gourmandises sucrés ou salés. Il n’est pas rare de trouver également un buffet bio ou diététique pour celles qui préfèrent manger leur salade caesar sans parmesan.

  • Mon conseil : à bord, je me suis tout simplement r-é-g-a-l-é-e; du coup la balance tanguait sérieusement vers le côté obscur de la force au bout de 10 jours. Et comme le bateau devait satisfaire toutes les papilles, j’ai eu plaisir de me délecter de fruits hors saison (oui je sais c’est pas bien, rooo), comme du melon et de la pastèque à tous les repas en plein décembre. Pas mal pour les envies… Pour éviter les débordements, je vous conseille tout de même de passer une visite auprès du médecin à bord, et souvent la possibilité de voir un nutritionniste également. De cette façon, il vous conseillera sur les menus type pour allier plaisir et gourmandise, sans vous frustrer et bébé aussi.

Le spa : certains jours lors de la croisière sont dédiés exclusivement à la navigation. Ainsi pendant près de 48 heures, on ne s’arrête pas du tout, et donc il faut bien occuper ses journées. Heureusement le spa du navire pense à tout ! S’il n’y a pas forcément une carte pour les femmes enceintes, vous pouvez néanmoins apprécier un massage du dos, du cuir chevelu ou un soin du visage (merci l’acné de grossesse). Attention, à bien manifester votre grossesse pour éviter toute manipulation qui provoquerait des contractions comme ceux de la réflexologie plantaire ou l’emploi d’huiles essentielles. Tous les bateaux disposent également d’un salon de coiffure et de services manucure et pédicure qui suivent la tendance (vernis O.P.I, manucure permanente au gel…). De quoi enfin prendre le temps de se pouponner, se faire dorloter et cajoler…et ça tombe bien puisqu’on a QUE ça à faire !

  • Mon conseil : comme pour certains massages, vous ne pourrez pas profiter du jacuzzi, du hammam, du solarium d’UV, ou encore de la salle de sport pendant votre grossesse, peu importe l’évolution de celle-ci. En cas de doute, les praticiens sont souvent des kinésithérapeutes avec un avis médical éclairé. Pour ma part, j’ai eu la chance de profiter d’une séance de pressothérapie (des bottes sous pression pour activer le retour veineux), qui était particulièrement appréciable puisque j’avais les jambes qui commençaient sérieusement à gonfler.

Les excursions : et là, est tout l’intérêt de la croisière ! Chaque jour qui passe, vous vous levez dans une ville, un paysage, une culture différents, sans même avoir dû vous rendre à l’aéroport, vous taper des heures de vol, récupérer votre valise, prendre le taxi…et tout le tralala. Pour ma part, j’avais choisisle circuit méditerrané de l’est. C’est-à-dire qu’on embarquait à Nice, pour faire escales en Italie, les îles grecques, la Grèce et l’Egypte. A mesure où nous filions vers l’est, nous pouvions retirer une couche de vêtement, de doudoune-écharpe à Nice, j’ai accosté en t-shirt-lunettes de soleil devant les pyramides du Caire. Les visites se font souvent en car si vous prenez l’option excursions avec guide, donc pas besoin de faire beaucoup de déplacements (vue ma condition hein !), tout en profitant de moments libres pour le shopping ou des visites qu’on veut faire solo. Même si je sais qu’une journée dans chaque ville ne permettait pas de tout visiter, je pouvais me faire une première idée pour éventuellement revenir. C’est ainsi que j’ai eu de gros coup de cœur pour les îles comme Malte ou Rhodes.

  • Mon conseil : les excursions à bord coûtent chères. Vous pouvez en réduire le coût si vous les prenez à l’avance au moment de votre réservation. Inutile de charger non plus votre emploi du temps, le bénéfice de vacances enceinte reste le repos. Tant pis si un jour vous vous levez fatiguée et que vous préférez flâner aux alentours du port plutôt que de bourlinguer à travers la ville. Car les journées sont quand même très chargées, elles commencent très tôt (vers 6-7 heures), et ne prennent pas en compte vos besoins de sieste avant midi, après-midi et celle après le goûter.

Les autres activités détente : parmi celles que j’ai particulièrement retenues : le shopping. Chaque paquebot dispose d’une allée de magasins qui regroupent de grandes marques de luxe à des prix détaxés. L’occasion de s’offrir cette paire de lunettes Prada (mon cadeau de noël), ce carré Hermès ou encore ce parfum Chanel. Durant tout le long du séjour, il y a aussi un photographe qui ne manquera pas d’immortaliser chaque évènement (le diner du commandant de bord, la party autour de la piscine, le concours de salsa…). Attendez la fin du séjour, pour acheter quelques clichés qui seront bradés puisqu’à défaut ils seront jetés ! Une façon unique de s’offrir les talents d’un photographe professionnel durant la grossesse.

Mon bilan

Des vacances parfaites : parfaitement adaptées à ma grossesse, parfaitement reposantes et gourmandes et parfaitement dépaysantes (et parfaitement peu chères, moins de 600 euros par personne, hors saison oblige). Je n’ai pas trop été gênée par le mal de mer car le paquebot est quand même une ville sur l’eau qui peut contenir environ 5000 personnes, donc on ne sent pas trop les vagues et autres remous. Si quelque fois j’ai pu être indisposée, car c’était quand même en plein hiver pendant que les températures étaient glaciales en France, je m’allongeais, j’en profitais pour faire une sieste et ça passait. J’ai été tellement emballée par la formule, que j’ai prévu une croisière avec petit bout cette fois-ci. Car là encore de nombreux services à bord sont proposés pour les jeunes parents qui veulent profiter de leur séjour. Je vous raconterai !

Alors ça vous tente cette histoire de croisière pendant votre grossesse ? Et vous, quelles ont été vos vacances pendant votre grossesse cet été ?

Tags

Partager

3 Commentaires

  1. J’aime cet article car je viens de faire une croisiére cet été et enceinte de 2 mois à ce moment là je trouvais la formule au top.
    Même si je n’étais pas génêe par le poids (pas encore!) c’était plutot la fatigue et les nausées qui étaient difficiles à gérer. Se sentire diminué physiquement n’est pas toujours agréable.
    Alors quel bonheur de se retrouver sur un bateau qui s’occupe de tout!! On a rien à faire, juste à regarder la mer, bronzer et se baigner!!
    J’avais moi aussi des apriori sur la croisiére et vraiment agreablement surprise. Se réveiller tout les matins dans un endroit différent et le soir se retrouver en pleine mer… C’est vraiment exceptionnel!!
    Nous espérons également en faire une autre dés que nos moyens nous le permettrons!

    Christelle
  2. Merci Christelle pour votre témoignage. Vous êtiez sur quelle compagnie? et pour quel séjour? En effet, le depaysement est l’un des meilleurs bénéfices. J’en garde un parfait souvenir et de très jolies photos entre le colisée grec et les pyramides d’egypte. Petit conseil Christelle: attention aux séances de bronzette pendant la grossesse qui risquerait de vous developper le fameux masque de grossesse… Bonne grossesse et à bientôt!

    Karima
  3. Bonjour, merci pour votre article.
    Je suis à 4mois et demi de grossesse et je voulais faire une croisière vers le debut du 6eme mois mais problème la plupart des compagnies n accepte pas les femmes enceinte à partir de la 24 ème semaine de grossesse… quelle déception 🙁 connaissez vous des compagnies qui acceptent les femmes enceintes au delà de 24 semaines ?

    Stella

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi

dolor elit. consequat. Curabitur dolor. ut sit Aliquam