X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

L’arrivée d’un deuxième enfant

Par Isabelle Duvert
L’arrivée d’un deuxième enfant

Parce que le statut de « Mum-to-be » n’est pas dédié qu’aux mamans enceintes pour la première fois, nous allons parler aujourd’hui d’un sujet qui fait souvent peur aux « déjà mamans » : l’attente d’un deuxième enfant. Dans la série, je suis maman et je me pose plein de questions (débiles), j’appelle la maman enceinte du 2ème.

Bah si. Je l’ai été (enceinte d’un deuxième), je peux vous l’affirmer : 1/ on se pose TOUTES les mêmes questions 2/ ces dernières sont « débiles » (mais naturelles) 3/ mais ça, vous ne le saurez vraiment QUE quand le 2e sera dans vos bras.

Vais-je aimer cet enfant comme j’aime le premier ?

Ah ah ah ah (ce que c’est drôle… après coup) Ça vous dit quelque chose hein ? Ne tournons pas autour du pot. La réponse est « oui ». Tellement simple, évidente qu’évidemment, vous n’allez pas le croire tout de suite, chère future « multi ». Vous n’êtes pourtant pas (trop) bornée, certes, les hormones nous jouent des tours, mais c’est ainsi : même si toutes les multis autour de vous, vous le dirons une, deux, cent fois, chacune : vous ne les croirez pas à 100% tant que vous ne serez pas… collée contre votre petit 2ème.

C’est ainsi, il faut faire avec. Cela me rappelle d’ailleurs la compréhension de l’amour que nous portent nos parents. J’ai réalisé à quel point il était… fort (le mot est faible) quand JE suis devenue mère. Pas avant. Et pourtant, j’avais des doutes avant, je suspectais que cet amour devait être assez important. Mais, revenons à nos bidons.

Oui, vous allez aimer ce bébé comme le premier. Vous allez même en être étonnée. Oui, l’amour d’une maman ne se divise pas par le nombre d’enfants, mais c’est bien une multiplication qui s’effectue. Oui, comme je le dis plus haut, vous avez du mal à le croire, vous l’aimez TANT ce premier bébé. Mais vous verrez.

Non, cela ne sera pas pareil. Cela sera différent, car ce petit nouveau EST différent. Non, vous ne l’élèverez pas comme son grand frère ou sa grande sœur. Le contexte est différent, il EST différent. Et oui, vous serez incapable de choisir l’un ou l’autre. Et pourtant, votre aîné vous posera clairement un jour la question. Préparez-vous à y répondre…

arrivee-deuxieme-bebe-photo-de-couverturecredit photo @pinterest

Mon chéri, tu vas avoir un petit frère : l’annonce à l’aîné

Bon, soyons clairs. Quoi que vous fassiez, l’aîné sera jaloux. Mettez-vous bien ça dans la tête, ça déculpabilise. J’ai réellement compris ce point en lisant cette citation de Faber et Mazlish, trouvé dans ce livre « Relations frères-sœurs : du conflit à la rencontre ». Le contexte : votre mari rentre un soir à la maison et vous dis : “Ma chérie, tu es tellement merveilleuse que j’ai décidé d’en prendre une seconde, vous allez très bien vous entendre tu verras, tu l’adoreras“. Ça calme hein ? Voilà.

Quand l’annoncer ?

Le plus tôt possible si vous sentez que le comportement de votre enfant change bizarrement sur plusieurs jours. Il sent quelque chose, vous changez, votre regard s’est déjà déplacé, vous êtes anxieuse… quel que soit votre comportement, malgré toute l’attention que vous portez à votre enfant et toutes les précautions que vous prenez pour ne pas lui dire : c’est rapé, il sait ! Donc, autant lui dire et garder sa confiance.

Le plus tard possible si votre premier est encore très jeune. Le temps va lui paraître tellement long jusqu’à l’accouchement, donc tant que votre corps ne change pas ou que votre état vous le permet, patientez un peu avant de lui expliquer.
Quand vous le sentez… ma foi, cela restera toujours mon conseil immuable et qui fonctionne tellement bien avec tous les sujets liés à la maternité !

Comment lui annoncer ?

À deux clairement. Papa et maman ont eu envie d’un autre enfant, à deux, donc l’annonce doit se faire à deux. Évitons, s’il vous plaît, les formulations laissant penser que vous avez fait ce deuxième bébé pour lui, l’aîné.

Pas de « ça va être super tu verras, vous allez jouer ensemble, etc », on l’a vu plus haut. Non, cela ne sera pas « super »; il va devoir partager ses parents qu’il avait pour lui, en exclusivité, depuis plusieurs mois ou années. Non, pour lui, ce n’est pas la meilleure nouvelle du jour. Même si, évidemment, la fratrie apporte énormément ! Mais je préconise toujours l’honnêteté, et cela dès le début. Dès l’annonce.

Dites les choses simplement, en fonction de l’âge de votre enfant. Papa et maman ont voulu un autre enfant, cela va changer un peu à la maison d’ici quelques mois, mais notre amour pour toi reste et restera toujours exactement le même. Eh oui, vous pouvez le dire, le fameux « cœur de maman qui va s’agrandir », cela fonctionne plutôt bien.

Comment va-t-il réagir ?

Ah ça… ils peuvent être très surprenants nos enfants… Mais globalement, voici quelques réactions classiques, pouvant être mixées ou enchainées, dans un sens ou dans l’autre :

  •  Les 2/3 ans donneront parfois des coups de poing dans le ventre : clairement pas agréables, il faut lui proposer d’exprimer ses peurs et sa colère éventuelle d’une autre manière. Mais gardez en tête qu’il faut que ça sorte !
  • Les plus jeunes (moins de 2 ans, disons ceux qui ne parlent pas encore vraiment) acquiesceront, au mieux, et donneront l’impression de s’en ficher comme de leur première chemise. Aucune réaction sur le coup. Ne vous y attachez pas trop, les réactions peuvent être plus sioux et surtout peuvent arriver n’importe quand… jusqu’à la naissance
  • Les plus grands seront sans aucun doute super heureux, les 7/8 ans notamment, qui ont envie de pouponner, d’avoir un p’tit frère ou une petite sœur, comme leurs copains d’école. Ils ont conscience à ces âges que cela ne sera pas rose tous les jours, mais ils sont en général très réceptifs à l’annonce.
  • Les bavards vous demanderont sans cesse des nouvelles « Quand est-ce qu’il sort ? », ma pipelette n’en pouvait plus d’attendre son « piti frère ». Elle m’a même une fois dit qu’il ne devait pas l’aimer pour rester aussi longtemps caché dans mon ventre !! Trop chou. Je me suis empressée de lui rappeler qu’il n’était juste pas prêt à sortir et que c’était normal.

L’attente avec l’aîné

9 mois c’est long, pour vous, mais pour votre premier enfant, encore plus ! Soyez ouvertes à ses questions, même les plus bizarres, ne vous inquiétez pas, si, au contraire, votre enfant n’en pose aucune et semble distant… rappelez-lui qu’il peut venir vous trouver pour en parler dès qu’il veut.

Parlez-lui de vos sentiments, de vos petits maux également, soyez le plus sincère possible. La seule limite est médicale, n’entrez pas trop dans les détails et maintenez un climat serein autour de votre grossesse vis-à-vis de votre aîné.

Ne le gavez pas. N’insistez pas à vouloir lui faire toucher votre ventre, ou pire, ne lui imposez pas de faire un bisou à son petit frère s’il ne demande pas ! Laissez le temps faire son chemin, les 9 mois sont là, aussi, pour ça.

Préparer avec lui l’arrivée de bébé : chambre, matériel, vêtement laissez le choisir un doudou par exemple qu’il pourra offrir lui-même à la maternité, lors de leur première rencontre. Encouragez-le et surtout rassurez-le, régulièrement, sur votre amour.

Expliquez, racontez comment va se passer l’accouchement : votre absence, la rencontre, les retrouvailles à… 4 à la maison. Ne lui mentez pas (trop). Et une fois encore : soyez disponibles pour ces questions.

Dans la mesure du possible, profitez de ces quelques mois pour l’autonomiser le plus possible. Insistez sur le fait qu’il est grand, qu’il grandit, proposez lui, par exemple, s’il a encore un lit à barreau, de le donner à son frère pour passer, lui, dans un lit de grand ! Accentuez les qualificatifs si vous sentez que cela fonctionne bien. Il régressera sans doute les premiers mois après l’accouchement, là encore, c’est classique, mais ce qui est acquis est acquis !!

J’espère que ces quelques conseils vous aideront ! Ne vous en faites pas, tout ira bien.

Crédit photo : Alittlemaman.com

Tags

Partager

9 Commentaires

  1. super article! Merci!

    Fantastic So
  2. Tellement bien écrit !

    Lucky Sophie
  3. Un super article, qui me touche en tant que grande soeur (et nanny de multiples 🙂 ) .

    Aurélie
  4. Très bon article, je pense que cela va soulager, ou aider certains et certaines… pas évident l’arrivé d’un Deuz…

    Sabine
  5. Merci beaucoup pour cet article.
    Très instructif pour moi qui suis fille unique donc complètement novice.
    J’ai envi d’un second enfant mais aucune idée ni modèle sur lequel me poser.
    Contente d’avoir découvert ton blog.

    Anahita
  6. C’est tout ce que j’aime. Un ton qui me parle et franchement, j’ai l’impression que cet article a été écrit pour moi !

    Mélissa Souad
  7. à quelques semaines de l’arrivée de petitdeux, cet article me touche particulièrement!

    Tiphaine
  8. Bonjour,
    Je suis au tout début de ma deuxième grossesse et je me pose toutes ces questions lol 😂
    J’aime beaucoup le ton de l’article, du coup je vais aller me balader sur ton blog.

    Sophie
  9. Merci beaucoup ! Belle grossesse !

    Christel

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi