X

Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Choisir un (beau) prénom

Par Isabelle Cantarero
Choisir un (beau) prénom

Vous avez remarqué comme on est fiers, nous, les parents quand on nous complimente sur les prénoms de nos enfants. On ne le serait pas plus si on venait de marquer le but en or qui nous emmènerait au Brésil (non, pas plus).

C’est qu’un prénom, c’est un peu comme Facebook, ça en dit tellement sur nous, sur notre passé, nos espoirs, notre catégorie sociale, nos goûts…  C’est beaucoup de nous, un prénom. Même si c’est lui, notre bébé, qui le portera (toute la vie) !

Comment alors, choisir un prénom ?

Ah, c’était plus simple, dans le temps, quand on donnait systématiquement aux enfants le prénom de leur parrain, ou de leur père. Après tout, c’est mignon Junior, non ? Non, ce n’est pas mignon…

Piocher dans l’histoire familiale

Ce qui ne nous empêche pas de nous rattraper aux branches de l’arbre généalogique pour rendre hommage à Rose, la vieille tante admirable ou tout simplement pour y trouver l’inspiration parce que c’est quand même drôlement joli, Séraphine, comme prénom.

Saviez-vous que le cycle d’un prénom est de 100 ans ? Ce qui signifie, qu’il se passe un siècle avant qu’un prénom à la mode le redevienne à nouveau. Tout au moins pour les prénoms dits classiques. Alors, à nous les Marcel, Léon,  Lucien et les Madeleine, Suzanne, Marguerite qui redeviennent tendance !

Un prénom rare ?

Vous vous orientez plutôt vers un prénom original parce que vous étiez toujours trois à porter le même prénom dans la classe. Comme je vous comprends !

Sachez toutefois qu’aujourd’hui, les stocks de prénoms étant plus important, un prénom même populaire est porté par beaucoup moins d’enfants. Par exemple, en 2011 sont nées 7 000 Emma, ce qui en a fait le prénom le plus donné. Alors que si l’on prend Isabelle (au hasard), en 1964, à l’apogée de sa gloire, il avait été donné à 25 000 petites filles !

Se mettre en veille permanente

Bien sûr, l’idéal serait d’avoir un coup de cœur pour un prénom. Mais ça se prépare un coup de foudre, il faut être en état de veille permanente pour remarquer un prénom en tout petit au générique d’un beau film, une maman qui appelle sa petite fille à la boulangerie, un personnage dans un livre, même pas le héros… Bien sûr, on peut également lire le dictionnaire des prénoms de A à Z, celui qu’on a emprunté à la bibliothèque (vu sa durée de vie). Certes, c’est un pavé. Cela peut prendre un peu de temps. Heureusement, il y a le congé maternité pour ça !

Comment être sûrs de ne pas se tromper ?

Vous l’avez trouvé ? Enfin, vous pensez l’avoir trouvé, disons que vous êtes d’accord avec le papa, ce qui est déjà un grand pas ! Essayez la méthode dite du fou. Parce que vous aurez l’air un peu barjot à dire à personne sur tous les tons « Louis, viens manger ». «  Louis, c’est prêt ». « Ca va mon petit Louis (ouch…) ». « Alors mon Loulou (reoutch) c’était comment l’école ? ». C’est ainsi que mon fils ne s’appelle pas Louis, parce que c’était décidément trop dur à prononcer !

On le partage ?

Vous vous retrouvez souvent dans la même situation que Patrick Bruel dans la célèbre pièce où vos amis, vos proches, vos collègues vous tanneront pour le connaître en avance. Vous vous amuserez au jeu des devinettes un peu, beaucoup, puis parfois plus du tout quand le prénom (VOTRE prénom) sera balancé, écorché, jeté dans l’arène…sans que vous ne puissiez le défendre puisque vous jurez de ne pas le dévoiler. Mieux vaut dans ce cas pas trop jouer.

Quelques liens intéressants

Il y a beaucoup de sites sur la toile proposant des services de recherche ou d’infos clés autour du prénom (origine, signification, utilisation en France…) mais le contenu est souvent pauvre ou incomplet. 2 guides de qualité ont retenu notre attention : celui de Magicmaman et celui du Journal des Femmes.

Mieux connaître la personnalité derrière un prénom ? Elle.fr le propose et c’est plutôt surprenant (et véridique) quand on fait le test avec son propre prénom : www.elle.fr/Astro/Personnalite/Prenom

Et vous, quelle est votre méthode pour trouver un prénom pour vos enfants ?

Illustration : affiche du film Le Prénom avec P. Bruel, V.Benguigui

Tags

Partager

3 Commentaires

  1. Seconde grossesse, deux prénoms en lice. Pour la première, nous hésitions entre Agnès (moi) et Séraphine (mon homme). Quelques semaines avant la naissance, Clémentine nous est apparu comme une évidence !

    Cette fois, nous attendons encore l’outsider… A un mois de la naissance, il serait tant qu’il arrive !

    Emilie
  2. Pour notre première, nous avions réussi à trouver un joli prénom qui nous plaise à tous les deux. Nous n’avions rien divulgué à la famille car jusqu’au bout je me disais que nous pourrions tout de même trouver mieux.
    Pour notre deuxième, gros casse-tête… Nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord… Une chose est sûre pour moi, notre seconde fille s’annonce d’ores et déjà différente de notre première (grossesse différente, assez agitée…) donc je souhaite lui trouver un prénom aussi peu répandu que la première mais radicalement différent dans le style! Plus que onze semaines pour trouver et convaincre le papa!

    Cécile
  3. Mon fils de 8 mois s’appelle Louis. C’est effectivement un prénom pas toujours évident à prononcer, mais on y fait d’autant plus attention et ça lui donne encore plus de force. Nous avons gardé le secret jusqu’à sa naissance mais il est vrai qu’il faut y jouer avec subtilité pour ne pas se vexer…

    Marie

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi