Dans une société qui se veut de plus en plus égalitaire entre les hommes et les femmes, qu’en est-il du congé après l’arrivée de bébé ? Notre dernier article concernant le congé paternité remonte à 2015. Que s’est-il passé depuis 4 ans ? Et bien pas grand chose en France, alors que chez nos voisins, les idées ne manquent pas pour aider les nouveaux pères à occuper une place plus importante aux côtés de leur enfant…jusqu’à l’allaitement paternel. De quoi relancer le débat et espérer une refonte du congé paternité en France. On fait le point sur les dernières actus !

Congé paternité en France : une durée qui fait débat, des mentalités qui doivent évoluer

La naissance d’un bébé est une grande tornade dans un couple. Il faut apprivoiser ce nouveau rôle de maman et de papa. Les premiers jours avec bébé sont les plus importants pour prendre confiance et sa place dans ce nouveau trio ! La présence du papa lors des premiers jours après l’accouchement joue un rôle stratégique dans l’établissement de ce nouvel équilibre familial.

conge-paternite

Aujourd’hui en France un salarié ou un indépendant soumis au régime général dispose d’un congé de naissance de trois jours ouvrables (payés normalement) auquel s’ajoutent 11 jours calendaires de congé paternité, à prendre avant les quatre mois de l’enfant en accord avec l’employeur à informer dans un délai d’un mois avant son congé. La durée est la même que le nouveau papa accueille des jumeaux, des triplés….

Dans les faits, seuls 68% des nouveaux pères y ont recours. Pourquoi ? Les raisons sont multiples : les entreprises ne jouent pas encore le jeu de la parentalité égalitaire et “sanctionnent” à l’image de ce qui peut attendre les femmes à leur retour de congé maternité, ces hommes qui vont “trop” longtemps d’absenter de leur travail au profit de leur vie familiale. Et puis le choix se fait aussi sur base l’impact financier d’un congé paternité dont l’indemnisation journalière est plafonnée (voir conditions du congé paternité) pris à un moment où le budget consacré à l’arrivée de l’enfant n’est pas des moindres pour équiper sa maison, sa voiture… Un rapport publié le 26 février 2019 par le Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) sur la réforme des congés parentaux, un organisme consultatif attaché au Premier ministre, préconise d’allonger le congé paternité à un mois, au lieu des onze jours actuels, et de le faire indemniser de la même manière que le congé maternité, sous forme d’indemnités journalières.

Chez nos voisins, la tendance est toute autre :  on encourage vivement les nouveaux pères à occuper davantage la sphère familiale et de demander un aménagement souple de son emploi du temps à son employeur pour raisons familiales, le fameux  « Right to Request » anglais ou du « Flexible time Act » néerlandais.

Ainsi les jeunes papas espagnols viennent de voir rallongé leur congé paternité de 3 semaines supplémentaires, passant de 5 à 8 semaines ! Un rêve pour les papas français qui peinent souvent à s’octroyer le temps nécessaire pour jouer à 100 % leur rôle de papa lors des premières semaines, mois, de la vie de leur bébé. Ce texte de loi adopté à l’unanimité par les élus espagnols prévoit de passer le congé paternité de 8 semaines en 2019, 12 semaines en 2020 et 16 semaines en 2021 et devenir égal au congé maternité.

Quant à nos amis scandinaves, en Norvège par exemple, la mise en place d’un congé parental “égalitaire” s’est fait il y a de nombreuses années. Depuis presque 30 ans déjà, le gouvernement a compris qu’il fallait donner les mêmes chances aux femmes et aux hommes pour débuter en tant que parents. Ainsi, 46 semaines sont à partager entre les deux parents : 10 semaines obligatoires pour la jeune maman après l’accouchement et 15 semaines réservées au jeune papa qui seront perdues si elles ne sont pas prises. Les 21 semaines restantes sont à partager de façon totalement libre entre les deux parents. Il est important de mentionner que ce congé se fait de façon alternée, les deux parents ne peuvent pas les prendre en même temps. Ce modèle inédit est défendu par l’ensemble des classes politiques en Norvège et concerne actuellement 70 % des jeunes papas qui prennent ces congés. Une vraie révolution pour les jeunes parents dont la France ferait bien de s’inspirer…

conge-paternite-1credit photo Candice Henin 

Tristan Champion, créateur du blog Barbe à Papa, relate son expérience de jeune papa de deux enfants et son congé paternité qu’il a pu prendre à Oslo après la naissance de sa fille. En ouvrant ce blog, Tristan vise à faire évoluer les mentalités (suite à des remarques de ses amis français), mais également à influencer les décideurs français sur la pertinence d’un allongement du congé paternité.

2019, les papas montent au créneau !

L’année 2019 est à marquer d’une pierre blanche pour les jeunes et futurs papas ! En effet, les mentalités évoluent et si on prend très souvent en compte les besoins et souhaits des femmes concernant la maternité, les hommes aussi ont leur mot à dire sur l’implication qu’ils veulent donner à leur famille. On constate aujourd’hui que 54 % des hommes de 18 à 30 ans souhaitent prendre un congé paternité prolongé pour s’occuper de leur bébé. Des aspirations nouvelles que la société doit entendre et accompagner. C’est notamment le cas par le biais du gouvernement d’Edouard Philippe qui, avec Marlène Schiappa, ont demandé à l’IGAS (ndlr : Inspection Générale des Affaires Sociales) d’étudier un allongement du congé paternité et son caractère obligatoire. Quoi que l’on en pense, c’est un premier pas vers on l’espère un nouveau projet de loi qui permettra aux jeunes papas de consacrer plus de temps à leur famille.

Certains on choisi le 1er avril pour faire le buzz et relancer le débat sur le congé paternité. C’est l’histoire du projet Allaitement Paternel, lancé par Le Paternel qui le 28 mars a marqué les esprits en faisant la promotion d’un nouveau traitement qui permettrait au papa d’allaiter ! Tout était très bien ficelé : étude sociologique et médicale, qui laissaient à penser qu’une entreprise était sur le point de commercialiser des pilules rendant possible un allaitement masculin ! Si bien monté que chez Mum-to-be Party nous nous sommes faites avoir comme des débutantes… Et oui très rapidement nous avons contacté sur Instagram les “fondateurs” de Lait Paternel qui nous ont très vite révélé qu’il s’agissait d’un poisson d’avril (imaginez ma tête quand j’ai découvert le pot aux roses) ! Relayée par plusieurs sites, l’idée était finement trouvée pour relancer la discussion autour du congé paternité qui est trop souvent oubliée. Comme le souligne Patrice Bondy, fondateur de Le Paternel, les hommes ne portent pas l’enfant pendant 9 mois, n’accouchent pas, n’allaitent pas (encore) mais ils peuvent faire tout le reste ! Il préconise, pour favoriser l’égalité parental, de faire évoluer les congés liés à l’accueil de l’enfant pour aider les jeunes papas à s’impliquer dans leur rôle.

Vous pouvez consulter et signer la tribune co-écrite par Patrice Bonfy (Le Paternel) et Tristan Champion (Barbe à Papa) sur la réforme du congé paternité, maternité et parentaux.

Les papas peuvent presque tout faire, même allaiter ?

Comme le disent si bien les fondateurs de Lait Paternel, les papas peuvent presque tout faire alors pourquoi pas allaiter ? Un rêve pour certains et certaines, bientôt réalité ? On commence à le penser… Si l’allaitement masculin reste encore un mystère, la science commence à s’y intéresser. Effectivement les hommes sont dotés comme les femmes d’alvéoles dans leur tissu mammaire. Physiologiquement, les hommes seraient donc capables de “donner le sein”. Cependant les femmes disposent en plus grande quantité de l’hormone pour la production de lait (la prolactine). Un exemple très souvent cité : celui des hommes de la tribu Pigmées en Afrique Centrale qui font téter les bébés lorsque les femmes sont à la chasse. Réputés pour être les pères les plus présents auprès de leurs enfants, cela leur vaut le surnom de “meilleur père du monde”.

conge-paternitecredit photo @laitpaternel

Il y a un mois, au festival de l’innovation au Texas, l’entreprise japonnais Dentsu a présenté “l’assistant pour l’allaitement paternel’. Il s’agit d’un gadget en forme de seins dont l’un deux contient le lait maternel et l’autre la tétine qui permet au bébé de téter. Cette “brassière” favorise le peau à peau et reproduit la chaleur des seins de la maman. Le but ? Recréer une expérience que l’on peut comparer à un allaitement. Si cet objet n’est pas encore commercialisé, certains soulèvent déjà le problème qu’il pourrait poser en apportant de la confusion pour le bébé.

Une étudiante anglaise a également été récompensée en ce début d’année 2019 pour son kit d’allaitement paternel ! Il est notamment composé d’un tire-lait, d’une brassière adaptée aux hommes et d’hormones permettant d’activer et d’augmenter la production de lait (progestine et dompéridone). Si ce kit est encore à l’état de concept, il vise à créer de l’empathie autour des jeunes mamans qui souhaitent partager davantage ce moment avec le papa ou ne peuvent pas allaiter.

Et vous chers papas, futurs papas, que pensez-vous de l’allongement du congé paternité ? Seriez-vous près à allaiter si un traitement vous le permettait ?

photo en-tête Candice Henin