Depuis que vous êtes maman vous vous interrogez sur la planète à laisser à vos enfants. Ce syndrome symptomatique de la jeune maman et qui débute souvent durant la grossesse invite à avoir de nouveaux réflexes pour consommer mieux pour toute la famille. L’anti-gaspillage fait partie de ces résolutions. Pour les suivre, voici quelques conseils glanés lors de l’atelier Tupperware organisé sur ce thème avec le chef François Pasteau. A vos notes !

L’intérêt de l’anti-gaspillage

La première motivation est surtout financière. Il est fini le temps où vous pouviez enchainer les restos sans vous soucier de votre portefeuille. Avec une ou plusieurs bouches à nourrir, vous avez envie de faire attention et de profiter de vos sous dans les loisirs surtout (combien de restos hebdos pour le prix d’une place Disney hein ?).

Le fait de ne plus jeter inutilement de la nourriture est aussi une motivation pour mieux investir votre cuisine et prendre le temps de cuisiner. Et quand vous voyez à quel point vos enfants redemandent en chœur d’être resservis pour la troisième fois de ce gratin de légumes oubliés, vous n’êtes pas peu fière d’avoir mis de côté les plats surgelés !

L’anti-gaspillage est aussi un principe éducatif que vous avez envie d’inculquer à vos enfants. Qu’ils développent une conscience citoyenne et cela passe déjà par leur comportement devant l’assiette. Terminer son verre d’eau c’est aussi se souvenir que quelque part dans le monde un autre enfant manque d’eau potable… Un enfant éveillé sera un adulte éco-responsable.

Place à la pratique…

On organise ses repas

Comme la loi du marché il faut que la demande s’aligne à l’offre pour éviter le gaspillage. Ainsi en prévoyant vos menus à l’avance, vous achèterez pile les denrées nécessaires pour les repas de la semaine. Le mieux étant de réfléchir en amont aux menus (comme lorsque l’on est en vacances), de les noter dans un tableau et ensuite d’emmener le document aux courses. Si vous êtes une pro de l’organisation en un minimum de temps, vous pouvez directement vous faire livrer vos courses en sélectionnant sur Internet et de cette façon vous êtes sûre et certaine de ne pas craquer dans des rayons « hors liste ». L’intérêt des repas planifiés est aussi d’équilibrer un maximum les menus en ayant une vision d’ensemble : on évite alors de manger des pâtes et des œufs tous les soirs par manque de temps ! Même si ce réflexe est dur à prendre, vous verrez la tranquillité d’esprit que vous gagnerez en étant organisée.

Petite astuce : consulter les tableaux d’affichage de l’école de vos enfants pour noter le menu de la semaine, et éviter autant que possible qu’ils ne mangent la même chose. Ils sont parfois affichés une bonne semaine à l’avance. Enfin il existe plusieurs applis qui vous permettent d’organiser vos menus et dresser vos listes, comme WeCook.

wecook-home

On congèle ses aliments

Si vous n’avez clairement pas le temps de cuisiner tous les soirs vous pouvez prendre un peu d’avance les week-ends ou les soirs où vous êtes motivées. C’est ce qu’on appelle le “batch cooking” (cuisiner d’avance) qui consiste à cuisiner plusieurs plats ou sauces ou accompagnements et de les congeler ensuite. En quelques sortes vous créez vos propres plats cuisinés sans les cochonneries de conservateur dedans. Les petits plats maisons mijotées profiteront à toute la famille.

Dans le même idée, en retour de marché, vous pouvez congeler vos légumes et herbes pour préserver leur fraîcheur et éviter qu’ils ne pourrissent dans la semaine.

On réinvente les restes

Certains produits se périment vite, Alors du coup il suffit d’un peu d’imagination pour les intégrer à votre cuisine et varier les plaisirs. Quelques exemples malins :

  • Avec une crème liquide, vous pouvez faire une chantilly salée ou sucrée.
  • Avec du fromage blanc, une bonne sauce tartare
  • Avec du jaune d’œuf, de la mayonnaise ou des sablés bretons
  • Avec du blanc d’œuf ( ne les jetez plus quand vous faites vos gâteaux !), des financiers ou des meringues
  • Avec des olives, de la tapenade mixte
On cuisine zéro déchet

Mettez-vous le défi de jeter un minimum de choses dans votre poubelle lorsque vous cuisinez… Oui Oui c’est possible et ça peut même être rigolo si vous cuisinez avec vos enfants.

Pour le chef Francois Pasteau auteur du livre “Manger et cuisiner éco-responsable” (paru en Mai 2017 aux éditions Hachette Cuisine):

Rien ne se perd tout se crée !

Résultat de recherche d'images pour "Manger et cuisiner éco-responsable"

De la pelure à la parure, réfléchissez à deux fois avant de jeter, et mettez encore plus de folies dans vos assiettes. Par exemple :

  • Avec les pelures de carottes vous pouvez faire des chips.
  • Avec des peaux de melon découpées en bâtonnets vous créez des confis à mettre dans vos desserts.
  • Les radicelles de jeunes poireaux fris deviennent des petites chips pour l’apéro.
  • Et même les bardes des coquilles Saint-Jacques sont utilisables pour un velouté ou une sauce.

C’est très bon et original, de quoi bluffer vos invités !

On cuisine inventif

Si vous avez des pennes au lieu de spaghettis pour la recette de pâtes marinières, ce n’est pas grave ! Lâchez du lest devant vos recettes de cuisine, et n’hésitez pas à sortir hors du cadre en terminant d’abord ce qu’il y a dans votre frigo et placard. L’idée est de cuisiner avec ce que vous avez, ni plus, ni moins. Faites-vous confiance et vous établirez avec surprise des recettes inédites, originales et qui seront tout à fait réussies. Je me souviens d’une fois où je devais faire des petits sablés et je n’avais plus de beurre… je l’ai remplacé par de l’huile d’olive et c’était succulent à mon grand étonnement. Alors la recette ratée est devenue la recette officielle ! Et puis vous pouvez aussi décider de la jouer totalement « free style » en misant sur des plats melting-pots qui feront effet. Ainsi avec n’importe quel reste de votre frigo vous pouvez faire une quiche, une tarte, un cake, un gratin… C’est comme ça que j’ai inventé le gratin carotte, brocoli et pomme de terre à l’ail un soir de grand désespoir. Et là aussi la recette impromptue est devenue un grand classique à la maison.

On range ses placards et son réfrigérateur

TupperwareComme pour votre dressing il est important d’avoir une vue d’ensemble de tous les aliments au risque d’en oublier certains. Ainsi un frigo bien rangé et compartimenté permet d’optimiser le stockage et de se projeter pour cuisiner. Les astuces Tupperware en la matière consistent à mettre des boites destinées au stockage au frais avec des couvercles à ventilation pour mieux faire circuler l’air et ainsi conserver plus longtemps. De plus, sachez que pour une conservation optimale, il est important de respecter les zones de températures du réfrigérateur :

  • La zone froide (en haut) est dédiée aux viandes et poissons crus.
  • La zone fraîche (au milieu) est plutôt pensée pour les produits cuisinés, les fromages et charcuteries.
  • Le bac à légumes est exclusivement utile pour les fruits et légumes. D’ailleurs soyez vigilante à ne pas mélanger des fruits ou légumes abîmés, car les contaminations sont très rapides.
  • La porte (la partie la plus chaude du frigo avec 8 à 10 degrés) sert au stockage des soupes, coulis, sauces, boissons….

En compartimentant vos aliments dans des boites hermétiques, vous vous assurez un gain d’espace, la limitation de l’oxydation des aliments et des mauvaises odeurs, pas de dessèchement, une meilleure organisation et donc moins de gaspillage alimentaire. Et puis, cette grande satisfaction quand vous ouvre votre frigo d’avoir envie de cuisiner quand tout est « clean » et bien rangé.

On limite les emballages

Essayez de privilégier autant que possible les rayons spécialisés et les étals de marché pour acheter directement en vrac. Sachez que vous avez tout à fait le droit de venir avec votre propre boite dans votre marché par exemple et de demander qu’on vous la remplisse plutôt que de vous encombrer de sachets. Une fois rentrée à la maison, vous rangez directement dans votre placard dans des boites étiquetées. En emportant vos propres contenants, vous évitez ainsi les dépenses inutiles : achat en double, oublis de produits au fond du placard, dépassement des dates limites de consommation… ce type de rangement permet un aperçu clair de vos stocks et un gain de place qui facilite la vie au quotidien.

Ceci peut être tout aussi valable quand vous allez chez le traiteur du coin pour votre repas du midi. Combien de contenants en plastique jetés après le déjeuner ? Si vous avez un accès évier au bureau, ne jetez plus : nettoyez et conservez ces contenants…qui seront vos doggy-bags (oui, oui, on y revient et sans honte aucune), vos assiettes…bref, en recyclant un maximum, vous êtes actrices/acteurs pour une planète moins polluée.

On s’équipe

Vous trouverez l’imagination dans votre cuisine en ayant les bons ustensiles qui vous simplifieront la vie.

  • Vous ne savez pas quoi faire de ce reste d’escalope de poulet ? Et si vous la passiez au hachoir pour la mixer et l’intégrer à une quiche ?
  • Vous avez des jaunes d’œuf en rab, un coup de robot et vous aurez une mayonnaise aromatisée au citron savoureuse
  • Une demi-aubergine entamée dans votre frigo ? Vous la badigeonnez à l’aide d’un pinceau en silicone d’huile d’olive avant de faire revenir les tranches sur une poêle chaude. Un régal !
  • Vous ne savez pas trop cuisiner ? Vous avez pensé au cuiseur vapeur (sans matières grasses) qui s’utilise au micro-ondes ? Mention spéciale pour les mamans ultra pressées !

 Et vous les MTBP quelles sont vos astuces anti-gaspi ?