X
Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte
Anne-auxpetitssoins
testeuseSuresnes
Anne
Responsable communication et évènementiel commercial au sein d'une mutuelle santé
A bientot 34 ans, j'ai la chance de me sentir épanouie dans ma vie sentimentale et dans mon univers professionnel. Désormais aussi dans ma vie de famille ! Maman de Marius (21 mois) et de Maelle (1 mois) je me sens heureuse et comblée au travers de ce nouveau rôle. J'ai toujours su que je voulais avoir des enfants "plus tard" et je ne suis pas déçue par cette aventure que l'on vit à deux en s'épaulant et en avançant selon notre instinct. Cette aventure renforce ma capacité à me faire confiance. Si elle est parfois jalonnée de petits obstacles, j'apprends et grandis chaque jour. Je doute de peur de mal faire ou de me tromper. La charge mentale induite par l'accompagnement de tout petits vers l'autonomie et le bonheur n'est pas toujours simple mais j'aime y mettre mon énergie. To be continued...

SON HISTOIRE D’ALLAITEMENT

A la naissance de mon fils ainé, je savais que je souhaitais allaiter jusqu'à ma reprise pro. Je l'ai donc fait et j'avais déjà en tête la date d'arrêt. Tout n'a pas été simple car mon corps a été très sollicité par un bébé gourmand. J'ai parfois la sensation d'avoir poursuivi en me négligeant par "sens du sacrifice" voire par égo ou volonté de réussite. Mais l'arrêt s'est très bien passé et mon fils a très vite accepté toute forme de biberon. Me sentir sûre de moi dans cet arrêt a guidé bébé. Avec le recul je n'aurai pas fait autrement si ce n'est que j'aurai peut-être accepté plus de "souplesse" en introduisant de ci de là un bib de lait en poudre pour gratter quelques heures de sommeil. Pour ma fille, je savais également que je voulais l'allaiter. Notre démarrage depuis 1 mois se passe très bien. Comme toute maman allaitante, je rejette les questions du type "bébé fait ses nuits?" et j'accepte que chaque jour est différent et n'attends pas d'une petite de cet âge quoique ce soit. Les choses se feront comme elles se feront. Plus simple de "lâcher prise" avec un deuxième enfant... J'aimerai également aller jusqu'à 3 mois environ et ne souhaite pas poursuivre après ma reprise pro car même si je suis quelqu'un d'organisée je n'ai pas envie de me rajouter du stress et de la logistique après cette reprise. Mais j'admire les mamans qui poursuivent pour leur dévouement !

SON CONSEIL POUR ALLAITER

Allaiter est un choix personnel qui ne regarde que soi. Les modalités également. Aujourd'hui, le corps médical revient à un discours très pro-allaitement qui peut parfois culpabiliser celles qui ne souhaitent pas ou ont des difficultés à allaiter. Il est donc d'autant plus nécessaire de s'écouter et d'avancer pas à pas sans culpabiliser. Nous sommes physiquement faites pour allaiter sauf rare exception mais j'ai découvert qu'allaiter ne va pas de soi et qu'il faut faire preuve de patience pour tout mettre en place avec baby. Mais j'aime cette relation à mes enfants, j'aime ces temps d'arrêt dans le temps à chaque tétée. Je suis du genre à courir trois lièvres à la fois, l'allaitement me force à me poser, à lever le pied, c'est apaisant. Dernier conseil: n'écouter que soi et ne pas hésiter à solliciter des conseillers en lactation le cas échéant. Toutes les femmes du monde auront des avis et des remarques sur votre allaitement (même celles qui n'ont pas allaité...) et il est prudent de surtout vous écouter et avancer selon vos souhaits et ressentis. Chaque histoire d'allaitement est singulière ;)
Son Mantra
On est jamais de trop à 2

Découvre les autres Portraits

blank
blank
Alexandra
testeuse
Paris
Anne-auxpetitssoins
Anne
testeuse
Suresnes
blank
Marine
experte
Paris