Si vous n’avez pas la chance d’avoir trouvé une babysitter recommandée par votre entourage et les personnes de votre quartier, que faire ? Une des solutions qui se présente à vous : faire appel à une société prestataire de services. Nous en avons fait récemment l’expérience avec l’agence O2 en testant 4h de garde d’enfants.

Les avantages de passer par une société prestataire de services

Une professionnelle : l’agence vous assure que cette personne a été recrutée à la suite d’un process bien défini : expérience minimum et références, questionnaire sur la garde de l’enfant et son environnement, plusieurs entretiens. Dès qu’elle rentre dans le giron O2, la professionnelle est formée à la prévention des risques domestiques et aux gestes de 1ers secours spécifiques à l’enfant.

Une rencontre avant la 1ère intervention avec l’agence : l’idée est de pouvoir recueillir auprès des parents les infos clés sur les enfants, leurs habitudes alimentaires, leur rituel pour le dodo, leurs activités favorites etc. à transmettre à la garde d’enfants et qui resteront dans votre dossier. Mais également d’autres éléments sur la sécurité (où se situe le disjoncteur, l’armoire à pharmacie, les carnets de santé…) et enfin, ce que vous attendez précisément de la garde d’enfants. Vos critères, quoi !

Une rencontre avant la 1ère intervention avec la garde d’enfants : avant même que la garde n’ait lieu, l’agence vous présente une garde d’enfants pour que vous puissiez valider le choix. C’est l’occasion d’affiner le brief, peut-être même de pouvoir lui présenter les enfants en amont, lui faire la visite des lieux…de sorte qu’elle puisse en prendre possession plus facilement le jour J. L’autre avantage : elle prend connaissance du chemin. Mieux vaut qu’elle se trompe de chemin sur ce rdv (quoique, vous pourriez le prendre pour un manque de sérieux) que sur celui du soir où vous avez prévu un théâtre avec votre amoureux. Quant à vous planter, vous avez l’assurance d’être liée contractuellement avec une agence, qui se démènera pour vous trouver une remplaçante si elle a attrapé une gastro.

Avantages fiscaux : vous pouvez bénéficier d’un éventuel avantage fiscal (50% de réduction ou crédit d’impôts*). Ainsi pour une garde ponctuelle / baby-sitting, le tarif s’élève 23.98€ TTC l’heure** (soit 21.80€ HT) avant avantage fiscal / 11.99€ TTC (soit 10.90€ HT) après avantage.

Notre expérience

C’est la 1ère fois que nous avons recours à une agence pour garder nos petits. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir connu des situations d’urgence où nous aurions bien aimé trouver une solution rapide et fiable.

Pour le baby-sitting, la seule chose est que le « compteur » est enclenché dès lors que le contrat ainsi que la personne qui effectuera la garde chez vous sont confirmés. Vous devez d’ailleurs payer la prestation au moment de la commande.

L’entretien avec la responsable d’agence s’est bien passé et c’est agréable de la voir poser des questions sur les petits. Rentrer dans tout ce détail est très rassurant, surtout qu’il ne s’agit « que » de baby-sitting.

La garde d’enfants est arrivée en retard à son rendez-vous de présentation. Bien, bien, bien. Il faut dire que nous habitons dans un quartier qui pose souvent problème aux visiteurs (Karima le confirmera !), qui souvent se perdent dans les ruelles. Elle se présente, confuse mais sans en faire un plat non plus. Tant mieux car vu le retard, il faut aller à l’essentiel. Tout de suite, elle m’inspire confiance, je lui pose des questions sur son parcours et là, elle me dit qu’elle vient d’être recrutée. Bien, bien, bien. Là encore, il ne faut pas s’arrêter à ce détail : 20 minutes avec elle m’ont suffi pour être convaincue sur sa maitrise, son dynamisme et sa douceur. Nous annonçons un peu plus tard aux enfants qu’une gentille baby-sitter sera là ce soir, pendant que les parents iront au restaurant. Et que, oui, on rentrera après.

L’heure a sonné… « La dame » est arrivée, équipée de ses petits chaussons, et en avance aussi ( !) et ne me demandez-pas comment, elle a été tout de suite adoptée par ma fille de 3 ans. Les voilà en quelques secondes à jouer sur le canapé, le plus petit ayant déjà montré des signes de fatigue avant l’heure et rejoint son lit. Petit rappel des points discutés lors de sa visite et tour de la cuisine, et revue des « au cas où »…la garde d’enfants me fait gentiment comprendre que c’est bon, elle va s’en sortir et qu’on peut y aller. Oui, oui, je m’en vais !

4h plus tard, après une délicieuse soirée, nous la retrouvons, qui nous fait un petit récap’. Vraiment, je la laisse partir avec un brin de regret car j’ai eu un coup de cœur pour cette personne douce, posée, sympathique et en ferais bien ma garde d’enfants attitrée. Sauf qu’il faudra attendre que nos petits loups soient respectivement à l’école et la crèche pour bénéficier du crédit d’impôt et de ce service de qualité. Puisqu’aujourd’hui, le plafond est déjà atteint avec notre nounou à domicile en emploi direct et qu’une heure de baby-sitting à près de 24€, c’est difficilement envisageable. C’est donc, pour nous, la seule limite de l’exercice !

Bon à savoir : pour mettre en place une garde ponctuelle/ baby-sitting

  • Un contact : 02 43 72 02 02, qui va vérifier si vous vivez dans une zone couverte par O2 et va vous orienter vers l’agence la plus proche
  • Une durée minimale de prestations : 4h (qui passe à 2h quand il s’agit de prestations régulières)
  • Pas de frais de transport à payer si l’intervention ne nécessite pas le recours à un véhicule pour se rendre sur le lieu de prestation ou pendant la prestation

Bonne chance les Mums dans la quête de la perle rare et n’hésitez pas à partager avec nous votre expérience côté baby-sitting !

* Selon les conditions de l’article 199 sexdecies du CGI.
** Tarif applicable du 01/07/2016 au 31/12/2016, hors option et frais éventuels, en zone A (zone couvrant toutes les communes à l’exception des communes de la zone B, à savoir les communes de la région Ile-de-France, du département du Rhône, les communes situées sur l’Ile-de- Ré ainsi que les communes couvertes par les agences d’Antibes, d’Annemasse et d’Annecy)

Plus de renseignements : www.o2.fr