Vous en avez entendu des mythes et légendes sur la meilleure façon de faire l’amour pour concevoir un bébé. « Mets tes jambes en l’air », « Ne va pas aux toilettes », « Serre les cuisses »…Essayons de démêler le vrai du faux des idées reçues sur le sexe “pro-conception”, et vous donner les bons conseils pour maximiser vos chances de tomber enceinte, sans gâcher le plaisir  !

Mieux vaut avoir un orgasme si on veut tomber enceinte

FAUX… mais un (tout petit) peu de VRAI quand même.

Il y a cette légende urbaine qui assure que les spasmes de l’orgasme permettraient de faire remonter les spermatozoïdes dans le vagin… Techniquement vous n’êtes pas obligée d’avoir un orgasme pour tomber enceinte. Sinon la moitié de l’humanité serait bien embêtée hein ! On rappelle tout simplement les lois de la nature : à partir du moment où il y a eu une pénétration, et une éjaculation, vous pouvez potentiellement tomber enceinte, que vous ayez eu un orgasme, avant, pendant ou après, ou pas du tout. Ceci étant dit, si vous avez un orgasme vous augmentez vos chances d’avoir une très bonne lubrification. Ce fluide cervical naturellement produit par l’excitation est un bon vecteur qui optimiserait la « nage » des spermatozoïdes vers le cul-de-sac vaginal (juste avant l’entrée de l’utérus). Si vous êtes sujette à des soucis de sécheresses vaginales, sachez que les lubrifiants classiques – même à base d’huile minérale- sont réputés nocifs pour les spermatozoïdes à cause d’une acidité de pH trop acide ou trop faible. Ainsi mieux vaut utiliser un lubrifiant de fertilité qui respecte le pH du mucus cervical, disponible en pharmacie.

Bon à savoir : si l’orgasme ne garantit pas directement une meilleure fertilité, le contraire vaut ! En effet, pendant votre période d’ovulation –donc votre pic de fertilité-, il est avéré que l’excitation est beaucoup plus rapide et la sensibilité accrue face aux stimulations grâce à une augmentation du flux sanguin et d’un pic hormonal. Donc il est fort probable que vous atteignez l’orgasme plus facilement et rapidement durant cette période !

Les chances de concevoir sont très liées à la fréquence des rapports

FAUX.

Deux hypothèses s’affrontent généralement quand vous demandez autour de vous. Il y a les copines qui vous diront : « mieux vaut faire des réserves de sperme pour être sûr d’avoir un sperme de qualité le jour J », et d’autres « si tu veux tomber enceinte, il faut le faire tous les jours ! ». La réalité se situe entre les deux. S’il est certain que pour optimiser ses chances, il vaut mieux cibler votre période fertile (encore faut-il savoir la reconnaître – cf. encadré), la fréquence des rapports a peu d’incidence sur la réussite du projet de conception. Il est inutile de vous transformer en bête de sexe jusqu’à quatre fois par jour, en vous disant qu’il va bien il y avoir un essai gagnant ! Cette méthode peut être vite décourageante et vous amener vers ce qu’on appelle le « burn-out » sexuel, où quand la performance prend le dessus sur le plaisir. D’autre part la méthode de l’abstinence pourrait être néfaste sur la qualité du sperme. Le corps médical s’accorde pour dire que raisonnablement, il vaut mieux espacer les câlins d’une fois tous les deux jours. Ce qui permettrait de continuer à prendre du plaisir, de « recharger » les batteries pour messieurs, tout en ne passant pas à côté de votre période d’ovulation. N’oubliez pas que la durée de vie des spermatozoïdes peut aller jusqu’à cinq jour donc vous pouvez tout à fait tomber enceinte quelques jours après un rapport et pour cela, il est clé de distinguer la période d’ovulation de la période de fertilité (voir encadré plus bas)

Bonus : une étude publiée en 2015 par la Revue Fertility and Sterility met en avant la corrélation entre la hausse de la fertilité féminine et la fréquence des rapports. Selon elle, plus une femme a de plaisir, mieux son système immunitaire se porte et plus elle optimise un terrain fertile.

Ava pour détecter efficacement sa période fertile  !

AVA est le premier bracelet « tracker de fertilité ». Un outil simple et connecté qui permet de recevoir en temps réel via une application toutes les informations sur votre cycle menstruel et ainsi mieux détecter votre période de fertilité.

Si beaucoup de femmes sont approximatives sur leurs dates de règles ou ont du mal à être à l’écoute de leur corps pour reconnaître les signes, le bracelet AVA vous simplifie la vie. Grâce à la collecte de données  précises sur votre organisme (sommeil, température, fréquence du pouls…) qui opère la nuit et se télécharge au réveil sur votre appli, le bracelet calcule votre période de fertilité et offre un suivi quotidien. Vous pourrez alors coordonner vos rapports avec les dates conseillées. Libre à vous de mettre les jambes en l’air, de préférer le missionnaire ou bien d’avoir un rapport multi-orgasmique ensuite !

Encore plus précis que les tests d’ovulation qui indiquent les derniers jours pré-ovulation, le bracelet Ava est cliniquement prouvé pour savoir détecter les 5 jours fertiles de votre cycle ! Plusieurs lectrices ont testé et donné leur avis sur le bracelet, et certaines sont tombées enceintes et devenues depuis ce mois de mai mamans !

Retrouvez l’avis de nos lectrices après test du bracelet AVA
et bénéficiez avec le code MTBP25 de 25€ de réduction sur l’achat du bracelet 

PR_Ava_Moodshot_V1.2_04
Il est préférable de « retenir » le sperme en soi pour assurer une fécondation

VRAI et FAUX.

Alors là vous allez en entendre de toutes les couleurs si vous vous amusez à demander autour de vous. Les anciennes générations ne jurent que par la technique des jambes levées pour dévier les lois de l’apesanteur. D’autres vous diront de ne jamais aller uriner après un rapport, au risque de faire partir les quelques millions de spermatozoïdes qui étaient bien au chaud. Alors rassurez-vous, vous n’êtes pas obligées de faire le poirier pour maintenir le sperme, qui de toute façon a déjà logé dans votre cavité utérine dès l’éjaculation. Le « surplus » qui coulerait après un rapport est du sperme liquide vidé de spermatozoïdes. Il n’est donc pas contre-indiqué d’uriner après un rapport, surtout si vous avez tendance à faire des petites infections urinaires. D’ailleurs, plus vous êtes en bonne santé, mieux votre système immunitaire se porte et plus vous aurez des chances d’être au top de votre fertilité. Donc jouez la carte de la prévention en vous éloignant de tracas de santé. Pour la même raison, vous devez respecter votre flore vaginale, donc à l’opposé il est fortement contre-indiqué d’effectuer des douches vaginales. En ce faisant vous modifiez le pH naturel et éliminer votre mucus cervical essentiel pour le déplacement des spermatozoïdes. Vous vous exposez aussi plus facilement à un risque de dérèglement de la flore causant infection et irritation, qui peuvent être comme de potentilles freins à la conception.

Donc OK pour uriner, et petite toilette post-coït, mais NON pour la douche vaginale.

Rien de mieux que le missionnaire pour tomber enceinte !

Un (petit) FAUX.

Techniquement encore une fois vous pouvez tomber enceinte dans toutes les positions même les plus acrobatiques. Il suffit que ça soit le bon timing pour vous deux et l’alchimie prendra. Il n’existe aucune étude scientifique qui prouve que telle ou telle autre position a été plus gagnante dans un projet de conception. Cependant certains médecins se sont amusés à capturer en IRM la promiscuité du jet éjaculatoire vers le col de l’utérus pendant l’acte. Et force est de constater que deux postions sortent grandes gagnantes : le missionnaire et la levrette. Ainsi comme la pénétration est plus profonde, les spermatozoïdes sont plus proches d’atteindre l’utérus. MAIS aucune étude ne prouve que la nidation ne soit un succès pour autant. De plus, les professionnels s’accordent à dire que dans le meilleur des cas, il vaut mieux se concentrer sur l’instant présent, prendre du plaisir plutôt que de se concentrer sur la position… la dimension psychologique étant aussi un élément non négligeable dans les problèmes de stérilité.

A retenir : attention ce n’est pas parce qu’on vous parle de positions classiques que votre chéri doit tomber dans la facilité. Bien au contraire ! Selon une étude publiée en 2016 dans la revue Evolutionary Psychological Science, la pratique du cunnilingus engendrait une augmentation du volume de sperme et donc améliorait sa qualité. Terrain à explorer quoi qu’il en soit…

Il est préférable de rester allongée après un rapport

VRAI.

Il a été prouvé que le succès d’une insémination était augmenté de 27% lorsque la femme maintenait une position allongée pendant au moins 15 minutes (après trois cycles d’insémination). Les femmes qui étaient encouragées à se lever juste après la procédure – qui consiste à introduire le sperme à travers un cathéter jusqu’à l’utérus-, avait 18% de chance de tomber enceinte. Ces taux encourageants ont poussé de nombreux praticiens à recommander le maintien de la position horizontale pour tous les couples qui voudraient optimiser leur chance de fécondation. Rien n’a été prouvé de façon catégorique sur la transposition de telles études lors d’un acte sexuel, mais on aurait tendance à penser… « Ça vaut quand même la peine d’essayer »… Et puis au pire vous profitez des bras de votre chéri, un peau-à-peau qui secrète une hormone, l’ocytocine, celle du bien-être… un terrain favorable pour concevoir un petit être non ?

credit pinterest

crédit photo : pinterest

Vous avez entendu d’autres conseils, venant de proches comme de professionnels ? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour continuer l’échange sur cette thématique.

Article-partenaire

Photo principale : PHOTOGRAPHEE.EU/SHUTTERSTOCK