Depuis 6 ans, Mum-to-be Party et MAM Baby accompagnent et conseillent les futures mamans qui désirent, parfois hésitent d’allaiter leur bébé en animant des ateliers conseils. L’intérêt et la valeur de ces rencontres ne font aucun doute* : elles vous ont véritablement permis d’aborder l’allaitement avec plus de sérénité, d’avoir les informations et les outils à disposition. Nous avons souhaité aller plus loin, et aller à la rencontre, chez elles, dans leur environnement, de mamans allaitantes, pour qu’elles puissent elles-aussi vous donner les clés d’un allaitement épanouissant.

Chaque histoire d’allaitement devrait vous permettre autant de vous préparer que de vous retrouver. Un soutien aussi bienveillant qu’authentique qui nous tient à cœur, un soutien qui s’avère tellement indispensable dans les 1ers instants pas toujours faciles de l’allaitement, un soutien que vous trouvez souvent sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi notre choix s’est porté sur 3 insta-mums allaitantes, qui font comme vous parties de notre communauté et qui partagent avec douceur et bonne humeur leurs expériences avec la leur, sans jamais tenir un discours culpabilisant ou moralisateur envers les mamans qui ne suivent pas la même route.

Chaque semaine, nous vous inviterons à découvrir sur le site et les réseaux sociaux de MAM Baby et Mum-to-be Party leur parcours, leur quotidien, leurs astuces, tel un voyage initiatique auquel nous avons convié deux autres femmes de talent pour ajouter aux mots la plus tendre expression visuelle de ces moments intimes : Candice Hénin à la photographie, et Eléonore de Mini Minois  à la vidéo. Un superbe jeu-concours viendra clore cette belle série d’histoires d’allaitement, pour lequel nous vous donnerons rendez-vous sur nos comptes instagram respectifs : MAM Baby et Mum-to-be Party !

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_23

1ère étape de cette série : Nantes et sa jolie banlieue. Un bien joli duo nous attend, extrêmement soudé dans le projet d’allaitement. Océane et Adam forment un couple franco-américain plein de charme et ont tant à partager sur leur expérience ! Ce fut un vrai régal de passer cette journée à leur côté, Océane profitant de ces dernières journées de congé parental aux côtés de Mélina, leur 2ème petite fille âgée alors de 7 mois.

Allaiter, une évidence

Et pourtant, elle ne l’était point du tout pour Océane avant de tomber enceinte. Elle n’avait jamais vu de femme allaiter de son existence et sa propre maman l’avait peu allaitée. De tous leurs couples d’amis, Adam et Océane étaient le premier à devenir parents. En manque de repères, Océane se disait que l’allaitement, ce n’était pas du tout pour elle. Pourtant en tombant enceinte d’Ally-Rose, leur 1ère fille, d’un coup, ce choix s’est imposé à elle naturellement.

C’est arrivé pendant la grossesse, c’était une évidence, au point que je ne me suis assez peu renseignée sur l’allaitement parce que j’avais l’impression que ça allait être facile et que ça allait couler de source.

Une évidence donc, mais rien d’évident. Peu informée et non accompagnée, Océane s’est sentie, ainsi que son conjoint, dépourvue face aux débuts de l’allaitement et ses complications (douleurs aux seins, problème de succion…). Très vite, un allaitement mixte a été mis en place pour compléter ce qu’elle donnait au sein. Par la suite, Océane a tenté de tirer son lait pour stimuler davantage sa lactation, mais voyant que tout se passait bien au biberon (biberon MAM en l’occurence), qu’Ally-Rose n’avait pas de coliques, elle a décidé de basculer au biberon à 100%.

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_19

Maintenant que l’allaitement de leur 2ème fille Mélina s’est bien installé, Océane émet moins de regrets de n’avoir allaité Ally-Rose « que » pendant un mois et demi, considérant que c’est déjà bien d’avoir essayé et pu mener cette expérience. Toutefois, elle reconnaît que le succès de ce 2ème allaitement tient dans sa préparation….et son accompagnement.

Ce que l’on retient : on peut très facilement se laisser influencer sur le sujet de l’allaitement, par nombre de personnes qui croient savoir ce qui est bon pour vous. Renseignez-vous et faites-vous votre propre idée, sans pression. Dans l’idéal, ne vous présentez pas à l’accouchement sans vous être informée sur l’allaitement, les 1ers instants et les 1ères semaines etc.

Se préparer ensemble

Pour la 2ème grossesse d’Océane, le couple a décidé de se préparer très en amont, ensemble. Voici les moments et les personnes clés de ce cheminement :

  • L’haptonomie

C’est donc à deux que Océane et Adam se sont rendus à leur 1ère séance dans l’objectif de pouvoir créer un lien, via le toucher, avec leur bébé in-utéro et aborder l’accouchement ensemble en sérénité. Pourtant Adam, scientifique, avoue être allé à reculons à cette activité.

Je suis allé aux premières consultations avec un esprit assez sceptique mais j’ai vite été convaincu par l’utilité. Ça m’a permis de rentrer en contact avec le bébé même in utero et j’étais assez impressionné notamment sur la séance de la gestion de la douleur où elle nous a pincés bien fort mais avec des techniques d’haptonomie on le sentait beaucoup moins. Et je ne pensais pas que c’était possible.

Ils pensaient y rencontrer une sage-femme, au final ce fut une psychologue qui a tout de suite cerné le besoin d’être des parents très “en lien”, et avec qui un vrai dialogue a pu avoir lieu. Il fut très utile pour décomplexer et déculpabiliser Adam dans le rôle protecteur pour sa famille, qu’il souhaitait pleinement prendre aux côtés d’Océane.

Elle m’a libéré en m’appelant un papa ours et m’a dit que parfois c’était légitime de défendre sa famille et même de se fâcher des fois si nécessaire. Et que j’étais donc tout à fait dans mon rôle de papa, de père de famille.

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_20

Alors qu’il s’était senti perdu lors du 1er accouchement, lors duquel il avait eu le sentiment d’impuissance dans un moment où tout restait centré sur Océane, il se sentait à l’issu de ces séances prêt à endosser son rôle de père et mari lors de l’accouchement à venir.

  • Les réunions de la Leche League

S’autorisant à aller chercher toutes les informations nécessaires pour préparer à deux l’allaitement souhaité, Océane et Adam se sont beaucoup tournés vers la Leache League, dans un 1er temps sur le site web qui est très complet puis lors de réunions d’informations, lors desquelles ils ont pris, studieux, plein de notes et gardé le contact d’animatrice, au cas où.

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_16

  • Le dentiste

Un peu par hasard, lors d’une consultation de leur fille ainée, le dentiste leur a appris qu’Ally-Rose avait un frein de lèvre supérieure et un frein de langue, qui pouvait alors expliquer les difficultés de succion rencontrés lors de son allaitement. L’animatrice de la Leche League les a alors sensibilisé au fait que ce problème de freins était souvent de famille. Leur enfant à venir pourrait donc être lui aussi concerné.

C’est donc confiants et informés que Océane et Adam ont abordé l’arrivée de Mélina.

Ce que l’on retient : pour oser dire, répondre, faire le jour J et les jours suivant l’accouchement, quoi de mieux que d’échanger avec des professionnels en amont sur ses désirs, ses peurs et gagner en assurance ?

Le recours à une consultante en lactation

Le scénario s’est alors répété à la naissance de Mélina avec un début d’allaitement douloureux pour Océane. Cette fois, le couple savait comment réagir et ne pas laisser la situation empirer. Ils ont cherché dans leurs notes, appelé au secours une animatrice de la Leche League puis fait rapidement appel à une consultante en lactation qui a pu se déplacer à la maternité et  :

1_ Etablir un pré-diagnostic. La consultante en lactation est très bien formée sur les mécanismes de succion et a pu tout de suite remarquer que la langue de Mélina ne se positionnait pas correctement. Elle a pré-diagnostiqué un frein de langue et de lèvre supérieure, qu’elle a invité les jeunes parents à faire confirmer auprès d’un ORL. Deux jours après, ce dernier établissait le même constat et sectionnait le frein de langue et le frein de lèvre supérieure.

2_Conseiller sur un DAL (dispositif d’aide à la lactation). Pendant tout ce temps, pour bien lancer la lactation et développer le réflexe de succion, la consultante a préconisé de

  • Stimuler la lactation et recueillir le lait avec un tire-lait. Océane y a eu recours pendant les 10ers jours jusqu’à la section du frein de langue. L’effet a été très positif sur la production, et de fait par moment, le tire-lait a aussi joué son rôle pour désengorger les seins en raison d’un « trop-plein » de lait
  • Donner le lait au doigt seringue + paille quand la maman n’a pas possibilité de mettre bébé au sein. C’est Adam qui a débuté ce dispositif dès la maternité en donnant son doigt + paille à Mélina avec du lait maternel qui s’écoulait dans sa bouche
  • Utiliser les bouts de sein, pour que Mélina puisse conserver un réflexe de succion et que les mamelons endoloris d’Océane puissent aussi cicatriser.

J’ai eu des bouts de sein et même après que Mélina a eu sa section. Je les ai utilisés encore deux/trois jours en journée et 15 jours la nuit ; parce que la nuit, elle avait encore du mal à téter et moi j’étais encore sensible. Aussi, la nuit on place moins bien donc ça faisait encore mal. C’est vrai que sans les bouts de sein, je pense que ça aurait été compliqué parce que Mélina aurait eu du mal à reprendre le sein. Alors ça m’a permis, en attendant de régler le problème de fond, de garder l’habitude de téter et maintenir le lien.

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_15

Ces préconisations ont été clé pour un démarrage optimal. Accompagnés et entourés, ca y’est, Océane et Adam étaient bien lancés dans l’aventure de l’allaitement !

Dans notre cas, l’allaitement était un peu complexe à mettre en place mais c’est surtout grâce à notre consultante en lactation qui nous a mis en relation avec tout un réseau de soins que tout a pu bien se passer.

Ce que l’on retient : elle fait partie des figures clés du soutien à l’allaitement, la consultante en lactation peut par sa présence et ses conseils pratiques débloquer rapidement une situation (crevasses, position, problème de succion…). Renseignez-vous avant votre accouchement pour avoir un ou deux contacts (via votre réseau de copines, votre sage-femme, votre maternité, l’animatrice Leche League de votre région…). Elle pourra aussi intervenir sur d’autres sujets tels que la reprise du travail.

Le papa ours

Adam a su vraiment trouver sa place dans l’allaitement et venir en soutien à Océane, et à ses filles. En discutant avec lui, on sent que cette position est tout à fait naturelle, qu’il aborde sans gêne aucune et en toute ouverture avec son entourage, comme ses collègues.

J’en ai discuté avec des collègues qui m’écoutaient et qui n’avaient pas de jugement de valeur et qui trouvaient l’allaitement plutôt normal.

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_17

Il demeure toutefois surpris que des inconnus puissent s’immiscer dans leur histoire personnelle avec des mots désapprobateurs. Il ne comprend pas en quoi cela pose un problème de nourrir au sein son enfant, dans la mesure où, pour leur famille, c’est un geste naturel.

Des fois les gens se permettent de dire des choses et c’est incroyable, ce ne sont pas leurs affaires ! On se doit d’essayer de changer les avis sans pour autant forcément être militant, mais juste essayer de montrer dans nos vies que c’est normal, que c’est naturel et que ça devrait être accepté. Chacun fait comme il veut !

Nous avons souhaité savoir qui se cachait derrière ce Papa-Ours au quotidien. Océane et Adam ont partagé ce travail d’équipe, qui semble vraiment bien fonctionner (à faire lire aux futurs papas pour leur donner des idées ? si si !)

  • Bien-être :  Un Papa Ours est un papa très attentionné, on doit le reconnaitre. Alors qu’Océane est souvent mobilisée par l’allaitement sur le canapé et oublie de s’hydrater, Papa Ours, lui, pense à tout : un petit verre d’eau ou une tisane d’allaitement par ci, un petit coussin par là pour bien caler son dos. Rien n’est exagéré, tout n’est qu’amour et compréhension. Parole de témoins !

Souvent, on a mal au dos quand par exemple on est à l’extérieur. Adam se met alors derrière moi, on se met dos à dos et c’est bon, ça fait mon dossier !

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_21

 

  • Réconfort : tel un véritable papa pro en allaitement, Papa Ours a pu ressortir ses notes prises lors de ses rdvs avec la consultante en lactation et avec la Leche League. Lorsqu’il voit la panique en pleine nuit envahir Océane parce que Melina se met à régresser au sein et retrouve la succion des débuts très serrée, il garde son sang-froid pour aborder la situation et rassurer, voire conseiller sa femme face à la douleur et au découragement.

C’est lui qui m’a dit « Attends j’ai tout noté. Elle l’avait dit que ça pouvait arriver. Ça va durer 24 à 48h et après c’est fini. A la rigueur remets les bouts de sein ».  Il m’a rappelé des astuces. C’est quelque chose qu’il a souvent fait !

  • Défense du projet commun : Océane et Adam ont échangé sur le souhait de pouvoir allaiter Mélina jusqu’à ses 2 ans. Par ailleurs, Mélina étant intolérante aux protéines de lait de vache, du lait maternel a été donc envisagé pour la poursuite de l’allaitement à la crèche que Mélina allait donc fréquenter lors de la reprise du travail d’Océane. Cependant la nouvelle n’a pas reçu l’accueil escompté dans la structure, dont certains collaborateurs ont émis des réserves sur cette poursuite de l’allaitement. Présents ensemble aux réunions d’information, le couple a fait front contre ces obstacles, en s’appuyant sur le discours rationnel de leur médecin traitant pour finir de convaincre, que, non, il n’y avait pas péril en la demeure si leur fille continuait à boire du lait maternel. Et cela a fonctionné !

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_28

  • Organisation logistique : parfois le retour à la maison n’est pas toujours aussi idyllique qu’on l’imagine. Pas ou peu de famille pour donner un coup de main, cartons qui restent à déballer du récent déménagement, conjoint qui doit s’absenter pour raisons professionnelles, l’ainée qui ne se montre pas aussi emballée par l’arrivée de la petite sœur…. Ce fut en tout cas le challenge d’Océane à son retour de maternité.  Cependant, Adam nous confie avoir géré à distance lors de ces déplacements un maximum de détails administratifs et même les courses en ligne quand il rentrait le soir dans sa chambre d’hôtel.
    Quand il n’est pas en déplacement, Adam prend du temps avec Ally-Rose, que ce soit pour jouer avec elle, l’habiller, et l’accompagner aussi dans son sommeil (elle refuse de dormir seule depuis la naissance de sa petite sœur).

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_27

Ce que l’on retient : dans la mesure du possible, se rendre aux rdvs accompagnée de son conjoint pour qu’il puisse, grâce au savoir partagé, comprendre, vous aider le moment voulu et se sentir lui-même en confiance. Partager sinon avec lui vos lectures, vos découvertes et préparer ensemble les étapes clé de bébé (retour à la maison, adaptation crèche ou nounou….)

La vie sans interdit

Grâce à ce partage des tâches et cette vision commune, Océane et Adam abordent leur vie de famille avec simplicité. Certes, les sorties nocturnes se font très rares, par contre, ils disent ne rien s’interdire en journée : virée shopping dans le centre de Nantes, séance chez le coiffeur pour Océane, restaurant en famille ou café entre filles…

On n’a aucune contrainte pour partir n’importe où, en voyage, c’est quand même vachement bien. On peut aller au resto quand on veut, on n’a pas tout le « barda » !

Notre maman se pose aucune limite pour allaiter en public : elle n’utilise ni châle ni lange, qui selon elle attire l’attention sur le fait qu’elle allaite, mais un débardeur ou une chemise. L’indispensable restant évidemment un bon soutien-gorge pour allaiter. Si elle regrette un peu ses robes d’avant grossesse, elle vient ajouter à ses tenues plus basiques maquillage et bijoux pour une touche plus colorée et fun, ne souhaitant pas renoncer à sa féminité pour autant.

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_30

En général le week-end, les rôles s’inversent pour que le Papa puisse passer plus de temps avec Mélina et Océane avec Ally-Rose. Sinon Océane part pour une longue balade dans la nature avec les deux filles, et le porte-bébé endort souvent très rapidement Mélina, laissant du temps à Océane pour s’amuser avec sa grande fille.

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_26

Elle s’équipe alors d’une veste de portage élégante évolutive mais aussi, si la balade est longue, de coussinets (ceux de MAM sont à ses yeux très doux et très absorbants) et tire-lait manuel.  En effet, si Mélina ne vient pas à se réveiller, Océane nous confie avoir vite un trop plein de lait et préfère éviter à tout prix un engorgement au niveau du sein. Elle trouve un endroit discret et extrait un peu de lait.

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_32

Océane a pu tester le tire-lait MAM et l’a apprécié pour plusieurs raisons : la téterelle inclinée rend la prise en main beaucoup plus facile. « Cela évite d’avoir le poignet cassé et facilite la vie » nous-dit notre maman. La téterelle est agréable au contact de la peau et le réglage de l’intensité, intuitif et efficace.

Outre la balade avec Mélina, elle a pu l’utiliser dans d’autres occasions :

  • Si Mélina saute une tétée dans la nuit, elle peut l’utiliser pour désengorger
  • Pour relancer la lactation, elle peut faire un tirage à 3h du matin (ça pique !) quand les hormones sont à leur maximum
  • A la maison si elle oublie son tire-lait électrique au bureau
  • En déplacement quand il n’est pas possible de prendre le tire-lait électrique

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_31

Ce que l’on retient : se déplacer avec bébé quand on allaite reste pratique et ne nécessite pas d’équipement particulier. Si vous êtes pudique, vous pouvez investir dans un châle d’allaitement discret et élégant pour couvrir la partie supérieure du sein. Si votre bébé fait de grosses siestes, n’oubliez pas les petits accessoires à glisser dans le sac à langer pour vous soulager.

Nous quittons Océane quelques jours avant sa reprise du travail, qu’elle a bien anticipé pour continuer à allaiter Mélina. Ainsi elle a repris contact avec sa consultante en lactation pour préparer cette transition, discuté bien en amont avec sa cheffe pour disposer de temps pendant sa journée de travail pour tirer son lait. Enfin, elle a mis en place la diversification, une forme de séparation à ses yeux avec sa petite…qui ne mange plus seulement qu’à son sein !

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_22

La voilà prête pour cette nouvelle étape ! La prochaine rencontre avec une maman abordera justement le thème de la reprise du travail : comment s’organiser, comment gérer les déplacements professionnels, comment parler allaitement au travail…Que de sujets encore passionnants à partager avec vous !

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_25

Un grand merci à Océane, Adam, Ally-Rose et Mélina de nous avoir ouvert grand les portes de leur vie nantaise. N’hésitez pas à consulter son compte Instagram  et sa chaîne YouTube qui regorge de conseils de la part de notre maman dynamique !

histoires-allaitement-mam-mumtobeparty-oceane_33

* Etude portant sur 50 participantes à l’atelier Nourrir bébé en partenariat avec MAM. 100% des futures et jeunes mamans recommandent cet atelier, dont les 3 bénéfices perçus sont par ordre d’importance : (1) se sentir en confiance (2) être mieux préparée (3) confirmer son choix d’allaiter.

Les bouts de sein MAM

Résultat de recherche d'images pour "bouts de sein MAM"Les bouts de sein MAM sont une aide passagère à l’allaitement. Extrêmement fins et doux, ces bouts de sein en silicone offrent un confort et un contact privilégié au sein de la maman (le nez du bébé pouvant sentir la peau du sein). Des petits reliefs laissent passer l’air entre la peau de bébé et le bout de sein. MAM propose plusieurs tailles adaptées à celle du téton. La taille est idéale si le téton reste bien centré et ne vient pas se frotter sur les côtés de l’embout.

Le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour votre enfant.

C’est pourquoi MAM a élaboré sa gamme d’accessoires d’allaitement avec une équipe d’experts médicaux. Réfléchissant à ces produits jusque dans ses moindres détails, médecins et sages-femmes ont voulu vous permettre de donner le meilleur à votre bébé tout en vous facilitant la vie. Les mamans peuvent compter sur toute une gamme de produits d’allaitement avec le tire-lait manuel, les bouts de sein ainsi que les coussinets d’allaitement et pots de conservation MAM. Ainsi les mamans peuvent allaiter sereinement tout en ayant une

Vous pouvez retrouver sur la nouvelle plateforme de MAM dédiée à l’allaitement de nombreux conseils d’experts de la marque et plein d’astuces en vidéo d’Océane, maman allaitante qui inspire MAM.
A savoir : un guide complet est à télécharger sur la plateforme ! Nous en profitons pour partager avec vous un résumé du portrait de Laurie.

Zoom sur “MON ALLAITEMENT comme je le veux”

écrit par Christel Niquille et Karima Peyronie

MON ALLAITEMENT comme je le veux

Réussir son allaitement, être mieux informée et équipée, s’imposer pour faire respecter son choix, faire face aux jugements et aux critiques. L’allaitement déchaîne les passions, c’est certain !

Derrière cette question d’allaitement c’est celui du pouvoir de la femme de disposer de son corps sans aucune injonction. La pression de l’image, de l’entourage, de la société et des médias. “Donner le sein” est un symbole, une transmission et pour certaines, un acte militant.

Entre témoignages de mamans, conseils d’experts et astuces d’influenceuses, ce livre feel-good et sans tabou est le guide de toutes les vérités et facettes de l’allaitement !

Niquille, Christel et Peyronie, Karima, MON ALLAITEMENT comme je le veux ! aux éditions Leduc.s en vente sur notre e-shop et en librairies