Comme beaucoup d’autres activités de relaxation pour la future maman, la sophrologie peut sembler intéressante mais on se rabat souvent sur d’autres activités plus connues et répandues…faute de savoir vraiment en quoi cela consiste. J’avais testé cette méthode lors d’une cure post-natale et ai voulu savoir comment elle pouvait accompagner la future maman. Rencontre avec Laurène Clavier, sophrologue spécialisée femmes enceintes.

A quoi « sert » la sophrologie ?

Via une pratique régulière d’exercices de respiration, de techniques de relaxation et de visualisation, la sophrologie apporte une détente et une sensation de bien-être tant au niveau mental que physique. Elle peut donc apporter bienfaits à n’importe quelle personne, qu’elle soit enceinte ou non ! Mais il est vrai qu’elle a été beaucoup utilisée auprès des futures mamans, tout simplement parce qu’à la base de la sophrologie, il y avait la gestion de la douleur et la capacité incroyable de pouvoir s’auto-anesthésier ! Ainsi avant que la péridurale ne soit proposée et choisie par de nombreuses futures mamans lors de l’accouchement, la sophrologie a permis de mieux gérer les douleurs. Mais vous l’aurez compris, elle ne se limite pas qu’à ça : lors des 5 à 8 séances généralement suivies par la future maman, c’est le bien-être global qui est visé, autant pendant qu’après la grossesse grâce à la visualisation positive mais aussi l’échange avec une pro qui est à l’écoute et qui connaît bien toutes ces étapes.

Pour résumer, dès le deuxième trimestre de grossesse, la sophrologie aide les femmes enceintes à mieux vivre la transformation de leur corps et à soulager leurs douleurs. Elle leur permet d’imaginer l’accouchement dans les meilleures conditions et favorise le lien avec leur bébé

Comment se déroule une séance ?

Une séance dure généralement une petite heure. S’il s’agit d’une 1ère séance, elle peut commencer dès le 5ème mois et débutera par une discussion avec la/le sophrologue pour savoir comment se passe la grossesse, l’état général de la future maman, les activités qu’elle peut pratiquer mais aussi la manière dont les futures mamans abordent leur accouchement ainsi que leur maternité: y a-t-il des étapes qui les stressent particulièrement, certaines phobies, leur rapport à la douleur…

Ensuite la séance se poursuit par des petits mouvements respiratoires qui peuvent être effectués assise ou allongée (personnellement, je préfère la position allongée pour éviter d’être gênée par le ventre et faciliter la mise en condition de détente) puis par la partie visualisation où la pensée positive est travaillée (ex: imaginer son accouchement sous un angle heureux: bonheur de la rencontre de son bébé… et dépasser le côté stressant: douleur, hôpital…; on peut aussi s’imaginer en fin de grossesse: “je suis à l’aise dans mon corps, tout est prêt pour mon enfant et moi aussi je suis prête à accoucher“; on peut travailler aussi sur l’approche de la première année du bébé….). En un mot on apprend à voir les choses qui nous paraissent stressantes de façon positive…

Je dirais que la difficulté est de pouvoir vraiment « tenir », à savoir ne pas lâcher l’histoire visuelle que nous sommes en train de construire. Car aussi bien l’événement extérieur que notre détente ultra profonde peuvent nous amener à décrocher. La sophrologue vous dira sans doute que c’est normal. Et puis, il est si bon de s’assoupir, voire de s’endormir pendant un tel exercice ! Par contre, on ne vous « relâchera » jamais telle quelle dans la réalité et la sophrologue va petit à petit vous faire faire des exercices pour reprendre de l’énergie et sortir de cette séance apaisée mais pas toute raplapa ! Surtout si vous l’effectuez pendant la pause déjeuner !

Une séance, est-ce suffisant ?

Cela peut vous aider à vous faire une idée plus précise de cette méthode mais aussi de vérifier que le courant passe bien avec le/la sophrologue. Maintenant, une séance et même 5 séances se révèlent pas totalement bénéfiques si vous ne pratiquez pas régulièrement à la maison. Ces exercices consistent à reproduire, seule, les exercices de décontraction et d’écouter les enregistrements réalisés par le/la sophrologue qui vous permettront de vous guider. Une certaine discipline à adopter donc :)

Un petit mot sur la sophrologue rencontrée

Laurène est une ancienne gymnaste de haut niveau, qui accompagne depuis plusieurs années des sportifs (boxeurs, gymnastes professionnels) en tant que coach. Cherchant à se perfectionner via de nouvelles techniques, elle a alors décidé de suivre une école de sophrologie. Et voilà qu’elle tombe enceinte ! Elle se passionne alors pour la sophrologie autour de la naissance et sert alors de « cobbaye » pendant les cours. Elle propose donc désormais son expertise auprès des futures mamans (préparation à l’accouchement) et des jeunes mamans (remise en forme et cures de sophro post-natale) et se déplace à domicile ou sur le lieu de travail à Paris comme en région parisienne. Comptez 60€ la séance, 250€ les 5 séances.

Laurène Clavier, 06 69 65 82 10 / clavier.laurene@gmail.com