Christel a eu l’occasion de rencontrer Natacha à plusieurs reprises dans des soirées de bloggeuses beauté. Enceinte, Natacha ne boude pas son plaisir de partager avec ses lectrices l’évolution de sa grossesse, la préparation de l’arrivée de son petit boy….Elle termine sa grossesse en ayant totalement relooké son blog et intégré une nouvelle catégorie “Bébé”. La marche est lancée !

Pourrais-tu te décrire en quelques lignes ?

Bonjour à toutes et encore merci pour cette jolie opportunité de prise de parole que vous m’offrez ici !

J’ai 30 ans tout rond, mon blog Gossip and the City existe depuis plus de 5 ans et je ne suis pas sûre que je pourrais m’arrêter de bloguer un jour ! Dans la « vraie » vie, j’ai créé une agence de relations presse, spécialisée dans les nouvelles technologies, ça fait 4 ans aujourd’hui et je croise les doigts pour que l’aventure continue le plus longtemps possible.

En experte beauté, si tu devais conseiller à nos M2b  trois produits clé que tu as appréciés pendant ta grossesse pour prendre soin de ton visage et/ou corps, lesquels seraient-ils et pourquoi ?

J’ai eu de la chance, enceinte je n’ai pas été malade, pas d’odeurs qui me répugnaient, ma peau n’a pas changé plus que ça, ce qui m’a permis de plus ou moins garder mon rituel habituel. La seule chose c’est que j’ai dit adieu aux huiles essentielles, non recommandées pendant cette période de nos vies.

Les 3 produits INDISPENSABLES pour être bien pendant sa grossesse :

  • Une crème ultra-hydratante pour le corps, je croise les doigts mais pour le moment pas de vergetures… je mets une crème à base de jojoba matin et soir ! Après toutes les crèmes se valent, il faut juste trouver la texture, l’odeur qui nous plait le plus.
  •  Un gel douche sans savon, qui sent bon et n’agresse pas la peau, que je trouve plus sèche et forcément « tendue » pendant la grossesse.
  •  Une crème hydratante pour le visage, j’ai misé sur les produits des marques La Roche Posay, Avène, comme cela j’étais sûre de mon coup niveau tolérance.

As-tu testé un massage spécial future maman pendant ta grossesse ?

Malheureusement je n’ai pas eu cette chance, j’accouche dans 1 mois tout est encore possible… mais les occasions ont manqué.  Puis selon les médecins ou les sage-femmes, on ne me l’a pas forcément recommandé, du coup je préfère attendre que bébé soit arrivé pour en profiter.

Tu as été obligée de rester alitée en fin de grossesse, ou tout du moins de rester au repos chez toi : comment as-tu vécu et occupé cette période ? Aurais-tu des astuces à partager avec les M2b qui connaissent aussi cette contrainte ?

natacha-gossip-and-the-cityEn effet, au début de mon 8ème mois, « crise aiguë » de contractions, on m’a demandé de m’arrêter pour éviter que bébé n’arrive trop tôt. Pour le vivre au mieux je l’ai pris comme une opportunité de vraiment me poser et de me « cacher » derrière cette excuse médicale vis-à-vis de mes clients qui ont du mal, pour certains, à accepter que mon équipe prenne le relais pour quelques semaines. Au moins là, ils n’ont pas eu le choix, ce n’est pas moi, ce sont les “vilains médecins”.

Donc sans lâcher entièrement prise vis-à-vis du boulot, depuis 1 mois et demi j’ai appris à me reposer, à prendre conscience que bébé était vraiment là et allait arriver.

Mon conseil : ne pas culpabiliser. Si ce genre d’épisodes arrivent, ce n’est pas à cause de vous, il y a des femmes qui courent des marathons enceintes et à qui ils n’arrivent rien et accouchent même au-delà du terme et d’autres qui sont alitées dès le 1er trimestre parce que leur corps réagit autrement aux fulgurants changements qu’il connaît.

Profitez-en pour préparer l’arriver de bébé, lui trouver une crèche, une nounou, choisir cette maudite poussette, ou encore pour faire venir vos copines à la maison et vous faire chouchouter par vos proches.

Une chose que j’ai faite :  faire venir une esthéticienne à la maison pour une session épilation et soin… j’avais l’impression d’être de nouveau une femme, et pas juste une otarie sur mon canapé !

Être chef d’entreprise, indépendante et enceinte, c’est à la fois une flexibilité inouïe pour gérer son agenda comme on veut mais un temps de repos bien moindre pour continuer à bien mener sa barque. Comment l’as-tu vécu de ton côté ? Que conseillerais-tu aux femmes créatrices qui souhaitent se lancer dans la belle aventure de la maternité ?

En effet, le fait de devoir mener sa carrière et sa maternité de front prend tout son sens pour les entrepreneurs. Nous n’avons pas vraiment l’opportunité de nous arrêter. Je préviens souvent mes clients qu’en salle de travail je ne pourrais probablement pas répondre à leurs mails et appels !

Le fait de ne pas pouvoir faire un vrai break ? Je le vis plus ou moins bien selon les jours. J’aimerais juste pouvoir dormir tant que je veux sans culpabiliser, ne pas regarder mon téléphone ou mon ordinateur toutes les 5 minutes et  ne pas avoir à appeler les clients, qui n’ont toujours pas compris que j’étais censée être au repos, pour les rassurer, 2 fois dans la semaine. Mais d’un autre côté, je m’ennuierais si je n’avais pas tout cela à faire.

Mon fil n’aura peut-être pas un pull tricoté main pour sa naissance, mais une maman comblée parce qu’elle se réalise professionnellement. J’aimerais conseiller aux femmes entrepreneurs qui ont peur de sauter le pas, de ne pas penser à ce qui pourrait se passer si… mais de le faire et de suivre leur instinct tout au long de leur grossesse. Il y a des solutions à tout, et comme je dis souvent, selon notre métier, on ne sauve pas de vie. Donc 9 mois dans une vie, ce n’est vraiment rien et vos clients/équipes sauront le gérer aussi bien que vous.

Rien n’est impossible et vous n’êtes pas indispensables, même si on aime vous le faire croire !

Tu es sur le point d’accoucher…qu’as-tu glissé dans la valise pour te cocooner à la maternité ?

Plus qu’un mois… rohlalala c’est passé à la vitesse de l’éclair ! Dans la valise il y a un mini-kit de manucure que mon chéri m’a offert à Noël en prévision de mon séjour, une crème pour le corps Caudalie qui sent bon et rend la peau toute douce pour continuer à me battre contre les vergetures ! Et du chocolat… mais chuuuuut !