Ah je vous vois déjà avec vos grands yeux : « Mais ça va pas la tête ?! Déjà en temps normal je supporte mal la chaleur, alors je ne vois pas comment en étant enceinte ! ». Et bien, sachez futures et jeunes mamans que, malgré ce que l’on dit, il est tout à fait possible de faire un hammam en étant enceinte, et qu’il est même conseillé ! Bien sûr sous certaines conditions et précautions. Alors toutes à vos savons noirs et foutas, il est temps de prendre vraiment soin de vous !

Le hammam, le lieu de la femme

Bon je ne vais pas vous refaire l’histoire des thermes romains, qui étaient de véritables lieux de vie dans la cité. Les habitations n’ayant pas de salles de bains individuelles, c’était l’occasion de se sociabiliser et de se tenir au courant des affaires de la ville. On y parlait politique et vie sociale entre deux rinçages. Les successions de salles chaudes, tièdes et froides permettaient de faire prolonger le rituel jusqu’au repos. Sous l’empire ottoman, le hammam a évolué sous sa forme actuelle, c’est-à-dire avec des lavabos individuels et des espaces un peu moins vastes qu’à l’époque romaine mais toujours avec une décoration soignée et très typique.

Depuis la nuit des temps, les femmes se sont appropriées ce lieu de beauté pour célébrer chaque grande étape importante de la vie. Ainsi, entre les murs humides et la vapeur du hammam, on y fête les fiançailles, les mariages, et bien sûr la grossesse et l’arrivée d’un nouveau-né ! Ainsi selon les traditions, il n’existe aucune contre-indication pour ces femmes-là, puisqu’elles sont habituées depuis toujours. Leur organisme a appris à supporter la chaleur.
Le hammam en Occident est différent. Considéré comme une bulle de bien-être au même titre qu’un massage en institut, les femmes y vont beaucoup moins fréquemment, ou bien l’intègre à des cures de soins. Ainsi, bien entendu, si vous n’êtes pas habituée à cette ambiance particulière, il ne s’agit pas de vous rendre experte en la matière pendant la grossesse. C’est comme le sport, il va falloir modifier votre pratique, sans pour autant totalement y renoncer, si votre médecin le permet.

Petit rappel des bases du hammam

Un vrai hammam traditionnel ne consiste pas en une seule cabine de vapeur humide comme, c’est le cas du sauna et sa vapeur sèche. Le hammam comprend au minimum trois pièces aux ambiances et températures différentes.

  • Ainsi, à l’entrée et en salle de repos lors du bain, vous avez la salle froide. C’est ici que l’on se retrouve pour faire poser un masque capillaire ou faire une pause si la chaleur à l’intérieur devient moins supportable.
  • La salle tiède, qui est la salle de lavage avec ses lavabos en enfilade et les masseuses qui pratiquement sur des tables en marbre ou à même le sol sur des tapis. C’est à cet endroit que les femmes passent la majeure partie du temps.
  • La salle chaude, qui est une salle pour les initiées, baigne dans les diffusions de vapeur, où souvent on trouve en son centre un diffuseur d’herbes naturelles. Les dalles sont chaudes et particulièrement délassantes si on s’y allonge. Tous les nœuds disparaissent instantanément. Bien entendu, enceinte, vous éviterez cette salle, à la température bien trop élevée.
Interdit ou pas ?

Si vous avez une grossesse à risque, OUI le hammam n’est pas du tout conseillé, car la dilatation vasculaire liée à la chaleur, peut entrainer un accouchement prématuré. Si vous n’êtes pas dans ce cas, alors, comme nous recommande Hanna Tassan, la directrice du Spa et Hammam Or’Normes :

Il faut adapter les temps de visite en fonction de son avancée dans la grossesse. Ainsi au premier trimestre, mieux vaut ne pas dépasser les dix minutes dans la salle chaude, lors du second trimestre vous vous sentirez mieux et vous pouvez rester jusqu’à 15 minutes. En fin de grossesse, de vous-même vous ne pourrez pas supporter plus de 10 minutes.

En sachant que lors du premier trimestre, il vaut mieux profiter de la chaleur de l’endroit sans la vapeur, car elle modifie le rythme cardiaque et vous essoufflera plus rapidement. Demandez alors, si le hammam est privatisé, de couper la vapeur. Si c’est un hammam public, le bain de vapeur ne doit pas dépasser les 5 minutes. En milieu et fin de grossesse, le bébé est « en place », il y a alors moins de risque d’interruption de grossesse, et vous pourrez alors profiter pleinement du hammam.

Pour ma part, j’ai fait deux sessions de hammam en début et fin de grossesse. La première pour préparer mon corps à ce nouveau cycle. Et la seconde, pour préparer mon corps à l’accouchement. Dans les deux cas, j’ai profité pleinement de ce rendez-vous avec moi-même, relaxant et dépaysant. Et puis je savais aussi qu’avec l’arrivée de bébé, je n’allais plus pouvoir y aller aussi souvent, alors j’ai savouré l’instant !

Les bienfaits du hammam

Dans la culture arabo-musulmane, tous les rituels d’eau sont très importants et marquent la purification du corps et de l’âme. Ce sont des moments très forts symboliquement et qui permettent une régénérescence en profondeur.

  • D’abord, il y a les bienfaits de l’air ambiant, cette chaleur humide qui permet de désobstruer les bronches et d’améliorer la respiration (surtout si des feuilles d’eucalyptus infusent). Tous les maux de l’hiver trouvent cure en passant quelques heures dans ce lieu unique.
  • Le rituel du hammam nécessite un nettoyage très profond de la peau. Ce qui est particulièrement recommandé pendant la grossesse, puisqu’en se débarrassant des couches de peaux mortes,

 On stimule le renouvellement cellulaire et donc la production de collagène. La peau gagne en élasticité et sera naturellement moins exposée aux vergetures, commente notre experte.

  • La chaleur permet de dénouer toutes les tensions musculaires, surtout celles accumulées dans le dos pendant la grossesse.
  • L’accès et le va-et-vient entre les pièces chaudes et froides, ainsi que des massages à l’eau froide permettent de rebooster la circulation sanguine. Idéal pour décongestionner les jambes lourdes surtout en fin de grossesse. Petit conseil de Hanna :

Le bain de pieds d’eau fraiche à l’eau de rose est idéal pour alléger les jambes. L’odeur réconfortante de l’eau de rose est aussi apaisante pour l’âme.

Certains soins et produits complémentaires sont particulièrement bénéfiques pour la femme enceinte. Au hammam Or’Normes par exemple, on propose un enveloppement à l’argile enrichie au thé vert et au café. Deux ingrédients particulièrement énergisants pour stimuler la circulation sanguine. Le temps de pause est cependant plus court que pour une femme qui n’est pas enceinte. Pour le visage, on utilise aussi la pierre d’alun pour resserrer les pores de la peau, qui peut être particulièrement saturée en excès de sébum sous l’effet des hormones. Le henné pour les cheveux régule aussi les problèmes de démangeaisons d’un cuir chevelu gras ou irrité, notamment à cause des pics hormonaux.

Le déroulé du rituel du hammam
  • Commencez le soin en appliquant un savon noir sur tout le corps. Vous laissez poser quelques minutes, puis vous rincez. Vous pouvez alors procéder au gommage avec le gant de crin ou bien vous le faire faire par une professionnelle présente dans le hammam. N’hésitez pas à lui dire que vous êtes enceinte, si ça ne se voit pas, pour éviter de vous mettre sur le ventre ou être plus douce avec vous sur certaines parties sensibles (poitrine, ventre…).
  • Après le gommage, vous vous lavez avec vos produits habituels : gel douche, shampoing, masque… Lors de cette dernière phase, vous pouvez faire des allers-retours entre la salle tiède et froide pour mieux supporter la chaleur.
  • Enfin, à la sortie du bain, vous profitez de la salle de relaxation, propre et reposée, en vous délectant d’un thé à la menthe et de quelques pâtisseries. Vous êtes sereine, la peau douce comme celle d’un bébé, les tensions ont disparues… votre bébé ne peut que ressentir ce sentiment de plénitude, ça lui fait du bien à lui aussi !
Le rituel oriental après l’accouchement

Toutes les femmes maghrébines font un passage au hammam le mois qui suit l’accouchement. Traditionnellement, on attend les 40 jours, une période durant laquelle on dit que « le bébé et sa maman sont encore entre la vie et la mort ». En réalité, scientifiquement, c’est surtout le retour de couches, qui a lieu après cette période, comme si la parenthèse de la grossesse était résolument terminée. Comment pendant la grossesse, on effectue un gommage pour purifier la peau.
Hanna nous explique aussi que

On effectue un modelage très spécifique pour aider à la remise en place des organes. On malaxe le corps et en particuliers le ventre sous une température très chaude pour faciliter la reprise de l’organisme.

La chaleur est aussi particulièrement bénéfique pour les douleurs dorsales liées à l’accouchement ou à la péridurale. Allongée quelques minutes sur la dalle de marbre chaude et vous sentirez chaque millimètres de votre colonne vertébrale se relâcher pour une décontraction en profondeur.

Alors les M2b, vous sentez déjà les bienfaits du hammam juste à la lecture n’est-ce-pas ? ça vous donne envie ? Vous voulez tenter l’expérience enceinte ou en post-accouchement ? N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions et partager vos bonnes adresses aussi !

Merci à Hanna Tassan, la créatrice de lieu de beauté de dépaysement Or’normes : à la fois salon de coiffure, de beauté et hammam, une adresse incontournable où la prise en charge du bien-être règne en maître. Vous ne faites absolument rien, une femme s’occupe de vous de la tête aux pieds, entre gommage, massage du cuir chevelu, shampoing, massage du corps…Tout simplement divin. Et comme ça fait du bien de se faire materner, à l’aube de devenir maman…
5 Place du Panthéon 75005 Paris, 01 42 93 20 48, http://www.spa-hammam.com/hammam-paris.html