« Ça y’est, il se retourne ! » Non, vous n’avez pas rêvé, votre bébé commence à se déplacer. A lui un terrain de tous les possibles, et à vous les « oh ! », les « ah ! » et quelques frayeurs au passage (lol), et un nouvel aménagement du salon et de la chambre pour accompagner sa motricité libre.Ce passage vers l’autonomie se situe aux alentours du troisième mois puis tout va s’accélérer de manière incroyable, sachant qu’il existe des bébés plutôt précoces et d’autres qui prennent leur temps, donc pas de stress !

Ce 2ème volet du guide “Éveillons leurs talents” avec Oxybul vous sera sans doute très utile pour savoir quelle position adopter devant cette petite métamorphose qui s’opère sous vos yeux : jouer avec lui, sécuriser son espace, proposer de la diversité dans le jeu ? Qu’il soit allongé, assis, à quatre-pattes ou encore debout, votre bébé va vous communiquer aussi ses préférences ! Des mamans partagent ici de précieux témoignages et observations.

Ne manquez pas le focus réalisé sur la gamme « Ateliers Montessori » d’Oxybul éveil et jeux, qui s’inscrit tout naturellement dans cet apprentissage en toute simplicité et autonomie. Mais aussi notre rendez-vous ce lundi 1er octobre en LIVE à 21h sur notre compte Instagram avec une experte OXYBUL pour poser en direct toutes vos questions !

De la répétition à l’interaction

Alors que le nourrisson observe le monde qui l’entoure de ses grands yeux curieux, l’interaction est encore peu intentionnelle : il réagit par des mouvements brusques, des soubresauts, des gestes peu dirigés. A mesure que ces phases d’éveil sont longues, il en profite pour explorer le monde de façon active. Ses gestes s’affinent pour laisser place à une première coordination de ses mouvements : d’abord les bras, puis les mains, et ensuite les jambes. Il touche, frappe, caresse, secoue tout ce qu’il tient entre ses petites mains.

Il n’a qu’une seule envie : répéter encore et encore le geste qu’il découvre… pour mieux l’apprendre ! Ces jeux en boucle développent son agilité.

Emilie, maman d’un garçon de 16 mois :

Il y avait cette balle qu’il adorait faire rouler. Au début, c’était marrant je me mettais face à lui, et hop la balle qui roule qui roule qui roule jusqu’à lui… il essayait de la toucher pour me la renvoyer. Une fois qu’il avait compris comment la faire rouler à son tour, on ne pouvait plus l’arrêter. Il fallait qu’on se remette en position et ça pouvait durer près d’une vingtaine de minutes. Si j’avais le malheur d’arrêter il hurlait et me tendait la balle. Ce jeu nous a rendu chèvre pendant plusieurs semaines, jusqu’à ce qu’il ait… une autre obsession !

Le jeune bébé de 4-5 mois aime les jeux en solitaire, où il découvre l’objet, le tourne, le manipule et le teste. Puis arrive la phase où il vous sollicite de plus en plus pour demander une interaction. A mesure que bébé grandit, il devient plus créatif et expérimente voire détourne les jouets selon ses capacités.

campagne-oxybul-articles-conseil-mumtobeparty-eveillons-leurs-talents-motricite-libre-gamme-ateliers-montessori-oxybul4

Un terrain de jeux… en toute liberté

Rien de mieux qu’un environnement sûr et stimulant pour encourager bébé dans ses premières explorations. Lui offrir une totale liberté de mouvement qui l’aide à découvrir son corps et le monde. C’est ce qu’on appelle la motricité libre. Typiquement, le transat qui restreint assis votre enfant est remplacé par les jeux directement au sol pour l’encourager dans ses découvertes.

La motricité libre demande aussi un minimum d’intrusion des parents. Par ex.: votre enfant allongé, ne parvient plus à re-basculer sur le dos. Sans le remettre en position initiale, donnez-lui juste un petit “coup de pouce”. En dégageant son bras par exemple, il peut faire le culbute.

Plus l’enfant explore seul, plus il se sent compétent, et développe sa confiance en lui. C’est pourquoi il est important d’être attentive à son propre rythme, en évitant de le brusquer. Le jeu est l’expérience idéale pour stimuler progressivement, sans créer de dépendance face à l’adulte. Il est vain de l’exposer à une sur-stimulation quotidienne qui pourrait aussi avoir l’effet inverse.Un exemple très concret exprime le principe de la motricité libre par Leila, la maman d’Annah, 12 mois :

Quand elle avait six mois j’avais l’habitude de l’asseoir à côté de moi. Elle ne bougeait pas, et je lui ramenais des jouets autour d’elle pour qu’elle les manipule. C’était pratique, car je n’avais pas un bébé turbulent qui cherchait à crapahuter partout. Mais le revers de la médaille était qu’elle avait besoin de moi à présent pour s’asseoir, elle n’y arrivait pas toute seule. Pire encore, je devais systématiquement lui ramener les jouets vers elle, elle n’avait aucune intention de se bouger pour le faire, et ça se terminait par des crises de frustrations incroyables, auxquelles je cédais de toute façon. Je pensais que c’était un enfant capricieux. Ma pédiatre m’a alors encouragée à revenir à la position horizontale, simplement allongée sur le sol pour l’inciter à se déplacer par elle-même. C’est ce que j’ai fait, et elle a progressé très vite au point de se tenir assise, puis de se déplacer sur ses fesses avant même de faire le quatre-pattes !

La gamme Ateliers Montessori : la simplicité par le jeu

La devise d’OXYBUL a toujours été de favoriser l’éveil et l’épanouissement de l’enfant par les découvertes ludiques. Sans le frustrer, ni le forcer, le jeu est un support d’accompagnement qui l’emmène à vivre ses propres expériences et découvertes. Basée sur cette philosophie bienveillante, la gamme « Ateliers Montessori » est composée de jouets qui respectent les rythmes de l’enfant et ses « périodes dites sensibles », ces moments où l’enfant fait ses propres choix en fonction de ses besoins. Il va être très sensible à certaines activités et insensible à d’autres. Une fois qu’il en a choisi une, il se concentre avec attention et apprend naturellement, avec plaisir, et sans effort.

Les jouets de la gamme « ateliers Montessori » sont simplifiés pour développer un nombre limité d’acquisition, et permettre une plus grande concentration sur la sensibilité recherchée par l’enfant. Pour le bébé, on retrouve ainsi un hochet disques bicolores, des puzzles à encastrer aux formes simples et coloris réduits, des cubes à empiler en tour monochrome, des jeux d’encastrements posés verticalement ou horizontalement… Le bois est largement privilégié dans l’enseignement Montessori, qui préfère la matière brute et lisse pour l’éveil au toucher.

campagne-oxybul-articles-conseil-mumtobeparty-eveillons-leurs-talents-motricite-libre-gamme-ateliers-montessori-oxybul1

Pour la création de cette gamme, OXYBUL collabore avec Emmanuelle Opezzo, éducatrice Montessori et fondatrice de Koko Cabane, un espace d’ateliers basés sur la pratique et la transmission de la pédagogie Montessori à Paris 11e.

En savoir plus 

Etape par étape, que de découvertes !

La position assise

Vers 4-6 mois, votre bébé est de plus en plus conscient du monde qui l’entoure. Il désire à présent s’intégrer et cela passe par la mobilité. La position assise est la première étape de son apprentissage. Il a désormais assez de tonus musculaire pour tenir sa nuque, son cou et maintenir la position assise. Tous ses efforts permettent à sa colonne vertébrale de prendre la cambrure de la position verticale.

Vers 6-9 mois, confortablement calé entre des coussins, il est fasciné par ce qu’il voit ! Son système vestibulaire, situé dans l’oreille interne et qui contrôle son équilibre, est assez développé. Il passe seul de la position couchée à celle assise en s’aidant des bras.

Quel type de jeu ? La balle

campagne-oxybul-articles-conseil-mumtobeparty-eveillons-leurs-talents-motricite-libre-balle-oxybul

Même si ces gestes sont encore maladroits, il profite de la nouvelle position assise pour gagner en stabilité et agripper un objet. Adaptées à ses petites mains, les balles sont ses jouets de prédilection.

Sabrina, maman d’un petit Djalil de 7 mois :

« La balle à picot est parfaite car la vitesse de roulade est moins rapide, ce qui lui permet de suivre le mouvement. »

La coordination des mains 

Il n’a plus besoin de vous pour se tenir assis et a assez d’équilibre pour agripper un jouet à côté de lui. Il en profite pour coordonner aussi ses yeux, ses mains et ses pieds. Sa prise s’améliore : il peut saisir et tenir un jouet tout seul. En rampant, votre enfant coordonne ses bras et ses jambes pour atteindre un même but.

Quel type de jeu ? Les petits objets

Son jeu favori pendant plusieurs mois sera de jeter à terre un objet en pleurant pour que vous le ramassiez. Vous pouvez le faire au moins une dizaine de fois sans qu’il ne s’en lasse. C’est ainsi que votre petit coquin apprend les premières bases de la permanence de l’objet : un jouet qui apparaît puis disparaît et apparaît à nouveau. En plus de ce développement qui est une grande étape intellectuelle, la coordination de ses mains s’affine pour tenir de façon de plus en plus ferme du bout, avant de les faire passer d’une main à l’autre, de façon coordonnée.

Les premiers déplacements

Après avoir passé des heures au sol en tentant d’approcher un jouet, sa détermination aura eu raison: votre enfant se déplace!

D’abord sur le dos, il se glisse vers le bas, puis il apprend à se mettre sur le ventre. Il rampe alors en utilisant ses avant-bras et genoux. Cette phase de quelques semaines va lui permettre de renforcer son tonus musculaire. Si bien qu’un jour, à partir de la position ventrale, votre bébé comprend l’intérêt de se tenir sur ses bras et ses genoux. Ca y est, c’est l’heure du quatre-pattes! Il peut enfin se déplacer plus vite, avoir une meilleure perception de ce qui l’entoure et attraper toutes sortes de jouets mis à sa portée.

Vous commencez à courir derrière lui pour le rattraper…

A partir de ce moment-là, son apprentissage de la mobilité s’accélère en quelques mois. Le crapahutage développe ses muscles et sa curiosité. Entre 9 et 11 mois, il apprend à s’agripper à tout ce qu’il trouve, vos mains, une chaise, un meuble, pour se mettre debout tout seul.  Dans cette position, ses jambes un peu tendues, il pose enfin un pied devant l’autre, c’est son premier pas !

En restant debout, il s’appuie d’un élément à un autre pour se déplacer : c’est la marche en cabotage. Il n’a pas assez d’assurance pour lâcher l’appui, mais adore la station verticale. Par contre, il ne sait pas encore tout à fait se rasseoir, et vous le fait savoir en pleurant. Vous l’aidez en lui pliant les genoux.

Quel type de jeu ? Le chien d’activités

campagne-oxybul-articles-conseil-mumtobeparty-eveillons-leurs-talents-motricite-libre-cube-dactivites-oxybul

C’est le jouet le plus complet qui correspond à ce pic de motricité. L’objet est assez gros pour être roulé ou culbuté selon l’agilité de votre bébé. Son format XL permet d’être repéré facilement dans la pièce pour encourager votre bébé à se déplacer pour l’atteindre. Une fois dans les mains cet objet est un terrain d’explorations que votre bébé apprécie aussi bien allongé, qu’assis ou debout.

Zoom sur le chien d’activité

Une innovation OXYBUL qui propose un large éventail d‘activités et exploite ainsi tant de talents chez votre petit prodige ! Les cubes de cette grosse peluche doudou se détachent pour être utilisés seuls ou à plusieurs, chacun possédant des facettes contrastées et stimulantes. Des petites fentes permettent de jouer au « visible & invisible » et ainsi stimuler l’imaginaire des tout-petits. 49,99€

campagne-oxybul-articles-conseil-mumtobeparty-eveillons-leurs-talents-motricite-libre-chien-dactivites-oxybul4

Sabrina a vu son petit Djalil de 7 mois bien s’amuser avec cette nouveauté :

Je trouve ce jouet très ludique et pratique. De mon côté, je n’utilise pas ce jouet dans son ensemble : je sors un à un les cubes pour éviter qu’il ne se lasse. C’est comme si j’avais cinq jouets en un seul ! Pour les déplacements c’est parfait aussi, je n’ai pas besoin de prendre un gros sac à jouets, deux cubes suffisent. Les textures sont originales comme le vinyle argenté, que je trouve dans aucun autre jouet. Vraiment une réussite !

campagne-oxybul-articles-conseil-mumtobeparty-eveillons-leurs-talents-motricite-libre-chien-dactivites-oxybul2

Vous l’aurez vous-même constaté : à partir des 1ers mouvements, votre bébé fait des progrès énormes et brille de tout talent ! Avec un caractère et une volonté qui s’affirment aussi, donnant la possibilité d’interagir et de partager le plaisir du jeu ensemble. Entre vous et lui, mais aussi entre petits copains ! Ce fut d’ailleurs tellement émouvant de réunir ces trois enfants autour de ce grand chien, qui a permis de créer des liens et des situations très amusantes que Kelly, notre photographe à la file indienne a joliment capturés.

campagne-oxybul-articles-conseil-mumtobeparty-eveillons-leurs-talents-motricite-libre-chien-dactivites-oxybul

A VOS AGENDAS !

On vous donne rendez-vous lundi 1er octobre à 21h pour un Instalive avec Nathalie Charlet, chef de produits Oxybul et ex psychomotricienne, ainsi que Karima de notre équipe sur le compte Instagram de Mum-to-be Party.

Un jouet adapté pour bébé

Choisir un jouet pour bébé, ce n’est pas aussi simple qu’il n’y parait ! Il peut parfois il y avoir un décalage entre vos souhaits, ceux de bébé, en plus de ses capacités,  et ceux votre entourage !

La preuve : qui ne s’est jamais retrouvée perdue dans un magasin face à l’offre pléthorique de jouets ? Qui n’a jamais reçu un cadeau inadapté de la part de proches, à ne pas savoir quoi en faire ? Qui s’est demandé si bébé devait jouer seul ou être davantage stimulé ?

Notre Instalive permettra d’aborder vos envies, vos expériences et de vous guider dans vos choix pour une consommation des jouets plus raisonnée et responsable aussi !

instalive-oxybul-eveillons-leurs-talents