Ca y est votre bébé a grandi… il rentre à la grande école. Le passage en maternelle est un véritable cap à passer, autant pour votre enfant que pour vous. Alors pour vous assurer du bon déroulé, assurez-vous d’organiser cette journée au calme. Nos conseils de mamans habituées des premières rentrées…

IMG_8291credit photo sping_in_december

1. Expliquez-lui ce grand cap

Alors que vous avez passé de superbes vacances en famille, tout à coup il va falloir passer aux choses sérieuses. Pour que le cap se passe en douceur, vous allez devoir lui expliquer cette rentrée, sans superlatif ni dramatisation. Simplement vous lui expliquerez que l’école est l’endroit où il apprendra pleins de nouvelles choses, qu’il va se faire de nouveaux amis et que chaque journée sera pleine de découvertes ! Expliquez-lui le déroulé des journées, pour qu’il ne saute pas dans l’inconnu le jour J. De façon concrète, vous le rassurez sur le moment de la sieste, la cour de récréation ou même les déjeuners. Vous pouvez aussi vous aider de livres pour vous faciliter la visualisation et concrétisation de votre enfant. Difficile de ne pas montrer votre propre appréhension ? Et pourtant si vous vous montrez stressée et nostalgique, votre enfant en bonne éponge qu’il est, le ressentira et se montrera aussi tout aussi angoissé. Essayez autant que vous pouvez d’éviter les « oh mon bébé qui grandit, comme c’est triste, tu vas me manquer »… mais plutôt « mon bébé grandit, c’est super, on va encore plus s’amuser ! ». Même si vous n’en pensez pas moins hein… mais chut !

2. Préparez-vous aussi !

Ah la maternelle c’est aussi un cap symbolique pour vous, surtout si votre enfant n’a jamais été en crèche. Finies les après-midis tranquilles chez la nounou, aux horaires plus ou moins flexibles, dans un environnement presque familial. Et place à l’organisation, à la multiplicité des référents (la directrice, la maîtresse, l’équipe d’animation…), les mots dans le carnet, les sorties scolaires, la paperasse… Bref, s’il y a des choses auxquelles vous ne pourrez pas y échapper, d’autres peuvent se passer en douceur si vous anticipez de votre côté. Ainsi, pour éviter de passer des heures dans le bac à linge à l’entrée de la classe à chercher désespérément le doudou perdu chaque soir, vous gagnerez du temps à l’étiqueter par exemple. La même chose avec tous ses vêtements et ses effectifs personnels (doudou, chapeau, chaussures, manteau…).

stikets-article-mumtobeparty-1Vêtements et accessoires Jacadi  (veste fausse fourrure, chaussettes, pantalon et doudou lapin)
Etiquettes Ines personnalisées S
tikets

Si l’institutrice demande de ramener du matériel, vous pouvez aussi y déposer des petits autocollants nominatifs pour gagner du temps également. Si votre enfant a des allergies, n’oubliez pas de les notifier sur une note à rendre à la maitresse. Pour les allergies très graves, vous pouvez aussi faire porter un carton en pendentif à votre enfant sur lequel seront écrits les intolérances et les dangers de certains aliments. De cette façon le personnel de la cantine l’aura toujours à portée de vue les premiers temps, si ça peut vous rassurer. Toujours côté organisation, en mode super maman, (si vraiment vous êtes motivée) pour que la semaine se passe sans encombre avec les nouveaux horaires qui cadencent différemment votre journée : faites-vous un menu de la semaine pour gagner du temps sur les repas, et en profiter plus sereinement avec votre enfant. Au lieu de courir à aller faire les courses en allant le chercher à l’école, préférez un petit tour au parc en fin d’après-midi pour profiter d’un tête à tête à la cool, durant lequel il vous expliquera ses folles premières journées.

3. Coachez-le physiquement

Vous avez remarqué comme votre enfant peut-être grognon dès qu’il a peu dormi ? Ou comme il ne supporte aucune contrariété s’il a le ventre vide ? Bon alors pour vous assurer que tout se passe dans les meilleurs conditions, tel un sportif, vous allez devoir lui assurer une préparation physique. Quelques jours avant, assurez-vous de restaurer les horaires du dodo et de le remettre dans son rythme physiologique. L’idéal étant (sans vous culpabiliser, car moi-même j’ai du mal à m’y tenir) : diner entre 18h30 et 19h, pour un dodo entre 20h et 20h30. Les pédiatres recommandent un temps calme avant de dormir, pour éviter de passer au lit tout de suite après le repas, rendant la digestion plus pesante. Côté nourriture, préparez lui son plat favori, tout en y allant mollo sur les sucres, qui sont de véritables excitants surtout le soir. Un plat de féculents comme des pâtes ou du riz serait parfait pour éviter qu’il n’ait trop faim dans la matinée, le lendemain.

Petite astuce : une petite séance de relaxation le soir peut-être idéale pour chasser l’appréhension qui pourrait amener des cauchemars. Pour vous aider, il existe des livres audio comme « Ma relaxation du matin, ma relaxation du soir » de C. Millepied-Fleuri, aux Editions Leduc.s

4. Anticipez la veille

Pour que cette rentrée soit zen jusqu’au bout, essayez de préparer un maximum votre matinée. Et pour l’encourager dans cette étape d’autonomie, proposez à votre enfant de participer à cette préparation. Ainsi demandez-lui quelle tenue lui ferait plaisir pour ce grand jour. Et tant pis s’il s’agit de son pantalon arlequin pourvu qu’il s’y sente bien ! Les petites filles auront le droit aux serre-têtes et barrettes, même si très vite vous vous rendrez compte qu’il vaut mieux s’en passer, au risque de ne pas les voir revenir à la maison. Préparez ensemble aussi son sac à dos qui contiendrait une tenue de rechange, vous lui en expliquerez l’utilité en cas « d’accident » ou bien s’il se tâche. Et proposez-lui de choisir également un objet ou une peluche qui viendrait de la maison pour le réconforter pendant la sieste. Sachant que les tétines sont tolérées jusqu’en moyenne section, vous n’êtes pas obligé de le sevrer tout de suite si vous ne l’avez pas déjà fait l’été. Il faut comprendre que c’est beaucoup d’étapes à ingérer pour votre jeune enfant, entre la vie en collectivité, l’apprentissage de la propreté… se séparer de son objet transitionnel d’affection sera une étape à prévoir un peu plus tard à partir du second trimestre.

Pour le petit déjeuner, fonctionnez de la même façon : il a le droit de choisir ce qu’il lui ferait plaisir pour ce jour si particulier. Bon bien sûr dans la limite du possible, parcequ’un petit dej’ de bonbons Haribo ce n’est pas le top hein ;-)

Côté réveil, je vous conseille de prévoir 15 minutes à l’avance, surtout les premiers jours, qui risquent d’être un peu compliqués : pas de panique si votre enfant pleure, voire hurle, ou même se roule par terre à la maison, dans la rue ou devant la classe… Non, votre enfant n’est pas atteint de phobie scolaire, il réagit comme la majorité. Surtout que l’effet de groupe n’aide pas dans ces cas-là. C’est pourquoi 15 minutes d’avance ne seront pas superflues si vous devez essuyer les chaudes larmes de votre petit bout. Généralement après le premier trimestre, tout rentre dans l’ordre…

5. Ritualisez les matins

Sans rentrer dans une programme digne d’un boot-camp pour ados turbulents, mieux vaut instaurer un cadre pour que votre enfant comprenne ce nouveau rythme. Celui-ci peut tout à fait être ludique pour convenir à son jeune âge. Ainsi, le dernier week-end avant la rentrée, prévoyez un atelier créatif en fabriquant ensemble votre petit programme des jours d’écoles. A l’aide de stickers, de dessins, de couleurs, vous fabriquerez ensemble l’emploi du temps type : réveil en douceur à 7h30 / petit câlin du matin/ petit déjeuner/ l’habillage/ le brossage des dents… Même si votre enfant n’est pas encore apte à comprendre les notions d’horaires ni de quantité, il assimilera l’ordre des différentes étapes. Expliquez-lui que c’est le jeu du matin qui commencera chaque jour et que chaque étape accomplie peut-être gratifiante : une petite musique avant de partir/ la danse de la joie dans l’ascenseur… Vous accrocherez ce beau tableau pleins de couleurs dans sa chambre, et il vous servira de support s’il traine un peu trop certains matins, et qu’il oublie quelques étapes. Pour les enfants qui débordent vite d’énergie, n’hésitez pas à leur offrir chaque semaine une petite gommette si les matins se sont passés sans embûche pour ensuite prévoir une récompense à la fin du mois (ex. : une sortie au cinéma).

Et voilà, vous êtes fin prête pour la première grande rentrée de votre p’tit loup à la maternelle ! En suivant ces conseils organisationnels vous gagnerez surtout en tranquillité d’esprit, que vous pourrez rendre disponible à d’autres choses, comme répondre aux questions existentielles :

« maman, pourquoi je dois aller à l’école ? », « pourquoi je dois apprendre des choses ? », « pourquoi les parents n’ont pas le droit de rester avec nous ? », « pourquoi ma maitresse est un homme ? », « pourquoi je suis obligé de faire la sieste même si je ne suis pas fatigué ? », « pourquoi ma copine ne veut jamais jouer avec moi dans la cour ? »… Et oui… et ce n’est qu’un échantillon ! Profitez-en tout de même, car la maternelle reste un endroit calfeutré et très infantile… tandis que l’école primaire… enfin vous verrez, ce n’est pas pour tout de suite !

Stikets, la solution pour une rentrée sereine

stikets-article-mumtobeparty-3Doudou lapin Jacadi

Créée par une maman de trois enfants en 2010, Stikets est la solution miracle pour les parents pressés que nous sommes ! Imaginez les scènes :

La corvée de la tétine que l’on cherche à quatre pattes sous le bureau de la maîtresse ?

La crise de nerf de votre princesse en fin de journée car elle a perdu sa poupée préférée ?

Le énième gilet tricoté par votre maman perdu dans les couloirs de l’école ?

Le pantalon fétiche de votre petit garçon qu’il a tâché de pipi, et qui devient introuvable par les femmes de service !

Bref, ce genre de scènes, vous en aurez de nombreuses… La solution ? Toute simple, ingénieuse, et pratique, tout simplement coller des étiquettes nominatives à toutes les effets personnels de votre enfant. De cette façon, plus de perte, plus de stress chaque soir à la sortie de l’école.

stikets-article-mumtobepartyVeste fausse fourrure Jacadi
Sac à dos personnalisable Petit Picotin

Stikets pense à tout : des étiquettes personnalisées – en couleur et dessins – à coller sur tous les supports (le sac à dos, les vêtements, la tétine, le doudou, les chaussures…) de façon éphémère (les autocollantes) ou plus permanentes (avec les étiquettes thermocollantes). Pour aller encore plus loin, Stikets vous permet également de personnaliser vos étiquettes avec des dessins indiquant les allergies et restrictions alimentaires de votre enfant ! Plus de doute, Stikets est assurément l’allié d’une rentrée plus zen et organisée.

stikets-article-mumtobeparty-2Chemisier et culotte Jacadi 

Notre coup de cœur : les attaches en tissu parfaites à la fois pour marquer les vêtements mais aussi pour les suspendre. Idéales pour les vestes et les tabliers.

Le Bon Plan : le code promo MUMTBE18 vous donne droit à -10 % de réduction sur toute commande réalisée sur le site www.stikets.fr, valable jusqu’au 30/09/2018. Et pour toute commande supérieure à 29€, une plaquette de stikers pour agenda vous est offerte !

credit photo image en-tête paillettes_et_confettis