La grossesse est ponctuée de petits et grands maux auxquels on trouve difficilement des remèdes. D’abord il y a cette peur de prendre des médicaments et puis cette idée que « ça va passer ». Mais non, quelque fois ça ne passe pas et quand les symptômes persistent, la grossesse peut se trouver un peu ternie. A six mois de grossesse, j’ai testé une nouvelle méthode de médecine alternative, qui m’a séduite au point que j’ai regretté de ne pas y avoir été avant : l’étiopathie. Zoom sur cette technique d’un nouveau genre.

 L’étiopathie, qu’est-ce que c’est ?

Cela ressemble à de l’ostéopathie… mais ce n’est pas de l’ostéopathie. J’ai mis un peu de temps pour comprendre la subtilité, mais l’approche reste la même : une médecine douce et manuelle pour venir à bout (ou en prévention) de certains maux physiques pour les grands et petits (même nourrissons). Vous vous souvenez comme je suis une grande sceptique de ce genre de pratique (cf article), bon et bien encore une fois j’y suis allée très hésitante, tout en espérant pouvoir être soulagée rapidement.

Alors avant de rentrer dans le cœur du sujet et de ma consultation, voici ce que vous devez savoir sur cette pratique dans la théorie.

Dernière apparue dans le paysage médical français, l’Etiopathie consiste en une thérapie manuelle, complémentaire de la médecine classique, qui permet de soigner de façon naturelle de nombreux troubles fonctionnels et douloureux. Elle est enseignée dans certaines facultés, avec un diplôme qui se délivre au bout de six années d’études. Aujourd’hui en France, il existe 500 praticiens considérés comme étant de profession libérale (bonne chose pour les remboursements de mutuelle !).

Le terme « Etiopathie » vient du grec aitia, cause et pathos, souffrance (donc la cause de la souffrance, ce que s’attelle à chercher cette médecine). Il s’agit là d’une approche différente d’autres méthodes existantes qui, pour la majorité, suppriment souvent les effets visibles et mesurables, mais, ne remontent pas à leur véritable origine, d’où le signe de rechute. Votre chiropracteur peut soulager votre mal de dos immédiatement et agir sur le fonctionnement de la colonne vertébrale, sans forcément remonter à l’origine du mal, qui peut être… digestif par exemple !

Déposé par Christian Trédaniel en 1963, le terme « étiopathie » désigne à la fois la partie diagnostic et les techniques manuelles mises en œuvre durant les séances.

La véritable révolution de cette méthode est de se reposer à la fois sur la médecine anatomique et une approche systémique du corps humain.

Ah, je vous ai perdu ? Bon attendez je reprends.

Donc à la différence de l’ostéopathie qui est souvent régie par la médecine chinoise avec sa connaissance des flux d’énergies qui traversent les méridiens par exemple… l’étiopathie se repose sur la médecine anatomique, c’est-à-dire la même que les médecines classiques, qui se focalisent sur les organes. L’approche systémique considère le fonctionnement des organes et des appareils du corps humain dans leurs différentes interactions (système digestif, système nerveux…). Cette approche systémique induit une manière tout à fait particulière d’analyser les causes des phénomènes pathologiques dont nous pouvons souffrir, permettant de déterminer avec précision d’où vient le mal, et donc de choisir et de conduire les traitements adéquats. C’est plus clair ?

Un dernier éclaircissement de Peggy Limosin, étiopathe à Paris (67 boulevard de Picpus 75012 Paris, 01 43 40 00 94) :

C’est une médecine mécaniste, une thérapie manuelle, qui identifie la cause du problème pour que les méfaits disparaissent. On considère le corps humain conne un réseau de systèmes et de sous-systèmes et on tient compte également des facteurs exogènes que sont les modes de vie, l’alimentation, le stress… C’est un peu comme si nous faisions de la chirurgie avec pour seuls instruments nos mains sur la peau. On touche l’organe malade directement et ses innervations (nerfs ou vaisseaux) pour le guérir, suivant les mêmes connaissances anatomiques que les livres de médecine

Ah là vous y voyez déjà plus clair, n’est-ce pas ? Bon on passe à la pratique, vous allez voir c’est passionnant !

Epaule
Pourquoi l’étiopathie peut soulager une femme enceinte ?

La sphère d’application de l’étiopathie est très large et de nombreux maux provoqués par la grossesse peuvent tout à fait être soulagés, au bout que quelques séances voire immédiatement. L’étiopathie ne se substitue pas à la médecine traditionnelle et n’a aucun remède sur certaines maladies comme les maladies dégénératives, chroniques, cardiaques, ou autres…

En revanche, elle est excellente pour tous les troubles du fonctionnement, et d’autant plus facilement si le mal est ressenti. Ce qui est exactement le cas des symptômes de grossesse ! Ainsi tous les troubles digestifs, de colopathies fonctionnelles (constipations, hémorroïdes…), circulatoires (jambes lourdes), urinaires (la fameuse particularité de ne pouvoir retenir sa vessie), les nausées, les vomissements, les lombosciatiques, ou encore les migraines, anxiété… sont tout à fait traitables par la manipulation de l’étiopathie.

De plus, il faut savoir que la partie intérieure de l’intestin est souvent liée à l’utérus, d’où l’importance d’avoir un « utérus mobile » qui ne fasse pas non plus pression sur les autres organes, entraînant de nombreux dysfonctionnement… typiques de la grossesse.

Encore mieux, l’étiopathie est même préconisée avant le projet de naissance pour aider dans les problèmes de fertilité avec notamment un travail sur la normalisation des cycles, le rétablissement d’une harmonie hormonale, la décongestion des ovaires, les problèmes circulatoires de la prostate pour l’homme…

Plus généralement, il est même conseillé de consulter en amont de la grossesse, car comme le souligne notre praticienne :

tous les maux avant la grossesse seront exacerbés pendant ! Ainsi si vous aviez des problèmes circulatoires, ils seront multipliés par 100 tout au long de cette période…

Personnellement, les consultations ont été de véritables révélations sur le fonctionnement, et même la position de mes organes ! Et je regrette de ne pas avoir consulté avant pour peut-être agir sur mes symptômes invalidants. C’est ainsi après un recueil précis que j’ai appris que mon utérus était sûrement pas assez aligné avec les autres organes ce qui expliquerait l’exagération de mes nausées ou même la prise de poids (sûrement aussi liée à une déficience du système immunitaire de l’intestin).

Enfin et surtout, pourquoi l’étiopathie peut soulager une femme enceinte ?

Parce qu’il s’agit d’une autre écoute qu’un médecin traditionnel.

Alors que votre gynécologue va s’intéresser au fonctionnement global de la grossesse via vos prises de sang, échographies ou le passage de la balance, vous vous sentirez peut être exclue de tout ce domaine médical, qui demanderait plus de subtilité. Alors qu’une gynécologue banaliserait par exemple vos nausées en rassurant qu’elles vont passer, elle vous prescrira peut-être un médicament pour vous soulager… mais vous ne comprendrez jamais d’où viennent ces nausées. Et pourquoi vous êtes aussi malade alors que votre meilleure amie n’a jamais eu un reflux pendant sa grossesse ?! Lors de la première séance chez cette étiopathe, j’ai surtout trouvé une oreille compatissante, qui ne me jugeait pas, qui a su écouter mes douleurs mais aussi les subtilités liées à mon mode de vie. Si une diététicienne m’interdit par exemple de grignoter, l’étiopathe me conseillerait plus volontiers de choisir mon type de grignotage pour limiter autant que possible les dégâts par exemple. Lors de cette première visite, je me suis surtout sentie comprise et j’ai compris d’où provenaient ces petits bobos de la grossesse qui auraient pu vite venir me gâcher la vie.

 Comment se déroule une séance d’étiopathie ?

Même si chaque séance est très personnalisée, elle tourne néanmoins autour de quatre étapes :

  1. le recueil des faits exprimés par le patient : les symptômes éprouvés, la gêne fonctionnelle ressentie, les trajets des douleurs décrites… sachez tout de même que certaines séances peuvent être préventives, même si tout va bien on s’assure que tout reste ainsi le plus longtemps possible, comme la médecine traditionnelle chinoise.
  2. l’élaboration du diagnostic : un examen clinique qui permet d’appréhender avec bon sens la cause réelle des troubles et son évolution potentielle. Ainsi, je souffrais la première fois d’un début de sciatique, avant de me manipuler, la praticienne a examiné ma démarche, et ma position dorsale, il s’agissait bien d’une sciatique. La deuxième fois, je souffrais de douleurs lombaires, après examen, il s’est avéré que je n’avais aucun problème à ce niveau-là, mais plutôt vers les ligaments du bassin qui impliquaient une trop grosse cambrure.
  3. l’évaluation du degré d’évolutivité et d’urgence, dans le contexte de la situation évoquée. L’étiopathe n’hésitera pas à vous réorienter vers le praticien compétent si la pathologie échappe à son champ d’action.
  4. l’intervention en toute sécurité par geste étiopathique simple, précis et rapide.

L’étiopathe agit exclusivement de manière manuelle, sans instrument ni appareil de quelque sorte que ce soit. Il intervient par le biais de mobilisations articulaires non forcées ou de techniques tissulaires spécifiques visant les différents systèmes en cause dans l’affection du malade. Ces gestes précis s’adressent aussi bien aux structures musculo-squelettiques qu’aux viscères digestifs, génito-urinaires ou à l’appareil respiratoire. On va ainsi rétablir les fonctions des structures perturbées pour une amélioration rapide de l’état du patient.

etiopathie O3 01 08 085

BON A SAVOIR

Est-ce l’étiopathe, se basant sur la médecine traditionnelle, demande et prend connaissance de ton suivi médical (ex. bilan sanguin, radios éventuelles..) ?

Oui bien entendu les traitements en cours , les pathologies particulières, mais il ne vérifie rien avec des documents à l’appui.

est-ce qu’il y a un protocole particulier ?

Non, c’est une consultation personnalisée, tout dépend des besoins. C’est vrai que pour une femme enceinte on aura plutôt tendance à avoir un peu plus de suivi car les soucis sont divers et surviennent au fur et à mesure. Mais il n’y a pas une consultation type. La première est plus longue pour faire connaissance dans la partie théorie.

 est-ce qu’il y a, comme pour les sophrologues ou ostéopathes, des personnes plus spécialisées dans le suivi de la future maman ?

Non, tous les étiopathes sont habilités à suivre les femmes enceintes car les symptômes sont bien distincts et ont été étudiés pendant leur formation.

Existe-t-il un site informatif pouvant guider les mamans dans la recherche d’un étiopathe près de chez elle ?

RDV sur www.etiopathie.com

Mon cas d’étude…
  • J’ai consulté pour la première fois l’étiopathe pour un début de sciatique, qui irradiait mon bas du dos et le haut de ma fesse. Je savais que si je ne consultais pas très rapidement je pouvais être immobilisée. Il y avait urgence ! Alors qu’en fin de journée, je commençais à traîner un peu la patte, la praticienne a instantanément retiré la douleur en à peine cinq minutes de manipulation ! Je suis sortie du cabinet presque en trottant, c’était vraiment remarquable. Je tiens tout de même à préciser que j’avais vécu la même chose avec un ostéopathe lors de ma première grossesse qui m’avait immédiatement libéré aussi. D’où l’ultra nécessité des thérapies manuelles et alternatives qui sont des remèdes bien plus rapides et efficaces que certains médicaments dans ce cas-là !

J’étais conquise et je suis retournée la semaine suivante pour traiter mes autres petits maux, ultra convaincue par l’efficacité !

  • Dès les premiers mois, ma poitrine a doublé puis triplé de volume de façon très importante. Alors que tout le monde enviait mon décolleté ultra généreux, je subissais les douleurs de ces seins ultra sensibles, tendus, jusqu’à me donner des comme des déflagrations dans la nuit. Bref ma poitrine était très gonflée et congestionnée et je n’avais pas encore de montée de lait ! J’étais totalement résignée à cette idée qu’il fallait attendre que ça passe comme tous les autres symptômes. Et bien l’étiopathe a pu me soulager ! Elle m’a alors expliqué qu’il suffisait quelques fois d’agir sur l’innervation de la glande mammaire qui était située au niveau dorsal. Cette zone peut être comme un stock hormonal qui permet de décongestionner la poitrine. Si je n’ai pas perdu de tour de poitrine après la séance, j’avais toutefois les seins un peu moins tendus, moins fermes pour pouvoir supporter une simple brassière à la maison.
  • Concernant mes douleurs dorsales, l’étiopathe a plutôt insisté sur un massage abdominal qui visait à détendre l’utérus et les ligaments. Cette même manipulation agit aussi sur un meilleur retour sanguin grâce à un bassin plus mobile. Je me suis sentie aussi plus légère à l’issue de la séance, tellement que j’avais relâché beaucoup de tensions et une fatigue inouïe m’a envahie immédiatement… Si vous devez conduire ou prendre les transports après, préférez Uber dans ce cas-là !

Pour l’heure, je vais mieux, je suis encore en cours de grossesse et il n’est pas exclu que je n’y retourne pas dans quelques semaines. D’ailleurs sachez que l’étiopathe propose aussi une préparation à l’accouchement en deux séances pour préparer la mécanique et la mobilité du bassin. En plus de conseils pratiques à faire à la maison quotidiennement pour préparer le corps au grand jour !

Alors, vous êtes convaincue par la méthode ? Ou peut-être l’avez-vous déjà testée ? Dites-nous ce que vous en pensez et vos témoignages, sur cette thérapie tellement récente !