Contrairement aux idées reçues, faire du sport pendant la grossesse, de manière adaptée et modérée, n’est dangereux ni pour le bébé, ni pour la future maman… bien au contraire ! L’activité physique présente de nombreux bénéfices. Qui de mieux qu’une experte au contact régulier auprès des futures mamans, professeur de Pilates et sophrologue, elle-même maman de 2 enfants et coach sportif ? Laurène Clavier nous livre 10 raisons de bouger votre bidon !

Premièrement, motivez-vous en vous disant que c’est bon pour votre bébé !
  • Pratiquer une activité physique modérée serait bénéfique pour son cœur : des chercheurs américains ont démontré que les fœtus de mamans sportives avaient un rythme cardiaque moins élevé, signe de bonne santé du cœur.
  •  Aussi, faire du sport régulièrement pendant la grossesse serait bon pour le développement du cerveau de votre tout petit. Selon une étude canadienne, les bébés nés de mères « actives » présentent une activation cérébrale plus mature, soit des bébés plus éveillés !
  • De plus, ce serait idéal en termes de prévention des maladies fœto-maternelles telles que le diabète gestationnel et la pré-éclampsie, hypertension artérielle qui peut survenir à partir du 2ème mois de grossesse.
Ensuite, il va sans dire que faire du sport améliorera grandement votre bien-être global de future maman
  • Votre prise de poids va être limitée
  • Votre condition physique sera meilleure : vous aurez moins de sensations d’essoufflement, une meilleure endurance, un meilleur équilibre et vous garderez une plus grande liberté de mouvements, y compris à l’approche du terme.
  • Bien-sûr, bouger et s’occuper de soi sont également une source de bien-être psychologique. L’activité physique vous permet d’évacuer le stress et les tensions, et agit ainsi autant sur votre humeur que sur votre sommeil.
  • De plus, il est reconnu que la grossesse est une période unique pour modifier son comportement et n’est plus du tout considérée comme une occasion de rester cloîtrée. Les habitudes prises pendant la grossesse peuvent affecter la santé d’une femme pour le reste de sa vie… Dans cette optique, pourquoi ne pas profiter du temps du congé maternité pour vous lancer et découvrir de nouvelles activités ?
  • Et puis, l’accouchement n’est-il pas la plus belle des performances ? Il faut alors préparer votre corps. La pratique d’une activité sportive facilite le travail le jour J car vous aurez amélioré votre capacité respiratoire et renforcé les muscles du plancher pelvien pour une poussée plus efficace.
Enfin, les bénéfices de l’activité physique se font ressentir même après l’arrivée de bébé.
  • Votre rééducation périnéale sera meilleure et plus courte
  • Il paraîtrait même que les risques de baby blues seraient diminués
Les conseils de notre experte
  • Commencez par des séances courtes (15-20 mn) et régulières (2 à 3 par semaine).
  • Préférez des activités faciles à mettre en place dans votre quotidien : la marche (prenez les escaliers à la place des escalators, descendre du bus ou du métro un arrêt avant…), la natation (privilégiez la nage sur le dos) ou encore investissez dans un Swiss Ball (asseyez-vous sur le ballon pas totalement gonflé, bien au centre, et balancez votre bassin avec douceur d’avant en arrière pendant 10 à 15 min).
  • Si vous y prenez goût et souhaitez vous lancer dans des disciplines plus « pointues » telles que le yoga, le Pilates ou l’aquagym, choisissez des cours dédiés aux femmes enceintes pour être sûre d’être encadrée par un professionnel qualifié.
  • N’oubliez pas de demander conseil à votre médecin avant de démarrer toute nouvelle activité !
Allez, let’s go les Mum-to-be !

Laurène Clavier
Coach sportif, sophrologue et instructeur Pilates  spécialisée femmes enceintes et jeunes mamans 

www.lc-sophro.fr
Tel 06 69 65 82 10 
contact@lc-sophro.fr