Chaque maman a sa conception des vacances. Il y a celles qui ne jurent que par la famille : la location du van, les randos en vélo, les veillées au coin du feu. D’autres qui se retrouvent avec leur chéri en tête à tête pour récupérer en une semaine, 10 mois de câlins en jachère. Et puis il y a les autres, dont je fais partie : celles qui veulent un peu des deux, en privilégiant le REPOS. Et c’est ainsi que j’ai découvert une option formidable, j’ai nommé le baby club.

Des recherches de plusieurs semaines

Au risque de passer pour une mère indigne, je l’avoue, j’ai recherché le baby club avant même de choisir ma destination de vacances. Il faut bien dire que ça faisait deux ans que je n’avais pas pris de vraies vacances (les dernières c’était ma super croisière, vous vous souvenez…), et que la menace du burn-out était de plus en plus présente. Avant mes mots clefs Google c’était : « Vacances pas cher soleil ». Aujourd’hui c’est : « Vacances baby club ».

L’intitulé est simple et pourtant j’ai bien galéré pour trouver ce qu’il me fallait. Car dans les faits, la plupart des clubs de vacances propose bien une prestation de garde…d’enfants ! Et non de bébé. Car le personnel formé n’est pas composé de simples animateurs mais bien d’auxiliaires de puériculture, donc avec un coût supplémentaire pour le club et pour les parents (et pas des moindres !) ainsi que des infrastructures particulières (halte crèche, jeux en extérieur et intérieur, couches…). De plus, la responsabilité engagée par le club est aussi plus importante, donc peu d’établissements s’y risquent. Le Club Med est le seul Tour Opérateur qui propose plus régulièrement ce genre de prestations, alors que Marmara, Promovacances, Partir pas cher et autres sont tout de même bien à la traine en la matière. Pour ma part, mon choix s’est donc arrêté sur un hôtel à Djerba proposé par Jet Tours qui est bel et bien un hôtel baby friendly.

Le baby club pour des parents heureux

Alors bien sûr je les ai entendues mes copines me dire : « Ah non moi je ne ferais pas confiance à des gens que je ne connais pas pour garder ma fille ! ». « Des vacances sans ta fille, ah quoi bon ? Mieux vaut la laisser à la maison ? »…et bla bla bla. Voici 3 bonnes raisons pour laisser ses enfants de moins de trois ans au baby-club sans culpabiliser :

  1. Bébé s’ennuie bien plus avec ses parents, qu’entouré de jeunes enfants du même âge avec qui il peut jouer et babiller. C’est quand même plus rigolo de détruire les châteaux de sable de ses camarades, faire ses empreintes au plâtre, de la peinture au doigt, de l’écriture au sable… que de se laisser trimballer dans la poussette de visites en visites.
  2. Bébé n’a pas son cycle perturbé. Il mange à heures fixes, fait sa sieste au calme, prend son goûter sans avoir besoin de crier famine. Et s’il est encore un peu fatigué, il ne puise pas dans ses réserves, il a droit de retourner faire dodo. Alors qu’avec les parents, c’est quand même plus perturbant de suivre le rythme des adultes, avec les déjeuners à rallonge, les micro-siestes dans les bras ou la poussette…et j’en passe.
  3. Bébé peut profiter de ses parents aussi : bah oui bébé n’est pas enfermé dans ce baby club. Vous avez la possibilité de le déposer quand vous voulez le matin, le récupérer quand bon vous semble et si l’envie vous prend juste de faire un petit coucou pour vérifier que tout va bien, le baby club est toujours ouvert, placé centralement, avec une vitre pour voir bébé s’amuser sans trop se faire repérer. Les premiers jours, on a tendance à y passer toutes les heures, puis au fur et à mesure des vacances, on lâche prise, tranquilou pour penser à soi et sa question existentielle en vacances : mer ou piscine cet aprem’ ?
 Le concept du baby friendly

Un hôtel qui dispose d’un baby club, c’est aussi toute une mentalité qui va avec. C’est un hôtel qui, non seulement  tolère les familles, il les accompagne pour que leur séjour se passe à merveille. C’est un hôtel qui cumule les petites attentions qui font vraiment la différence. En voici quelques unes :

  • Le buffet pour bébé : bah oui, parce que lui faire manger des boulettes à l’harissa c’est quand même moyen. J’ai adoré la possibilité d’avoir des menus spécifiques pour p’tite princesse. Chaque jour il y avait un féculent + une viande + une purée ou soupe ainsi que des compotes et yaourt. Pas super varié mais au moins c’est simple et on sait ce qu’il y a dedans.
  • Les chambres équipées bébé : bien sûr il y a le lit à barreau en bois, mais aussi une table à langer, des jouets et des livres pour enfants, un lot de couches et des lingettes (ça c’est parfait pour une valise plus light), un frigo pour stocker éventuellement le lait ou l’eau, des bouteilles d’eau minérale…
  • Les rampes pour les poussettes : c’est peut-être un détail pour vous, mais mon Dieu ça change la vie ! Il est possible de se promener à travers tout l’hôtel dans le moindre passage et bungalow, jusqu’à la plage, sans se casser le dos. Pratique pour une promenade digestive avant le dodo !
  • Le prêt de matériel : au lieu de se ruiner en bouée, en jeux aquatiques, en pelles, seaux et autres gadgets encombrants qui n’ont pas leur place dans la valise. Le baby club fournit toute une multitude de jeux pour pouvoir profiter des moments en famille de façon tout aussi ludique.  C’est pas beau ça ?
  • Le baby-phone : ahhh THE bonne idée. C’est tout simple mais il fallait y penser. L’hôtel fournit aux familles des baby-phones de bonne qualité. De cette façon, lorsque l’on couche bébé, on peut continuer de profiter de notre soirée, en assistant au spectacle ou en sirotant notre thé à la menthe, ou en refaisant le monde au bord de la piscine…tout en ayant un œil/une oreille sur le berceau. On captait très bien et on entendait si bébé pleurait ou pas.
Les questions pratiques

Bon concrètement, voilà comment ça se passe…

A partir de quel âge peut-on y inscrire bébé ?

Le plus souvent dès six mois jusqu’à 3 ans. Au-delà, votre enfant pourra participer au club enfant, qui est gratuit. Dans les faits, les bébés ont généralement entre 12 et 24 mois, car les parents préfèrent confier lorsque l’enfant marche.

Combien ça coute ?

Et c’est bien là que le bât blesse… Car pour bénéficier d’une prestation d’aussi haute qualité, il faut bien en payer le prix. Pour ce club en question il fallait compter 260€ pour 6 jours de vacances (soit 43€ la journée). Sachant que les réservations se font par semaine, si vous partez dix jours, vous allez devoir payer une deuxième semaine entière (sic !).

On réserve à l’hôtel ou via le T.O. ?

Mieux vaut réserver directement par le Tour Opérateur, car les prix sont moins chers et vous êtes sûrs de trouver de la place. Précisément, l’hôtel nous facturait 50€ la journée !

Et si je pars Hors-Saison ?

Comme il s’agit d’une prestation payante, le baby club est disponible toute l’année. Même si votre enfant est le seul de l’hôtel il ne sera pas refusé !

Le baby club fonctionne pour les soirées ?

Le plus souvent, les puéricultrices du baby-club proposent leur service en soirée, en réservant la veille. C’est entre 10 et 20€ de l’heure selon l’hôtel. Une bonne option si vous voulez une soirée romantique jusqu’au bout.

Mon astuce… Soyez gentille, agréable, et serviable avec les puéricultrices, c’est dans votre intérêt. Premièrement, elles seront moins regardantes sur les horaires si vous êtes en retard. Deuxièmement, elles pourront vous arranger les derniers jours. Pour ma part, j’ai eu une journée à demi-prix et une autre gratuite. Et je leur ai laissé tous mes produits de beauté en échange…mais chuuut !

Et voilà les M2b, vous savez tout sur mes dernières vacances d’octobre. Elles étaient topissimes en partie grâce à ce baby club et services mais surtout parce que le soleil était au beau fixe et que j’ai enfin retrouvé les joies du ”recto-verso transat”, mon sport préféré. Enfin, en étant aussi détendue, j’étais de bien meilleure humeur et toute disponible pour mon bébé. (Et toc, pour mes copines mauvaises langues !). Une super option à envisager même pour vos vacances d’hiver, il paraît qu’en montagne, les baby clubs sont tout aussi qualitatifs…et moins chers!

Et vous, vous les voyez comment les vacances avec bébé ? Ça vous tente le baby-club ? Racontez-nous !