Difficile de se déplacer en toute fin de grossesse, même pour se faire chouchouter. Prendre les transports aller-retour ou même la voiture pour profiter d’un massage, ce n’est pas toujours évident. La solution toute trouvée? Le massage à domicile bien sûr ! Voilà une idée parfaite proposée par Urban Massage, un nouveau service qui arrive de Londres et promet de faire de très nombreuses heureuses, que j’ai pu tester en fin de grossesse pour vous ! Ne ratez pas le BON PLAN en fin d’article !

En quoi consiste ce service à domicile?

A l’origine il y a deux fondateurs anglais Jack Tang et Gilles Williams qui créent en 2014, le premier service en ligne (site Internet et application mobile) dédié au massage. La fameuse “uberisation” des services se propage dans tous les domaines et cet énième exemple, tellement simple, facile d’accès, pratique et peu onéreux en est la parfaite illustration. Le principe est ingénieux : proposer depuis son smartphone un large choix de massages en soloou en duo avec un praticien qualifié et expérimenté, qui vient directement au domicile ou sur le lieu de travail.

Booking-urban-massage-application

Comment ça marche?

Vous commandez votre massage en selectionnant le jour, l’horaire et le lieu du soin. La réservation peut s’effectuer aussi bien de manière spontanée et instantanée avec un praticien se rendant disponible en moins d’une heure, que via un système de pré-réservation. Il ne reste plus qu’à choisir le massage de son choix, ainsi que le praticien correspondant. Pour tout soin à domicile, les masseurs apportent la table, de la musique douce
et les huiles, créant une ambiance propice à la détente. Après le massage, l’utilisateur peut noter le praticien (comme dans sa voiture Uber)… la garantie d’un service premium!

Quels types de soins?

Comme dans un institut standard, la carte de soins se veut assez variée pour répondre à de nombreuses problématiques, et suivant vos préférences: si vous aimez plutôt un massage doux, ou tonique, ou minceur… D’une durée variable aussi en fonction de vos disponibilités et budget. Au choix, voici ce qui vous attend:

  • Urban Classique : inspiré de la technique du massage suédois, le soin Urban Classique, qui allie fermeté et douceur, permet une détente totale. Le soin idéal pour une première expérience ou profiter d’un moment de sérénité.
  • Massage Deep Tissue : un soin préventif et réparateur qui décontracte les muscles et améliore la souplesse.
  • Massage relaxant : libère le stress et invite à un réel moment de détente, en paix et en harmonie avec son corps.
  • Massage énergisant : conçu pour rééquilibrer, rafraîchir et redynamiser l’ensemble du corps.
  • Massage thaï (sans huile) : ce soin associe des techniques de pressions profondes et d’étirements inspirés de postures de yoga pour donner de la souplesse à son corps et se détendre.
  • Massage prénatal : soulage les douleurs, réduit le stress et les gonflements. Le massage varie selon le stade de la grossesse et en fonction de l’état de santé.

Et c’est donc, ce dernier, vous l’aurez compris que j’ai testé!! Mon corps s’en souvient encore…

Le massage prénatal

La rencontre 

Ce n’est pas toujours évident de faire venir une personne totalement étrangère chez soi. Pour être plus à l’aise j’ai demandé une femme quand même et j’avais même accès à sa fiche profil sur le site. Sur cette dernière, le site joue la transparence en affichant les diplômes des masseuses, mais aussi leur spécialités et mêmes les langues parlées… Un petit plus non négligeable si on veut aussi pratiquer son mandarin ou son anglais au passage.

Moi, j’ai eu la chance d’avoir la divine Julia, une jeune femme d’origine polonaise, tellement adorable, joviale, conviviale, que j’avais l’impression d’être copine avec elle au bout de quelques minutes. Elle a débarqué pile à l’heure, à la maison, équipée de sa table de massage et de ses huiles neutres pour la grossesse. Pendant qu’elle s’installait, elle s’est présentée et s’est renseignée sur l’évolution de ma grossesse.

Les questions étaient ciblées pour pouvoir m’offrir le meilleur des massages personnalisés.

Sur le massage pré-natal il n’y a pas de zone définie, ni de méthodes arrêtées, il s’agit avant tout de répondre au plus près des attentes de la future maman et de faire un soin totalement sur-mesure. D’ailleurs pour me mettre encore plus dans mon élément, elle m’a même proposé de ramener mes huiles si je le désirais. Alors bien sûr je n’ai pas hésité à dégainer ma chouchoute huile tonique de chez Clarins qui ne m’a pas quittée de la grossesse et qui m’apaise tout en me revigorant (très bien pour les jambes par exemple!).

pregnancy-massage

Ce jour-là, j’avais eu la “mauvaise” nouvelle de ma sage-femme qui venait de me dire que mon col s’était ouvert et qu’il fallait donc que je sois très vigilante pour ne pas accoucher avant terme. Je ne m’y attendais pas du tout et j’étais très stressée par l’annonce de devoir rester alitée pendant mes dernières semaines. Alors la venue de Julia dans de telles circonstances ne pouvait pas mieux tomber! Non seulement elle m’a rassurée, elle est elle-même jeune maman, mais surtout elle m’a sorti un accessoire magique: des strappes (comme des bandes de scotchs) à déposer sur mon ventre pour assurer un certain maintien musculaire. Cette technique très peu connue en France était plus usuelle dans les pays de l’est selon elle. Je n’ai pas hésité une seule seconde, de toute façon je n’avais rien à perdre (il s’avérera plus tard, que finalement ma petite princesse a attendu tranquillement la 39ème semaine, je ne saurai jamais si c’était grâce aux strappes ou à l’alitement ou a à la nature!).

J’ai aimé ce petit extra, hors massage que m’offrait Julia: j’avais l’impression qu’elle était là, ici, totalement dévouée à mon bien-être.

Les stores baissés, la table d’appoint au milieu du salon, je respire un bon coup; je suis prête à la relaxation, en toute confiance…

Le massage en lui-même

A mon stade avancé de la grossesse, dans mon 8ème mois, l’inflammation des jambes est quand même assez importante pour s’en préoccuper. Julia va d’abord procéder à un drainage lymphatique sur la cuisse et l’aisne pour pouvoir désengorger les tissus et redynamiser le système nerveux. Ce faisant, elle m’explique étape par étape chacun de ses gestes et j’apprends beaucoup d’ailleurs le métabolisme durant la grossesse.

Le drainage n’est pas du tout douloureux mais permet de mieux recevoir la suite des manipulations. elle procède ensuite à un massage plus vif du bas de la cheville vers le haut de la cuisse en suivant le système lymphatique et veineux. Elle insiste pendant plus de quinze minutes sur chaque jambe, jusqu’à ce qu’elle voit un réel changement entre la jambe droite et la gauche. L’intensité est assez vive et soutenue, et elle me demandera d’ailleurs à plusieurs reprises mon confort. Selon la zone elle va alterner les pratiques de massages californiens et suédois, soit des gestes plus amples et doux ou plus pincés et appuyés.Personnellement j’aime les massages profonds, quitte à avoir un peu mal j’ai l’impression que ça fonctionne réellement. Sous ses doigts agiles, elle pétrit, malaxe, appuie, draine, chaque centimètre de mes jambes.

Ce qui m’étonne, c’est sa parfaite connaissance du corps, ses connexions, les méridiens qui le traversent… Un peu comme une ostéopathe.

Je n’ai pas affaire ici à une simple masseuse, qui aurait appris un protocole de massage sans une parfaite connaissance des interactions. Et pour cause, Julia m’explique justement qu’elle est naturopathe et qu’elle est en train de passer un diplôme d’ostéopathie! Tout s’explique! Ses connaissances sont vraiment globales et je peux aussi lui demander des conseils sur l’alimentation par exemple.

Massage-urban-massageAprès les jambes, Julia me masse les trapèzes et le cuir chevelu… quel délice. D’autant plus qu’avec mes acidités nocturnes, j’ai dû dormir semi-assise, me créant des blocages au cou. Là encore, tant que chaque noeud ne glisse pas sous ses doigts, Julia insiste, malaxe, fait pression… Pour encore plus d’efficacité, elle me fait asseoir et me dispense d’un massage dorsal complet allant du bas du dos (soit le début de ma sciatique endormie) jusqu’aux épaules. Je suis assise sur mon canapé et la tête reposée sur sa table pour pouvoir profiter pleinement de la relaxation. Les minutes passent, et une vague de chaleur m’envahit. Comme cette impression d’enfin relâcher la pression, ne penser à rien d’autre qu’être à l’écoute de mon corps, de mes sensations, de ma respiration qui se cadence à ses gestes.

Lorsqu’elle termine le massage d’une heure et demi (quand même!), je ressens un violent coup de fatigue. Le genre impossible à maîtriser, tant les paupières se font lourdes. Alors je me dis la chance d’être chez moi justement! Julia me donne encore quelques conseils avant de partir pour soulager mes derniers maux, comme un exercice pour redresser ma nuque en m’appuyant contre un mur par exemple. On échange quelques minutes autour d’un thé et… sitôt la porte fermée… je m’écroule sur mon canapé, partie pour une sieste ultra réparatrice comme je n’avais pas eu depuis bien longtemps!

Pour profiter de tous les bénéfices de cette parenthèse, il aurait été d’un réel gâchis d’aller prendre le métro sous la pollution parisienne!

Et là, à cet instant précis, je peux vous dire, que j’ai béni Urban Massage et ses fondateurs…

Les infos pratiques

Pour un praticien pour un soin en solo, le tarif est de 85€ les 60 minutes, 115€ les 90 minutes et 145€ les deux heures.
Massage prénatal proposé dès le 4ème mois de grossesse

A découvrir sur www.urbanmassage.com