La reprise du sport post accouchement…dans mon cas, il a fallu attendre plus de 5 ans pour que je trouve le sport qui me donne envie de bouger mon corps régulièrement. Oui, je dis bien régulièrement. Car du yoga, du pilates, du body balance, du running, du swimming…tout ça, j’ai donné, mais soyons honnête : je me suis surtout beaucoup ennuyée. Et voilà qu’en juin, je découvre une méthode qui puise sa force dans tous ces sports à la fois et évidemment la danse classique, et ça pulse ! Allez, je vous raconte tout sur le BarreShape,…”not your grandmother’s ballet“ !

barre-shape-comment-je-suis-devenue-accro (7)

De l’envie

Soyons honnête, ce qui m’a motivée à me rendre au cours d’essai, c’est le lieu et Mathilde Lacombe. Le lieu, une ancienne galerie d’art à deux pas de Beaubourg dans la charmante rue Quincampoix repensée en studio, aux tonalités roses, aux surfaces intimistes, à l’accueil chaleureux qui donne envie de tutoyer tout le monde d’emblée. A Paris, ce n’est pas commun. Dans une salle de sport ou dans un vestiaire, où d’habitude tout le monde se dévisage et jamais ne s’envisage, c’est encore plus étonnant. Moi, en bonne pipelette et curieuse, ce mindset, j’achète. Puis Mathilde Lacombe. Adepte du concept, elle l’a pratiqué dès ses débuts à Elephant Paname et vante ses bienfaits sur sa silhouette post 3ème grossesse dans son livre « Une question d’équilibre » qu’on retrouve évidemment sur la table basse de l’accueil du studio. J’imagine très bien Mathilde, sa vie à cent à l’heure entre Paris et Reims, sa création d’entreprise, l’éditorial de son site et son compte Insta, ses kids, ses voyages…et dans tout ça, ses séances de BarreShape, qui oeuvrent à son équilibre. J’imagine alors une méthode plutôt douce, à son image, qui viendrait un peu me canaliser dans ma vie imparfaite de maman quarantenaire et chef d’entreprise. En fait, n’ayant regardé que les images de ce passage du livre, mon image de cette méthode était faussée…mais ce n’est pas pour autant que j’en ai été déçue, bien au contraire.

De la délicatesse

La première chose que je constate lors de ma séance d’essai, c’est la silhouette de la prof. A la fois athlétique, féminine, gracieuse…rien à avoir avec la posture d’une prof qui va rester ultra zen et scotchée sur un tapis ou décoller 50kg de fonte avec ses bras over musclés. Et puis le rythme, le punch, la motivation qu’elle insuffle dans son cours. Il faut dire que notre prof de BarreShape est aidée par une playlist qui donne envie de danser, mais jamais elle ne va vous hurler dans les oreilles ou faire des gestes de winneuse. Tout est dans l’effort progressif puis profond, délicat, maîtrise, bref et varié. Tu peux passer en une heure de temps d’une planche, aux squats avec altère, au stretching, puis à des exercices d’équilibre, en passant par des abdos et évidemment un travail à la barre. Ce dernier, c’est la cerise sur le gâteau. En tout cas, moi, je suis toujours en attente de ce moment qui réveille en toi la ballerine de ton enfance, ses positions, ses mouvements pleins de grâce et te font te sentir si féminine et agrandie. La grâce, elle est plus dans la tête que dans ton propre reflet dans le miroir, mais je vous avoue que ce miroir n’est pas tant contemplatif et dérangeant pendant ce cours. Il t’aide surtout à rester concentrée et à te faire tenir dans la douleur. Car oui, le BarreShape, c’est de la douleur dans l’effort avec la beauté du geste !

barre-shape-comment-je-suis-devenue-accro (5)

De la variété

Je ne crois pas en 4 mois avoir fait un seul et même cours de BarreShape : les enchaînements varient d’un prof à l’autre mais aussi auprès du même prof, avec un choix d’accessoires sympas : petits ou grands élastiques, ballon, poids au poignets ou altère…En 4 mois, le Studio intègre des variantes à sa méthode classique : Danse Sculpt, BarreStrech, BarreShape Advanced…et ses challenges entre abonnées. Vous l’aurez compris : pas question de s’ennuyer. Selon vos lieux d’habitation et de travail, vous pouvez aussi changer de spot pour réaliser vos cours : au Studio Beaubourg, à Elephant Paname (qui offre l’avantage de proposer des cours les samedis et dimanches matin, parfait pour les mums !) ou encore dans le 16ème. Pour cela, vous passez par une interface web qui permet de gérer vos réservations en un clic.

Des résultats

Apparemment nous ne sommes toutes égales à ce niveau mais je n’ai jamais eu une seule courbature. Sans doute parce qu’entre chaque série d’exercices, la prof prend le temps nécessaire à l’étirement et vous invite à beaucoup boire. Ou alors parce que je n’ai pas (toujours) tout donné (lol).  En 4 mois de pratique, mon corps ne s’est pas raffermi de partout mais en couplant une pratique régulière (1 à 2 fois par semaine) avec une alimentation réduite en sucres, j’observe un vrai regain de vitalité et un effet ventre plat. Le bénéfice se trouve beaucoup dans la posture : se tenir plus droite, se redresser, allonger la silhouette, se mouvoir de manière plus légère. Ce n’est pas rien pour moi qui ait tendance à me raidir énormément sur mon ordinateur. Enfin, chose rare, je prends toujours plaisir à me rendre au cours, même s’il faut faire 45 min de transport aller comme retour. C’est dire ma motivation !

barre-shape-comment-je-suis-devenue-accro

Brassière et legging lululemon

Les tarifs

20€ la séance d’essai

26€ la séance

240€ la carte de 10 séances

www.barreshape.com

Shoppez nos produits et accessoires pour un ventre plat sur notre Boutique !

 

 

crédit photo de couverture : Virginie Kahn