Bien-être périnée / épisio

La sonde périnéale URGO MIA testée par une jeune maman

Après un accouchement, les muscles de votre périnée très sollicités au cours de ces derniers mois sont très décontractés pouvant causer : fuites urinaires, perte de sensation ou encore descente de vos organes… en bref, c’est le bazar dans votre organisme ! Il est temps pour vous d’agir et de reprendre le contrôle de votre corps !  Deux mots s’imposent alors : rééducation périnéale ! 

C’est dans le cadre de sa rééducation qu’Hélène, jeune maman voulant mettre toutes les chances de son côté, a testé la sonde URGO MIA.

Salonurgomia
Présentation de notre jeune maman testeuse

Hélène, jeune maman ayant accouché au mois de novembre d’une petite Thelma, a entendu parler de la sonde URGO MIA par le biais des réseaux sociaux mais c’est sa sage-femme qui lui a présenté lors de sa première séance de rééducation. N’arrivant pas à mettre un terme à ses régulières fuites urinaires, elle a décidé de prendre les choses en main et d’entamer une bonne fois pour toute une rééducation en bonne et due forme.

J’ai voulu tester la sonde URGO MIA pour mettre toutes les chances de mon côté afin de pouvoir enfin me débarrasser de ces désagréments. Le fait de ne pas pouvoir bouger librement ou avoir à porter des protège sous-vêtements a été un véritable traumatisme pour moi.

La rééducation du périnée et son accompagnement

Il est fortement conseillé de consulter un professionnel afin d’établir un diagnostic environ six semaines après votre accouchement. Vous pouvez vous tourner vers votre gynécologue, votre sage-femme ou bien même votre kinésithérapeute spécialisé en rééducation périnéale. Cet accompagnement est important durant cette période, notamment grâce aux conseils et suivis qu’ils sauront vous apporter.

Bien sûr, il est nécessaire que votre organisme soit bien remis de l’accouchement afin de pouvoir commencer la rééducation de votre périnée. Au préalable, notre maman testeuse a dû suivre des séances d’ostéopathie afin de préparer son corps dont le sacrum s’était déplacé. Il est donc recommandé d’aller voir un ostéopathe suite à votre accouchement même sans symptômes observés sur votre corps. Cela vous permettra de relâcher les tensions accumulées au cours de ces derniers mois et de rééquilibrer votre intérieur.

Première séance

Lors de sa première séance de rééducation, c’est en compagnie de sa sage-femme qu’Hélène a utilisé pour la première fois la sonde URGO MIA. Elles ont téléchargé l’application et l’ont configuré ensemble : il faut créer votre profil et renseigner quelques informations nécessaires sur vos conditions pour que l’application vous attribue un programme adapté à vos besoins. Chaque programme consiste en une série de 4 à 13 minutes d’exercices simples à effectuer visant à travailler le verrouillage, la résistance et l’endurance.

Hélène a tout de suite été séduite par l’appli et notamment grâce à son système d’évaluation qui rend le tout plus ludique et donc les séances plus agréables à pratiquer.

L’utilisation de la sonde est très amusante. Moi qui suis une vraie compétitrice dans l’âme, j’ai adoré le système de notation ! Cela donne envie d’avoir le plus de points possibles et de donner le meilleur de soi.

Conséquence de ses fuites urinaires, notre jeune maman s’est vue attribuée un programme dédié à leur disparition. Sa première session, supervisée par sa sage-femme, a duré 10 minutes. L’insertion de la sonde s’est faite en position allongée à l’aide de lubrifiant, habitude qu’Hélène gardera pour plus de confort. Malgré quelques appréhensions vis à vis de la douleur, tout s’est très bien passé. Commençant donc au niveau 1, son premier score n’était pas très élevé mais c’est tout à fait normal pour une première session.

Je n’ai ressenti ni gène, ni douleur lors de l’utilisation malgré mes points de suture que j’ai eu suite à l’accouchement.

Dès cette séance, elles ont tout de suite décidé d’un plan d’attaque : une combinaison de rééducation manuelle au cabinet et de l’utilisation de la sonde connectée à la maison. Elles sont parties sur un objectif de 3 séances par semaine et faisaient un point à chaque début de rendez-vous. En plus de ces séances, la sage-femme lui a également conseillé de faire des petits exercices de contractions du périnée au quotidien dans différentes situations et positions que vous pouvez vous aussi facilement reproduire.

L’avantage d’un programme de cette durée, c’est qu’il est facile à intégrer dans votre vie de tous les jours : après une bonne douche par exemple, pendant la sieste des enfants ou comme Hélène, après le dîner pendant que papa s’occupe de bébé.

Des résultats rapidement observés

Après quatre semaines d’utilisation complétées de 6 séances de rééducation en cabinet, les résultats sont vraiment satisfaisants : notre Mum testeuse ne souffre plus d’incontinence urinaire. Pour elle, fini les problèmes de contractions, elle peut désormais souffler sans craindre l’arrivée d’une fuite.

J’ai commencé la rééducation avec un inconfort permanent et notamment un manque de confiance en moi et en ma féminité. Je me sens si soulagée ! Maintenant mon périnée est beaucoup plus facile à contracter et j’arrive à mieux maintenir ces contractions.

Le test est donc une réussite, elle va même pouvoir reprendre le sport, qui lui avait été recommandé d’arrêter le temps de la rééducation en commençant en douceur par des séances de pilates.

Mais attention, la sonde URGO MIA ne remplace pas une séance avec un professionnel mais vient compléter et optimiser la rééducation périnéale. Dans le cas d’Hélène, elle a particulièrement apprécié d’être accompagnée par sa sage-femme.

Les échanges avec la sage-femme et sa connaissance du schéma corporel me semblent vraiment indispensables pour mener à bien cette remise en forme. Elle a su me conseiller et m’apprendre à dissocier les différentes parties du périnée.

Hélène, satisfaite, recommande fortement l’utilisation de cette sonde comme complément de votre rééducation. Quant à elle, elle va continuer de l’utiliser régulièrement pour entretenir sa zone intime, qui nécessite un travail régulier dès lors qu’elle a été fragilisée par un accouchement. Il lui suffira de choisir le programme et de faire sa cure dès qu’elle en ressentira le besoin.

Je trouve que la sonde URGO MIA est une bonne solution pour gagner et garder une bonne tonicité du périnée.

URGO MIA : C’est quoi ?

sonde-urgo-mia-reeducation-du-perinee

credit photo @plumeandpicoti

C’est une solution développée pour la rééducation de cette zone intime qui se présente sous forme de sonde connectée. Ce dispositif va permettre au périnée de retrouver toute sa tonicité à travers la réalisation d’exercices simples, ludiques et pédagogiques à l’aide de l’application mobile.

La sonde est facile à utiliser :

  • Prise en main intuitive
  • Utilisation simple : un seul bouton sur la sonde qui permet la connexion Bluetooth
  • Revêtement qui facilite son entretien : il s’agit de silicone médical qui se nettoie rapidement
  • Safe : insertion/retrait manuel simple : une partie de la sonde reste à l’extérieur pour assurer la connexion

Quant à l’appli, très complète et à la fois très ludique, elle vous permet :

  • De vous exercer à travers un programme personnalisé et évolutif
  • De vous accompagner pendant votre séance en vous indiquant les exercices adaptés
  • De suivre la progression de votre parcours au quotidien
  • De vous donner des conseils afin d’optimiser son efficacité

Petit + : la méthode du biofeedback va permettre via l’appli de suivre en direct les processus de contractions périnéales et de relâchement et donc d’optimiser l’efficacité de la rééducation.

Nous remercions Hélène de l’avoir testé et de nous avoir donné son retour. Vous pouvez la retrouver sur le site internet de URGO TECH au prix de 179,00€.

Si vous êtes intéressée, vous pouvez maintenant bénéficier d’un bon de réduction de 15€ avec le code promo Mumparty2019.

Si vous aussi vous souhaitez profiter d’une efficace rééducation après l’arrivée de bébé, n’hésitez pas à parler de cette innovation française auprès de votre sage-femme, de votre kinésithérapeute ou de votre gynécologue.

Article partenaire

Nos testeuses

Hélène
Hélène
Qui suis-je?

J’ai 29 ans et suis maman depuis novembre pour la première fois. Dans la vie professionnelle, je suis professeur des écoles spécialisé dans le handicap. Je m’intéresse tout particulièrement au développement de l’enfant, aux pédagogies alternatives et à l’éducation.

Mes habitudes pendant grossesse

Côté sport : Avant ma grossesse, je faisais beaucoup de sport : une fois par semaine du body karaté, 2 fois par semaine de la natation et régulièrement du running. Pendant ma grossesse, j’ai seulement gardé les séances de natation et j’ai remplacé le running par de la marche à pieds.

Côté beauté : J’aime beaucoup la slow cosmétique ! J’ai petit à petit commencé par remplacer tous mes produits cosmétiques classiques par d’autres plus naturels pour aujourd’hui finir par n'utiliser plus que ça. Pareil pour les soins de ma fille.

Mes habitudes après accouchement

Avant et pendant ma période de rééducation, je n’ai pratiqué aucun sport sous les conseils de ma sage-femme.

Etant actuellement en congé parental pour pouvoir accompagner ma fille dans ses premiers mois, j’ai fait le choix de l’allaiter. J’ai eu l’agréable surprise de découvrir ce petit bonheur : quelle belle aventure humaine que de pouvoir nourrir son enfant.

Lire aussi
L'avis de la communauté

Aucun commentaire pour le moment

Mon avis à moi
  • * Champs obligatoires