X
Se connecter

Pas encore inscrite ?

Créer un compte

Cicatrice de césarienne : tout ce qu’il faut savoir

Par esther
Cicatrice de césarienne : tout ce qu’il faut savoir

Parmi les craintes exprimées par les futures mamans qui doivent subir une césarienne, celles liées à la cicatrice figurent en bonne place. Si les techniques chirurgicales permettent aujourd’hui de la rendre plus discrète, il est toutefois primordial d’en prendre soin juste après la naissance mais aussi pendant tout d’un processus de cicatrisation qui dure plusieurs mois. On vous explique !

Cicatrice interne et externe

Lors d’une césarienne, il y a plusieurs plans d’incision. La peau d’abord, qui représente le cicatrice externe, puis l’aponévrose, les muscles abdominaux, le péritoine (même si certaines techniques permettent de l’éviter) et enfin l’utérus pour accéder à bébé, soit la cicatrice interne. L’incision peut être réalisée horizontalement, verticalement ou en T inversé. Ces différents plans doivent ensuite être refermés et suturés.

Il y a donc en réalité plusieurs cicatrices de césarienne, même si la seule cicatrice visible est celle de la peau. Le médecin, pour refermer cette dernière, pourra utiliser des agrafes ou des fils résorbables ou non. Dans certains cas plus rares, le médecin emploie de la colle chirurgicale. 

Comment traiter la cicatrice de césarienne ?

Le premier jour, la cicatrice de césarienne sera dissimulée par un pansement mais très rapidement on la laissera sécher à l’air libre. Cela ne signifie pas qu’il faut l’oublier, bien au contraire. Il faut traiter la cicatrice de césarienne et en prendre soin. Ne prenez pas peur si elle vous semble dans un premier temps boursouflée, gonflée, rouge, voire un peu sanguinolente, c’est normal ! Dès que vous pourrez prendre une douche, passez délicatement le jet d’eau sur votre cicatrice, mais sans appliquer ni savon ni produit. Vous pouvez également appliquer un peu d’eau thermale et dans les deux cas, veillez à bien sécher la cicatrice avec un sèche-cheveux puis, après l’apparition des croûtes, en la tapotant doucement avec un mouchoir en papier.

La zone va rester sensible pendant plusieurs semaines, et la repousse des poils pubiens peut accentuer les démangeaisons. Vous pourrez rapidement commencer à toucher votre cicatrice en faisant délicatement des petits ronds le long de la cicatrice.

A partir du moment où les agrafes ou fils ont été retirés, vous allez pouvoir commencer à masser doucement votre cicatrice de césarienne avec une huile adaptée ou une bonne crème conseillée par votre médecin. 

Prendre soin de ma cicatrice
Ebook Ma récupération post césarienne cicatrice
Mum-to-be Party
Ebook Ma récupération post-césarienne
ACHETER SUR NOTRE SHOP
Les Huilettes
mon huilette Sensitive grossesse et post-partum
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE
D-LAB x Mum-to-be Party
Programme Post-Césarienne récupération 1 mois
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE
Alvalux Medical
Kit de traitement de cicatrice post césarienne CicaLux
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE
Culotte haute gainante post cesarienne C-section
Belly Bandit
Culotte gainante post césarienne C-section
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE
C-Panty
Culotte haute cicatrisante post césarienne noire
ACHETER CHEZ NOTRE PARTENAIRE

Cicatrice de césarienne : comment gérer la douleur ?

Après une césarienne, la douleur varie d’une femme à l’autre : certaines mamans décrivent des difficultés à se mouvoir pendant plusieurs jours et des douleurs très intenses alors que d’autres évoquent seulement de légers tiraillements. Avoir mal après une césarienne n’a évidemment rien d’anormal, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord la césarienne est une opération chirurgicale, cela n’a rien d’anodin ! Ensuite, comme nous l’avons vu, lors de l’intervention, le médecin incise la peau, écarte les muscles abdominaux, incise le péritoine. Cette dernière étape est celle qui est susceptible de provoquer le plus de douleurs après la naissance et lors de la remise en route du transit, avec des douleurs semblables à celles des contractions. L’utérus cicatriciel sera également douloureux lors des tranchées, jusqu’à ce qu’il reprenne sa taille initiale, il faut compter au minimum deux semaines.

La question est donc de savoir comment gérer la douleur après une césarienne ? La première chose à garder bien en tête est qu’il faut écouter votre corps et y aller tranquillement. Malgré les nombreuses idées reçues sur la césarienne, les jeunes mamans doivent se rassurer. Oui, même si la douleur liée à la cicatrice est présente, vous pourrez tout de même vous occuper de votre bébé ! 

S’il est évidemment préférable de se lever rapidement après une césarienne, dès le lendemain le personnel de la maternité vous y encouragera, il ne faut pas forcer les choses. Si vous vous sentez nauséeuse, fatiguée, douloureuse, remettez cela à un peu plus tard et surtout ne le faites pas seule ! Si vous lever pour assister aux soins de votre bébé ou vous déplacer est difficile, n’hésitez pas à demander un fauteuil roulant. Après le retrait de la perfusion, il ne faut pas non plus hésiter à demander des médicaments pour soulager la douleur : dérivés morphiniques ou paracétamol.

Vous pouvez faire de petits exercices de respiration ou de sophrologie, normalement si vous souffrez lorsque vous devez changer de position. A ce sujet d’ailleurs, n’oubliez pas qu’il ne faut pas solliciter vos abdominaux pour vous relever les premiers temps. Roulez d’abord sur un côté, levez votre buste de côté dans un premier temps. Baissez ensuite votre buste vers vos genoux puis soulevez vos fesses pour les décoller du lit, et ensuite redressez-vous. 

Comment masser la cicatrice de césarienne ?

Toucher sa cicatrice ne va pas de soi pour toutes les femmes. Il y a de l’appréhension bien sûr, la crainte d’avoir mal, la peur aussi de toucher cette zone devenue très sensible. Pourtant, l’apprivoiser c’est aussi accepter cette naissance particulière, en particulier lorsque la césarienne n’était pas prévue. 

Le massage a de nombreux bienfaits. Sur le plan physiologique, il permet d’éviter le développement d’adhérences. Mais le massage est également important sur le plan esthétique car la cicatrice sera alors plus lisse, plus discrète, jusqu’à n’être qu’un fil très fin, quasiment invisible. Pour masser votre cicatrice de césarienne, il faut d’abord prendre votre temps. Si vous pouvez commencer à la toucher très rapidement, il faut attendre environ 3 semaines pour la masser réellement. L’idéal est d’utiliser une huile qui permettra à vos mains de glisser plus facilement et nourrira également. Puis l’objectif est d’étirer la peau dans toutes les directions, en insistant sur les extrémités de la cicatrice et en écartant puis rapprochant les bords.

Découvrir le protocole complet de massage de la cicatrice
dans notre Ebook « Ma récupération post césarienne »

Comment s’habiller après une césarienne 

Il est important d’éviter les frottements avec la cicatrice et donc d’être particulièrement attentif au choix de votre lingerie pour l’après-césarienne.  Dans un premier temps, il faut choisir une lingerie large, élastique et en coton. Vous aurez tout le temps ensuite de faire des effets de toilette ! Mais pour l’instant, l’heure est  avant tout au confort. Il existe désormais des sous-vêtements post-césarienne adaptés.

Parce qu’il est très fréquent d’avoir le ventre gonflé et des ballonnements après l’accouchement par césarienne, les culottes cicatrisantes gainantes, en fibre extensible et sans couture, sont particulièrement indiquées. Gainantes, elles offrent un effet ventre plat et de maintien, mais aussi de protection. Certaines culottes possèdent même une petite bande en silicone qui tombe pile au niveau de la cicatrice. Le pouvoir du silicone dans le traitement de la cicatrice de césarienne est en effet indéniable car il va à la fois protéger les tissus cicatriciels, prévenir des frottements, assouplir les tissus mais aussi réduire la cicatrice. 

Bander son ventre après une césarienne et protéger sa cicatrice 

Il ne faut pas négliger l’importance du maintien post-césarienne ! Si son emploi reste encore marginal en France, même s’il tend heureusement à se développer, le bandage du ventre (ou parle aussi de serrement du bassin) est pratiqué depuis des millénaires dans de nombreux pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique du sud. Il est tout à fait possible de le faire également après une césarienne, en respectant certaines précautions. Le maintien post-césarienne a plusieurs utilités : il permet de soulager les douleurs, d’aider les organes à se remettre en place, de rétracter les tissus plus rapidement. Cela permet aussi, et c’est non négligeable même si dans l’immédiat vous ne l’avez pas nécessairement en tête, de retrouver un ventre plat plus rapidement. S’il est possible de recourir au bandage traditionnel, il peut être plus pratique d’opter pour des gaines, shorty ou même ceintures abdominales, que vous pourrez porter en toute discrétion sous vos vêtements. 

Les interdits pour la cicatrice de césarienne

Alors certes une femme sur vingt accouche par césarienne, mais la césarienne ne reste une opération avec la récupération qui s’en suit. Le post partum de la maman césarisée peut être complexifié selon la cicatrisation, les désagréments digestifs, les douleurs. Aussi des précautions sont à prendre, c’est pourquoi en effet on parle d’interdit après césarienne.

Lever à la maternité après accouchement, alimentation, reprise du sport, reprise des rapports sexuels, rééducation du périnée, accouchement par voie vaginale après une césarienne (AVAC)…il y a les idées reçues et les conseils à suivre pour une remise en forme progressive mais certaine ! N’hésitez pas à consulter notre article dédié intitulé vrai-faux sur les interdits.

Nous espérons que ces conseils et ces pistes de lecture vont seront utiles. N’oubliez pas de consulter notre guide shopping avec une sélection de soins post césarienne !

A lire aussi

Tags

Partager

Sois la première à donner ton avis !

Laisse un commentaire

Tu pourrais aimer aussi