Juin sonne le glas de beaucoup de naissances mais aussi de la publication des résultats des crashs test par l’organisme européen ADAC. Une période clé à l’aube des grandes vacances pour choisir le siège auto de son enfant.

Souvent on se pose la question du siège auto après la poussette, sans forcément penser que l’un n’ira peut-être pas sans l’autre. Parfois on se laisse tenter par les offres alléchantes pack trio sans bien réfléchir à l’utilité que représentera chaque équipement…Bébé grandissant très vite, il est possible après quelques mois que tel ou tel produit vous aura très peu servi. Est-ce que ça valait vraiment la peine de l’investissement (et de l’encombrement) ?

Avant tout, posez-vous la question fondamentale : quel usage vais-je faire de chaque produit ?

Est-ce que le siège auto va m’accompagner en balade (autre qu’en voiture) ?

Dans ce cas, bien vérifiez la compatibilité entre votre poussette et le siège-auto. En outre, apportez un intérêt aux critères de mobilité et de facilité d’installation, pour des questions de praticité et de sécurité. Ainsi un siège-auto mal installé est un siège-auto qui ne remplit plus ses fonctions. Enfin, seul le siège coque 0+ repose sur un travel system permettant de l’installer sur la poussette.

Le siège coque ou cosy correspond au Groupe 0+ = naissance à 13kg (naissance jusque 9 à 12 mois environ). Il s’installe à l’arrière de la voiture, ou à l’avant (bien désactiver l’air-bag). Toujours dos à la route car le bébé est en pleine formation de sa colonne vertébrale et sait se tenir droit que vers 6 mois. En cas de chocs frontaux, sa tête part en arrière, puis en avant, ce qui réduit l’impact sur ses cervicales.

Quand changer de siège ? Vous vous dites sans doute quand bébé touche devant avec ses pieds. Le repère, c’est la tête : elle doit toujours rester protégée.  Le conseil de sécurité est de garder quoi qu’il en soit bébé le plus longtemps dos à la route.

mum-to-be-party-siegeauto-kiddy3Vous passerez ensuite soit à un siège du Groupe 1 = 9kg à 18 kg (de 9 à 12 mois jusque 3-4 ans), face à la route à l’arrière, ou alors à un siège évolutif Groupe 1/2/3 : 9kg à 36kg (1 an à 10 ans), avec harnais ou bouclier qu’il sera possible de retirer à partir de15kg.

Un siège 1/2/3  peut être trop grand pour un tout-petit directement après un groupe 0+ et le bouclier ne doit jamais effleurer son menton ! Il peut valoir la peine de tester le siège avec son bébé pour vérifier lors de l’achat. La particularité du siège auto Guardianfix 3 de la marque allemande KIDDY (voir ci-contre) est d’être doté d’un moulage capable de suivre le gabarit de l’enfant en largeur et en hauteur tout du long de sa période de croissance jusqu’à ses 10 ans (quand chez d’autres fabricants, le moulage n’évolue pas au risque de devenir trop petit ou trop grand).

Est-ce que je vais me déplacer essentiellement en transport en commun ?

Le confort d’une nacelle sera appréciée pour un nourrisson et peut-être la location d’un siège auto pour les rares déplacements en voiture peut être intéressante.

Souvent proposée dans un pack trio, la nacelle (Groupe 0 = naissance à 10kg, soit jusqu’4/6 mois) est un produit confortable mais pas sécurisant. Dans certains pays comme l’Allemagne ou d’Europe Centrale ou du Nord, la vente de nacelle pour la voiture est strictement interdite. En France, des efforts de sécurité ont été faits avec par exemple un harnais à 3 points, mais sachez qu’elle ne saurait jamais remplacer un siège coque pour vos déplacements en voiture qui reste beaucoup plus sécurisant.

Est-ce que je vais essentiellement me déplacer avec ma voiture et laisser le siège fixé ?

Dans ce cas, bien vérifier si votre voiture est isofix.

Vous pouvez optez alors pour un siège auto Groupe 0+/1 qui couvre de la naissance à 18kg et combinent deux mono-groupes. Il s’installe dos à la route comme une coque, et comme il est plus gros qu’une coque, une réduction plus épaisse est indispensable pour s’adapter à la morphologie d’un nourrisson.  Pour certains modèles de 0+/1, il est tout à fait possible (et recommandé) de laisser le siège dos à la route jusqu’à 4 ans. En pratique, les parents le font volontiers jusqu’aux 2 ans de l’enfant.

On peut aussi utiliser un siège coque avec une base isofix et ensuite acheter un groupe 1 isofix ou 1/2/3 si la morphologie de l’enfant convient.

Quelques conseils supplémentaires
  • On ne pense jamais à régler la ceinture. Cette dernière doit être posée sur l’épaule et non pas sur la clavicule proche du cou. Il est conseillé de retirer le blouson de l’enfant à chaque fois pour que la ceinture ventrale soit toujours bien positionnée sur le bassin et non le ventre…et éviter que la ceinture verticale ne glisse des épaules en cas de chocs.
  • Vous hésitez sur un modèle de siège pour prendre le relais après le siège coque ou la nacelle ?Rendez-vous en magasin avec votre enfant et essayez les sièges proposés avec lui. Il faut toujours choisir un siège adapté à la morphologie de votre enfant.
  • Souvent proposés par les taxis ou VTC, les booster / réhausseurs sont à éviter car sans tétières ni protections latérales et guide ceinture pour positionner correctement la ceinture sur l’épaule de l’enfant et non pas proche du cou.
Les crash tests sont-ils fiables ?

Il existe un seul organisme indépendant européen ADAC, qui réalise 2 crash tests par an fin mai et fin octobre sur les dernières nouveautés du marché de l’année selon 3 critères :

1) l’accidentologie (choc frontaux et latéraux)

2) l’installation et l’ergonomie (facile à comprendre, installer…)

3) la présence de substances nocives (phtalates…).

La note finale obtenue est reprise par les partenaires européens  que sont Stiftung Warentest (STIWA) en Allemagne (notes dégressives + mention), Que choisir en France (note sur 20) et TCS en Suisse (étoiles + mention). Normalement les constructeurs mettent bien en avant les résultats obtenus sur leurs modèles dans leur communication (notamment leur site web), donc n’hésitez pas à vous renseigner sur les résultats obtenus par les sièges autos que vous visez. Un siège homologué ne signifie pas pour autant qu’il aura obtenu de bons résultats aux crash tests. Bref, investiguez !

Plus d’information sur les résultats des crash tests : www.adac.de/infotestrat/tests/crash-test/

FOCUS SUR KIDDY Guardianfix 3

Depuis 50 ans, la marque allemande concentre tout son développement sur le lancement de siège-autos à la sécurité maximale et au confort optimal pour l’enfant…et les parents.  La marque Kiddy se voir régulièrement récompensée sur ses innovations testées par l’organisation indépendante ADAC.

C’est ainsi qu’en mai dernier le siège auto Guardianfix 3 a obtenu un résultat final de 1,9 qui le place en tête ex aequo du groupe 1/2/3 (9 à 36 kg). C’est surtout sur le critère « sécurité » que le siège auto s’est distingué avec un très faible risque de blessure en cas de choc latéral ou frontal. Cette constatation provient d’un bouclier d’impact perfectionné et d’une protection améliorée contre les chocs latéraux.
Le bouclier d’impact de Kiddy est un système exclusif qui offre une sécurité particulière aux plus jeunes. Ce sont la tête et le cou des jeunes enfants qui sont particulièrement menacés en cas d’accident ou de brusques freinages car la tête est encore grande et lourde comparativement au reste du corps. Lors d’un accident, le bouclier d’impact absorbe l’énergie se produisant.  Grâce à sa conception spéciale, le bouclier d’impact permet au buste de « s’enrouler », assurant une charge moindre au niveau de la nuque.

kiddy-siege-auto

Vous êtes futurs ou tout jeunes parents ? Vous pouvez vous orienter sur la coque bébé Evoluna i-Size, qui reste et demeure invaincue sur les crash tests depuis 2015 (protocole des tests plus sévères). 57 sièges ont été testés et à ce jour, il s’agit de l’unique siège auto pour enfants avec la mention « très bien ». De plus, cette coque bébé est la seule à proposer une fonction allongée à plat, utilisable et homologuée en voiture. Parfait pour les siestes tout confort de bébé !

Retrouvez nos ateliers « Voyager avec bébé » animés par Anaïs Lunet (consultante en parentalité) et KIDDY sur nos événements dédiés aux jeunes mamans After Mum-to-be Party. Prochain rdv le mercredi 8 novembre à Paris !

Crédit photo : Laura Boil Photographie