Si avoir un ventre plat est le graal de toutes les jeunes mamans, la césarienne peut retarder quelque peu le processus ! Mais pas de panique, tout est possible, avec un peu de volonté…Une seule règle d’or : ne pas forcer la nature. Voici nos petits conseils pour vous réconcilier avec votre bidon, même après l’accouchement.

 Le ventre « césarisé » est plus difficile à perdre…

Je me souviens en avoir parlé avec ma gynéco avant la césarienne. J’appréhendais l’idée d’avoir une vilaine cicatrice toute boursouflée, et elle m’avait dit pour me rassurer : « On ne verra pas votre cicatrice, elle sera placée juste à l’emplacement de la culotte et puis avec le pli de votre ventre ça ne se verra pas ! ». Le pli du ventre ?! Heu là je n’étais plus du tout rassurée, qu’est ce que c’est que cette histoire ! « La plupart des femmes césarisées gardent un petit bourrelet au bas du ventre, très difficile à faire partir. Le muscle ayant été écarté, il ne reprendra pas tout à fait sa tonicité initiale. » Avant de rajouter, devant ma tête déconfite : « Mais ne vous inquiétez pas, en portant des sous-vêtements taille haute, vous aplatirez votre peau et vous pourrez le cacher très facilement. »

Donc en gros, oubliés les bikinis taille basse et autres bout de tissus de mes années d’adolescente. Même s’il est difficile de faire des généralités, il est vrai que la césarienne agit sur les muscles, et les nerfs, rendant en tout cas plus longue la convalescence et la reprise d’une activité physique. De plus, sans avoir fait le travail d’expulsion par voie basse, les organes mettent plus de temps à se repositionner, laissant place aux gaz et ballonnements post-accouchement pendant beaucoup plus longtemps. Naturellement plus on attend avant de faire du sport et de se remuscler, plus on aura du mal à retrouver son ventre d’antan. Et pourtant il est impératif d’attendre le rétablissement total de la zone abdominale, au risque d’avoir une déchirure sur la cicatrice ou autres complications.

L’avis de Nariné Mikssiyan, Diététicienne Diplômée d’Etat

Detox-ventre-plat-dlab-cropLa remise en marche du système digestif post-césarienne est souvent lente et compliquée. Le transit intestinal est perturbé, le ventre gonfle et s’accompagne le plus souvent de constipation, ballonnements, gargouillements, …

Dans un premier temps, cet aspect est du à l’accumulation de gaz dans les intestins endormis par l’anesthésie ou la péridurale. Il faut attendre le 2ème ou 3ème jour avant que le transit reprenne son travail.

Il faut savoir que la césarienne agit sur les muscles et les nerfs et provoque une baisse de tonicité au niveau du bassin souvent déformé. Les organes digestifs mettent donc plus de temps à se remettre en place et donc fonctionner de nouveau normalement.

La prise de compléments alimentaires, comme la cure Detox Ventre plat de D-LAB, permettant de relancer le transit apportera un mieux-être à la jeune maman césarisée, avec une réduction des ballonnements.

Combien de temps avant de recommencer ses abdos ?

Logiquement, je vous dirais qu’il faut attendre la disparition totale des douleurs ! Dans mon cas j’ai attendu un mois avant de pouvoir réapprivoiser cette zone, mais j’ai d’autres copines qui ont mieux supporté la douleur. En deux semaines, elles pouvaient déjà s’étirer et marcher normalement. Tout dépend de la masse musculaire avant la grossesse et de la rapidité de récupération. Si vos muscles sont entrainés à être sollicités, alors ils se rétracteront plus vite pour retrouver leur forme d’origine. Même si vous devez attendre, un mois, deux ou trois avant de vous y remettre, ne vous inquiétez pas les douleurs ont une fin ! C’est important de le rappeler, car de mon côté, j’avais l’impression que c’était éternel et que je n’allais jamais surmonter ma souffrance. L’idée d’aller faire du sport est encore si lointaine !

Pourtant au bout de trois mois, après ma rééducation du périnée (oui même sans avoir accouché en voie basse, il faut la faire si vous avez pris beaucoup de poids), j’ai retrouvé ma salle de gym en participant à un cours de body balance. Un mixte entre le yoga et le pilates, qui agit sur les muscles profond de l’abdomen et du dos. De la gym douce, voilà pile ce qu’il me fallait ! Au moindre étirement ou douleur, je stoppais nette. Il est très important d’être à l’écoute de son corps à ce moment là, car il est encore fragile.

Après tout une césarienne, c’est quand même une chirurgie médicale profonde, qui demande un temps de convalescence conséquent comme toutes les opérations ! Si vous allaitez, vous pouvez même attendre jusqu’à six mois avant de vous remettre au sport. L’allaitement « pompant » votre énergie, vous risquez de vous sentir encore trop faible avant d’aller faire un premier jogging…

Petit bidon ou diastasis ?

Quelque fois, malgré tous les efforts du monde, il reste encore un petit ventre plissé et gonflé autour du nombril…il s’agit peut-être d’un diastasis. Lorsque les grands droits abdominaux s’écartent trop pendant la grossesse (pour laisser la place à l’utérus) et ne parviennent plus à se rejoindre. Le bas du ventre reste alors particulièrement gonflé et en-dessous du nombril, vous avez comme un trait vertical dessiné. Une importante prise de poids durant la grossesse peut-être à l’origine de cet effet. Mieux vaut alors demander une auscultation à votre gynécologue. Dans ce cas il vous orientera vers des techniques de rééducation spécifique auprès d’un kinésithérapeute, ou dans le cas de plusieurs grossesses, une intervention chirurgicale peut être envisagée.

Les petits exercices faciles, selon Lucile Woodward

Lucile Woodward est une coach sportive, auteur de quelques ouvrages forme et bien-être. Son dernier « un ventre plat c’est malin » (des Editions Leduc.s) donne justement quelques conseils pratiques pour les jeunes mamans. Avant tout exercice, elle prévient :

Concernant la ceinture abdominale, ne vous mettez pas à mesurer systématiquement votre tour de taille. Il va falloir faire des efforts, certes, pour redessiner cette zone, mais plus tard ! Le but, dans un premier temps, est de tonifier les muscles posturaux de la taille, en l’occurrence le transverse, les obliques, les lombaires et le grand dorsal.

En d’autres termes, inutile de vous ruer sur votre tapis à enchainer les séries d’abdos ! D’autant plus que la méthode classique, façon militaire (les crushs), ne fait que muscler le grand droit abdominal, qui est le muscle superficiel des abdominaux. Il gonfle et fait perdre du tour de taille sans rien affiner, et en plus en prenant le risque de vous faire mal au dos (qui est déjà très fragilisé par l’après-grossesse).

Plus facile, essayez plutôt le périnée expire « ni vu ni connu », pendant que vous marchez, en promenade en poussette ou en séance shopping, pratiquez le au moins cinq fois par jour :

Inspirez et gonflez votre ventre. Le nombril s’éloigne de la colonne vertébrale. Quand vous avez pris tout votre air, bloquez à poumons pleins et contractez votre périnée (comme si vous vous retenez d’uriner). Expirez ensuite à fond en vidant tout l’air et en maintenant votre périnée contracté jusqu’à la fin de l’expiration. Le nombril s’est rapproché de la colonne vertébrale. Maintenez la posture quelques secondes avec les poumons vides. Respirez normalement et relâchez tout.

La méthode de Gasquet au saut du lit

Le Dr Bernadette de Gasquet, fondatrice de l’abdologie (étude des abdominaux) insiste sur l’importance de la respiration et du bon positionnement pour faire travailler la sangle abdominale en douceur :

  • Allongée dans votre lit (la vessie vide pour plus de confort), respirez lentement tout en contractant le périnée, et videz vos poumons
  • Maintenez la contraction du périnée, bouchez vous le nez et fermez la bouche et prenez une inspiration (une fausse inspiration puisqu’il n’y aura pas d’air qui rentrera)
  • Tenez la position quelques secondes puis relâchez doucement
  • Si vous faites 3 séries chaque matin, vous verrez la différence au bout de quelques semaines
Misez sur une alimentation « ventre plat »

Mais non, je ne vous parle pas de régime (c’est encore trop tôt !), mais bien de quelques habitudes alimentaires qui peuvent faire la différence et vous faire dégonfler très rapidement. Autant plus que les femmes césarisées sont d’autant plus sujettes aux gonflements, comme je l’ai expliqué précédemment :

  • Surveillez vos boissons : les liquides gazeux (même de l’eau) font gonfler votre ventre. Alors il est impératif de les supprimer tout simplement ! De la même façon, l’alcool fait irrémédiablement grossir (très calorique en plus empêche le déstockage des graisses surtout dans la région abdominale). Alors si vous allaitez la question ne se pose même pas, mais pour les autres, essayez de suivre encore pendant quelques mois, la même ligne de conduite que pendant votre grossesse.
  • Mangez des légumes, oui, mais pas n’importe comment : les crudités se digèrent très mal lorsqu’ils sont consommés trop souvent.  Résultats : ballonnement, constipation et inconfort digestif peuvent être au rendez-vous. Privilégiez alors les légumes cuits, avec peu de matière grasse, bien entendu. Le four ou les cuissons vapeur sont idéales. Pour ajouter du goût, usez et abusez des plantes aromatiques qui ne font absolument pas grossir. Mangez autant de fois possible les légumes plutôt que les féculents ou de la viande, surtout le soir, qui sont assimilés plus difficilement par l’organisme.
  • Réduisez vos apports sucrés : une surconsommation de sucre peut-être à l’origine de votre « p’tit ventre », lorsqu’il est stocké à défaut d’être dépensé au sport. Ainsi, si vous êtes plutôt sédentaire, depuis l’accouchement (à cause de la douleur de la césarienne), il est important de réduire au maximum tous les apports sucrés (fruits, jus de fruit, céréales, gâteaux…). Ne sucrez plus vos boissons (café et thés), prenez l’habitude de manger des céréales et des yaourts sans sucre, et limitez le fruit au goûter. Vous verrez la différence très rapidement !
Les sous-vêtements qui aident à masquer ce petit ventre

En attendant que le temps et que les exercices fassent leur effet, vous pouvez retrouver plus rapidement la sensation d’un ventre plat et maintenu grâce à des sous-vêtements conçus spécifiquement pour l’après césarienne. Nous avons fait tester ces produits innovants à 3 jeunes mamans de la communauté pendant plusieurs semaines. Le résultat est sans appel : 100% de recommandation ! (Lire leur avis)

Non seulement leur matière stretch effectue une douce compression sur le ventre, permettant au passage de rapprocher les muscles, mais une bande en silicone de qualité médicale permet au contact de la cicatrice d’améliorer effectivement son apparence (gonflement, couleur…). Pur l’effet ventre plat, on met donc une option sur la version culotte haute gainante.  Vous pouvez les trouver dès maintenant en vente, et en exclu web en France, sur notre boutique.

Enfin, la ceinture abdominale Belly Bandit peut aussi d’être une aide pour vous aider à retrouver votre ventre et soutenir votre dos. Par contre, si vous souhaitez traiter votre cicatrice, il faut vous l’associer avec la culotte C Panty.

Et voilà les M2b avec ces quelques conseils, vous avez déjà une bonne base pour retrouver doucement et sûrement un ventre plat. Et n’oubliez pas qu’une femme césarisée mettra plus de temps à perdre ses kilos de grossesse. Soyez indulgente avec votre organisme !

N’hésitez pas les filles à partager vos astuces ventre plat ou à nous expliquer ce qui a fonctionné sur vous…ou pas ! Et à très bientôt pour d’autres conseils beauté et bien-être autour de la césarienne !