Nerf sciatique bloqué, douleurs ligamentaires, lumbago…une séance chez l’ostéopathe pourrait vous remettre sur pied et vous rendre la grossesse plus légère. Sarah Bohlÿ, spécialisée en ostéopathie pédiatrique, a animé un atelier lors la 2ème édition de Mum-to-be Party et nous éclaire sur son activité et ses bienfaits pour ma future et jeune maman.

Sarah, tu es ostéopathe “spécialisée femme enceinte / bébé “. Pourquoi avoir choisi cette voie ?

C’est l’envie de soigner en douceur et uniquement avec les mains qui m’a orienté vers le métier d’ostéopathe, mais aussi la perspective de pouvoir traiter un certain nombre de douleurs fonctionnelles sans devoir prendre de médicament. J’ai alors étudié 5 ans au CEESO Paris (école reconnue par le Ministère de la Santé), en complétant ma formation par divers stages en hôpital et autres formations post graduates. Puis est venu le temps de m’installer… Je ne remercierai jamais assez le Docteur Lechèque, un pédiatre hors du commun qui a su me faire confiance et qui m’a pris sous son aile ; je l’ai beaucoup suivi en maternité mais aussi très souvent assisté dans ces consultations au cabinet ; je me suis donc spécialisée en ostéopathie pédiatrique et de fil en aiguille j’ai pu voir en consultation les bébés…. puis les mamans … et puis finalement un peu toute la famille! Je suis aujourd’hui en cabinet avec une sage femme, ce qui permet de travailler un peu plus autour de la femme enceinte.

Consulter un(e) ostéopathe pendant la grossesse : en quoi cela peut être bénéfique ? Si la femme enceinte ne semble pas présenter de trouble/douleurs, cela vaut-il la peine de consulter un (e) ostéopathe ?

Il n’y a pas d’obligation particulière à venir consulter un ostéopathe lors de sa grossesse si la future maman ne présente pas de douleurs. En revanche, si elle présente des maux de ventre (ballonnements, nausées, troubles du transit…) ou encore des douleurs type sciatique ou lombalgie, il est préférable de prendre un rendez-vous afin de souffrir le moins longtemps possible et donc de vivre sa grossesse pleinement et sans soucis.
L’ostéopathe peut aussi accompagner la future maman tout au long des 9 mois afin de préparer son corps aux modifications liées à la grossesse ainsi qu’à l’accouchement. Une consultation en milieu puis en fin de grossesse est recommandée.

Est-ce que cette thérapie douce est indiquée pour  toutes les futures mamans ? Est-ce sans danger de se faire manipuler ?

Il n’y a pas de contre indication, tout le monde peut se faire traiter en ostéopathie et si l’interrogatoire a été bien mené, il n’y a aucun risque : ni pour la maman, ni pour le bébé car l’ostéopathe aura éliminé les éventuels dangers et saura adapter ces techniques.

En revanche, il arrive que certaines personnes soient plus réceptives à d’autres thérapies, c’est pourquoi certaines mamans préféreront aller chez l’acupuncteur ou encore le chiropracteur.

Comment se déroule une séance ?

Une séance se déroule en 3 temps :

L’interrogatoire qui permet de cibler précisément le motif de la consultation et de détecter les problèmes méritant un avis médical voire une réorientation si l’ostéopathe suspecte un problème médical grave pour la future maman ou le bébé.

La phase de test qui se déroule comme un jeu de piste ; structures après structures et de la tête au pied, l’ostéopathe liste toutes les zones en dysfonction (articulation, muscle, os, membrane, organe, ligament…) puis les met en relation les unes aux autres afin de comprendre ce qui entraine la douleur décrite dans le motif de consultation.

Vient ensuite la phase de traitement ou, par des techniques adaptées, le thérapeute enlève les tensions du corps et lui redonne équilibre et harmonie.

Comment se sent-on généralement après une séance ?

Souvent fatigué, parfois même un peu sonné ou encore très courbaturé pendant quelques jours. Cela dépend de la réactivité de chacun mais généralement le patient se sent calme et apaisé.

Une visite régulière chez l’ostéopathe est-elle bénéfique ou juste une séance peut suffire ?

Cela dépend toujours du motif de consultation. Il est impossible de prévoir par téléphone lors de la prise de rendez-vous combien de séances il faudra prévoir. C’est en général à la fin de la première séance que le thérapeute évalue le nombre de séance. Par exemple chez un nourrisson ayant une déformation du crane (plagiocéphalie), certains  n’auront besoin que de 2 ou 3 séances là ou d’autres devront venir tous les mois pendant 6 mois.

Cela dépend donc, entre autre, de la réactivité du corps du patient et de son motif de consultation.

Est-ce intéressant de consulter après accouchement ?

Bien sûr! L’accouchement est une étape importante pour la maman et le bébé mais aussi traumatisante pour les deux corps. La maman passe de longues heures à subir des contractions de plus en plus fortes, puis à pousser tandis que le bébé passe ces mêmes heures à être poussé vers le monde extérieur ; il arrive donc parfois que le périnée de la maman souffre beaucoup et que le bébé ait besoin d’être aidé pour sortir (usage de spatule ou forceps). Il est alors conseillé de venir au moins une fois pour vérifier que tout est “à sa place”.

Plus l’accouchement est long et difficile, plus il est conseillé de venir car le risque de dysfonction est important, pour la maman et pour le bébé.

Quels conseils pourrais-tu à donner aux futures mamans pour qu’elles puissent, elles-aussi, agir sur leur mobilité?

La maman peut difficilement agir d’elle même sur toutes ces tensions. C’est un ensemble de choses qui vont l’aider à retrouver forme et santé.

Il faudra impérativement qu’elle fasse sa rééducation périnéale et/ou abdominale avec une sage femme ou un(e) kinésithérapeute spécialisé(e) et qu’elle reprenne une bonne alimentation (surtout si elle allaite car on peut vite s’épuiser). Il est également important qu’elle arrive à se dégager quelques heures dans la semaine pour prendre du temps pour elle et se reposer ; et pourquoi pas reprendre un peu de sport une fois la rééducation terminée. En plus de tout cela, si la maman se sent fatiguée, ou si elle souffre de douleurs diverses, l’ostéopathe pourra lui donner le coup de pouce supplémentaire pour ne plus souffrir et être à nouveau en pleine forme!

Sarah Bohlÿ
15, rue condorcet

75009 Paris

06.73.10.35.05
sarah.bohly@gmail.com
Site web : http://osteopatheparis.blogspot.com/
Quelques témoignages de M2b sur la Fan Page au sujet des bienfaits de l’ostéopathie pendant la grossesse

 

  • Anne : “J’y suis allée une fois en milieu et une fois en fin de grossesse, un vrai soulagement à chaque fois. J’ai aussi emmené mon loulou plusieurs fois depuis sa naissance, ça lui a fait un bien fou :-)
  • Hélène : “Ça m’a apporté un vrai bien être qui a un coût c’est sur puisque je n’ai aucun remboursement mais avec la sciatique que j’ai depuis plus d’un mois c’est appréciable pour pouvoir marcher un peu… Je lui amènerai bébé quelques temps après l’accouchement d’ailleurs…”
  • Sabine : “Ce fut un soulagement pour mon dos et un rééquilibrage de mon bassin. J’ai fait deux séances au 2ième trimestre au tout début des douleurs et ça m’a permis de tenir jusqu’à la fin grâce aux conseils prodigués par l’ostéo”
  • Sylvie : “C’est pas forcément facile de trouver un bon ostéo, 2 d’entre eux m’ont mal manipulé, ce qui a provoqué chez moi des vertiges tellement intenses que j’ai du appeler SOS médecins puis consulter des ORL très réputés… bref, ça m’a coûté 2 fois un bras (+ de 400 € avec les examens poussés qui ont dû être faits) pour aucun profit!! J’ai consulté plusieurs fois pendant cette grossesse : migraine, sciatique, acidité… l’ostéo qui m’a soulagée m’a été recommandée par une autre maman et en lui expliquant l’historique, elle a fait des manipulations qui ne m’ont pas engendré de vertiges (ouf!). Mon bébé aussi a toujours beaucoup bougé quand elle s’approchait de moi!”
  • Camille : “Je suis allée voir l’ostéo de ma maternité vers le 8eme mois, j’avais une grosse douleur au niveau de la vésicule biliaire. Mais j’étais très angoissée aussi, je trouvais que mon bébé bougeait bizarrement. Au début de la consulte, l’ostéo à écouté le cœur de ma fille. En l’entendant j’ai fondu en larmes. Elle a baissé la lumière, allumé des bougies et est restée à me faire écouter le petit cœur de Violette pendant 10 minutes. Une fois mon angoisse partie, elle a commencée la séance. J’en suis sortie sans plus aucune douleurs. J’ai adoré cette ostéopathe si humaine et aimante. C’est rare.

Et vous, avez-vous consulté un(e) ostéopathe pendant votre grossesse? Cela vous a aussi soulagé ?